Les Mac M1 ne prennent pas en charge les eGPU [màj : confirmé] 🆕

Mickaël Bazoge |

La puce Apple M1 va-t-elle enterrer les eGPU sur Mac ? On pourrait le craindre : aucun des nouveaux Mac M1 (MacBook Air, MacBook Pro, Mac mini) n'annoncent la prise en charge des boîtiers pour cartes graphiques externes au contraire des Mac Intel depuis macOS High Sierra 10.13.4.

Les accessoires compatibles avec le MacBook Air (M1).
Les accessoires compatibles avec le MacBook Pro 16 pouces (x86).

Cela ne signifie pas pour autant que le support eGPU ne sera jamais d'actualité sur les Mac M1. La prise en charge de ces boîtiers demande un peu de développement de la part d'Apple et le constructeur a été bien occupé ces derniers temps (certes, cela n'excuse rien). Les possesseurs d'eGPU attendront avant de craquer pour un Mac M1 !

Au rayon graphique, Apple a mis au point son propre circuit 8 cœurs intégré à la puce M1, avec des promesses de puissance tous azimuts. Ça ne remplacera (probablement) pas une carte graphique dédié ni un eGPU, et les pros auront besoin de carte externe à un moment ou à un autre, on voit mal Apple ne pas leur proposer cette option.

Mise à jour — Apple a confirmé auprès de TechCrunch que « les premiers Mac construits autour du système-sur-puce maison ne prennent pas en charge les eGPU ». Cela laisse la porte ouverte à un support des cartes graphiques externes sur de futures machines, mais de ce qu'on en comprend, c'est mort pour celles-ci.


Tags
avatar reborn | 

D’où les mbp pro 13" toujours en stock peut-être

avatar Dimemas | 

Dommaaaaaaage entre ça et les 16go de ram mac et les SSD vendus au prix d’un ou 2 organes.

C’est super pour ceux qui font autre chose que de la bureautique

avatar Madalvée | 

Le M1 n'a pas l'air spécialement dédié aux pros.

avatar quentinmassondu57 | 

@Madalvée

Non, c’est pour ça que la transition est sur 2 ans :)
Les MBP 16 pouces auront sûrement une bête de course avec un GPU dédié... j’espère

avatar YetOneOtherGit | 

@Madalvée

"aux pros."

C’est quoi un pro ?

Vraiment une dénomination ridicule, toutes personnes utilisant un ordinateur en usage professionnel est un pro, même s’il n’utilise que la suite Excel.

Heureusement que la croissance économique ne repose pas que sur ceux que certains qualifient ici de seul digne du qualificatif de Pro, le PIB serait bien maigre dans ce cas.

avatar banabap | 

@YetOneOtherGit

Dans ce cas là, c’est ceux pour qui le temps gagné sur un rendu 3D etc est de l’argent gagné.
Tu peux appeler usage professionnel intensif si tu veux.

avatar YetOneOtherGit | 

@banabap

"Dans ce cas là, c’est ceux pour qui le temps gagné sur un rendu 3D etc est de l’argent gagné."

Yep je vois parfaitement mes dans l’ensemble de l’économie c’est très marginal (En plus c’est tellement old-school de faire ses rendus en local 😉 et économiquement daté)

avatar YetOneOtherGit | 

@banabap

"Tu peux appeler usage professionnel intensif si tu veux."

Yep ça marche mieux et c’est une niche de marché 😎

avatar cecile_aelita | 

@YetOneOtherGit

+100000
Je n’ai jamais été autant d’accord avec quelqu’un sur ce forum!!
Cette dénomination de « pro » pour dire « puissant » est ridicule ... un médecin, un artisan, un prof, une secrétaire, etc... sont des professionnels que je sache et ils n’en ont rien à foutre de vos GPU et autres trucs du genre !
Donc 100% d’accord avec toi!
La part de « professionnels » qui a vraiment besoin de puissance parmi tous les professionnels (justement) est clairement minoritaire.
Aujourd’hui... « pro » dans le sens marketing veut juste dire, « le plus puissant ».

avatar YetOneOtherGit | 

@romainB84

"Cette dénomination de « pro » pour dire « puissant » est ridicule ... un médecin, un artisan, un prof, une secrétaire, etc... sont des professionnels que je sache et ils n’en ont rien à foutre de vos GPU et autres trucs du genre !
Donc 100% d’accord avec toi!"

Et il n’y a jamais eu autant de Mac en usage professionnel qu’aujourd’hui n’en déplaise aux nostalgiques d’un temps où le Mac était moribond mais utilisé par un microcosme de “vrais pro”

avatar Malouin | 

@YetOneOtherGit

Allez, à mon tour qui utilise au quotidien un iPad Pro !
+ 10000 !
Effectivement je suis un Pro !

avatar YetOneOtherGit | 

@Malouin

"Allez, à mon tour qui utilise au quotidien un iPad Pro ! "

Ça dépend si tu l’utilises juste pour regarder Pornhub et que tu n’es pas donneur de sperme professionnel alors ce n’est pas pro 😎

avatar Malouin | 

@YetOneOtherGit

Arghhhh ! Je suis démasqué ! Ou pas...

avatar Sindanárië | 

@Malouin

C’était un masque ?

avatar Malouin | 

@Sindanárië

Yes ! Tu nous manquais... je vais chercher les 🍿!

avatar fredsoo | 

@YetOneOtherGit

J’étais chez un dermato, il avait une batterie de Mac incroyable... je pense qu’avec un RPi4 il aurait fait le taf.

avatar jcp25 | 

@romainB84

Un "Pro" est quelqu'un qui se sert de son ordinateur totalement ou en partie pour gagner de l'argent.
Fiscalement, c'est une personne morale (entreprise). Donc pour simplifier le marché "pro" est le marché de l'entreprise, de la micro entreprise à multinationale en passant par les artisans et les ETI.
Ce qui fait quand même des besoins sacrements différents !

avatar jcp25 | 

@jcp25

En lisant Marenostrum juste en dessous :
Marché "pro" = marché entreprise représenté par ses salariés !
Bien sûr !

avatar melaure | 

Non non, Pro chez Apple, ça veut dire je marge comme un cochon sur des composants pas cher ...

avatar cecile_aelita | 

@melaure

Si tu veux, du moment qu’on arrête de dire que « Pro » ça veut dire « professionnel » moi ça me va 😂

avatar marenostrum | 

normalement n'importe quel salarié est un pro. avec un ordinateur ou pas.
mais quand il s'agit d'ordinateur Pro, ça veut dire que la machine est assez puissante pour réaliser la plupart des taches qu'on doit faire avec un ordinateur. bref la machine elle-même est un outil professionnel.

le fait que Apple garde toujours les anciennes machines, veut dire que les nouvelles ne couvrent pas ENCORE toutes les tâches.

avatar vincentn | 

Et que certains, notamment en entreprise, ont encore besoin de BootCamp/Windows, ou d'avoir un logiciel spécialisé type Photoshop, etc. natif (la version Apple Silicon de Photoshop est annoncée pour l'année prochaine, Lightroom le mois prochain, dixit le keynote).

Bref, ils viennent d'annoncer une transition sur deux ans (probablement moins), en commençant par la gamme grand public et un processeur fanless, qui a effectivement également été installé sur deux machines censées être un poil plus puissantes.

Attendons les premiers benchs, dès la semaine prochaine.

avatar Lecorbubu | 

@marenostrum

Cet attributif remonte aux premiers Mac Intel, avant quoi Apple utilisait « Power » qui était, effectivement plus probant en y regardant de plus près.

C’est juste du marketing, au delà d’un produit vendu c’est un statut, une façon de vivre. En achetant une gamme estampillée Pro cela donne une sensation d’être au delà des utilisateurs moins exigeants...

Ça a une sonorité efficace, c’est simple on en retient bien le découpage de gammes donc ça fait le taf même si en décalage avec la réalité de terrain où les besoins sont très variables.

Quelque part les qualificatifs utilisés ailleurs comme : Plus, Max ou Power préalablement cités seraient plus en phase avec la réalité. Il s’agit d’appareils qui font quasiment tout en mieux. Mais on ne va pas se le cacher un MacMax ou un MacBook Plus ça donne quand même moins bien...

Et en même temps si ces noms avaient un sens ça se saurait, je pense notamment à l’attribut « Air » qui avait un sens une période donnée où les produits concernés avaient comme principale point distinctif leur poids et leur finesse. Rappelons que Apple a maintenu longtemps un MacBook qui était plus Air sur le papier que le Air lui même ...

avatar marenostrum | 

ça n'empêche que la gamme pro est mieux loti que les autres. donc il s'agit bien des machines les plus puissantes que le fabricant peut faire.

avatar jcp25 | 

@marenostrum
ça n'empêche que la gamme pro est mieux loti que les autres. donc il s'agit bien des machines les plus puissantes que le fabricant peut faire.
--
Très bon résumé !

Apple pourrais utiliser "pupu" pour "p'u puissant". On aurait, au lieu de Macbook Pro : Macbook PuPu ! ou MoPo en anglais !
Ce serait plus amusant !
Bon, allez je sors ! 😜😀🐈😀😜🐾🐾🐾

avatar YetOneOtherGit | 

@Lecorbubu

C’est bien évidemment une dénomination de segmentation commerciale de l’offre ne présagent que très partiellement des usages.

On peut faire un un usage professionnel d’un Mac Book Air et un usage domestique d’u. Mac Book Pro.

Et je ne parle même pas de cette désignation pour les iPhone, les iPad et des AirPods ... eux aussi pro.

Après pour beaucoup ici un usage non-pro c’est juste un usage qui n’est pas le leur.

avatar marenostrum | 

tu peux faire du travail de pro, même étant amateur ou par plaisir. je peux te montrer des bibliothèques faite par un gars qui n'est pas menuisier du tout. il a fait aussi les murs, il fait des tableaux en pro et des logiciels en pro, et bien d'autres choses.

mais tout ça c'est tourner en rond. un mac pro est un outil pro et c'est tout.

avatar Sindanárië | 

@YetOneOtherGit

🙏🏽

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

"même s’il n’utilise que la suite Excel."

Excel ? Si Excel mais que GSheets ou Numbers ferait l’affaire, okay. Mais si Excel parce que EXCEL!, Windows absolument nécessaire.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

« Windows absolument nécessaire. »

Tu me sembles surévaluer très fortement la réalité de ce que sont les usages courants d’Excel même en entreprise.

La version MacOS adresse plus que parfaitement ses besoins.

Les power users sont bien rare et Office sur Mac se vend très bien.

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

"Tu me sembles surévaluer très fortement la réalité de ce que sont les usages courants d’Excel même en entreprise."

Tu surévalues très fortement ma surévaluation de la réalité. D’autant que je n’évoquais aucune réalité particulière réelle ou supposée. Je disais juste que Excel Mac n’est pas au niveau de Excel Windows.

"La version MacOS adresse plus que parfaitement ses besoins."

Justement non. Pas tous. Pas ceux qui ont besoin du vrai Excel.

Je te rappelle que je vis au pays des assurances et des banques. Un peu moins des banques aujourd’hui, mais définitivement des assurances. Les experts power users d’Excel il y en a plein les rues ici. Il est même enseigné dès l’école secondaire, vers 13 - 14 ans.

"Les power users sont bien rare et Office sur Mac se vend très bien."

Et alors, qu’est-ce que ça change que Office Mac se vende bien ? Ça n’en fait pas un meilleur logiciel que l’original. Pinnacle Studio est l’un des logiciels les plus vendus sur Amazon. Ça n’en fait pas un meilleur logiciel que Première non plus.

Bizarre cette systématique argumentation économique même lorsque ça n’a rien à voir avec le sujet.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Je disais juste que Excel Mac n’est pas au niveau de Excel Windows."

Ok ta formulation prêtait il me semble à confusion ;-)

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

"Ok ta formulation prêtait il me semble à confusion ;-)"

Ça c’est certain. Il n’existe aucun moyen linguistique qui ne porte jamais à confusion. En tout cas plus depuis que Dieu a zappé la tour de Babel, cet emmerdeur.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Ça c’est certain"

« Excel ? Si Excel mais que GSheets ou Numbers ferait l’affaire, okay. Mais si Excel parce que EXCEL!, Windows absolument nécessaire. »

J’ai cherché à décrypter 😛

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

"« Excel ? Si Excel mais que GSheets ou Numbers ferait l’affaire, okay. Mais si Excel parce que EXCEL!, Windows absolument nécessaire. »

J’ai cherché à décrypter 😛"

J’aurais dû préciser ma pensée ainsi je suppose : parce que EFFIN’EXCELdammit!. Ça clarifie ? 🤣

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Et alors, qu’est-ce que ça change que Office Mac se vende bien ?"

Cela signifie juste qu’il arrive à adresser les besoin et qu’une part majeure des utilisateurs ne souffre pas des différences avec la version Windows.

La suite Office est un cas typique d’applications très largement diffusé mais majoritairement totalement sous exploitée.

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

"Cela signifie juste qu’il arrive à adresser les besoin et qu’une part majeure des utilisateurs ne souffre pas des différences avec la version Windows."

Ça ne signifie pas une part majeure. Juste une part. Ça ne signifie pas que les usagers ne souffrent pas non plus. Ils s’accommodent.

"La suite Office est un cas typique d’applications très largement diffusé mais majoritairement totalement sous exploitée."

La question n’est pas la sous-exploitation. Ça n’a aucun sens. Il n’existe probablement aucun logiciel proposant plus d’une fonction qui ne soit pas sous-exploité. Il suffit qu’une seule fonction ne soit pas utilisée pour que le logiciel soit sous-exploité. Ayant tous des besoins différents, nous utilisons des fonctions différentes. La question est de savoir quelles fonctions manquent pour satisfaire le besoin complètement. Et tu constateras si tu te plonges un jour dans l’UX qu’il manque pour une part considérable des usagers des fonctions importantes. Sous-exploités par définition, mais néanmoins insuffisants ou inappropriés. Telle est la réalité des logiciels.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Ça ne signifie pas une part majeure. Juste une part."

Là je dois concéder manquer d’éléments objectifs 😎

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Bizarre cette systématique argumentation économique même lorsque ça n’a rien à voir avec le sujet."

Je me suis sans doute pas suffisamment bien exprimé mais cela a tout à voir : la plus grande part des utilisateurs d’Office sous MacOS ne souffre nullement de la moindre sophistication de cette version.

On surestime fortement les usages faits par les utilisateurs des OS, des logiciels et des machines.

Les power users sont rare et les digital natif sont des digital naïf.

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

"la plus grande part des utilisateurs d’Office sous MacOS ne souffre nullement de la moindre sophistication de cette version."

Tu n’en sais absolument rien.

D’ailleurs, c’est faux. Totalement faux. Et ce n’est en rien spécifique à Office macOS. C’est faux pour tous les logiciels largement utilisés. L’informatique est souffrance.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"L’informatique est souffrance."

Et nous sommes quelques vrais masochistes 🤓

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Tu n’en sais absolument rien."

J’ai de très grosses présomptions au regard de ce que je vois de l’usage d’Office en général, alors oui pour une fois j’extrapole de mon expérience personnel et d’échange que j’ai put avoir avec des formateurs en entreprise des conclusions de portée générale.

Je n’ai pas d’éléments objectif à t’opposer pour étayer mon intime conviction 😉

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

Je ne donnerai qu’un argument.

L’UX n’est pas chose intuitive. Non, c’est pire en vérité. L’UX est absolument contre-intuitive. L’étude UX ne peut qu’être expérimentale et incomplète.

Je le disais plus haut, sous exploité n’a aucun sens. Il suffit qu’une seule fonction d’un logiciel en proposant 1000 soit inutilisée pour que ce logiciel soit sous utilisé.

De la même manière, il suffit qu’une seule fonction manque dans un logiciel en proposant 1000 utilisées, pour que ce logiciel soit insuffisant.

Pire, il suffit qu’une seule fonction existante dans le logiciel ne soit pas découvrable aisément et donc manque à l’usager, et non, ce n’est pas la faute de l’usager mais bien du designer de l’interface, pour que ce logiciel soit insuffisant.

Ainsi tous les logiciels utilisés par plus d’une personne et proposant plus d’une fonction sont sous-exploités, mais néanmoins insuffisants car aucun logiciel ne saurait être complet pour tous les usagers aux usages tous différents. C’est mathématique.

En pratique on observe qu’un logiciel utilisé à plus de 10% de ses fonctionnalités sera insuffisant pour 90% de ces usagers.

L’UX est contre-intuitive.

avatar fte | 

@Madalvée

Bin naturellement, on parle de produits Apple... tu espérais un changement d’orientation massif alors qu’ils engrangent des montagnes de dollars avec leur orientation grand public actuelle ?

avatar cecemf | 

C’est surtout que les carte graphique auront besoin d’un driver ARM

avatar Kabrice | 

Beaucoup de limitation sur cette génération. Mémoire limitée à 16Go, SSD à 2To, 2 ports USB4, multi écran restreint, réseau 1Gbps ... pas de eGPU pour le moment. Vivement le M1X ou le M2.

avatar Pipette | 

@Kabrice

"Mémoire limitée à 16Go"

Je ne m’inquiète pas de la mémoire limitée... On ne parle plus des puces Intel. Quand on voit ce que les A14 font avec peu de mémoire comparé à la concurrence qui en a le double...

avatar Kabrice | 

@Pipette

Oui sur iPhone et iPad je suis d'accord mais sur mac quand il faut traiter de grosses images, des vidéos, des modèles 3D ou de la data la mémoire peut avoir son importance. Certes pas le quotidien de la majorité des gens. Ça n'en demeure pas moins de belles machines pour une première version.

avatar reborn | 

@Kabrice

Le swap marche du tonnerre sur les macs

avatar fte | 

@Pipette

Tu compares la mémoire de téléphones mobiles essentiellement mono-applications dont l’un fait lourdement usage d’une machine virtuelle à collecteur de mémoire à des ordinateurs fortement multi-tâches multi-applicatifs faisant tourner des applications sensiblement plus lourdes avec des surfaces d’affichage nettement plus importantes et multiples fenêtres ? Et tu en tires des conclusions ?

C’est un peu rapide.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR