Nos coups de cœur et nos coups de gueule 2020

Stéphane Moussie |

En cette fin de pénible année 2020, faisons le bilan des produits et des apps qui nous ont apporté un peu de baume au cœur. Apple y tient une place particulière, avec des réussites aussi incontestables que surprenantes. Nous avons aussi découvert ou redécouvert des accessoires et des apps qui rendent de fiers services. Et comme chaque année, il y a eu quelques déceptions. Voici les coups de cœur et les coups de gueule de toute l'équipe de MacGeneration.

Image MacGeneration

iPad Air 4 (Anthony)

Je n’en démords pas : le meilleur iPad est aussi l’iPad le moins cher. Par cette logique, le meilleur iPad Pro est… l’iPad Air 4. Oui, il lui manque un capteur Lidar. Mais comptez-vous vraiment l’utiliser ? Oui, il lui manque ProMotion. Mais il me donne la nausée. Oui, il lui manque une deuxième paire de hautparleurs. Mais la paire présente ne démérite pas. Oui, il lui manque Face ID. Mais la situation actuelle a prouvé l’intérêt de Touch ID.

Ces différences valent-elles 200 €, le surcout de l’iPad Pro 11" équivalent ? Pour vous, peut-être. Pour moi, absolument pas (surtout quand on prend en compte le choix de la couleur). Avec un Magic Keyboard et un Apple Pencil, et plus rarement un dongle pour étendre les capacités de son port USB-C, l’iPad Air 4 n’est pas loin de remplacer mon MacBook Pro 13" personnel. Ce qui n’est pas rien, venant de l’auteur d’un manuel sur macOS.

MacBook Air M1 (Stéphane)

Époustouflant, infatigable, sensationnel… Si on — et quand je dis « on », ce n’est pas seulement MacGeneration, c’est toute la presse et tous les clients — a utilisé tant de superlatifs pour décrire les Mac M1, c’est parce qu’ils sont vraiment exceptionnels — tiens, encore un. Le MacBook Air M1 a une aisance déconcertante. Branchez-le à un écran 4K et ouvrez une vingtaine d’apps, cela ne lui fera ni chaud ni froid, il fera tourner l'ensemble de manière fluide et rapide, dans un silence total.

Le MacBook Pro 13" (quatre ports Thunderbolt 3) que j’utilise depuis 2016, en remplacement d’un MacBook Air non Retina, ne m’a jamais satisfait pleinement. Outre les problèmes à répétition du clavier papillon, je n’adhère pas à la Touch Bar et son châssis régulier est moins confortable pour les poignets. La puce M1 fait sauter toutes les limites de puissance et d’autonomie qui entravaient mon retour au MacBook Air. Chapeau.

Oculus Quest 2 (Robin)

Mon premier casque VR personnel. Après avoir beaucoup testé le HTC Vive chez des amis, je n’avais pas envie de débourser 800 € pour un Vive qui commence à se faire vieux ni 1 080€ dans un Valve Index. L'Oculus Quest 2 s’est fait une excellente réputation dès sa sortie, et pour seulement 350€ j’ai tenté ma chance.

J’ai été époustouflé par la qualité et la fluidité de l’image et par la précision de son tracking (sans capteurs externes). De plus, on peut le connecter en Wi-Fi à son PC pour pouvoir jouer aux jeux SteamVR à condition d’avoir un routeur convenable (sinon bonjour les nausées avec la latence !). On peut aussi le relier par câble à son PC, mais pour un casque sans fil, c’est un peu dommage.

Quelques points négatifs cependant, comme le tracking optique parfois perturbé si l’environnement extérieur est trop sombre. On peut aussi ajouter que l’obligation d’y relier un compte Facebook n’a pas un grand intérêt (impressionner Mark Zuckerberg avec mes highscores sur Beat Saber ?) et que la batterie ne permet pas des sessions de jeux très longues (entre 2 et 3 heures d’autonomie).

J’ai très hâte de faire des vrilles dans le ciel de Flight Simulator 2020 en VR quand celui-ci la prendra en charge, mais il faudra attendre encore un peu.

WorkOutDoors (Christophe)

Je suis très déçu de la non-évolution de l’application Exercice sur watchOS, en tout cas pour la course à pied. De manière générale, on trouve un grand nombre d'apps pour cette pratique, mais elles sont souvent limitées ou dépendantes d'un abonnement.

Alors que j’étais parti pour acheter une montre rien que pour cet usage, j’ai découvert un peu par hasard WorkOutDoors. L’Excel du running, comme je l'appelle, n’est pas forcément l’application la plus sexy disponible pour watchOS, mais elle est incroyablement complète.

Vous programmez avant de partir le type de séance que vous voulez faire : endurance, VMA, Fartlek, course de récupération… Et le tour est joué ! L’application vous guidera tout au long de votre séance sur les choses que vous avez à faire. Si vous le souhaitez, elle peut même vous alerter lorsque votre rythme est trop lent ou trop rapide, si vous quittez une zone cardio bien précise ou si vous êtes en avance ou en retard sur un objectif horaire. Il est nécessaire de passer un peu de temps pour prendre la mesure de l’app, mais cela en vaut vraiment la peine. Et le prix est très raisonnable !

Magic Keyboard pour iPad (Nicolas)

Depuis l’arrivée du Magic Keyboard, mon iPad Pro de 12,9" est devenu encore plus mon ordinateur principal. J’ai toujours un Mac en parallèle pour quelques tâches, mais tout ce que j’écris se fait désormais exclusivement sur la tablette.

Ce nouvel accessoire est hors de prix, la qualité des matériaux pourrait être améliorée et il lui manque toujours une rangée de touches de fonctions, certes. Malgré ces défauts, le clavier rétroéclairé et le trackpad intégré sont suffisamment confortables pour me permettre d’écrire confortablement et en toutes circonstances sur mon iPad, ce qui n’était pas le cas avec le Smart Keyboard Folio que j’utilisais avant.

iPhone 12 mini (Stéphane)

Qu’il (me) fait plaisir cet iPhone 12 mini ! Enfin un iPhone moderne léger et compact, confortable à une main et jamais gênant dans la poche. Il faut reconnaître que la batterie est, elle aussi, mini : quand j’oublie de recharger l’iPhone 12 mini au cours de la journée, je suis souvent surpris par le niveau de la batterie qui descend vite. Néanmoins, j'adore tellement ce format que je veux bien faire des concessions de temps en temps (comme activer le mode économie d'énergie plus souvent) pour vivre avec.

Mmhmm (Florent)

En cette année de vidéoconférences, j’ai pu tester pas mal d’outils dans toutes les gammes tarifaires. J’utilise ces outils pour mes conférences en ligne, mais aussi avec mes clients, par exemple pour de la formation à distance. Évidemment, dans ce cadre, je préfère afficher un environnement sobre, donc j’utilise un fond vert en tissu tendu derrière mon bureau et l’affaire est faite, du moins en théorie.

La plupart des outils fonctionnent très mal et nécessitent des tonnes d’ajustements, tout en coûtant une petite fortune, comme les solutions de Telestream. En plus, ils ne sont pas forcément compatibles Big Sur et/ou Mac M1. Incompatibilité justifiée avec le fameux « c’est la faute d’Apple qui a encore changé des choses ». Et c’est là qu’est arrivé Mmhmm sans crier gare.

Cette app qui permet d'appliquer toutes sortes d'effets est performante et optimisée pour le matériel Apple. Elle utilise Core ML pour améliorer le rendu avec un fond vert et fonctionne avec toutes les solutions de visioconférence capables de gérer une caméra virtuelle (Zoom et Vimeo dans mon cas). En plus, elle est très simple et très efficace à l’usage. On peut partager une fenêtre à l’écran, l’écran entier, l’écran de l’iPhone, des photos ou des vidéos. C’est parfait.

MacBook Pro M1 (Florian)

Plus que les gains en vitesse procurés par le processeur M1, ce sont les avancées obtenues sur l'autonomie qui ont été épatantes avec ce MacBook Pro 13".

Pour les tâches qui font mon quotidien chez MacG, je pourrais emmener ce portable une douzaine voire une quinzaine d'heures sans avoir à le brancher ni à recourir à des stratagèmes pour soulager sa batterie. Ce que l'on imaginait réservé à un iPad devient possible sur Mac. On entre dans des durées qui excèdent ce que l'on peut considérer comme nécessaire. Cette machine avale les heures sans broncher ni se plaindre. Elle travaille vite, longtemps et en silence !

Rain Design mStand (Anthony)

Au début du premier confinement, j’avais embarqué un support HiRise pour surélever mon MacBook Pro 13" personnel et transformer la table de la salle à manger en bureau de fortune. Grossière erreur ! Comme trop de produits Twelve South ces dernières années, du BookArc bancal au BookBook qui déteint en passant par la bougie qui ne sent pas le nouveau Mac, le support HiRise déçoit. Instable et bringuebalant, il a fait tomber la machine dès le premier jour. Heureusement que j’ai encore des réflexes.

Au début du deuxième confinement, j’ai exhumé mon bon vieux support mStand de Rain Design. Ce n’est rien d’autre qu’une feuille d’aluminium pliée, mais vous savez quoi ? Il ne dérape pas, ne vacille pas, et n’éjecte pas la machine au moindre soupir. Son trou permet de faire passer le câble d’alimentation élégamment, et son large socle peut accueillir le clavier et la souris… ou le chargeur à induction de l’iPhone. C’est simple, c’est efficace, et ça vaut moins de 50 €.

Overlap (Stéphane)

Moleskine fait partie de ces rares éditeurs qui ont une patte graphique bien à eux et cohérente à travers toutes leurs apps. Comme l'agenda Timepage ou le gestionnaire de tâches Actions, Overlap est un petit délice à utiliser avec ses animations léchées qui répondent aux doigts et à l'œil. C'est aussi la meilleure application que j'ai trouvée à ce jour pour prendre connaissance de l'heure dans plusieurs endroits du globe simultanément. En plus, c'est gratuit.

HomePod (Mickaël)

Le HomePod originel est mal aimé, pour de très bonnes raisons : un Siri régulièrement aux fraises, un jardin fermé à double tour (heureusement qu'AirPlay est toujours là), un prix élevé en comparaison d'autres enceintes connectées (à quand des HomePod sur le refurb ?). Et pour en tirer la substantifique moelle, il faut y ajouter un abonnement à Apple Music. Bon, tout cela était vrai en 2018, et ça l'est encore aujourd'hui. Pourtant, c'est un excellent produit… pour peu qu'on baigne dans un écosystème Apple.

Et cette année, le constructeur s'est manifestement souvenu de l'existence de ce produit qui a accueilli un petit frère, le HomePod mini, et de nouvelles fonctions. Les utilisateurs ont d'abord eu droit aux annonces Interphone qui permettent d'envoyer des petits mots audio à telle ou telle enceinte. Et puis il y a aussi eu le rapprochement avec l'Apple TV 4K.

La fonction de connexion permanente est la bienvenue : fini la corvée de sélectionner à tout bout de champ la sortie audio HomePod avant la lecture d'un film. Et puis on profite d'un son plus ample grâce à la fonction « cinéma maison » qui permet de recycler une enceinte en barre de « son ambiophonique ». C'est tout de même réconfortant de voir qu'un produit continue de bénéficier de nouveautés substantielles même s'il n'a pas connu le succès commercial.

BenQ ScreenBar (Nicolas)

La ScreenBar Plus de BenQ est une lampe de bureau qui a la particularité de se positionner sur votre écran principal. Son rôle est d’éclairer la surface du bureau devant vous, sans que le faisceau lumineux de sa barre de LED ne touche la dalle de votre moniteur. Même si je regrette le manque de connexion directe à l’ordinateur, pour synchroniser l’allumage à celui de mon Mac, j’apprécie cet éclairage indirect.

La ScreenBar Plus en place sur mon écran

C’est une lampe de bureau très agréable, surtout en cette période hivernale où elle permet d’avoir soit une lumière vive pour compenser le manque de soleil, soit une lumière douce pour travailler quand le jour n’est pas encore levé ou déjà tombé.

Procreate (Audrey)

Le trio iPad Pro, Apple Pencil 2 et Procreate vous permettra de vous remettre en selle si vous avez abandonné l’idée, un jour, de bien dessiner. C’est grâce à Procreate que je me suis remise au dessin cette année. Une activité que j’avais laissée de côté depuis l’adolescence, me trouvant trop mauvaise.

Ce qui est génial avec Procreate, c’est qu’il s’agit d’une app abordable quand on veut faire simple et qui devient complète quand on veut aller plus loin. Elle vous aidera à améliorer votre coup de crayon grâce à l’usage des outils disponibles et sa précision. Aucun doute que vous progresserez plus vite que vous ne le croyez.

Shelly (Cédric)

Shelly, c’est une gamme de produits domotiques à bas prix et polyvalents. Dans mes tests et recherches de micromodules HomeKit (sans box intermédiaire), le commutateur Shelly 1 a tout particulièrement attiré mon attention. Il n’est pas certifié HomeKit, mais une URL tapée dans le navigateur plus loin, on se retrouve avec un firmware HomeKit installé dans le module et directement reconnu sur iOS. Sinon, les solutions comme Homebridge sont devenues très simples d’utilisation.

Au bout du compte, cela permet de rendre compatible avec HomeKit une prise, un interrupteur, une lampe ou bien encore une porte de garage pour un peu moins de 10 € et surtout sans un énième pont !

Film Paperlike pour l’iPad (Nicolas)

J’ai installé en début d’année le film de Paperlike sur mon iPad Pro. Ce film à poser sur l’écran est pensé pour les utilisateurs d’Apple Pencil et il est censé améliorer les sensations sous la pointe du stylet pour écrire et dessiner, deux activités que je ne fais jamais sur la tablette. Alors, pourquoi installer ce film ?

Mon iPad Pro sans film Paperlike à gauche, avec à droite

Même si ce n’est pas son but, le Paperlike est aussi un film mat qui est excellent pour éviter les traces de doigts. C’est pour cette raison que je l’ai acheté et je dois dire qu’il remplit parfaitement son office. Le film ne me gêne pas au quotidien et je n’ai plus besoin de nettoyer l’écran de la tablette plusieurs fois par semaine, comme c’était le cas avant de l’installer.

Photos pour Mac (Jean-Baptiste)

Je ne dis pas ça juste pour contredire Christophe, qui disait très exactement le contraire l'année dernière, mais j'adore Photos pour Mac. Ses outils de développement sont rapides et puissants (alors même que mes RAW pèsent entre 40 et 50 Mo), et j'arrive toujours au résultat escompté (justement peut-être parce que je ne photographie plus qu'en RAW).

L'affichage des photos à la mode iPhone m'a fait oublier sans regret les vieux évènements d'iPhoto et je trouve toujours ce que je cherche, par visages, par date, par reconnaissance d'objet, par lieu ou au hasard d'un « souvenir » généré automatiquement. Le tout au milieu d’une photothèque de 400 Go, parfaitement fluide sur un iMac i7 de 2015, simplement boosté par un SSD à la place du Fusion Drive.

Mac mini Apple M1 (Nicolas)

Ce n’est pas un choix très original en 2020, mais en même temps, comment passer à côté des Mac Apple M1 ? J’ai testé le Mac mini et je dois dire que c’est encore mieux que ce qu’Apple avait promis lors de sa présentation officielle. Le Mac le moins cher est aussi le plus puissant pour certaines tâches, et il l’est dans un silence absolu. C’est le point le plus important pour moi, le ventilateur présent dans l’ordinateur ne se fait jamais entendre, même quand vous le poussez dans ses derniers retranchements.

Le Mac mini M1 se fait plus discret que jamais sur mon bureau.

OnOff (Christophe)

J'ai voulu ouvrir cette année une deuxième ligne téléphonique pour mieux gérer les appels professionnels et les appels privés. J'ai tout essayé ou envisagé. Certains se promènent avec deux téléphones. Pourquoi pas ! Mais c'est encombrant et surtout, cette solution, elle a un coût, celui du terminal.

J'ai ensuite essayé la solution eSIM : deux lignes dans le même téléphone, voilà qui est pratique. Mais cette solution a au moins deux désavantages. D'une part, l'autonomie de l'iPhone en prend un sérieux coup. D'autre part, la gestion des deux SIM dans iOS n'est pas pratique. Naïvement, je pensais qu'avec un raccourci, je pourrais par exemple couper une des deux lignes le soir. J'ai été naïf…

J'ai alors (re)découvert OnOff, une app qui permet d'avoir une seconde ligne sur iPhone. Dans l'ensemble, cela marche très bien. C'est moins cher qu'un forfait de téléphonie mobile et ma batterie s'en porte mieux. Au final, c'est la meilleure solution que j'ai trouvée !

Coups de gueule

Des services aux abonnés absents (Mickaël)

Quel point commun entre Apple Cash, Apple Card, le programme iPhone Upgrade, la fonction Griffonner de l’iPad, Apple News, le nouveau robinet à clips d'Apple Music ou encore la reconnaissance vocale des habitants de la maison du HomePod ? Ce sont des services et des fonctions qui ne sont pas disponibles en France. En fait, beaucoup d'entre eux se limitent aux États-Unis.

Pas d'Apple Fitness+ en France !

Alors OK, pour les services financiers on peut comprendre que ce soit compliqué de trouver le bon partenaire bancaire. En dehors de ces fonctions d'Apple Card qui auront du mal à traverser l'Atlantique, Tim Cook recherche toujours la banque suffisamment flexible qui saura se plier à ses exigences. Mais pour d'autres services, on se demande bien ce qui bloque.

Pourquoi priver le reste du monde d'Apple Fitness+, qui va se lancer au Canada en même temps que les États-Unis et qui sera donc offert à des utilisateurs francophones ? La place prépondérante d'Apple dans le secteur de la musique n'est-elle pas un atout pour lancer la chaîne Apple Music TV partout dans le monde ? Notez, c'est pire ailleurs : les Belges ont dû attendre le mois de novembre pour acheter des Apple Watch cellulaires !

Support Curve Riser (Stéphane)

Un support pour moniteur qui se raye quand on pose un moniteur dessus (en l’occurrence un Thunderbolt Display), ça fait mauvais genre. Mais quand en plus le petit rayon central se disloque sous la pression, c’est rédhibitoire. Je n’ai peut-être pas eu de chance avec le Curve Riser de Twelve South (ce sont les petites poussières sur les patins qui sont responsables des rayures, d'après le fabricant). Enfin, je lui demandais simplement de remplir sa mission. Dommage, j’aimais bien son look.

Magic Keyboard pour iPad (Anthony)

Le Magic Keyboard est une merveille d’ingénierie qui transfigure l’iPad Air et l’iPad Pro, nous sommes bien d’accord. Mais ce n’est pas une merveille de finition : il est drapé d’une couche de polyuréthane désespérément grise, qui avait déjà gâché le Smart Keyboard Folio, et se constelle de traces et de tâches en moins de temps qu’il ne faut pour écrire cette phrase. Le confinement repousse l’échéance, mais après quelques mois de frottement dans le sac à dos, les coins seront râpés et le revêtement de surface élimé. Pour 339 à 399 €, on peut mieux faire.

Domotique IKEA (Cédric)

Sur le papier, j'étais emballé par la solution domotique d'IKEA : des prix attractifs, du HomeKit natif, des télécommandes et un panel de différentes ampoules pour équiper toutes les pièces d'un logement… Mais venant d'un système Philips Hue je ne m'attendais pas à enchaîner tant de galères :

  1. Le jumelage des lampes au pont IKEA n'est pas aussi intuitif, il faut impérativement avoir une télécommande IKEA et on doit pointer chaque ampoule une à une (la où chez Hue tout peut se faire dans l'application, sans télécommande et sans bouger de son canapé). Quand on a 40 ampoules à jumeler, c'est particulièrement contraignant.
  2. Étant obligé d'avoir un interrupteur, je me suis empressé de le configurer pour qu'il puisse éteindre une dizaine d'ampoules réparties sur trois pièces afin de gérer plus facilement l'éclairage de cette zone. Mais si je me retrouve à avoir allumé trois ampoules via HomeKit, l'interrupteur ne fait qu'inverser l'état des lampes. Résultat, il éteint les trois lampes allumées et allume les sept autres. Bref, l'interrupteur n'est pas HomeKit et a fini dans un tiroir.
  3. Le dernier point c'est la mémorisation de l'état de l'éclairage en cas de coupure de courant. Même si cela reste très rare, les ampoules IKEA se rallument pleine puissance après une coupure de courant. Avoir toutes les ampoules qui se rallument ainsi en pleine nuit, ce n'est vraiment pas possible. J'ai donc mis des ampoules Hue qui gèrent bien mieux ce cas de figure dans les espaces nuit.

Au final, l'équipement IKEA est une solution peu chère pour du complément dans un logement équipé d'interrupteur traditionnel, mais tout domotiser avec ces produits n'est pas viable à mon avis. Il faut attendre que certains points soient corrigés.

La puce Apple M1 😤 (Mickaël)

Renversant, exceptionnel, fabuleux, jamais vu… Ces adjectifs dithyrambiques pour l'Apple M1 piqués dans la bouche de mes petits camarades sont bien sympathiques, et certainement que la nouvelle puce des Mac mérite tous les éloges. Le problème qui se pose à un certain nombre d'entre nous maintenant, c'est que faire du Mac Intel qui traine sur le bureau et qu'on regarde désormais avec un dédain teinté de morgue ?

C'est entendu, Apple a promis que le support de l'ancienne architecture n'allait pas s'arrêter demain. Mais bon, en attendant on a l'air fin avec nos machines qui adorent jouer avec leur ballon de plage coloré. Les sauts de performance entre deux générations de Mac Intel étaient si modestes que les utilisateurs pouvaient légitimement penser que leur machine, même vieille de quelques années, restait au top des performances. Patatras ! Avec la puce M1, on ne peut plus parler de saut mais de véritable envolée. Et l'écart ne va aller qu'en s'agrandissant.

Du coup, on en fait quoi de nos Mac Intel ? Des presse-papiers ? Très bientôt, c'est sûr, ce sera toujours plus rentable qu'en occasion (alors n'hésitez pas à vendre vos Mac sur iOccasion dès maintenant !). Scandale !


avatar PierreBacotConsulting | 

Intéressant le sujet sur la gamme Shelly - un test complet à venir ?

avatar shaba | 

@PierreBacotConsulting

+1 pour Shelly très intéressant ! Pas dans un interrupteur classique par contre car en appuyant dessus on coupe tout de même le jus complètement et rend donc l’ensemble inopérant mais gros potentiel !

avatar iftwst | 

@PierreBacotConsulting

Oui un test ! Un test !

avatar juliuslechien | 

@PierreBacotConsulting

Cette gamme m’intéresse pas mal également pour de l’éclairage et le contrôle des volets roulants. Un test serait top.

avatar Gladjessca | 

@PierreBacotConsulting

Ah oui, un test, j’ouvre mon portail avec un boîtier belge dans lequel il y a une carte SIM (en moto grâce à Siri c’est top et surtout moins dangereux d’arriver devant un portail ouvert !). Par contre ça veut dire abonnement, j’aimerais bien voir ce qu’il serait possible de faire avec ces produits.

avatar iftwst | 

@PierreBacotConsulting

Le passage indiquant l’URL rendant tout cela compatible HomeKit est trop succinct pour être exploitable.
Un peu de détails sans forcément tomber dans le test svp !
Quelle URL ?

avatar YetiJS93 | 

@PierreBacotConsulting

+100000 ! Allez, MacG 🙏🏼🙏🏼🙏🏼🙏🏼🙏🏼

avatar Exxxtraaa | 

Oui c’est le seul truc que je suis allé voir ... on voyage en Bulgarie en plus

Sinon c’est complètement pour faire genre votre scandale contre la puce M1 et du coup les Mac Intel .. juste pour dire scandale c’est mieux maintenant

N’importe quoi les bobos de la rédac

Et le recyclage ça existe
L’offrir a un plus démuni famille ami inconnu
Pour la collection

Bref n’importe quoi de faire semblant c’est même pas drôle en plus de se donner en spectacle comme ça

´Pathétique même

avatar albanico | 

@PierreBacotConsulting

Effectivement c’est top,
Mais je n’arrive pas à comprendre qu’il n’existe pas un boîtier de ce genre qui garde le fonctionnement de l’interrupteur et qui , en plus, permet la commande via HomeKit.

avatar Myphos | 

@PierreBacotConsulting

intéressé par un test et des détails sur l'installation.
Merci d'avance

avatar Ro. | 

Vous auriez pas glissé une petite pub déguisée avec OnOff ? 🤔
C’est le seul sans prénom !

avatar Stéphane Moussie | 
@Ro. : c'est un coup de cœur de Christophe. C'est ajouté.
avatar Ro. | 

@stephmouss

👍🏻

avatar Dv@be | 

@stephmouss

Les commentaires de l’app on off sont hyper négatifs :(
Je suis un peu refroidit du coup

avatar Timmy | 

@stephmouss

@cedric

« une URL tapée dans le navigateur plus loin, on se retrouve avec un firmware HomeKit installé dans le module et directement reconnu sur iOS »

Merci de donner plus de détails.
😉

avatar shaba | 

Je vous trouve très dur avec Tradfri ! Le jumelage est peu ergonomique certes mais c’est une fois par produit normalement. Et tout cela va être corrigé d’après IKEA qui a promis une mise à jour (il y a près d’un an 🙄)
Les boutons non HomeKit par contre c’est vraiment dommage.

avatar thierry37 | 

@shaba

Pareil ici. Je suis content de mes panneaux IKEA.

avatar eliot_w67 | 

Merci infiniment de m’avoir fait découvrir Shelly ça a l’air génial !

avatar Léopold FEZEU | 

J’ai l’impression que l’ex coups (de cœur et de gueule) sont arrivés un peu tôt cette année !

avatar rua negundo | 

Je ne comprends pas le retournement de veste de a rédaction sur la gamme iPad Air.

L’iPad air 3, moins cher à sa sortie que le 4, a été tièdement accueilli alors qu’il reprenait les mêmes caractéristiques que l’iPad air 4 : processeur puissant pour sa date de sortie, design issu d’un ancien iPad Pro et plus fin que les iPad entrée de gamme, pas de 120 Hz, pas de 4 haut-parleurs.

Pourquoi dans un cas c’est pas terrible et dans l’autre, 100 € plus cher, c’est merveilleux ?

Perso, j’apprécie ces deux iPad Air, je ne cherche pas à les opposer. Il faut les juger par rapport à leurs dates de sorties respectives

avatar Nico_Belgium | 

@rua negundo

Le nouveau bénéficie tout de même d’un design bord à bord complet, d’un port USB-C et du support du pencil 2

Ça change pas mal de choses par rapport à l’iPad air 3

avatar rua negundo | 

@Nico_Belgium

Je trouve précisément que non 😉
Oui, le design bord à bord est mieux mais le 3 est sorti 18 mois avant le 4 et coûtait 100€ de moins donc ça compense.
USB-C c’est neutre pour moi, ça peut même être un inconvénient si on est habitué au Lightning et qu’on est obligé de racheter des câbles.
Le pencil 2 ? Combien d’utilisateurs d’iPad Air utilisent un Pencil ? Pas beaucoup me semble-t-il.

Et surtout, et surtout ! La critique majeure de l’iPad Air 3 portait sur ProMotion et les 4 haut-parleurs. Combien de fois n’a t-on pas lu que le manque de ProMotion et des 4 HP était impardonnable et qu’il valait mieux prendre le Pro 2017 qui avait ces fonctions ? L’Air 4 n’a pas ces fonctions mais parce que le design est bord à bord, question purement esthétique, tout serait pardonné ?

Ou alors les critiques de l’Air 3 n’étaient pas honnêtes. Il faut choisir : soit ProMotion et 4 HP sont indispensables et dans ce cas ni l’Air 3 ni l’Air 4 ne sont bien. Ou alors ProMotion et 4 HP ne sont pas si indispensables et dans ce cas l’Air 4 est très bien mais l’Air 3 l’était aussi à sa sortie.

avatar rua negundo | 

@Nico_Belgium

Je trouve précisément que non 😉
Oui, le design bord à bord est mieux mais le 3 est sorti 18 mois avant le 4 et coûtait 100€ de moins donc ça compense.
USB-C c’est neutre pour moi, ça peut même être un inconvénient si on est habitué au Lightning et qu’on est obligé de racheter des câbles.
Le pencil 2 ? Combien d’utilisateurs d’iPad Air utilisent un Pencil ? Pas beaucoup me semble-t-il.

Et surtout, et surtout ! La critique majeure de l’iPad Air 3 portait sur ProMotion et les 4 haut-parleurs. Combien de fois n’a t-on pas lu que le manque de ProMotion et des 4 HP était impardonnable et qu’il valait mieux prendre le Pro 2017 qui avait ces fonctions ? L’Air 4 n’a pas ses fonctions mais parce que le design est bord à bord, question purement esthétique, tout serait pardonné ?

Ou alors les critiques de l’Air 3 n’étaient pas honnêtes. Il faut choisir : soit ProMotion et 4 HP sont indispensables et dans ce cas ni l’Air 3 ni l’Air 4 ne sont bien. Ou alors ProMotion et 4 HP ne sont pas si indispensables et dans ce cas l’Air 4 est très bien mais l’Air 3 l’était aussi à sa sortie.

avatar Nico_Belgium | 

@rua negundo

L’usb-c peut être un sacré avantage pour connecter des accessoire tiers. Ça rend l’iPad compatible avec plein de choses qui ne l’étaient pas auparavant ( disque dur, adaptateur hdmi ou docks. On peut même charger son iPhone avec l’iPad, le transformant ainsi en super batterie de secours de luxe. Pour moi un vrai game changer)

Le pencil 2 est un sacré changement aussi. La première génération était moyennement intéressante. La seconde de par sa recharge en induction permet de vraiment le transporter partout.

On peut imaginer que des personnes pas forcément tentée par ce type d’accessoire pourront vouloir l’acheter pour apprendre à dessiner par exemple. Ce qui permettra justement de l’élargir un peu en dehors du milieu des graphistes pros.

Au delà de ça, moi pour Pro motion je suis plutôt orienté iPad Pro. Parce que je trouve que ça fait une véritable différence.

Maintenant comparativement, ne serais ce que pour les 2 points évoqués ci dessus, je trouve que cette génération d’iPad air fait tout de même une belle différence.

avatar rua negundo | 

@Nico_Belgium

Merci pour la réponse argumentée.

Je suis désolé, je ne suis pas convaincu. Je n’ai pas accès aux chiffres de vente d’Apple mais j’ai l’intime conviction que 90 % des utilisateurs d’iPad Air s’intéressent pas ou peu au Pencil.

Je reconnais garder une rancoeur liée au bashing dont a fait l’objet l’iPad Air 3 à sa sortie au printemps 2019. Encore une fois, j’insiste: l’absence des 4 HP et de ProMotion a été présentée comme un manque rédhibitoire.

Pour quelle raison l’absence de 4 HP et de ProMotion est passée de catastrophe en 2019 à détail pas si grave en 2020 ? Je respecte les deux opinions mais je réclame conséquence et cohérence.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR