Même avec Rosetta 2, l’Apple M1 reste plus rapide que les Mac Intel

Nicolas Furno |

Des premiers tests de performance avaient déjà montré que le CPU intégré à l’Apple M1, la première puce Apple Silicon dédiée aux Mac, surpassait tous les Mac Intel sur un seul cœur et la majorité d’entre eux sur tous ses cœurs. De nouveaux tests tournent encore un petit peu plus le couteau dans la plaie d’Intel en montrant que même avec Rosetta 2 en action, l’Apple M1 surpasse tous les Mac Intel.

Un nouveau test Geekbench a été mené sur un MacBook Air Apple M1 avec 8 Go de mémoire vive. Par rapport aux tests précédents, celui-ci utilise une ancienne version de l’app de mesures de performance, une version Intel qui n’a pas encore été optimisée pour les Mac Apple Silicon. Ce qui veut dire que cette version a besoin de Rosetta 2, la couche d’émulation x86 intégrée à macOS Big Sur pour fonctionner. Et malgré cette difficulté, ce MacBook Air surpasse tous les autres Mac Intel sur le test mono-core :

Image MacRumors.

Avec un score de 1 313 points sur un seul cœur, un MacBook Air vendu 1 129 € fait donc mieux qu’un iMac Retina de 27 pouces équipé du meilleur processeur Core i9 proposé en 2020, une machine vendue au minimum 3 059 €. En sollicitant les quatre cœurs puissants de l’Apple M1, le Mac atteint 5 888 points, ce qui le place au niveau d’un iMac Core i5 de dernière génération, un modèle milieu de gamme.

Ce test est aussi intéressant pour évaluer l’impact de Rosetta 2 sur les performances. Puisque l’on a les chiffres de l’Apple M1 en natif Apple Silicon et ceux via la couche de transposition, on peut déterminer que la baisse des performances à attendre est de l’ordre de 20 % au pire. Même si votre app n’est pas optimisée, elle fonctionnera à 80 % de ses capacités maximales sur les nouveaux Mac.

On parle de 80 % de performances d’un processeur bien plus puissant que ceux d’Intel. Cela veut dire que même avec Rosetta, les apps devraient tourner plus rapidement sur les Mac Apple Silicon que sur les anciens modèles qu’ils remplacent, et sans doute encore plus rapidement que sur les Mac Intel toujours au catalogue. Voilà qui devrait rassurer tous ceux qui étaient inquiets de la compatibilité logicielle : la majorité des apps devraient fonctionner avec Rosetta et ces apps seront alors plus rapides qu’avant1.

Au passage, c’est aussi une bonne manière d’évaluer l’écart de performances entre le DTK fourni cet été aux développeurs et les vrais Mac Apple M1. On avait vu des tests de performances avec ce Mac mini qui intégrait une puce Apple A12Z d’iPad Pro, et les chiffres étaient loin de ceux du MacBook Air : autour de 830 en mono-core et au mieux 3 000 points en multi-core.

Un progrès impressionnant, surtout quand on repense au fait que l’Apple M1 n’est que la première puce d’Apple dédiée aux Mac, et que c’est un modèle destiné à l’entrée de gamme…


  1. Sauf pour le premier lancement, qui peut prendre jusqu’à 20 secondes par exemple pour Office. Cette opération n’est réalisée que la première fois et elle permet au système de générer une version spécifique et optimisée pour Rosetta 2. En contrepartie, cela contribue aux bonnes performances obtenues à l’arrivée.  ↩︎

avatar Sindanárië | 

C’est q🌪... nd mê🌪... effa🌪...t cette 🌪... esse on arr🌪...e 🌪us à sss🌪iv🌪🌪🌪re

avatar corben | 

@Sindanárië

🤣🤣🤣

avatar stefhan | 

@Sindanárië

😂

avatar oomu | 

@Sindanárië

?

avatar Sindanárië | 

@oomu

Une des premières choses de l’homme, c’est sa fureur pour la nouveauté, deux grands mobiles font agir les hommes ; la peur et la nouveauté.

avatar IceWizard | 

@Sindanárië

« deux grands mobiles font agir les hommes ; la peur et la nouveauté. »

Et moi qui pensait que briller aux yeux des filles était la principale motivation des hommes !

avatar Sindanárië | 

@IceWizard

Selon le même auteur : La fortune est femme. Il faut la battre pour la dominer.

Il fait plus briller les filles en tannant leur cuir. C’est peut être une façon de briller en retour...

avatar IceWizard | 

@Sindanárië

« Selon le même auteur : La fortune est femme. Il faut la battre pour la dominer. »

🤮

avatar JOHN³ | 

@IceWizard

Ça, et les belles bibliographies.

avatar pocketalex | 

le sex aussi

avatar pocketalex | 

qui est un mélange de peur et de nouveauté

on retombe sur nos pattes !

avatar anonx | 

@Sindanárië

😂😂

avatar TrollMan06 | 

@Sindanárië

😂😂😂

avatar r e m y | 

Impressionnant ! Et imagine que dans certains cas ça peut être encore mieux, FloMo expliquant dans les commentaires d'une autre news que pour les jeux, la version recompilee par Rosetta2 peut être plus performante que la version Intel de l'application (démonstration qui aurait été faite par Apple avec Tomb Raider)

avatar raoolito | 

@r e m y

oui, mais du coup, est ce que cela ne retiendra pas les dev de concevoir des versions M1 ?
bon, on peut supposer que oui avec le temps, mais souvenons-nous de CLassic, ca a permis à pas mal de logiciels de premier plan de trainer des pieds...

avatar reborn | 

@raoolito

mais du coup, est ce que cela ne retiendra pas les dev de concevoir des versions M1 ?

Rosetta 2 ne sera pas éternel

avatar raoolito | 

@reborn

certes et c d’ailleurs lors de l’annonce que Classic allait disparaitre que soudain les derniers editeurs se sont soudain décidés..

avatar pocketalex | 

si je suis développeur, et que mon app compilé affiche des performances extra, je vais pas laisser trainer une version émulée ... même si elle s'en sort honnêtement

Enfin, que l'on vende des apps ou des tomates, à un moment, c'est ton gagne pain et il y a de la concurrence. Alors oui, potentiellement, tout dev, tout éditeur d'app, peut si il le veut trainer et laisser les conccurent arriver avant, et donc avoir les faveurs de la clientèle, oui, mais à ce moment là faut peut-être songer à arrêter le métier

Le seul moment ou un dev, ou un éditeur, peut trainer des pieds, c'est pour porter ses apps sur une plateforme dont le succès n'est pas garanti. Windows 10 Arm par exemple. Mais Mac OS, Apple... et ses millions d'ordinateurs vendus chaque trimestre, sa base immense de clients prêt à payer pour une app (beaucoup moins le cas sur PC), le buzz des M1 et le succès potentiel de cette plateforme ... trainer la patte et laisser la concurrence s'installer, c'est pas très malin

Bref je ne me fais pas trop d'inquiétudes

avatar reborn | 

@pocketalex

Alors oui, potentiellement, tout dev, tout éditeur d'app, peut si il le veut trainer et laisser les conccurent arriver avant, et donc avoir les faveurs de la clientèle, oui, mais à ce moment là faut peut-être songer à arrêter le métier

Bcp de boite/devs pensent ça malheureusement..

Et dans le cas d’Apple c’est le contraire que l’on observe. Ça se bouscule au portillon pour supporter la nouvelle architecture. Je vois aussi bcp d’excitation chez les devs. 👍

Sans oublier ceux qui adaptent correctement leur apps iPad vers le mac ! Shapr3d, Lumafusion à venir.. Et tout un tas d’autres petits devs/structure qui ne trainent pas du pied.

Je ne m’attendais pas à un enthousiasme autant prononcé 👌

avatar Scalp | 

Mais on compare à quoi ? On met l'Apple M1 en face d'un Zen 3 + gros GPU qui fait du RT+DLSS ?
Et hélas, il y a fort à parier que très peu d'éditeurs feront du portage sur ARM, quand on voit qu'il sont déjà réticents à faire du portage sur PC. Tant que les consoles ne feront pas tourner de l'ARM, ça va être compliqué.

avatar pocketalex | 

@Scalp

M1 c'est un CPU + un GPU intégré

Zen 3 c'est une architecture, pas un CPU
"gros GPU qui fait du RT + DLSS" c'est les toutes dernières nVidia et dans le haut de gamme

Bref, tu compares des pommes et des poires.

Encore un zozo totalement à coté de la plaque, qui n'a pas compris (c'est relou les esprits limités, on est obligés de perdre de l'énergie à tartiner les forums) qu' Apple a positionné son premier CPU sur l'entrée de gamme donc à comparer avec les machines équipées en core i série Y ou U avec GPU Intel intégré

Comparer un M1 avec les meilleurs CPU Intel ou AMD, associés au meilleurs GPU du moment , c'est n'avoir rien compris à rien

Tu n'as, excuse moi, rien compris à rien

avatar Scalp | 

Alors non, je n'excuse pas une telle agressivité.
Le zozo en question, il est designer digital de SOC depuis 15 ans, tocard (tu m'excuseras, hein) ! Que le GPU soit intégré ou non ne change absolument rien vis à vis de l'application à son niveau d'abstraction. Il y a des avantages et inconvénients dans toutes les solutions hardware. Et quand je parlais d'un Zen 3 avec GPU, c'est pour une bonne raison hardware liée à cette architecture, peu importe le CPU. Je ne comprends pas que ton esprit tellement pas limité qui comprend tout à tout n'ait pas compris.

Si tu relis avec le doigt le propos initial, ça parle quand même bien du M1, et la question peut tout à fait se poser à moyen-terme sur les Apple Silicon en général (j'aurais dû mettre Apple Silicon et non M1). Et on peut donc se poser la question à quoi il va falloir comparer, doit-on limiter la comparaison à de l'Intel embarqué ou peut-on pousser à du desktop avec GPU externe ?

avatar XiliX | 

@Scalp

"Si tu relis avec le doigt le propos initial, ça parle quand même bien du M1, et la question peut tout à fait se poser à moyen-terme sur les Apple Silicon en général (j'aurais du mettre Apple Silicon et non M1). Et on peut donc se poser la question à quoi il va falloir comparer, doit-on limiter la comparaison à de l'Intel embarqué ou peut-on pousser à du desktop avec GPU externe ?"

Pour moi on peut comparer avec tous les processeurs. Que ce soit mobile ou desktop.
C'est un bench performance pure. Donc je ne vois pas pourquoi il faut classifier la comparaison ???
Le M1 (oui je parle de celui-ci) se trouvera là où il doit se trouver.
Devant, derrière ou au milieu... il est là où il doit l'être.

En fait, comme lecteur non abonné, tu n'as pas accès à un article réservé aux abonnés très très bien expliqué sur l'architecture de l'A14 et donc M1 par ricoché
https://www.macg.co/materiel/2020/11/analyse-de-lapple-m1-une-gifle-pour...

Mais peut-être que tu peux comprendre ici
https://www.anandtech.com/show/16226/apple-silicon-m1-a14-deep-dive

avatar Scalp | 

J'ai bien sûr déjà lu l'article d'Anandtech. Le A14/M1 est une belle réussite, ça n'a rien de révolutionnaire sur le plan hardware mais c'est toujours la customisation adaptée à l'OS qui fait rêver.
Le post initial parlait des jeux vidéos, et aujourd'hui la question est peut-on de manière rentable intégrer du gros GPU sur du gros RISC pour concurrencer du gros CISC avec gros GPU sur du desktop ? On va revivre en quelques sortes la bataille RISC vs CISC, le RISC peut-il venir chasser le CISC sur le all purpose desktop avec besoins GPU ? Pour moi, oui, largement. Le RISC + custom instructions dédié peut largement concurrencer le CISC sur du desktop.
A voir ce que vont faire les éditeurs, et hélas, comme je disais, tant que Sony ou Microsoft ne feront pas un move sur du RISC, on aura du mal à répondre à cette question.

avatar YetOneOtherGit | 

@Scalp

L’opposition RISC/CiSC est complètement obsolète.

L’ISA ARM est aujourd’hui très loin des dogmes RISC

L’ISA interne des processeurs Intel est depuis longtemps dans une démarche RISC même si l’ISA externe reste pour des raisons d’héritage x64.

La bataille RISC/CISC appartient à d’autres temps

Pages

CONNEXION UTILISATEUR