Mac M1 : les ordinateurs qui ne dorment jamais

Florian Innocente |

Dans les grands changements apportés par les Mac M1, il y a ce qui se voit d'emblée, comme la vitesse de ces machines et leur autonomie impressionnante sur les portables. Et puis il y a des évolutions plus discrètes mais pratiques au quotidien. C'est le cas pour la manière dont ces machines s'affranchissent de l'option « Power Nap » et d'une autre relative à la santé de la batterie.

On l'a détaillé dans notre long test du Mac mini M1 mais cela mérite d'être doublement souligné pour les MacBook Air/Pro M1 : l'option « Power Nap » n'existe plus dans le panneau de préférences « Batterie ». Seuls les Mac Intel conservent cette case à cocher.

MacBook Pro Intel
MacBook Pro M1, sans option « Power Nap » (idem dans le panneau « Adaptateur secteur »)

Bref rappel : Power Nap a été popularisé par les Mac dotés d'un SSD, plus rapides à se mettre en branle. Même si la machine a son activité suspendue, macOS exécute à intervalles réguliers quelques tâches d'actualisation : pour Mail, pour Calendrier, pour iCloud et, si une alimentation secteur est présente, pour récupérer des mises à jour d'application et lancer Time Machine. Ainsi, lorsqu'on sort sa machine de veille, on a des chances de trouver son environnement de travail fin prêt, au lieu d'attendre que chaque logiciel récupère les dernières infos.

On a pu le constater sur l'un de nos portables M1, celui-ci est beaucoup plus prompt que ses prédécesseurs Intel à rapatrier les dernières données. À peine détecte-t-il la connexion Wi-Fi en rentrant au domicile, et alors qu'il est encore dans le sac, qu'il lance l'actualisation. Avec l'appui d'une sortie de veille quasi immédiate, cela contribue à avoir une machine immédiatement opérationnelle et constamment à jour.

En retirant la case « Power Nap », Apple a intégré cette fonction au comportement naturel du système, par conséquent aussi on ne peut plus la désactiver. Mais le chipset M1 est justement prévu pour assurer cette tâche sans impact notable sur l'autonomie (ou sur la consommation électrique, s'agissant d'une machine de bureau comme le mini). L'ordinateur peut fonctionner en permanence en ultra-basse consommation, comme on a pu le constater en observant l'activité nocturne du Mac mini.

Le processeur de l’Apple M1 ne s’éteint jamais totalement, ce qui permet à la fonction Power Nap de perdre son statut d'option

Les portables M1 disposant d'une autonomie hors du commun, ce Power Nap permanent n'est pas une source de préoccupation lorsqu'il opère sur batterie. Autre signe qu'à capacité de batterie égale, les Mac M1 se comportent beaucoup mieux que les Mac Intel, il y a la disparition aussi de l'option « Gérer la durée de vie de la batterie » dans « Etat de santé de la batterie ».

MacBook Pro Intel
MacBook Pro M1

Lorsqu'on cochait cette case, macOS pouvait empêcher que la batterie ne se charge systématiquement à son maximum, pour en prévenir un vieillissement prématuré. La contre-partie était qu'on pouvait se retrouver avec une batterie qui n'était pas à 100 %, pile lorsqu'on avait besoin de s'en servir sur une longue durée.

Désormais, la page d'explications de cette fonction diverge selon qu'elle traite des Mac à puce Intel ou des Mac à puce Apple. Dans la seconde il n'est plus fait mention de ce risque d'avoir moins d'autonomie à sa disposition. Probablement parce qu'Apple considère que l'autonomie de ses portables M1 étant ce qu'elle est, ce n'est plus un motif d'inquiétude.

On n'a plus à choisir entre soigner la longévité de sa batterie et s'assurer une bonne autonomie, macOS et le processeur M1 s'attachent à garantir les deux en même temps.

avatar zorg008 | 

Ce n’est pas plus mal, Powernap est une fonction qui est buggée depuis le premier jour et qui a causé de nombreux soucis sur Catalina (mais pas seulement). C’est la première chose à désactiver sur un Mac Intel.

avatar DamienLT | 

Ça serait intéressant que MacG fasse un article sur un futur possible question concurrence et ce que cela met en branle dans le couple Wintel. J’avoue que c’est plutôt spectaculaire surtout que personne ne s’attendait à ce qu’une telle prouesse soit possible.

Et encore on en est uniquement à la première vague... ça laisse rêveur pour les appareils type iMac/iMac Pro, MacBook Pro 16" sans parler du Mac Pro 🤯.

avatar joelcro | 

@zorg008

Buggé sur quoi ? Quels soucis ? Je n'ai rien remarqué de spécial de mon côté. Alors peut-être que je n'ai pas su détecter ces bugs. Merci de m'éclairer.

avatar zorg008 | 

@joelcro

C’est une fonction qui pose de nombreux problèmes en sortie de veille notamment sur les Mac équipés de puces T2 et qui fait crasher le Mac (notamment les derniers MacBook Pro 2016 sur beaucoup de précédentes versions de Catalina). Mais depuis 2012 où elle est apparue sur l’OS Mountain Lion, elle pose de nombreux problèmes de ce type à de nombreux autres utilisateurs d’autres types de machines.

avatar joelcro | 

@zorg008

Ah bon, ben là j'apprends un truc. Jamais rencontré de problème ici (MB pro 2014), du moins pas à mon souvenir.

avatar zorg008 | 

@joelcro

C’était une bonne idée à la base mais qui a été mal implémentée et qui causait déjà des soucis en 2014 sur des besoins précis: https://www.google.fr/amp/s/www.zdnet.com/google-amp/article/mac-maveric...

avatar joelcro | 

@zorg008

Merci. Je vais aller voir ça. Juste par curiosité.

avatar raoolito | 

@zorg008

j’ai beau aligner les T2 jamais eu de soucis, mais bon je ne suis pas forcement representatif (et puis dire que c buggé dpeuis le debut surtout sous catalina.. Catalina si tout ce qui etait buggé dessus etait mal conçu faudrait tout reprendre hein :) )

avatar zorg008 | 

@raoolito

Moi j’ai toujours des bugs en sortie de veille avec la dernière version de Catalina sur un MacBook Pro 16 de fin 2019 (qui marche sinon comme un charme lorsque cette fonction est désactivée). J’en ai également rencontré sur MacBook Pro Mid-2012 sous Mavericks.

avatar YetOneOtherGit | 

@DamienLT

"Ça serait intéressant que MacG fasse un article sur un futur possible question concurrence et ce que cela met en branle dans le couple Wintel. "

Tu proposes quoi comme technique divinatoire ?

La seule chose qui est clair c’est que le couple Wintel n’est plus aussi solide que dans le passé.

Sur la stratégie moyen terme d’Intel pour les processeurs rien n’est public et même les cabinets de prospective n’en savent rien.

Intel a les moyens et le temps pour se réinventer, la domination de son architecture ne va pas s’effondrer du jour au lendemain, mais il y a un large faisceau de pb de vision à adresser.

avatar DamienLT | 

@YetOneOtherGit

La divination dans les pépins de pommes pardi ! 😋.

Je sais pas du tout pour être honnête, c’était juste une demande (peut être irréalisable pour le coup) afin de voir les possibilités pour le couple Wintel ou peut-être essayer de se projeter avec des hypothèses.

Je suis juste très enthousiaste c’est tout ☺️

avatar Un Type Vrai | 

La bonne époque des magasines mac papier avec des idées de fou (je me souviens d'un portable avec des oreilles pour haut parleur et un écran détachable et orientable à 360°).

Bon, en fait... rien ne s'est réalisé.
Rien parce que par exemple, la rapidité des SSD a changé l'informatique dans un sens qu'on a pas prévu mais "subit".

Déjà que deviner ce que potentiellement une entreprise saurait faire, c'est compliqué, pour le couple Wintel c'est carrément irréalisable vu les paramètres.

Mais si mme Irma avait une boule pas trop cassée, je pense que l'investissement va partir à la hausse... A moins que ce ne soit la pub qui prenne le budget (pour les vieux qui voient la référence... ;) )
Même ça c'est impossible à prédire en réalité (voir le flegme général face à l'iPhone, autant Microsoft que Nokia ou Blackberry...)

avatar DamienLT | 

@Un Type Vrai

Effectivement je m’aperçois que ma demande était un peu absurde 😬. Merci d’avoir pris le temps pour la réponse.

avatar YetOneOtherGit | 

@DamienLT

"Effectivement je m’aperçois que ma demande était un peu absurde 😬."

Pas totalement, le questionnement est légitime, c’est juste l’espérance d’une réponse qui est un rien naïf 😉

Mais la question de la réaction de l’industrie à la démonstration par Apple de la possibilité viable d’un changement de paradigme dans la façon même de penser l’architecture d’un ordinateur individuel est on ne peut plus centrale aujourd’hui.

Je le pense depuis des années : l’héritage de la création par IBM de du PC 5150 qui a posé petit à petit le paradigme standard ne peut que devoir être balayé à un horizon restant à définir.

Là une démonstration vient d’être faite de la pertinence de cette rupture avec cet héritage.

Attendons les prochaines étapes 😋

avatar byte_order | 

@YetOneOtherGit

> l’héritage de la création par IBM de du PC 5150 qui a posé petit à petit le
> paradigme standard ne peut que devoir être balayé à un horizon restant à définir.

L'héritage, probablement, le besoin d'un standard, probablement moins.

avatar YetOneOtherGit | 

@byte_order

"L'héritage, probablement, le besoin d'un standard, probablement moins."

Le besoin de standardisation est évidant, après les situation d’uniformisation absolue ne devraient pas te séduire tant que ça 😎😉

avatar byte_order | 

@YetOneOtherGit
> après les situation d’uniformisation absolue ne devraient pas te séduire tant que ça 😎😉

Je suis pour l'intéropérabilité avant d'être pour l'open source (même si ce dernier permet de facto le premier). Cela passe par des interfaces publiques.

Que cela soit parce que c'est publié comme un standard ou parce que c'est publié alors que c'est pas un standard, l'important ce que l'interface soit publiée.

;-)

Et dès lors qu'il n'y a pas d'obscurantisme technologique, la diversité des solutions restent possibles., tout en restant interopérables. Je ne suis pas pour l'uniformisation, mais je sais qu'il y aura toujours une solution qui sera fortement majoritaire sur les autres, simple question d'appétit d'uniformisation synonyme de simplification des décideurs,

avatar YetOneOtherGit | 

@Un Type Vrai

« Les prévisions sont difficiles, surtout lorsqu’elles concernent l’avenir. »
Pierre Dac. 😁

Il est toujours amusant de lire avec quelques années de recule les travaux de prospective.

Les vrais bouleversements sont très rarement anticipés.

avatar romainB84 | 

@YetOneOtherGit

Pierre Dac !!! Mon idole 😍😍!!
L’une de mes préférée étant quand même :
« Si on vous dit « ferme la porte, il fait froid dehors »... ce n’est pas parce que tu vas fermer la porte, qu’il fera moins froid dehors » !!!

« La distance la plus courte entre deux points est la ligne droite ... à condition que les points soient bien en face » 🤣🤣

avatar YetOneOtherGit | 

@romainB84

"Pierre Dac !!! Mon idole 😍😍!!"

👍

Et nous avons visiblement les mêmes favorites.

J’en rajoute une : « un carré n’est jamais qu’une circonférence qui a mal tournée » 😝

avatar romainB84 | 

@YetOneOtherGit

Yeeeees!!
Remarque vu les énergumènes ici... on pourrait rajouter :
« Parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler sont les deux principes majeurs et rigoureux de tous ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l'ouvrir. » 😅

avatar reborn | 
avatar DamienLT | 

@reborn

Merci je garde ça sous le coude pour ce soir 😊🙏🏼

avatar totoguile | 

De ton avis également, j'aimerais bien etre une petite souris chez AMD/Nvidia/Qualcomm/Intel pour savoir comment ils pensent répondre au M1.
Et techniquement, ce que cela implique pour eux.

avatar YetOneOtherGit | 

@totoguile

"pour savoir comment ils pensent répondre au M1"

Ce n’est pas tant une réponse au M1 mais au changement de paradigme qu’il représente.

Le poids des Mac dans l’industrie est loin d’être suffisamment conséquent (Même en imaginant une belle croissance suite à la migration) pour mettre en péril le business des acteurs dominants.

Par contre Apple a clairement démontré qu’il était possible de penser différemment un micro-ordinateur après des décennies de domination de l’héritage du compatible PC.

Qui sera l’acteur capable de suivre cette approche pour des usages bien plus large que ceux du Mac ?

Là est pour moi la question.

Le rachat d’ARM part Nvidia n’est clairement pas le fruit du hasard.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR