Nos coups de cœur et nos coups de gueule 2017

La Rédaction |

Il y a des traditions qui se perdent… et d'autres qui restent. À quelques semaines de 2018, voici comme d'habitude nos coups de cœur et nos coups de gueule de l'année qui vient de s'écouler. C'est l'occasion de vous faire découvrir ou redécouvrir des produits et des applications que nous avons particulièrement aimés, et de revenir sur ce qui nous a irrités.

Coups de cœur

iPhone X

C'est un petit peu cliché de choisir le dernier iPhone à la mode comme coup de cœur, mais en même temps… cela fait combien de temps qu'Apple n'a pas sorti un téléphone passionnant ? L'iPhone 8 est un excellent smartphone, je ne lui aurais pas mis une bonne note sinon, mais c'est un modèle ennuyeux comparé à l'iPhone X.

iPhone 8, iPhone X et iPhone 8 Plus. Cliquer pour agrandir
iPhone 8, iPhone X et iPhone 8 Plus. Cliquer pour agrandir

L'iPhone X n'est pas parfait, il souffre même de quelques défauts agaçants, comme ce centre de contrôle inaccessible. Face ID ne fonctionne pas toujours, certains nouveaux gestes sont moins pratiques que les anciens, l'encoche est parfois bizarrement gérée en mode paysage… bref, Apple a encore une marge de progrès.

Mais tous ces petits défauts s'oublient immédiatement à l'usage. Au quotidien, l'iPhone X est un excellent modèle et c'est un modèle qu'on a envie d'utiliser. Il offre (quasiment) tous les avantages d'un Plus dans le corps d'un iPhone standard, son écran OLED est spectaculaire et l'interaction imaginée par Apple est bien supérieure à celle que l'on avait avec le bouton d'accueil. Oui, il y a quelques problèmes, mais les nouveaux gestes me manquent sur tous les autres iPhone et sur mon iPad.

L’encoche ? Ah oui, l’encoche. Franchement, elle ne m’a jamais gêné, Jamais. Cliquer pour agrandir
L’encoche ? Ah oui, l’encoche. Franchement, elle ne m’a jamais gêné, Jamais. Cliquer pour agrandir

Après tellement d'années de mises à jour incrémentales, cet iPhone X casse nos habitudes et ambitionne de devenir la nouvelle référence en termes de design pour les années à venir. C'est ambitieux et c'est excitant : voilà pourquoi c'est un coup de cœur 2017, sans hésiter. Nicolas

HomeKit sur iOS 11

Qu'est-ce que je l'ai attendue cette mise à jour de HomeKit ! Après moult déceptions update après update, je trouve que le service est arrivé à sa version finale. J'ai enfin des règles qui fonctionnent, un geo-fence aux petits oignons qui me surprend toujours et Siri qui me comprend enfin. Il manque encore des choses, mais cette mise à jour rend, à mon sens, HomeKit utilisable sereinement pour la première fois, et cela méritait d'être souligné ! Cédric

GRID Autosport

Sur le papier, GRID Autosport coche toutes les cases :
✅ une simulation de courses automobiles (un genre qui se fait rare sur iOS) ;
✅ aux graphismes réalistes ;
✅ avec un système de pilotage fin ;
✅ une tonne de circuits et de voitures ;
✅ le tout sans achats intégrés.

En adaptant sur iOS le jeu de caisses de Codemasters, Feral fait un sans faute. Le titre est tout simplement époustouflant dans tous les compartiments. Rien ne manque, j'apprécie tout particulièrement le support des manettes MFi qui permettent de profiter du spectacle sur iPad Pro.

Sur l'iPhone X, c'est très bien aussi (mention spéciale à l'utilisation du moteur haptique), mais on en prend moins les yeux à cause de l'écran plus petit, et puis je n'ai pas pu m'empêcher de noter des petites chutes de framerate de temps en temps.

Pour le reste, mes journées ne comptent pas suffisamment d'heures pour faire le tour du jeu au vu de sa richesse (et puis il faut bien préserver la batterie de mes appareils). GRID Autosport, c'est l'anti freemium dans toute sa splendeur : copieux, emballant, difficile, le tout au prix misérable de 10,99 €. Achetez-le. Mickaël

Magic Keyboard avec pavé numérique

Un clavier, ce n'est pas très passionnant, c'est vrai. Mais j'aime vraiment beaucoup le dernier clavier conçu par Apple, le Magic Keyboard avec pavé numérique. Il est Bluetooth, mais je peux l'utiliser en filaire si j'en ai besoin et surtout, je peux l'associer à un Mac ou à un second en quelques secondes. Il reprend l'esthétique générale du petit Magic Keyboard, mais conserve les quatre flèches bien séparées du clavier étendu, un pavé numérique complet et des touches de fonction jusqu'à F19 que j'utilise constamment.

Magic Keyboard avec pavé numérique et Magic Trackpad. Cliquer pour agrandir
Magic Keyboard avec pavé numérique et Magic Trackpad. Cliquer pour agrandir

Ce clavier ne vaut sans doute pas les 149 € demandés par Apple, surtout quand l'ancien clavier filaire était vendu 80 €. Néanmoins, la frappe est plus confortable et la connexion sans-fil est très agréable. C'est mon clavier principal depuis sa sortie et il me suit même quand je travaille à distance. Coup de cœur, donc. Nicolas

Things 3

Things 3, c'est l'excellente surprise de l'année pour moi. Déjà très content de Things 2, je n'avais pas placé d'attentes particulières dans cette nouvelle version promise depuis belle lurette.

Eh bien l'équipe de Cultured Code a réussi à me surprendre, tout particulièrement avec les versions iPhone et iPad (dommage qu'elles soient vendues séparément). Things 3, c'est l'alchimie parfaite entre le design d'iOS 11 et Things 2.

C'est une application que j'ai plaisir à ouvrir - un exploit pour un gestionnaire de tâches ! C'est simple, fluide, pratique. Il y a même des trouvailles, comme ce bouton + que l'on peut glisser à un endroit spécifique. Things 3 me procure une sensation de satisfaction rare pour une application. Un vrai coup de cœur. Stéphane

Le couple Apple Watch + AirPods

Le couple Apple Watch + AirPods a changé ma vie. Non, vraiment. Depuis douze ans, je passe six jours par semaine à taper sur un clavier pendant huit heures par jour, parfois plus. Même en utilisant des claviers mécaniques amortissant ma frappe, même en développant des scripts et des macros pour soulager mon fardeau, même en suivant tous les conseils d'ergonomie pour détendre mes mains et mes épaules, des troubles musculo-squelettiques se sont installés.

Des troubles exacerbés par l'utilisation de mon iPhone, étendue et surtout complexifiée avec l'extension et la complexification d'iOS. Faute de pouvoir arrêter de taper sur mon clavier (ou de le vouloir : je fabrique mes articles et ça me va bien), je peux au moins alléger mon utilisation de l'iPhone. Entre l'Apple Watch, qui fait office de télécommande pour la musique dedans et les podcasts dehors, de réveil le matin et de gestionnaire de tâches la journée, et j'en passe.

Mais je l'aurais sans doute abandonnée, parce qu'elle ajoute son propre lot de problèmes ergonomiques, sans les AirPods. Siri est plus fiable qu'on ne veut bien le dire, et il l'est de plus en plus parce que je m'en sers de plus en plus. Grâce aux AirPods, je peux réaliser tout un tas d'opérations sans les mains : vérifier la météo et ma boîte mail, répondre aux messages, effectuer une recherche sur Wikipédia, contrôler mes appareils HomeKit, et j'en passe.

Le rôle de mon iPhone est réduit à peau de chagrin - que la connexion cellulaire de l'Apple Watch gagne en puissance et il sera réduit à néant - et mes troubles musculo-squelettiques sont plus facilement « gérables ». Ce changement est à ce point profond que les AirPods restent souvent dans mes oreilles alors que je possède quelques casques « audiophiles », et que j'ai délaissé ma collection de toquantes pour l'Apple Watch… Anthony

N26 et Orange Cash

L'unique chose un peu « tech » qui a un tant soit peu modifié mes habitudes cette année est… une carte bancaire. J'ai pris à l'automne un compte chez N26. Comme Stéphane avant moi qui avait raconté son utilisation au Japon, je devais aller à l'étranger (en Angleterre). Étant comme lui au Crédit Agricole, c'était la perspective de payer des frais à chaque dépense. L'utilisation Outre-Manche s'est révélée complètement transparente, je n'ai pas économisé énormément en frais bancaires, mais c'était pour le principe.

Plus que ce long week-end anglais, cette carte me permettait aussi d'utiliser enfin Apple Pay que ne connaît toujours pas le Crédit-Agricole (j'avais testé Orange Cash pour cette raison, mais sans conviction, à trop d'endroits elle n'était pas acceptée).

Tout n'est pas parfait avec ce compte N26, le délai de 24h pour un virement est le principal défaut en ce qui me concerne. Mais cette diversité dans l'offre, avec ces concurrents (Revolut, Curve, Lydia…) aux banques classiques qui ont l'opportunité de partir de zéro dans leurs services, est un bon aiguillon pour ces gros établissements.

C'est dommage à dire, mais rien que l'utilisation de Touch ID et la consultation du solde de mon compte - rien d'incroyable - sont beaucoup plus simples et plus rapides sur l'app de N26 que dans celle du Crédit Agricole qui impose des étapes abracadabrantes. On en est à ce point de retard… Florian

-

Les banques ont tardé à se mettre à Apple Pay ? Bien fait pour elles ! Leur conservatisme m'a incité à aller voir la concurrence alors que je n'étais pas forcément spécialement demandeur à la base. Et me voilà fin 2017 avec quatre moyens de paiement différent compatibles avec la technologie de paiement d'Apple.

Si je suis comme mes collègues satisfaits de N26, j'avoue avoir été incroyablement surpris par Orange Cash. Il faut voir le service d'Orange comme un porte-monnaie virtuel. L'application en elle-même n'est pas mal faite, mais ce qui est vraiment bien, c'est l'animation commerciale autour de ce moyen de paiement. Chaque mois, Orange propose des réductions avec de nombreux partenaires. Résultats, sur de petites courses, j'ai économisé plusieurs dizaines d'euros.

L'opérateur souhaite démocratiser le paiement mobile et il active les bons leviers pour y parvenir. Et mine de rien, c'est un argument de plus pour inciter les gens à rester chez Orange, ce service étant réservé à ses clients. Si on ajoute à cela l'exclusivité sur le forfait pour Apple Watch, Orange a de solides arguments pour plaire aux utilisateurs de terminaux Apple.

Après, comme souvent, il y a des choses qui sont difficiles à comprendre chez Orange : pourquoi lancer Orange Cash d'un côté et une banque en ligne de l'autre. Autant je suis d'ailleurs enthousiaste au sujet d'Orange Cash, autant j'ai des réserves sur Orange Bank.

Pour finir ce chapitre bancaire, j'ai par contre un énorme coup de gueule que nous avions évoqué dans un article au printemps. Il s'agit de la carte Tickets Restaurant. Cet émoji 💩 résume bien la situation. Utiliser cette carte pour payer un repas est devenu un petit miracle. Combien de fois, que ce soit avec la carte ou avec Apple Pay, ai-je eu droit au message « transaction refusée »Christophe

Routeurs Orbi de Netgear

Cela fait plus d'un an qu'il se murmure très fort, mais vraiment très fort, qu'Apple a décidé d'en finir avec ses bornes AirPort. Ce qui est assez fou, c'est que ces appareils sont toujours disponibles à la vente. Malgré son âge, la borne d'Apple possède toujours certaines qualités. Mais elle ne permet pas par exemple d'exploiter totalement le potentiel des terminaux iOS.

Depuis qu'Apple a fait plus ou moins comprendre que ce marché ne constituait plus une priorité, il a fallu partir en quête d'un remplaçant. Les Google Wifi ? Il y a quelques bonnes idées, mais elles sont envahissantes, pas assez puissantes et on n'évoque même pas le fait que ce soit Google.

Parmi les autres modèles qu'on a pu tester, ce sont les Orbi de Netgear qui m'ont le plus convaincu. Elles ne sont pas moches (ce qui de nos jours est un plus), elles sont simples d'utilisation et surtout elles sont performantes.

Il est aussi simple, si ce n'est plus, de constituer un réseau avec plusieurs Orbi que des Time Capsule. On peut plonger dans le cambouis des réglages si on le désire, mais même sans ça, elles en ont sous le capot ! Christophe

L'Apple TV 4K… avec tvOS 11.1

Environ 6 % des Français ne possèdent pas de téléviseur. Jusqu'à tout récemment, je faisais partie de ces 6 %. Et puis j'ai acheté un téléviseur 4K HDR, avec l'intention d'y brancher l'Apple TV 4K, et seulement l'Apple TV 4K. Deux mois plus tard, je n'ai toujours pas activé le système d'exploitation intégré (pourtant c'est webOS, ndr), je n'ai toujours pas branché un câble d'antenne, et j'utilise toujours l'Apple TV.

Bon, j'ai « modifié » la télécommande pour améliorer sa préhension, et coupé tous les mouvements et sons de l'interface. Et puis tvOS 11.1 est arrivée avant que j'aie fini de regarder les principales nouveautés en 4K HDR, et je n'ai donc pas eu le temps de vraiment me rendre compte que l'Apple TV 4K était incapable de gérer dynamiquement la définition et la profondeur des couleurs des vidéos.

Mais c'est maintenant le cas, et cette petite boîte m'a permis de (re)découvrir les films et séries TV que j'ai achetés au fil des années sur l'iTunes Store, le catalogue de Netflix, et quelques très bonnes « chaînes » YouTube. Pour ne rien gâcher, elle contrôle aussi mon installation HomeKit et ma chaîne Hi-Fi. Cela m'embête énormément, mais je fais maintenant partie des 94 % de Français qui possèdent un téléviseur, « grâce » à l'Apple TV 4K. Anthony

Apple Music

Pour rester poli, disons que les débuts d'Apple Music ont été laborieux. Le service de streaming est mal né, la bibliothèque iCloud mélangeait tout et n'importe quoi, les suggestions n'avaient de personnalisées que le nom. Sans oublier une communication mal fagotée voire exaspérante.

Mais petit à petit, les choses se sont améliorées. Oh, ce n'est pas encore le nirvana des cages à miel, mais au moins les fonctions de base sont assurées correctement, à commencer par le cache des morceaux qui permet d'écouter sans ruptures de la musique même à six pieds sous terre sans réseau. Les listes de lecture personnalisées, les Mix hebdomadaires (souvent pertinents, mais trop courts), les radios personnalisées dont je suis un grand amateur, l'application Apple Watch, tout cela permet finalement de bien profiter d'Apple Music.

Alors tout n'est pas complètement réussi pour autant. L'onglet Parcourir a zéro intérêt avec des nouveautés d'artistes que je ne connais pas ou que je déteste la plupart du temps. Je reconnais toutefois bien volontiers que tout cela peut plaire à d'autres, mais pourquoi ne pas me proposer des nouveautés que je pourrais aimer ? Ce n'est pas comme si Apple Music ne connaissait rien de mes excellents goûts d'esthète.

Les utilisateurs de Spotify ne gagneront sans doute rien à passer à Apple Music, mais ces derniers temps Apple a gagné des points en livrant tout simplement la marchandise promise en 2015. À l'époque, cela paraissait improbable… Mickaël

Le mode portrait de l'iPhone 8 Plus / X

Le mode portrait de l'iPhone 8 Plus profite d'une belle amélioration par rapport à celui sur de l'iPhone 7 Plus. Toutefois, coup de gueule contre l'éclairage de portrait car la fonction est toujours en bêta et ça se voit : il y a quelquefois des bugs avec le détourage du premier plan. Rémi

L'iPad sous iOS 11

L'iPad, c'est formidable. Puissance, design, facilité d'utilisation… Mais pendant un moment, on a cru qu'Apple s'en désintéressait complètement. iOS 9 a apporté Split Over et Split View, Picture in Picture, des améliorations pour le clavier virtuel et Notes, un meilleur support des claviers Bluetooth… De quoi faire, sauf qu'Apple n'a pas profité d'iOS 10 pour enfoncer le clou.

Il a donc fallu attendre septembre et iOS 11 pour que les tablettes donnent leur plein potentiel. Apple a mis les petits plats dans les grands : un dock à la macOS, un multifenêtrage plus souple et plus puissant, un glisser/déposer particulièrement performant, un astucieux système de bureaux virtuels dans le multitâche… J'ai même fini par trouver une utilité à la fois à l'application Notes et au Pencil, qui fonctionnent si bien ensemble.

Évidemment, tout ne peut pas être réussi : je fondais de gros espoirs dans l'app Fichiers, mais finalement, elle ne sert pas à grand-chose. Il faut aussi s'habituer aux nouveaux gestes et à la gestion parfois acrobatique des fenêtres et du dock. Mais en contrepartie, on gagne sérieusement en souplesse et en productivité. Mickaël

J'adore travailler sur mon iPad. Plus encore, peut-être, que sur Mac. Il ne me manque en fait plus guère qu'une chose : une meilleure gestion des moniteurs externes, actuellement on en est encore au stade préhistorique de la recopie d'écran. Encore un petit effort Apple, et je switche ! Mickaël

La recharge par induction

Lister la recharge par induction comme coup de cœur de 2017… c'est ce que l'on appelle donner le bâton aux utilisateurs d'Android pour se faire battre. Oui, Apple était à la traîne en la matière et ce n'est pas vraiment nouveau. Mais voilà, j'utilise la recharge par induction au quotidien uniquement depuis l'automne et même si ça n'a pas changé ma vie, j'apprécie ce confort au quotidien.

Un iPhone 8 Plus sur le socle de recharge de mophie. Cliquer pour agrandir
Un iPhone 8 Plus sur le socle de recharge de mophie. Cliquer pour agrandir

Avant de tester la recharge par induction, j'imaginais que ça me serait surtout utile chez moi, sur la table de nuit par exemple. En fait, je ne l'utilise jamais dans ce cadre, où le câble convient très bien et où je n'ai pas à masquer les LED qui sont inévitablement placées dans tous les chargeurs à induction.

Le plus utile finalement, c'est au bureau, surtout avec un support de recharge qui maintient mon iPhone X à la verticale (j'utilise ce modèle conçu par Spigen). Je le pose quasiment en permanence quand je suis assis au bureau, sans même y penser. Certes, la recharge est très lente, mais comme il est en permanence sur son socle, le téléphone est constamment chargé.

Et bonus supplémentaire, Face ID fonctionne encore très bien, notamment pour les notifications. Ça n'est peut-être pas une révolution, mais c'est très agréable ! Nicolas

Les coques et les bracelets « ultraviolet »

Enfin. Anthony

Les étuis Mujjo pour iPhone

Tôt ou tard, l'iPhone finira par remplacer totalement le porte-feuille. Comme nous l'avons vu plus haut, il est déjà bien parti pour supplanter la carte bancaire. Les cartes de fidélité, c'est déjà fait ! Pour les transports, il faudra patienter encore un peu ou aller déménager à Londres…

Mais il y a des cartes qui ont encore leur importance au quotidien : celle qui ouvre l'accès à la salle de sport ou à la piscine, celle qui permet de prendre les transports en commun…

Cet étui en cuir de Mujjo m'est très pratique au quotidien. Je peux emporter trois cartes en permanence avec moi. Résultat, le porte-feuille devient facultatif et/ou il peut rester au fond du sac.

Non seulement, il est pratique, mais il protège bien l'iPhone (c'est son rôle principal), il semble bien mieux vieillir que les étuis en cuir d'Apple et il est moins cher. Un seul regret tout de même : avec la recharge par induction, il est hautement recommandé de retirer les cartes avant de mettre l'iPhone à charger 🤦.

Quand j'avais un iPhone 7, il y avait également un autre modèle que j'aimais beaucoup. Le principe est le même, mais ce que j'aimais beaucoup avec l'étui de Dockem, c'est qu'il donnait un petit côté bombé à l'iPhone qui me rappelait le 3GS. Mes grandes mains ont beaucoup apprécié ! Christophe

L'itinérance en Europe

Quatre pays en deux semaines, c'était mon programme personnel et professionnel bien chargé de novembre. Deux semaines passées avec trois appareils différents, connectés au même forfait mobile, sans le moindre accroc ni le moindre surcoût. On ne dira jamais assez de bien de la disparition des frais d'itinérance dans l'Union. Il faut reconnaître que les opérateurs français ont joué le jeu en déverrouillant immédiatement l'utilisation des données en Europe, à l'exception notable de Free Mobile qui bride la connexion en 3G.

Avec la plupart des forfaits, on a l'impression de posséder un forfait véritablement européen plutôt que seulement français (et, partant, d'être véritablement européen plutôt que seulement français). Il ne s'agit cependant que d'une illusion, qui se heurte rapidement aux limites de la législation, quand elle ne s'est pas déjà heurtée aux limites techniques, comme l'absence de prise en charge de l'itinérance sur l'Apple Watch. Anthony

Les sacs à dos Fitness de Targus

Un sac à dos comme coup de coeur ? Tout à fait ! Et pour être honnête, j'ai été le premier sceptique quand j'ai commencé à essayer un sac à dos Work+ Play Fitness de Targus. Pourquoi ?

Tout simplement parce qu'il avait une capacité inférieure de quelques litres par rapport à mon sac habituel (une marque de sport) qui charriait mes affaires de sport et mon matériel informatique.

Mais la différence, c'est qu'à l'intérieur, tout est bien pensé. Rien n'est laissé au hasard et mine de rien, cela fait la différence. Il a fallu m'adapter au début, m'organiser un peu plus, mais passée une courte période d'adaptation, ce sac est un pur bonheur au quotidien.

Il est confortable et regorge de bonnes idées, que ce soit le crochet pour suspendre le sac en hauteur, les petites poches de rangement spécifiques, les emplacement pour les chaussures qui ne sont pas pensés uniquement pour des gens qui font du 34, etc. Enfin, son prix reste raisonnable ! Christophe

Coups de gueule

Les crevasses de sécurité de macOS

Entre la faille root et l'affichage du mot de passe en clair, on ne peut pas dire que le lancement de macOS High Sierra ait été un chemin de roses. À chaque fois, Apple rattrape rapidement le coup, le constructeur s'est même excusé pour la dernière faille en date.

« Toto » n'était pas l'indice, mais le mot de passe…

Pour une entreprise qui place la sécurité au premier rang de ses priorités, excusez du peu, mais ça la fout mal. Apple en a pris conscience en annonçant la mise en place d'un audit sur ses processus de développement. Pas de quoi rassurer tous ceux qui en sont prudemment restés sous Sierra…

On se prend à rêver d'une nouvelle version de macOS sans nouveautés majeures, qui se concentrerait sur les correctifs, l'optimisation et la sécurité. Une sorte de Mountain Lion en quelque sorte… ou de High Sierra, qui devait jouer ce rôle et s'est planté. Mickaël

L'arrêt de CrashPlan

Autant j'avais en horreur le médiocre client Mac de CrashPlan, autant j'adorais le service en lui-même. Pouvoir sauvegarder son Mac sur l'ordinateur distant d'un ami, en voilà une excellente idée, autant pour la confidentialité des données que pour le coût, nul.

CrashPlan : élu interface la plus sexy au monde !

Malheureusement, Code42 a décidé d'arrêter son offre pour les particuliers, dont ce service. C'est regrettable, car cette sauvegarde décentralisée simple à mettre en œuvre n'a pas d'équivalent à l'heure actuelle. J'ai opté pour Backblaze à la place, mais j'ai l'espoir qu'un nouveau CrashPlan émerge. Stéphane

Les séries TV d'Apple

L'histoire retiendra que les deux premières séries TV d'Apple ont été Planet of the Apps et Carpool Karaoke, et l'histoire rigolera aux dépens d'Apple. Ces deux productions originales auraient à peine leur place au fin fond de la grille des programmes de la plus obscure chaîne de la TNT.

Sympa le papa prêt à sacrifier ses enfants, invité sur le plateau de Planet of the Apps
Sympa le papa prêt à sacrifier ses enfants, invité sur le plateau de Planet of the Apps

La première, Planet of the Apps, sorte de radio-crochet pour développeurs, aurait pu se montrer intéressante sans tout l'emballage un peu écœurant de télé-réalité et un montage qui n'aide pas à s'intéresser aux concepts des développeurs. Pourtant, des efforts de pédagogie ont été faits, avec ces définitions techniques en incrustation, mais rien ne fonctionnait vraiment dans ce show low cost mal (ou trop) vendu par Apple.

Quant à Carpool Karaoke, la promo aussi cacophonique que pachydermique d'Apple (même Tim Cook a poussé la chansonnette) n'y a rien fait : quand c'est pas terrible, c'est pas génial. L'hôte, l'animateur de late-shows James Corden, s'est contenté de faire les présentations et de clôturer la saison. Qu'on l'apprécie ou pas, c'est lui l'âme de l'émission.

Si on peut continuer à interroger la pertinence du modèle d'Apple (que va faire le constructeur dans cette galère ?), on peut aussi espérer que ces deux premières tentatives auront servi de leçon et que les prochaines productions (plus ambitieuses) seront au minimum regardables. Mickaël

ARKit

Difficile de ne pas se montrer un peu déçu par les applications exploitant ARKit. Les nombreuses démos, et les promesses de Tim Cook répétées à de multiples reprises avant le lancement d'iOS 11, laissaient entrevoir un tout nouveau monde. La réalité ressemble davantage à un pétard mouillé pour le moment.

Passée la poignée d'expériences rigolotes cinq minutes, il faut bien reconnaitre que les applications qui exploitent de manière pertinente la réalité augmentée sont peu nombreuses (on peut recommander IKEA Place, par exemple).

Il convient bien sûr de relativiser : nous n'en sommes qu'au début de la réalité augmentée grand public. Le secteur du jeu vidéo ne s'est pas encore emparé de cette évolution au-delà des gimmicks, ni celui de la publicité et du marketing (lire : ARKit : la pub va augmenter votre réalité). Le patron d'Apple concédait lui-même que la technologie devait encore mûrir, tout en soulignant la présence dans l'App Store de plus de mille apps ARKit. Mickaël

Les publicités Apple

Mais où sont les publicités Apple d'antan ? Sans revenir encore et toujours à la campagne « Get a Mac », où sont ces séries de clips qui faisaient souvent hausser le coin des lèvres, parfois hausser les épaules, mais laissaient rarement indifférent ? Les dernières publicités de la firme de Cupertino ne sont pas désagréables, même si elles me donnent un coup de vieux à chaque fois que je dois dégainer Shazam, mais elles s'oublient aussi vite qu'on les a regardées.

Les récentes campagnes de publicité pour l'iPhone et l'Apple Watch disent ce qu'elles doivent dire, mais il leur manque un « je ne sais quoi » qui les rendraient mémorables. Et puis elles monopolisent la communication d'Apple, d'où peinent à ressortir quelques clips beaucoup plus percutants : la dernière publicité pour l'iPad Pro qui tape dans le mille, ou les séries rigolotes vantant le passage d'Android à l'iPhone et moquant des tweets. Anthony

Le Smart Connector de l'iPad Pro

J'aime le port Smart Connector de mon iPad Pro. Ce que je déteste par contre, c'est que le nombre de périphériques compatibles se compte sur les doigts d'une main qui aurait un pouce en moins. Bon, encore ce ne serait pas un problème si les accessoires étaient de qualité, mais ce n'est même pas le cas.

Le Smart Keyboard d'Apple est laid, il coûte cher, il n'est pas rétroéclairé, les touches molles sont dignes d'un clavier de MO5. C'est mauvais, mais c'est en l'état le seul clavier compatible Smart Keyboard qui ne fait pas ressembler l'iPad à une brique comme le CREATE de Logitech, l'autre clavier compatible (mais pas avec l'iPad Pro 10.5''). Il y a bien eu cet été une rumeur selon laquelle de nouveaux accessoires étaient en développement… mais Apple freine visiblement des quatre fers. Mickaël

avatar jrmy21 | 

JE N’EN PEUX PLUS DE CETTE SONNERIE TROP FORTE SUR L’IPHONE 8 ! Je regrette tellement mon 6S ... niveau 1 c’était doux, presque vibreur simple. Clairement je regrette d’avoir mis 800€ dans un 8 alors que le 6S était « quasi » équivalent quand tu fais de la bureautique simple. De + mon Homkit est tout déréglé maintenant
(Remarque idem pour mon MBP TB qui chauffe alors que je fais que de l’Internet bureautique ... 2000€)
En 2017 je suis déçu d’Apple, de tous ces bugs, seuls les AirPods m’ont contenté (sauf quand ils se déconnectent !)

avatar fredazou | 

@jrmy21

Si tu veux, j’ai un 6s nickel. Tu me dis combien tu veux pour qu’on fasse l’échange.
Sois raisonnable 🤪

avatar Valred7 | 

@jrmy21

Je suis aussi intéresser ! 6s en état de fonctionnement parfait !

avatar Lestat1886 | 

@jrmy21

Tu peux baisser la sonnerie 🤷🏻‍♂️

avatar j.antiochus | 

MacBook Pro 15 2017 impeccable don’t je suis très satisfait. AirPods rien a redire. iPhone 7 depuis janvier 2017 (ça compte hein ;) extrêmement satisfait. Je vais garder cet équipement de nombreuses années je pense.
2017 c’est un coup de cœur pour moi

avatar Arpee | 

A l’auteur de l’article : C’est votre avis. Ce n’est qu’un avis. Ce n’est pas le mien.

avatar Mickaël Bazoge | 
avatar Dodo8 | 

@Arpee

T’es stupide ou tu fais juste exprès ?

avatar dge44 | 

@Dodo8

Stupide je dirais oui !

avatar Arpee | 

@Dodo8

Mais encore ?

avatar Shralldam | 

@Arpee

Best. Useless. Comment. Ever.

avatar Sgt. Pepper | 

@Arpee

A l’auteur de ce commentaire : C’est votre avis. Ce n’est qu’un avis. Ce n’est pas le mien.

😂

avatar ludmer67 | 

Et votre avis, c'est quoi ? Ce n'est pas que ça m'intéresse, mais moi aussi, j'aime répondre aux gens qui ont un avis que ce n'est que leur avis. Ça prolonge les conversations dans des ambiances conviviales assez rares...

avatar aXk | 

Le coup de cœur j’hésite encore, pour le coup de gueule :

C’est quoi ce truc avec wifi et BT sur le centre de control ?! Exaspérant !!

avatar ValeRoss46 | 

J'ai un chargeur induction de chez i Voler, et la led s'éteint au bout de quelques minutes quand ça charge 😉

avatar arowbase | 

Mes coups de gueule de 2017 :

Mon MacBook Pro de 2014 qui pèle alors qu’il n’a pas été au soleil. Apple me l’a changé la semaine dernière gratuitement mais ... car il y a un mais... de nombreux utilisateurs rapportent un deuxième et même un troisième remplacement. Le problème ne semble pas réglé et cela m’inquiète fortement.

Deuxième coup de gueule : des produits qui semblent si peu parfait qu’à l’époque de Steve Jobs jamais ils n’auraient été sortis :

- IPad Pro livré avec un chargeur pas assez puissant pour le charger et l’utiliser en même temps.
- Face ID qui ne fonctionne plus si le téléphone n’est pas à la verticale
- La smartkeyboard qui est lourde, chiante et n’offre pas beaucoup de choix d’inclinaison (une inclinaison à 30 degré pour utilisation avec un ipencil ça aurait été pas mal par exemple...).
- Les multiples crash, bug, problemes de sécurité... on se croirait être chez Microsoft à certains moment.

Va vraiment falloir qu’ils accélèrent fort chez Apple...

avatar jazz678 | 

@arowbase

« Deuxième coup de gueule : des produits qui semblent si peu parfait qu’à l’époque de Steve Jobs jamais ils n’auraient été sortis »

Et c’est reparti...
Difficile de dire ce que SJ aurait fait ou pas puisqu’il est mort n’est-ce pas?
Ça c’est le truc qu’on balance quand on n’a pas d’argument. SJ en a aussi sorti des « produits pas parfait (?) » et s’est aussi planté. Pas plus pas moins que maintenant (pannes répétées de l’Apple III, mauvais positionnements tarifaires du Lisa, Apple works, iPhone 4 et antennagate,...).
Au passage Apple est dans une situation meilleure que sous Jobs.

Bref, faites votre deuil

avatar arowbase | 

@jazz678

iPhone 4 ?

« Il a été commercialisé à partir du 24 juin 2010 aux États-Unis, Royaume-Uni, en France, en Allemagne et au Japon. Il a constitué un succès commercial avec plus de 600 000 réservations en 24 h »

« L'iPhone 4 tient la dragée haute aux meilleurs smartphones du moment et s'adresse, en prime, au plus grand nombre. »

Et non je ne suis pas d’accord avec vous. Jobs a fait des conneries (et je n’ai d’ailleurs pas dit qu’il n’en avait pas fait...) mais son mode de management (décrié par ailleurs) et son attention aux détails fait qu’il y a certainement un certain nombre de choses qui ne seraient pas passé aujourd’hui.

avatar jazz678 | 

@arowbase

« « Il a été commercialisé à partir du 24 juin 2010 aux États-Unis, Royaume-Uni, en France, en Allemagne et au Japon. Il a constitué un succès commercial avec plus de 600 000 réservations en 24 h »

« L'iPhone 4 tient la dragée haute aux meilleurs smartphones du moment et s'adresse, en prime, au plus grand nombre. »

Mais je n’ai pas dit que ce n’était pas un succès. Juste qu’il l’a été malgré le défaut d’antenne (réel) largement monté en épingle sur le net. Preuve que les gens savent faire la part des choses

« ...mais son mode de management (décrié par ailleurs) et son attention aux détails fait qu’il y a certainement un certain nombre de choses qui ne seraient pas passé aujourd’hui. »

Mais j’en suis certain. Mais d’un autre côté SJ n’était pas infaillible et a laissé passer (imposé plutôt) beaucoup de choses qui n’était pas parfaites. Il était décrié notamment par son ingérence omniprésente qui avait tendance à écraser tout avis autre que le sien.
Nous clients finaux n’avons pas idée de la quantité de mauvais produits, mauvaises idées, prototypes foireux qu’il a fallu écarter avant le produit final en Apple store.

avatar pat3 | 

@jazz678

"Apple works"

Rappelle-moi où était le plantage d’AppleWorks? Ou bien veux-tu parler de son abandon?

avatar jazz678 | 

@pat3

Oui de son abandon. Donc commercialement un échec. Appleworks a été interrompu en 2007, remplacé 2 ans avant par la suite iWork. Initialement destiné au monde de l’entreprise, AppleWorks n’a pas résisté à MS et sa suite office. Définitivement enterré quand Apple est passé sous Intel

avatar pat3 | 

@jazz678

Je ne comprends pas quand tu dis « définitivement enterré ». Que je sache, la suite est toujours mise à jour, et est maintenant déclinée sur iOS ?
Avec le recul, je pense qu’Apple avait anticipé la fin des « intégrées » comme l’était AppleWorks, au profit des suites modulaires comme l’était iWorks. Le tout en un est beaucoup plus lourd à maintenir et à faire évoluer, surtout si on doit le faire sur plusieurs plateformes. J’ai adoré AppleWorks ClarisWorks avant elle, mais je fais des choses bien plus abouties sous les apps de l’ex suite iWorks.

avatar jazz678 | 

@pat3

AppleWorks n’est plus mis à disposition officiellement pour le grand public par Apple (autant que je sache). Uniquement aux US pour certains marchés (Education).

Entièrement d’accord sur les suites modulaires et le changement de braquet d’Apple. iLife est d’ailleurs un régal et un modèle d’intégration, les différents modules communiquant les uns avec les autres.

avatar Valred7 | 

Plusieurs petits coups de geules pour 2017:
Attendre décembre pour un iOS stable
Un macOS truffé de bugs
Le prix de l’iPhone X et des macs !
Mes coups de cœur :
Le centre de contrôle d’iOS 11
Airpods

avatar jazz678 | 

@Valred7

« Un macOS truffé de bugs »

Hormis le root fail (bug majeur corrigé rapidement et donc sans conséquence concrète chez le client final) quels autres bugs font que c’est différent ou pire que les versions précédentes de macOS (je ne suis pas en train de dire qu’il n’y en a pas) ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR