J’ai installé macOS Monterey sur mon MacBook Pro de 2014 abandonné par Apple

Nicolas Furno |
Club iGen 👑

Cet article réservé initialement aux membres du Club iGen est exceptionnellement en accès libre à compter d'aujourd'hui. Pour découvrir tous les articles exclusifs du Club iGen et d'autres avantages, abonnez-vous !

Avec macOS Monterey, Apple a abandonné plusieurs Mac sur la route. Sauf pour deux modèles de bureau1, la limite est désormais fixée à 2015 pour installer le nouveau système d’exploitation en provenance de Cupertino. Mon MacBook Pro 13 pouces de mi-2014 en a fait les frais : il est officiellement bloqué à macOS Big Sur. Sachant que ce Mac me sert à tester les bêtas chaque année, cela ne m’arrangeait pas du tout.

Je n’ai pas envie d’acheter un nouveau Mac sans voir d'abord ce que la prochaine puce Apple Silicon peut offrir. J’ai donc cherché une autre solution et tenté d’installer macOS Monterey sur ce « vieux » Mac qu’Apple ne veut plus gérer. La voie traditionnelle est celle du patch, qui modifie le système pour l’installer sur des Mac qui ne sont plus pris en charge. Je connais bien cette option pour l’avoir utilisée sur un Mac mini de 2011, mais si elle est simple à mettre en place, elle a aussi des inconvénients.

Mon MacBook Pro ne devrait pas être compatible avec macOS Monterey et pourtant…

En modifiant le système, le patch doit être mis à jour en même temps que macOS et on est constamment en train d’attendre une nouvelle version. Toucher macOS est par ailleurs une assez mauvaise idée, surtout au fur et à mesure qu’Apple renforce ses protections et empêche toute altération. En outre il faut en général accepter de faire des compromis sur les fonctions de sécurité, dont SIP.

En parallèle de cette solution « historique », une nouvelle option est apparue plus récemment avec OpenCore Legacy Patcher. Si ce nom vous est familier, c’est peut-être parce que ce programme est né pour les hackintosh, ces PC classiques sur lesquels on installe macOS. D’ailleurs, c’est lui que j’ai utilisé sur mon propre hackintosh lors de son passage à Big Sur, comme je l’avais détaillé dans ce précédent article :

Le travail effectué par les créateurs d’OpenCore pour simuler le matériel d’un Mac sur un PC qui n’a pas été construit par Apple a aussi permis de créer une variante. OpenCore Legacy Patcher exploite ces bases pour installer les versions récentes de macOS sur des Mac exclus d'une prise en charge officielle. Il s’agit cette fois de simuler un Mac plus récent, une tâche plus simple que pour un hackintosh et qui conserve tous les avantages que l’on connaît dans ce monde.

Contrairement aux patch traditionnels, OpenCore ne touche jamais à macOS, c’est la version fournie par Apple que vous installerez. Conséquence importante, vous pourrez mettre à jour votre ordinateur normalement en passant par le mécanisme des mises à jour d’Apple, comme sur n’importe quel Mac encore pris en charge. Et même s’il peut toujours y avoir des incompatibilités matérielles, cette solution devrait être plus propre et éviter une partie des bugs, tout en offrant davantage de fonctions, comme la gestion de SIP et de FileVault.

La compatibilité avec macOS Monterey étant préliminaire depuis la version 0.1.8, j’ai décidé de me lancer sur mon MacBook Pro. Voici la marche à suivre et un premier bilan après quelques jours !

Suivez le guide :

Création de la clé d’installation de macOS Monterey

Comme pour un hackintosh, la toute première étape consiste à créer une clé d’installation pour macOS Monterey. Puisque votre Mac sera jugé trop vieux par Apple, vous ne pourrez pas installer directement le nouveau système d’exploitation. C’est pourquoi il vous faut un support externe, une clé USB par exemple, pour y placer l’installateur du système téléchargé directement.

Il faut tout d’abord récupérer macOS Monterey lui-même. C’est moins facile qu’à une époque, Apple ne fournissant plus de lien de téléchargement direct que l’on peut ouvrir avec un navigateur web. C’est pourquoi la solution recommandée par les créateurs d’OpenCore Legacy Patcher est de passer par un utilitaire en ligne de commande nommé installinstallmacos.

Voici ce que vous devez faire pour l’utiliser. Commencez par ouvrir une fenêtre de l’app Terminal puis copiez/collez cette commande qui va créer un nouveau dossier destiné à recevoir l’utilitaire et ses téléchargements :

mkdir ~/macOS-installer && cd ~/macOS-installer

Cette deuxième commande télécharge l’utilitaire, fourni sous la forme d’un script Python :

curl -O https://raw.githubusercontent.com/munki/macadmin-scripts/main/installinstallmacos.py

Pour utiliser le programme, voici enfin la commande à utiliser. Copiez/collez bien toute la ligne, y compris ce qui suit les deux tirets à la fin, sinon vous ne pourrez pas récupérer macOS Monterey. Les droits d’administration sont nécessaires à ce stade, d’où la présence de sudo au début de la ligne :

sudo python installinstallmacos.py --seedprogram DeveloperSeed

Et voilà ce que vous devriez obtenir après quelques secondes de chargement. Cette liste contient toutes les versions de macOS que vous pouvez télécharger avec l’utilitaire. Si tout va bien, vous devriez voir « macOS 12 Beta » dans la liste et c’est cette version qui nous intéresse. L’utilitaire demande de saisir le chiffre correspondant à gauche, le 4 dans mon cas.

Le programme installinstallmacos en action, ici pour choisir la version de macOS à télécharger.

L’utilitaire va alors télécharger macOS Monterey, ce qui pourra prendre longtemps si vous ne disposez pas de la fibre. Il faut s'attendre à un fichier de plus de 11 Go à l’arrivée et vous devez laisser la fenêtre de terminal ouverte pendant toute la procédure. Si le téléchargement est interrompu en cours de route, sachez toutefois qu’il devrait pouvoir reprendre au même niveau en relançant la commande.

Après avoir téléchargé macOS, l’utilitaire va créer une archive .DMG qui contient l’installateur de Monterey. Vous pourrez le retrouver depuis le Finder, en ouvrant le dossier macOS-installer à la racine de votre dossier personnel. Ouvrez l’archive et vous trouverez à l’intérieur l’installateur lui-même sous la forme d’une app nommée Install macOS 12 Beta.app. Avant de passer à la suite, glissez l’app dans le dossier des Applications du Mac.

L’étape suivante consiste à créer la clé USB elle-même. N’importe quel modèle fera l’affaire à condition de disposer de suffisamment d’espace de stockage, je vous recommande de prendre une clé de 32 Go au minimum pour être tranquille. J’ai repris la même qui m’avait servi pour mon hackintosh et tout s’est déroulé sans encombre.

Vous devrez tout d’abord la formater avec l’Utilitaire de disque au format « MacOS étendu journalisé » et avec le schéma GUID pour la table de partition. Petit rappel utile : l’app n’affiche pas les périphériques par défaut, juste les volumes. Vous devez passer par le menu « Présentation » et la commande « Afficher tous les appareils » pour voir la clé USB elle-même et l’effacer.

La clé USB doit être formatée pour la suite en utilisant l’Utilitaire de disque fourni avec macOS.

Une fois la clé formatée, rouvrez le terminal et copiez/collez cette ligne de commande pour créer la clé d’installation. Attention au nom du volume à la fin. Si vous avez suivi ce que j’ai fait et nommé votre clé USB « macOS Monterey », vous n’aurez rien à changer. Sinon, vous devrez modifier le paramètre après /Volumes/, sachant que le terminal peut vous aider en complétant automatiquement le chemin avec la touche .

sudo /Applications/Install\ macOS\ 12\ Beta.app/Contents/Resources/createinstallmedia --volume /Volumes/macOS\ Monterey/

Ce processus de création est assez lent, patientez pendant toute sa durée en laissant bien la fenêtre du terminal ouverte. Je vous recommande de ne plus toucher au Mac et de le laisser travailler dans son coin jusqu’à la fin de l’opération.

Pendant la création de la clé USB d’installation.

Préparation d’OpenCore Legacy Patcher

La clé USB est prête, mais elle ne fonctionne toujours que sur les Mac pris officiellement en charge à ce stade. Pour continuer et « duper » le système, il faut ajouter OpenCore Legacy Patcher à l’équation. Sans entrer dans les détails techniques, il faut savoir que ce programme est un bootloader qui se charge de faire le lien entre le matériel et le logiciel. C’est une brique de bas niveau, indispensable pour que le système démarre normalement.

Sur les Mac, ce lien se fait au niveau de l’EFI et c’est pourquoi c’est dans cette partition qu’il faut installer OpenCore. La procédure d’installation est simplifiée pour un Mac par rapport à un hackintosh, puisque tout est automatisé. Malgré tout, il faut à nouveau passer par un utilitaire dans le terminal pour cette étape.

Pour commencer, récupérez la dernière version d’OpenCore Legacy Patcher à cette adresse. Choisissez bien le fichier qui contient .app, pas le CLI pour plus de simplicité. Lancez l’application téléchargée et vous obtiendrez cette interface dans l’app Terminal :

L’interface, si l’on peut encore parler d’interface, d’OpenCore Legacy Patcher.

Commencez par appuyer sur la touche 1 de votre clavier pour « construire OpenCore », c’est-à-dire le configurer en fonction de votre Mac. Le processus prendra quelques secondes seulement, le temps de choisir les bonnes options et d’installer les bonnes extensions du noyau. Quand c’est terminé, vous verrez à nouveau le menu principal et vous pourrez alors choisir l’option 2 pour procéder à l’installation.

La suite dépend de votre configuration exacte, mais vous verrez un menu pour choisir la clé USB avec l’installateur de macOS créée à l’étape précédente. Sélectionnez-la en utilisant le numéro associé, puis vous pourrez choisir la partition EFI de la clé. Normalement, les choix par défaut de l’utilitaire seront les bons, vous devez juste le vérifier. Attention, ne choisissez pas le SSD du Mac à ce stade et vérifiez bien que c’est la partition EFI qui est sélectionnée, sinon ça ne fonctionnera pas.

Une fois que c’est fait, vous êtes prêt pour installer macOS Monterey !

Installation et post-installation de macOS Monterey

Tout en laissant bien la clé USB branchée sur votre Mac, redémarrez l’ordinateur en maintenant la touche pressée. Si tout va bien, vous verrez une interface de sélection avec trois options : le stockage interne, l’installateur de macOS et enfin une option « EFI Boot » avec le logo d’OpenCore Legacy Patcher.

Les trois options que vous verrez au démarrage du Mac, tant que la clé USB correctement configurée est connectée à l’ordinateur.

Il est très important à cette étape de choisir cette dernière option, « EFI Boot », et non pas la deuxième à ce stade. C’est à l’étape suivante que pourrez choisir l’installateur de macOS et en procédant ainsi, vous éviterez les blocages mis en place pour empêcher l’installation de Monterey sur les Mac qui ne sont plus pris en charge.

Pour le reste, c’est la procédure standard qui s’applique. Vous verrez l’interface habituelle conçue par Apple pour installer macOS avec une mise à jour, ou pour éventuellement effacer le stockage et installer le système à neuf. En théorie, une mise à jour de macOS Big Sur ne devrait pas poser problème. Je comptais tester, mais face au manque d’espace disponible, j’ai finalement choisi de formater mon Mac pour repartir de zéro avec Monterey.

L’interface habituelle d’Apple permet d’installer macOS, aucune différence sur ce point par rapport à un Mac officiellement compatible avec macOS Monterey.

Comme avec n’importe quel Mac, patientez jusqu’à la fin de la procédure d’installation du système. L’ordinateur redémarrera quand il aura terminé et vous vous retrouverez sous Monterey si tout s’est bien passé !

La dernière étape consiste à installer OpenCore Legacy Patcher sur le stockage interne du Mac, pour ne plus dépendre d’une clé USB. Pour cela, relancez l’utilitaire, choisissez à nouveau l’option 1 puis l’option 2, mais sélectionnez bien cette fois le stockage interne du Mac et sa partition EFI.

Installation d’OpenCore Legacy Patcher sur le Mac sur lui-même, une fois passé à macOS Monterey.

Une fois que c’est fait, déconnectez la clé USB et redémarrez le Mac. Si le redémarrage se déroule sans encombre, félicitations, vous avez installé macOS Monterey !

Comment fonctionne macOS Monterey sur mon Mac ?

J’ai installé macOS Monterey sur mon MacBook Pro de mi-20142 depuis quelques jours et je n’ai aucun problème majeur à signaler. Ce qui ne fonctionne pas sur les Mac Intel pris en charge officiellement ne fonctionne pas non plus, c’est logique. Pour le reste, tout est là pour autant que je puisse en juger, y compris la prise en charge d’AirPlay, avec une bonne qualité et sans défaut notable.

Le seul bug que j’ai relevé et qui semble lié à OpenCore concerne les fonctions de Continuité, comme Handoff, AirDrop ou encore le déverrouillage du Mac avec la montre. En sortie de veille, il m’est arrivé à plusieurs reprises que ces fonctions soient inactives. Le cas échéant, il suffit de couper le Bluetooth quelques secondes puis de le réactiver pour retrouver un bon fonctionnement, une gêne bien mineure d’autant que ce n’est pas systématique.

Mon MacBook Pro sous macOS Monterey.

OpenCore Legacy Patcher n’en est par ailleurs qu’à ses débuts pour macOS Monterey et l’app a été déjà mise à jour depuis mon installation initiale. Pour mettre à jour son Mac, rien de plus simple : téléchargez la nouvelle version depuis cette page, lancez l’app puis appliquez le combo de touches 1 puis 2 pour reconstruire OpenCore et l’installer sur le SSD du Mac. Redémarrez la machine pour appliquer les changements. Je vous conseille de garder la clé USB initiale sous la main en cas de problème, mais le risque de tout casser est moins grand qu’avec un hackintosh.

Quant aux mises à jour de macOS 12, je n’ai pas encore eu l’opportunité de tester, mais il suffit normalement de passer par les Préférences système, comme pour n’importe quel autre Mac. Je verrai avec la prochaine bêta si la promesse est bien tenue, mais je peux témoigner que cela fonctionne bien comme cela sur mon hackintosh. Depuis mon passage à OpenCore, les mises à jour mineures de macOS Big Sur se sont toutes installées sans problème et sans intervention de ma part, exactement comme sur un vrai Mac. C’est pourquoi je suis assez confiant pour ce MacBook Pro.

Malgré tout, ne vous lancez pas aveuglément dans la procédure, surtout si vous voulez installer macOS Monterey sur votre Mac principal. Dans mon cas, c’est un portable secondaire qui ne m’est pas indispensable au quotidien, donc ce n’est pas trop gênant si je perds tout au détour d’une mise à jour qui passe mal. Par ailleurs, la procédure d’installation implique quelques connaissances de base, notamment avec le terminal. Si vous ne vous sentez pas à l’aise avec cette interface, mieux vaut éviter de vous lancer.


  1. Le Mac Pro de 2013 et le Mac mini de 2014 sont compatibles avec macOS 12.  ↩︎

  2. C’est un modèle quasiment d’entrée de gamme : processeur Intel Core i5 double cœur à 2,6 GHz avec 8 Go de RAM et 256 Go de stockage. ↩︎


avatar Audryss04 | 

Merci, j’ai suivi la même procédure sur un iMac 2011 et ça fonctionne ! (changement de carte graphique obligatoire)

avatar romainB84 | 

@Audryss04

Monterey tourne sur ton iMac de 2011 avec ce patch ?
Et ça donne quoi au niveau de la fluidité? Ça rame pas trop?
J’ai un Mac mini de 2009 mais je l’ai laissé sous El Capitan (il tourne comme une horloge!)

avatar Audryss04 | 

@romainB84
Oui c’est plutôt fluide avec un SSD SATA, 16Go et une nvidia 765m. C’est l’iMac de la famille qui est utilisé tous les jours.

avatar romainB84 | 

@Audryss04

Bonne durée de vie de la machine du coup! C’est cool 🙂

avatar pga78 | 

Je vais essayer …dommage qu’il n’y ait pas un utilitaire qui fait ça automatiquement …peut être cela va t il arriver avec la version définitive ???

avatar Nicolas Furno | 

@pga78

Ça viendra peut-être, mais OpenCore pour Hackintosh est plus ancien et toujours dépourvu d'interface. Ce n'est clairement pas leur priorité.

avatar ioda | 

Bonjour, Désolé de vous relancer mais disposez vous d'un "mode opératoire" pour annuler les modifications de l'EFI ? J'ai tenté, et réussi à effectuer l'installation de Monterey sur mon MacBook Pro 2012 mais vu les "performances" ( ralentissements multiples et démarrage laborieux) je souhaiterais "tout annuler" . Merci d'avance de votre retour.

avatar lkaritoo | 

J’ai ce modèle en mac principal depuis novembre 2014 et il tient encore.
Pourtant configuration de base.
Ça fera déjà 7 ans. Je n’avais jamais gardé un ordinateur aussi longtemps.

J’attends une année encore pour prendre un dernier iMac en couleur.

avatar R-APPLE-R | 

@lkaritoo

Pourquoi un dernier vous allez nous quitter ? 😝

avatar lkaritoo | 

@R-APPLE-R

Le dernier au sens le plus récent ;)

avatar R-APPLE-R | 

@lkaritoo

😮‍💨😜

avatar Ron Dex | 

@R-APPLE-R

Surtout qu’en général éviter une V1 est plutôt sage..

avatar jibu | 

Quelle sont les fonctions qui ne fonctionne pas avec ce modèle non supporté officiellement?
Vu qu’Apple ne le supporte pas, il doit y avoir des raisons non ?
Et passer à Monterey sans passer par big Sur, possible ?

avatar Nicolas Furno | 

@jibu

Par rapport aux autres Mac Intel, je ne sais pas s'il manque quoi que ce soit, pas sûr. Apple abandonne des modèles parfois aussi pour se simplifier la vie et le développement, et ça peut juste vouloir dire que certaines fonctions seront moins performantes.

Passer directement à Monterey par une mise à jour ? Je ne crois pas, mais ça doit être possible en restaurant une sauvegarde Time Machine, par exemple.

avatar romainB84 | 

@jibu

la raison est très certainement beaucoup plus pragmatique.
J'avais fait un commentaire dans ce sens à l'époque ou tous les site (MacG, mac4ever etc... expliquait que les Mac Intel devaient encore être privilégié etc...).
Apple est une ENTREPRISE (ca c'est le postulat de base à comprendre .... et le but d'une entreprise est de faire de l'argent. Ce n'est pas de faire des macs, des iPhones etc... : Sa raison d'être, c'est de faire de l'argent).
Hors mettre des moyens sur une architecture qui est vouée à disparaitre dans moins d'un an (transition de 2 ans annoncée par TC) est un total non sens pour n'importe quel chef d'entreprise (même un mauvais chef d'entreprise ne le ferait pas... alors le CEO de l'une des plus grosse entreprise du monde... ça semble évident qu'il l'a compris et je pense que personne ne peut remettre cela en cause : sauf énorme mauvaise foi évidement).
Du coup, partant du fait que l'avenir FINANCIER d'apple pour les macs, c'est l'architecture Apple Silicon, tu as trois façons de faire :
- soit tu abandonnes d'un coup (cette année, l'année prochaine, dans 2 ans...) les Mac Intel (qui ne te rapportent plus rien) et tu as droit à un TOLÉ médiatique : obsolescence programmée, etc etc... bref du classique) : Bref pas une super idée.
- Soit tu maintiens 2 OS en // (un optimisé pour les puce MX et l'autre pour les puces INTEL : parce que oui... la définition même de "optimisé" c'est qu'il ne peut l'être QUE pour l'un.... pas pour les deux ^^
C'est comme quand tu fais une course... t'as qu'un premier ^^). Mais du coup, ca revient à mettre de l'argent sur une architecture qui ne t'apportera rien (comme dit plus haut)... : bref pas une super idée non plus.
- Soit tu fais passer la pilule doucement en sortant du parc petit à petit des machines (Apple fait ca depuis des années, donc les clients sont habitués...) et petit à petit on se rapprochera des machines compatible uniquement à partir des Mac M1 (qui par contre eux... je pense auront une durée de vie BEAUCOUP plus longue... vu qu'elles ne seront pas contraintes par une architecture non rentable par Apple). 🙂

Donc stratégiquement parlant (c'est à dire d'un point de vue business et vie de l'entreprise), ce choix à un vrai sens (et si même moi qui ait pour seule expérience entrepreneuriale, mon auto entreprise pendant 4 ans l'a compris... nul doute que c'est d'une trivialité sans nom pour les dirigeants d'apple 🙂).

avatar pocketalex | 

@romainB84

Il y a beaucoup de sarcasme dans ton commentaire

« Faire du fric », c’est le but du boulanger du coin, c’est le but du fleuriste du coin, c’est le but de l’ouvrier qui refait le mur de ta salle de bain, je me permet de le préciser car tu orientes tout ton discours (qui n’est que ton discours, et non la réalité) sur ce postulat

Genre « les utilisateurs, la qualité et la pérénité des machines on s’en fout, on veut du fric du fric du fric ».

La réalité est tout autre. Déja, Apple cherche tout autant à « faire du fric » que n’importe quel constructeur d’ordinateur. Si tu achètes un Dell ou un HP, ou un Lenovo, tu donneras ton « fric » à des gens qui cherchent à en gagner, ni plus, ni moins qu’Apple

Je dis ça pour ceux qui pensent qu’ailleurs c’est le bonheur sur terre avec tout le monde qui embrasse des arbres

Ensuite, la transition ARM, c’est pas pour « faire du fric », mais une simple opportunité, et un sacré pari, né de l’historique iPad/iPhone.

Apple a fait ses CPU pour smartphone et tablette pour conserver une avance et une maitrise dans ce domaine très spécifique, et ils ont bien travaillé, si bien qu’ils se sont rendus compte qu’ils arrivaient à faire des CPU qui tiennent la pilule à des x86, el tout en consommant immensément moins.

Il y avait de quoi tenter le truc, plutot que de persister à vendre des Macs qui ne se distinguent en rien des PCs si ce n’est au niveau du design et des finitions... et de l’OS.
Là, ils peuvent maintenant offrir des machines qui ont une réelle différence, est-ce « le mal » de tenter cette voie ?

Maintenant, changer d’architecture implique une transition

Alors si Apple était « sympa », en suivant ton discours, Monterey se devrait d’être disponible pour des machine de plus de 6 ans, de plus de 10 ans lis-je ici et là. Pourquoi pas 20 ans tant qu’on y est ?

Alors je comprends ceux qui ont des Macs de 2014 et à qui on dit « vous n’aurez pas le dernier OS », mais c’est facile et simpliste de voir cette situation par le biais presque complotiste : c’est un complot, c’est préparé, l’idée c’est de « faire du fric » (sous entendu : en vous la mettant profond bande de nazes)

Alors déja, on peut mettre le tout dernier OS si vraiment votre vie devient le pire des enfer chaque minute qui passe ... on peut, cet article le démontre

Ensuite, on parle de machine de plus de 6 ans. Si certains, et ils ont raison, se félicite qu’elle « tourne encore », on aurait presque tendance à oublier l’immense majorité des utilisateurs pour qui cela ne posera pas de problème, parceque leur machine n’a PAS plus de 6 ans, parcequ’un ordinateur, en moyenne, c’est changé tous les 5ans, et en usage pro, tous les 3 ans (voire tous les ans dans certains cas). Donc oui, il existe des gens qui gardent leur machine plus de 6 ans, voire 10 ans, mais « ils » ne sont pas TOUS les utilisateurs, mais une petite partie.

Enfin, ne pas passer à Monterey ne signifie PAS que votre Mac va devenir, du jour au lendemain, incapable de rien, plus possible d’installer la moindre application, la machine est une brique inutilisable

Non, ça ne se passe pas comme ça. En vrai, les logiciels exigent, en moyenne, entre 3 et 6 génération d’OS pour s’installer.
3 générations, ça veut dire qu’un logiciel actuel demande à minima MacOS X High Sierra.
Ça veut surtout dire que votre Mac sous BigSur va pouvoir accepter tous les applications nouvelles pendant encore minimum 3 ans, donc vous aurez des soucis après 9 à 10 ans d’utilisation.
Alors on peut râler, trouver ça « pas bien », moi je trouve que c’est une performance

Donc voila, Apple n’est peut-être pas le « méchant » que l’on veut absolument pointer du doigt ici, attention aux raisonnement « simplistes » et aux « complots »

avatar romainB84 | 

@pocketalex

J’ai lu ton commentaire avec beaucoup de plaisir car c’est exactement ce que je pense !
Donc à mon avis … tu n’as pas du comprendre le mien 🙂!
Il n’y avait aucun sarcasme dans mon commentaire. Juste des rappels élémentaires que les rageux et les chougneurs semblent oublier 🙂.
Quand je disais que Apple est une entreprise et qu’une entreprise est là pour faire de l’argent… c’était surtout pour rappeler aux génies qui commentent ici que Apple c’est des voleurs… que Tim Cook ce nest qu’un financier (genre comme si c’était une insulte 🤣! Oui c’est un financier … et il est même super bon dans son métier d’ailleurs). OUI Apple fait de l’argent car c’est sa raison d’être comme n’importe quelle entreprise!. Mais ça … les génies qu’on côtoie ici… ont beaucoup de mal à le comprendre (faire de l’argent c’est mal pour eux …).
La transition vers les puces silicon est clairement ce que j’attendais pour changer mon MacBook Pro de 2008 qui commençait à être fatigué depuis 1 an… (Apple c’est cheeeeer … 1500€ pour 13 ans… j’ai pas l’impression de m’être fait volé moi… mais bon!).
J’ai pris un MacBook touchBar M1 … et je ne compte pas le changer avant 2032 minimum ^^.

avatar oomu | 

@romainB84

"Apple fait de l’argent car c’est sa raison d’être comme n’importe quelle entreprise!. Mais ça … les génies qu’on côtoie ici… ont beaucoup de mal à le comprendre (faire de l’argent c’est mal pour eux …)."

non non. soyons clair une bonne fois pour toute:

C'est vous faisant de l'argent contre _mon_ intérêt qui est mal.

Ainsi, si Apple fait de l'argent en me forçant à inconfort, effort ou dépense de ma part, c'est MAL.

Si votre argent se fait sur _mon_ dos, c'est MAL (et je militerai contre)

Si "l'argent" n'est pas dans ma poche à moi, c'est MAL.

Ce qu'on dit concrètement c'est pas "faire de l'argent c'est mal", c'est : "mon intérêt prime, bien évidemment, avant celui de Timmy et tous ceux autour de Timmy."

Tout n'est que compétition, compromis, rapport de force et gain/échec. Peut être que j'achèterais un mac à nouveau un jour, mais uniquement quand j'y serai contraint (ordi précédent mort), s'il convient à _mes_ seuls priorités (pas celle d'autrui ni de vous), et si le prix me parait raisonnable face à la valeur que je peux en tirer et la concurrence.

voyez ? Le monde est bien plus cruel que vous ne l'imaginez. Le seul argent qui est Bon sur Terre, est le mien.

avatar romainB84 | 

@oomu

J’avais écrit une longue réponse … et puis en fait ^^
Je l’ai enlevée, on va gagner du temps : « oui tu as raison 😊 »

avatar oomu | 

@romainB84

enfin vous reconnaissez l'évidence... Mais hélas, je lis le vrai message que vous m'adressez: "commentaire trop long !!!". J'ai du mal à faire concis.

avatar oomu | 

@pocketalex

"Apple est une ENTREPRISE (ca c'est le postulat de base à comprendre .... et le but d'une entreprise est de faire de l'argent. Ce n'est pas de faire des macs, des iPhones etc... : Sa raison d'être, c'est de faire de l'argent).
"

HA BON ?!!!!

NOOOoOooOOOOn

dire que le Oomu ne vit que pour répandre l'Amour aux humains et écureuils...

avatar oomu | 

@pocketalex

"Je dis ça pour ceux qui pensent qu’ailleurs c’est le bonheur sur terre avec tout le monde qui embrasse des arbres"

ben fa alors, c'est exactement ce que je pensais. Genre à Tahiti.

-
"Alors si Apple était « sympa », en suivant ton discours, Monterey se devrait d’être disponible pour des machine de plus de 6 ans, de plus de 10 ans lis-je ici et là. Pourquoi pas 20 ans tant qu’on y est ?"

en ce qui me concerne, j'estime que ça devrait être 40 ans.

-
"
Ensuite, on parle de machine de plus de 6 ans. Si certains, et ils ont raison, se félicite qu’elle « tourne encore », on aurait presque tendance à oublier l’immense majorité des utilisateurs pour qui cela ne posera pas de problème, parceque leur machine n’a PAS plus de 6 ans, parcequ’un ordinateur, en moyenne, c’est changé tous les 5an"

Tous les 5 ANS ?! Mais c'est de la folie furieuse. Un ordi c'est .. 10 ans, 15 ans, tant que ça tient et qu'on peut y regarder ses séries favorites dessus en 720p

Ma machine principale a 8 ans. Celle avec laquelle je tape ce commentaire. C'est un bon commentaire en plus, moderne, utilisant toutes les lettres, avec du sarcasme et tout. Haute Qualité HD RTX.

"Enfin, ne pas passer à Monterey ne signifie PAS que votre Mac va devenir, du jour au lendemain, incapable de rien, plus possible d’installer la moindre application, la machine est une brique inutilisable"

ha bon ? je pensais en faire meuble dans mes toilettes...

"Donc voila, Apple n’est peut-être pas le « méchant » que l’on veut absolument pointer du doigt ici, attention aux raisonnement « simplistes » et aux « complots »"

Et Le Complot Simpliste du Oomu ? on l'oublie lui ? Ce complot qui consiste à faire du sarcasme à tout propos consensuel et banal qui consiste à s'auto-satisfaire de trucs absurdes.

Si Apple lâche d'anciens modèles de machines vendues, alors que techniquement ce n'est pas justifié, cela est un problème pour le propriétaire de l'ordinateur, et aucun discours basé sur la "Nature Humaine" ne peut changer cela.

Dépenser de l'argent, mais c'est le MAL ! On ne dépense pas pour vous faire plaisir ou pour satisfaire une entreprise, mais uniquement si c'est dans notre intérêt _immédiat_.

L'entreprise et son client sont antagonistes.

"Alors on peut râler, trouver ça « pas bien », moi je trouve que c’est une performance"

je n'y vois qu'un échec de l'humanité..ici apple. on peu faire mieux et proposer plus pérenne, plus efficace, plus intéressant pour moins de gâchis énergique et de coût. Allez, au boulot les humains !

avatar pocketalex | 

@oomu

Il y a un truc qui ne changera jamais : j’adore te lire 😘

avatar oomu | 

@pocketalex

j'essaie, sans que ça tombe dans le troll, l'opinion derrière le sarcasme est sincère.

Essentiellement, je veux aller à "contre-courant" (bof) d'un discours auto-satisfait d'une entreprise commerciale.

Ou de ce propos qui consisterait à dénoncer un mythologique "tabou français de l'argent" pour anéantir tout droit à l'esprit critique (l'apple TV, c'est naze :) , rien à fiche si c'est parce que je n'aimerais pas la "réussite" )

Même si le produit est globalement bon (les macs, les ziphons etc, c'est globalement bien :) , vive Apple ), ce n'est pas une raison pour excuser Apple ou accepter des décisions, qui certes se justifient du point de vue d'Apple, mais qui ne nous apportent aucune valeur à nous le _client_.

je veux donc porter un discours critique d'Apple tout en appréciant les bons produits d'Apple. Avec un peu d'absurde.

avatar 0MiguelAnge0 | 

@pocketalex

J’ai arrêté de lire ton post à ce moment:

´ Ensuite, la transition ARM, c’est pas pour « faire du fric », mais une simple opportunité, et un sacré pari, né de l’historique iPad/iPhone.’

Apple, la boîte la plus philantropique au monde.

Amen.

avatar Dark Phantom | 

@pocketalex

Moi j’ai une machine pro sous Windows 10 pro qui est devenue inutilisable juste après la garantie légale de 2 ans et qui m’a coûté un bras.
Je te lis et je me dis que j’aurai dû effectivement en changer au bout d’un an.
Bienheureux ceux qui ont des machines qui durent.

avatar dgaultie | 

Merci pour ces précieuses informations

avatar pga78 | 

"Commencez par appuyer sur la touche 1 de votre clavier pour « construire OpenCore », c’est-à-dire le configurer en fonction de votre Mac. Le processus prendra quelques secondes seulement, le temps de choisir les bonnes options et d’installer les bonnes extensions du noyau. Quand c’est terminé, vous verrez à nouveau le menu principal et vous pourrez alors choisir l’option 2 pour procéder à l’installation.
La suite dépend de votre configuration exacte, mais vous verrez un menu pour choisir la clé USB avec l’installateur de macOS créée à l’étape précédente. Sélectionnez-la en utilisant le numéro associé, puis vous pourrez choisir la partition EFI de la clé. Normalement, les choix par défaut de l’utilitaire seront les bons, vous devez juste le vérifier. Attention, ne choisissez pas le SSD du Mac à ce stade et vérifiez bien que c’est la partition EFI qui est sélectionnée, sinon ça ne fonctionnera pas."
Je ne vois pas la clé USB donc je ne peux pas continuer...pourtant tout le reste a marché jusqu'à maintenant. Une idée???

avatar operade_d | 

@pga78

J’ai le même souci : la clé usb n’est pas proposée dans la liste ; peut être un but de la nouvelle version d’open legacy ?

avatar pga78 | 

@operade_d

J’ai trouvé il faut vraiment l’option GUID sinon ça ne marche pas

Moi l’installation plante au bout de 12 mns ça ne marche pas donc …🥲🥲🥲🥲

avatar operade_d | 

@pga78

Merci je vais essayer

avatar Nicolas Furno | 

@pga78

La clé a bien été configurée correctement au départ dans l’utilitaire de disque ?

avatar Pml5475 | 

Dommage de devoir se passer de la fonction continuité alors qu’elle marche sous Big Sur… AirDrop est quand même sacrément pratique quand on a un iPhone et/ou plusieurs Mac!

avatar Khrys | 

@Pml5475

As-tu manqué cette partie de l'article?

"Le cas échéant, il suffit de couper le Bluetooth quelques secondes puis de le réactiver pour retrouver un bon fonctionnement, une gêne bien mineure d’autant que ce n’est pas systématique."

avatar Nicolas Furno | 

@Pml5475

Je ne m’en passe pas du tout… 🤔

avatar Pml5475 | 

@nicolasf

Ok, mauvaise compréhension de l’article de ma part!

avatar Fennec72 | 

À la sortie de Big Sur, j’ai aussi utilisé Open Legacy Patcher sur mon Mac mini mi-2011 et je pense faire de même avec mon MacBook Pro 15" mid-2014 à la sortie de la version finale de macOS Monterey ou, plus vraisemblablement, après la sortie des versions compatible Monterey de mes applications professionnelles.

Par contre, pour le Mac mini, je n’ai pas osé me passer de la clé usb après installation de Big Sur:
Comment doit-on procéder ?
Après avoir lu l’article, je ne suis pas sûr de la démarche à suivre.
Faut-il écraser la partition EFI d’origine sur le SSD du Mac ?
La partition EFI du Mac est-elle sur le même disque que la partition Macintosh HD?

Dernière question :
Il y a-t-il un intérêt à mettre à jour l’EFI à chaque sortie d’une mise à jour d’Open Legacy Patcher?

Merci d’avance.

avatar Nicolas Furno | 

@Fennec72

Je crois que par défaut, ça fonctionne différemment et on remplit une partition EFI après installation depuis la clé, sans écraser ce qu’il y a à la base. En tout cas, c’est bien ça la procédure.

Pour les mises à jour, je recommande de ne les faire que si c’est nécessaire, typiquement pour une mise à jour majeure de macOS. Sinon, à mon avis tant que ça marche, ce n’est pas la peine. Sauf au début, comme en ce moment pour Monterey, ils corrigent des bugs et ça peut valoir le coup.

avatar oomu | 

une technique que j'utiliserai probablement sur mon bon macbook air toujours vaillant.

avatar Naoned09 | 

Vous croyez que ça peut marcher sur un Mac mini 2012 (i5 2,5GHz, 16 Go Ram, SSD512) ? Il ne supporte déjà pas Big Sur ?

avatar Fennec72 | 

@Naoned09

Comme écrit plus haut, j’ai utilisé Open Core legacy avec succès sur un Mac mini mid-2011 et Big Sur.

Par contre, malgré les 16Go de Ram installés, le Mac mini est plutôt poussif.

avatar efj | 

@Naoned09

J’ai installé Big Sur sur un Mac mini 2012 configuré comme le votre, en utilisant Opencore Legacy Patcher il y a déjà plusieurs mois … ça roxxx comme un poney rose 🦄

Pour Monterey, je sais juste que les kexts pour la carte graphique intégrée (Intel HD 4000) ne sont plus présents dans la distribution … alors qu’ils l’étaient avec Big Sur. Je suis convaincu qu’ils arriveront sans trop de souci à rendre Opencore Legacy Patcher full fonctionnel sur cette machine 😊

Définitivement, le Mac Mini 2012 reste ma machine de référence chez Apple. Évolutive, d’une stabilité et d’une longévité redoutable … mon seul regret est qu’elle ne sache pas supporter un écran 4K en 60Hz.

avatar jeremiecroupotin | 

Merci pour le tuto. Je ne connaissais pas. Je vais tenter sur mon imac early 2009 qui rend encore de bons services....

avatar Fennec72 | 

@jeremiecroupotin

Avant de tenter, regarde la liste des machines compatibles sur la page du GitHub d’Open Core Legacy.

avatar jeremiecroupotin | 

@Fennec72

Oui, j’avais regardé. Et à priori c’est bon. ☺️
Mais bon, effectivement, je vais regarder dans les détails avant de me lancer.

avatar ⚜Dan | 

Si tu as une carte graphique AMD dans ton iMac 2009 fait attention, à partir de la version 11.3 tu risques d'avoir des problèmes d'affichage qui oblige à faire un ''force shutdown'' renseigne-toi avant de le faire.

avatar pga78 | 

Je n’avais pas mis l’option « «afficher pour voir tous les appareils «  il faut ensuite effacer au niveau du disque lui même et l’option GUID apparaît …sinon il ne cree pas de partition EFI et ça ne marche pas

avatar Nicolas Furno | 

@pga78

En effet, c’est piégeur comme étape. 🙂

avatar pga78 | 

@nicolasf

Tout a bien fonctionné la clef USB a bien été remplie avec le logiciel et la partition EFI…j’ai bien booté dessus mais quand je demande l’installation sur mon disque dur de base …il commence à installer et au bout de 12 mns erreur …j’ai essayé 3 fois pareil… dommage ça ne marche pas donc …je précise que je fais un upgrade depuis Big Sur pas un clean install…c’est peut être le problème …dommage

avatar Nicolas Furno | 

@pga78

Je crois que c’est censé marcher, mais je ne serais pas surpris que les mises à jour soient encore pas au point.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR