Stategy Analytics : Apple serait le seul fabricant d'ordinateurs dans le vert

Félix Cattafesta |

Alors que le marché du PC est en berne, Apple est à la fête. Selon un nouveau rapport du cabinet Stategy Analytics, Apple aurait expédié 8,1 millions d'ordinateurs au troisième trimestre : cela représente une hausse de 26 % par rapport à l'année dernière. En face, les ventes du reste du secteur ont reculé.

Comme on peut le voir sur ce tableau, ce n'est pas la grande forme pour le monde du PC. Lenovo, le numéro 1 avec 23 % des parts de marché, est en recul de 16 % sur ce trimestre par rapport à l'année dernière. Le fabricant n'a expédié que 12,8 millions d'unités, contre 15,3 à la même période en 2022. Le numéro 2 HP subit la plus grande régression du classement avec - 32 %. Enfin, Dell est en recul de 25 %.

Apple est 4e avec 14 % des parts de marché. Il est le seul acteur du secteur à afficher des résultats positifs, ce que le cabinet met sur le dos de la sortie des MacBook Air et MacBook Pro M2 ainsi que sur la capacité du fabricant à livrer ses commandes. Il est suivi par Asus, qui est en recul de 16 %.

Au total, 56,1 millions d'ordinateurs ont été écoulés au 3e trimestre selon Strategy Analytics. Le secteur affiche un recul de - 15 % par rapport à 2021. On peut expliquer ce phénomène par une demande en baisse par rapport au pic de la pandémie.

Lors de ses résultats pour le quatrième trimestre fiscal, Apple a annoncé d'excellentes ventes pour ses Mac. Ceux-ci lui ont permis d'engranger 11,5 milliards de dollars, un chiffre en hausse de plus de 25 % par rapport à la même période l'an passé ! Cependant, Cupertino s'attend à ce que les ventes reculent sur la fin de 2022.


avatar ⚜Dan | 

Bien normal 💻

avatar sebas_ | 

@⚜Dan

Que la MacBook Pro M2 booste les ventes? 🤔

avatar ⚜Dan | 

@sebas_

Les Mac en général lol

avatar SidFik | 

normal les autres sont dans le rouge justement à cause d'Apple 🥲

avatar Sillage | 

@SidFik

Cela veut dire quoi être dans le rouge ?

Normalement on parle de perte. Ici, c’est moins d’unités. Et comme le dit l’article, il y a eu un pic durant la pandémie. Donc pour une bonne comparaison, il serait bien de voir des graphiques sur pa durée plutôt que comparer d’une année à l’autre. C’est la tendance qui est importante.

Mais comme le dit l’article aussi, Apple s’attend à des baisses de ventes. Il faut faire attention à quel moment on regarde et avec quoi on compare.

Cela dit, je ne dis pas que le marché du pc est bien ou mal. Simplement que cet article est tout sauf complet, et n’apporte au final pas grand chose. On s’extasie devant un chiffre, mais le texte dit bien que au final, ça ne veut rien dire.

Cet article ne donne pas une image du marché actuel.

avatar celebration | 

Je n’avais pas saisi à quel point Apple est haut dans le classement des unités vendues y compris pour les ordinateurs.

Je serais curieux de connaitre les parts de marché à l’époque de mon premier Mac, un iBook G4. Il doit y avoir un sacré écart avec aujourd’hui.

Et tout cela malgré le Apple c’est cher.

Si les humains font le choix de la qualité et de la beauté. Cela me semble une bonne nouvelle.

avatar ti chen | 

@celebration

Cher certes mais tu n’change pas de Mac ts les jours et les configurations sont bien et tiennent dans le temps

avatar hptroll | 

@celebration

Oui, Apple n’a jamais été aussi haut de son histoire en part de marché du Mac.

À l’époque de l’iMac, on était plutôt à 5%.

avatar hptroll | 
avatar celebration | 

@hptroll

Merci pour le graphique bien parlant 😉

avatar nabaztag | 

En temps de crise économique et d’inflation, la priorité d’un salarié ou d’un étudiant n’est certainement pas le renouvellement de son ordinateur.
En revanche, les riches qui eux n’ont jamais été aussi riches, attendent les nouveautés pour satisfaire leurs besoin de consommer.
Apple qui est le leader du marché premium en informatique sait les séduire et tire donc son épingle du jeu en proposant des produits toujours plus innovants mais surtout toujours plus chers.
C’est le même schéma sur le marché de l’auto, de la mode, de l’art, de l’immobilier …
En résumé, seules les marques premium profitent de la crise actuelle pour engendrer des bénéfices records.

avatar Javelin | 

@ nabaztag |

Correction pour éviter l'effet cliché neuneu )

En revanche, les gens pas trop mal payés (cliché neuneu off) attendent les nouveautés pour satisfaire leurs besoin d'investir dans un matériel agréable et rentable.

(Ce n'est souvent pas leur argent mais des lignes de budget pro)

avatar Labsyb | 

Même si ces stats sont à prendre avec des pincettes, la situation est en effet assez impressionnante. L’idée qu’un ordinateur Apple représente une acquisition avantageuse, malgré un tarif la plupart du temps plus élevé, a fait son chemin dans l’esprit des consommateurs.

Je me rappelle d’une époque pas si lointaine où avoir un Mac était vu pour beaucoup comme un signe de snobisme. Sans compter la crainte de ne pas pouvoir s’adapter à un système de fonctionnement différent de celui dominant de façon écrasante (Windows).

L’effet halo d’autres appareils sortis par Apple n’y est pas pour rien assurément (iPod, iPhone, iPad).

avatar Sillage | 

@Labsyb

« Même si ces stats sont à prendre avec des pincettes, la situation est en effet assez impressionnante. »

L’article le dit, il y a eu des pics pendant la pandémie, et Apple maintenant a eu un succès grâce au M2. Donc normal que l’année qui suit un pic montre un pourcentage négatif si grand. Donc au final, cet article ne donne rien d’une tendance.

« L’idée qu’un ordinateur Apple représente une acquisition avantageuse, malgré un tarif la plupart du temps plus élevé, a fait son chemin dans l’esprit des consommateurs. »

Acquisition avantageuse ? Première fois que j’entends ça.

« Je me rappelle d’une époque pas si lointaine où avoir un Mac était vu pour beaucoup comme un signe de snobisme. »

Peut-être. Mais jamais eu cette impression. Je pense que c’est plus une notion d’aujourd’hui qu’à l’époque. A l’époque, on voyait plus que utiliser un Mac était handicapant au niveau compatibilité. A l’école, l’enseignement donne ne correspondait pas au Mac, et en entreprise, ils étaient absent. Ceux qui se ramener en Ecole avec un Mac, 0 support de l’IT quand il y avait des soucis pour se connecter, utiliser les imprimantes, etc…
Mais jamais de snobisme.

« Sans compter la crainte de ne pas pouvoir s’adapter à un système de fonctionnement différent de celui dominant de façon écrasante (Windows). »

Là, oui. C’était le soucis. Qui est moindre aujourd’hui, mais toujours un peu présent.

« L’effet halo d’autres appareils sortis par Apple n’y est pas pour rien assurément (iPod, iPhone, iPad). »

Oui, créer un écosystème et attirer les utilisateurs dedans.
Avec l’iPhone, ils étaient les premiers à avoir un téléphone réactif. Microsoft est arrivé trop tard avec Windows phone. Windows mobile était une catastrophe à côté. Les gens se sont habitués à l’iPhone et sont restés.
Quand je vois l’évolution de MacOS, on se rapproche de plus en plus de ce que l’on voit sur iOS et iPadOS. Le menu settings de Ventura est un parfait exemple.

avatar cherbourg | 

Dell a pris un gros coup dans les gencives avec LENOVO (ma boîte et celles où travaillent mes 3 potes les + proches sont toutes équipées en LENOVO alors qu’avant c’était du DELL à tous les étages).

avatar laraigneegypsymontealagouttiere | 

Ça fait quand même des années qu’Apple affiche une marge insolante, ce n’est pas une surprise.

Les autres pourraient continuer à vendre 10 fois plus qu’Apple, si Apple marge X fois qu’eux…

D’ailleurs toute la stratégie industrielle de la pomme n’a pour but que de maintenir cette marge, c’est grâce à ça qu’ils continuent à investir, innover et alimenter ce cercle vertueux.

avatar Khrys | 

@laraigneegypsymontealagouttiere

Je pense que tu te trompes de débat. Nous ne parlons pas ici de marge, ni de chiffres d'affaires, ni de profits, mais d'unités vendues. Peu importe la marge, le volume de ventes d'Apple est supérieur à celui de ses concurrents.

CONNEXION UTILISATEUR