Scaleway ajoute le Mac mini M1 à sa gamme, à partir de 0,10 € par heure 🆕

Nicolas Furno |

Mise à jour 2 février

Scaleway a effectivement lancé une nouvelle offre basée sur des Mac mini Apple M1. L’hébergeur propose de louer un modèle de base, avec son excellent SoC ARM, 8 Go de RAM et 256 Go de stockage, pour 0,10 € de l’heure. La licence de macOS oblige que la machine soit louée au minimum 24 heures par un client, ce qui fait que vous ne pourrez pas l’arrêter avant la fin de cette période. Pour le reste, la location d’un Mac mini est aussi simple que pour un VPS et la machine sera disponible en moins de cinq minutes.

Par rapport à MacStadium et AWS qui proposent déjà des Mac mini en guise de serveur, les tarifs de Scaleway sont compétitifs : 2,4 € par jour ou encore 71 € par mois, contre 99 € chez MacStadium par exemple. À ce tarif, vous aurez un vrai Mac mini dédié avec macOS Big Sur 11.2 et stocké à DC4, le centre de données sous-terrain de Scaleway. La bande passante maximale n’est pas précisée, mais le gigabit de sa prise Ethernet semble être la limite.

L’hébergeur connaît bien les serveurs ARM, puisqu’il a été parmi les premiers à commercialiser une offre basée sur cette architecture. C’était en 2015, mais ces serveurs était alors assez lents. Rien à voir avec les Mac mini sous Apple Silicon…


Article original

Scaleway, l’hébergeur et fournisseur de solutions cloud d’Illiad, fera une annonce demain, mardi 2 février 2021 à 9h42. L’entreprise qui détient aussi Free et Free Mobile adore les messages cachés et symboles et comme l’a noté NextInpact, il y en a aussi un sur l’image qui accompagne l’annonce. Sur la gauche, on peut lire « M1 » formé par les LED qui entourent la puce centrale. Est-ce un hasard, ou l’annonce d’une offre basée sur le nouveau système sur puce d’Apple ?

M1, comme l’Apple M1 ? 🤔 Si cela ne suffisait pas, le mardi est traditionnellement le jour des keynote Apple et 9h42 était l’heure indiquée sur toutes les captures d’écran d’appareils iOS jusqu'en 2010 (c'est passé à 9h41 depuis).

L’hypothèse la plus probable est que Scaleway ajoute à son catalogue des Mac mini Apple M1 en guise de serveur en location. Maintenant que c’est explicitement autorisé et prévu par Apple, louer un Mac pour en faire un serveur est une pratique qui devient de plus en plus courante. MacStadium la propose depuis des années, mais c’est AWS d’Amazon qui a frappé un grand coup en 2020 avec l’ajout de Mac mini à son offre EC2.

L’hébergeur français pourrait en faire de même, en ajoutant à son offre des Mac mini M1 à louer au mois. Il faudra attendre demain matin pour en avoir la confirmation et savoir si les tarifs seront plus intéressants que ceux de MacStadium, qui propose cette machine à partir de 99 € par mois dans ses data-centers.


avatar Florian Wallez | 

Ça apporte quoi de louer un serveur à 99€/mois plutôt que de l’acheter ?

avatar Mathieu Barrière | 

Cela permet surement de profiter de la redondance de certains équipements et d'une connexion performante.
Tout le monde n'a pas encore la fibre chez soi et/ou une IP fixe !

avatar marc_os | 

@ Mathieu Barrière
« et/ou »
En français (et pas que), le "ou" n'est pas exclusif.
Donc « et/ou » = « ou », et il suffit de dire :
« Tout le monde n'a pas encore la fibre chez soi ou une IP fixe »
L'un, la fibre, n'exclue pas l'autre, une IP fixe, et vice versa !
Oui, je sais, c'est devenu une mode que de dire et/ou. Juste "ou", se serait trop simple, n'est-ce pas ?
Ceux qui ont sorti ça en premier ne devaient pas vraiment maîtriser la langue qu'ils utilsaient (anglais ou français, c'est kif kif sur ce point.)

avatar MarcMame | 

@marc_os

« Ils m’ont tout pris » = Les huissiers

« Ils m’ont tous pris » = Un gang-bang

Quelle belle langue que la nôtre.

avatar jojo999922 | 

Florian Wallez tu obtiens la magie des Winx. À savoir, connexion internet avec fibre optique sécurisée (Accès double en théorie, jusqu'a 10Go), alimentation électrique sécurisée (en double), monitoring materiel du serveur (panne, hard reboot) à distance.

Enfin du confort en théorie, un coup de disqueuse en ile de France et c'est la fin, serveur hors ligne (Il a free il à tout compris, internet sécurisé version moule frite c'est une farce), une coupure de courant au data-center, il a planté son serveur, et les techniciens ne vont même pas le rebooter eux même avant que tu ouvres toi même un ticket incident. Une fibre coupé à New York, il n'a plus internet sur son serveur à Paris. The BEST IS Il est chez free en ADSL à Marseille, son serveur est chez Free à Paris il a 24% de packet loose ! Impossible de travailler !Et c'est pas de la faute de free si un serveur dans le réseau et un client dans le même réseau, c'est KAPOUT.

En gros, ScaleWay... Il ne faut pas de serveur dédié. Le service n'est pas présent. L'offre VPS pourquoi pas.

avatar raoolito | 

@jojo999922

je vais etre franc. Ca a l’air clair pour vous ce que vous avez ecrit, mais je vous promet que j’en suis à la 3eme lecture et c’est comme si vous parliez de quelque chose de si evident pour vous que vous oubliiez des mots ou je ne sais quoi :)
en tout cas j’ai du mal à vous comprendre et c’est dommage, ca semble du vécu !

avatar MGA | 

@raoolito

Je me suis gratté la tête quelques minutes avant de comprendre que Scaleway c’est illiad au moins en partie donc Free donc « il a tout compris », et la lumière fut !

avatar kyliane | 

@jojo999922

Encore quelqu’un qui critique un service sans le connaître 🤦‍♂️

avatar MarcMame | 

@kyliane

"Encore quelqu’un qui critique un service sans le connaître 🤦‍♂️"

Y’a pas besoin de connaître pour critiquer illiad...

avatar kyliane | 

@MarcMame

Au contraire. Si vous connaissiez le service, vous sauriez que oui, c’est la même maison mère mais non, ce ne sont pas les mêmes équipes. Il s’agit d’une entité totalement indépendante qui n’a pas du tout la même vision du réseau que Free, par exemple.

Après si certains préfèrent passer pour les idiots… pourquoi pas 🤷‍♂️

avatar MarcMame | 

@kyliane

Ma réponse était ironique...

avatar Nicolas Furno | 

@fwally

J'ajoute aux autres réponses que ça peut être moins cher, si vous n'avez besoin d'un Mac que pour quelques mois seulement.

avatar Fredouille14 | 

Question naïve
Pour y mettre quel os ? macOS, un Linux Arm ?
Quel serveur web ou d’application ?

avatar Nicolas Furno | 

@Fredouille14

macOS, c'est le même Mac mini que vous pourriez acheter, mais stocké dans un data-center.

avatar AirForceThree | 

Il faut vraiment avoir un besoin absolu de faire tourner quelque chose qui ne fonctionne que sur Mac. Car sinon, c'est très cher payé par rapport à un bon vieux serveur sous Linux.

avatar Nicolas Furno | 

@AirForceThree

Ben, Xcode par exemple ? 🙂

avatar maxou56 | 

@AirForceThree
"Car sinon, c'est très cher payé par rapport à un bon vieux serveur sous Linux."

Un serveur Linux dédié chez un hébergeur, c'est aussi cher.
Par ex chez "Scaleway" le premier prix (GP-BM1-S, 1× Intel® Xeon E3 1240v6, 32GB, SSD et 500Mbit/s de bande passante), c'est 0,159 €/heure soit par mois env 110€.
https://www.scaleway.com/fr/tarifs/

avatar bunam | 

@AirForceThree

le rapport prix/puissance pourrait être avantageux, pour du MySQL par exemple...

avatar free00 | 

Savez-vous où je peux trouver un comparatif entre Scaleway, AWS, Azure, Google Cloud Platform, OVH et les autres ?

avatar zoubi2 | 

@Nicolas Furno

"L’entreprise ... adore les messages cachés et symboles..., il y en a aussi un sur l’image qui accompagne l’annonce"

'Tain, faut quand-même le vouloir pour le trouver ! Chapeau !! 😁

avatar anon8029 | 

Scaleway c’était vraiment cool mais ils augmentent un peu trop facilement leurs tarifs, ca reste meilleur que OVH. Ce que je préfère chez eux ca reste l’expérience utilisateur c’est simple mais claire tout le contraire d’amazon par ex

avatar bunam | 

Confirmation par email en provenance de Scaleway

avatar Dark Phantom | 

Question peut être bête mais pourquoi une entreprise moyenne n’achèterait pas un Mac mini M1 de base pour en faire son serveur dans son petit placard securisé ? Au bout de huit mois, ça revient moins cher, non ?

avatar marc_os | 

@ Dark Phantom
Et tu fais comment si ton petit serveur dans ton petit placard securisé tombe en panne un weekend ?
Plantage software, réseau HS, coupure de courant plus longue que ce que ne peut supporter l'onduleur - qu'il faut régulièrement maintenir sinon il ne sert à rien -, etc, etc.
Que se passe-t-il si pendant la panne en semaine le collègue qui assure la maintenance travaille à distance à cause d'un confinement quelconque ? Et quand il est en vacances ?
S'il faut commencer à former plusieurs collègues pour assurer la fiabilité, les mises à jour de sécurité, etc, ça va vite couter plus cher que chez un hébergeur.

avatar Dark Phantom | 

@marc_os

Ça dépend évidemment de la taille et des besoins de l’entreprise.

CONNEXION UTILISATEUR