Apple et les virus (2/2) : à l'heure d'internet

Jean-Baptiste Leheup |

Dans la première partie de ce petit dossier, nous avons ravivé quelques souvenirs des premiers virus apparus sur Macintosh. À l'époque, les développeurs ont vite compris la nécessité de s'attaquer à ce problème en proposant des logiciels destinés à contrer les virus. Tout aussi logiquement, les créateurs de logiciels malveillants se sont très vite adaptés.

Après les virus, les antivirus !

Aussi vite que s'étaient répandus les virus, sont apparus les antivirus. Un marché monumental, à la hauteur de l'importance que l'informatique prenait au fil que les années passaient. À la fin des années 1980, le Mac disposait déjà de toute une brochette d'outils plus ou moins efficaces : Vaccine, Interferon, Killscores, Vaxene, Virakyl, Virus Detective, Virus RX (créé par Apple), ou encore Antitoxin, Rival ou Disinfectant. Dans cette période préhistorique, certains antivirus se contentaient de détecter la présence du virus sans pouvoir l'éradiquer, et la plupart d'entre eux ne reconnaissaient qu'une seule sorte d'infection. Quant à l'idée de prévenir l'installation de futurs virus, c'était encore de la science-fiction.

Seuls les abonnés du Club iGen peuvent lire l‘article dans son intégralité.

-> Déjà membre ? Je me connecte
-> S‘abonner au Club iGen