macOS Sequoia prend en charge la virtualisation imbriquée avec les puces M3

Pierre Dandumont |

Dans les nouveautés un peu discrètes de macOS Sequoia, il y a une nouveauté intéressante pour les amateurs de Windows : la prise en charge de la virtualisation imbriquée sur les puces M3. Connue aussi sous le nom de nested virtualization, cette fonction permet d'employer les fonctions de virtualisation dans un système d'exploitation qui est déjà virtualisé.

La fonction n'est pas nouvelle, Apple avait déjà posé les bases dans les puces M2 sans jamais l'activer sous macOS. Visiblement, la version présente dans cette génération (et utilisable sous GNU/Linux) n'était d'ailleurs pas complète : Apple explique dans sa page de support que cette fonction est réservée aux puces M3.

Certaines fonctions des Apple M1 et M2 marchent sous Linux… et pas sous macOS

Certaines fonctions des Apple M1 et M2 marchent sous Linux… et pas sous macOS

Si le concept peut sembler inutile, il ne l'est pas réellement. Certaines fonctions de Windows 11, qui peut être virtualisé sur les Mac, nécessitent la prise en charge de la virtualisation imbriquée. C'était le cas de la compatibilité Android (abandonnée par Microsoft) mais aussi du bac à sable de Windows, qui permet de créer un environnement virtuel temporaire pour tester une application suspecte. De même, le sous-système GNU/Linux de Windows nécessite de pouvoir accéder à la virtualisation.

Windows 11 officiellement compatible M1 et M2 à travers la virtualisation

Windows 11 officiellement compatible M1 et M2 à travers la virtualisation

En parallèle de cette fonction, Longhorn indique sur X que l'accélération matérielle du GIC est de la partie. Le GIC (pour Generic Interrupt Controller) est un composant qui va permettre de mieux prendre en charge les périphériques. Très schématiquement, une interruption est un signal émis par le matériel qui va autoriser l'arrêt du programme en cours pour exécuter une tâche importante. Le vGIC permet de transférer les interruptions directement vers la machine virtuelle pour de meilleures performances et la fonction est présente depuis les puces M1, mais avec des bugs. Visiblement, Apple a corrigé ces derniers et les machines virtuelles peuvent donc en profiter avec macOS Sequoia (et probablement uniquement les puces M3).

avatar dujarrier | 

ENFIN, c’est génial, cela ouvre de nouvelles opportunités d’utilisation de certaines fonctions sous Windows qui ne fonctionnait pas du coup…

avatar yd29021976 | 

Ben va falloir sortir un upgrade des macs desktop alors… parceque ils sont tous en m2 au mieux 🤷‍♂️

avatar Dimemas | 

en effet... autant cette fonctionnalité est géniale... autant il n'y a pas de Mac M3... en dehors des laptop.
ça signifierait que des MAJ arrivent peut-être

avatar geooooooooffrey | 

"en dehors des laptop" qui sont la majorité des Mac vendus.

avatar yd29021976 | 

@geooooooooffrey

Peut-être, je n’ai pas les chiffres desktops vs laptops. Mais au doigt mouillé, les laptop se vendent certainement plus.
Néanmoins, les desktops restent donc exclus de cette feature a ce stade

avatar yd29021976 | 

@Dimemas

Oui, « ils » arrivent c’est une certitude. Mais quand ? A mon avis oas avant l’automne, soit en même temps que macOS sequoia 😉

avatar Pierre Dandumont | 
@yd29021976 : Y a l'iMac M3
avatar yd29021976 | 

@Pierre Dandumont

Ha yes, il m’a échappé celui là 😉

avatar machack | 

Est ce que cela est utile aussi pour faire tourner des apps x86 sur un windows arm tournant en virtualisé sur macOS ?

avatar raoolito | 

aussi triste que ce soit, la réponse est oui.

avatar Pierre Dandumont | 
Non. Ca ne change rien pour ce point, vu qu'on ne virtualise pas quand on émule du 86 sur du ARM.
avatar machack | 

@Pierre Dandumont

Ah oui en effet. Merci 👍

avatar scanmb | 

Quelle est/sont la (les) différence avec VMWare Fusion ?

avatar maxou56 | 

@scanmb
VMware Fusion comme Parallels Desktop et les autres hyperviseur profiteront de cette nouveauté sur les mac M3.

avatar Teknikarts | 

Les MacBook Pro Intel a 5000€ sont presque à jeter à la poubelle selon Apple…

CONNEXION UTILISATEUR