Gros succès des ordinateurs portables cet été, les MacBook en profitent

Mickaël Bazoge |

Le Mac se porte bien, et Apple ne saurait dire le contraire : cet été, les ventes de Mac ont atteint 9 milliards de dollars, des revenus en progression de près de 30% d'une année sur l'autre ! Le constructeur n'est pas le seul à profiter de ce regain de santé du marché des ordinateurs et surtout des ordinateurs portables, les chouchous du grand public : bien sûr, les effets du télétravail se font sentir depuis le printemps.

Strategy Analytics a dressé le portrait du troisième trimestre avec des chiffres de livraison (Apple ne fournit pas les volumes, uniquement la valeur des produits vendus). Si la Pomme s'en sort bien, c'est le cas pour tous les autres constructeurs. Apple aurait livré 6 millions de Mac portables entre début juillet et fin septembre, un volume en hausse de 39% par rapport à la même période de l'an passé. Le constructeur s'accapare 9,7% du marché (+0,4 point).

Il y a un peu de mouvement dans le trio de tête : HP a livré 14,7 millions de portables (+43%), et décroche 23,6% du marché (+1,4 point) ; Lenovo est tout près avec 14,6 millions de portables (+25%) et le même pourcentage du marché, mais le constructeur était numéro 1 l'an dernier. Il lâche 1,7 point à 23,6%. En tout, le marché du portable a atteint 62,2 millions d'unités, une hausse significative de 34%.

La pandémie faisant toujours bien partie de notre vie quotidienne, la bonne fortune des constructeurs va sans aucun doute se poursuivre pendant quelques mois, au moins le temps que les vaccins soient disponibles autour du printemps prochain. Mais il est probable que les habitudes de télétravail aient été prises d'ici là dans de nombreuses entreprises. Par ailleurs, Apple a choisi de prendre son indépendance d'Intel avec la puce M1, ce qui relance l'intérêt de la plateforme Mac.

Est-ce que les Mac M1 actuels et ceux à venir seront capables de relancer macOS vis à vis de la concurrence ? Si Windows est toujours largement en tête des systèmes d'exploitation avec 72,8% du marché au troisième trimestre, macOS (9,7%) est bien moins utilisé que Chrome OS (16,1%). Le système des Chromebook a grignoté 6,4 points d'une année sur l'autre, en grande partie sur le dos de Windows qui a lâché 6,8 points sur la même période.


avatar raoolito | 

et moi qui pensais betement que les ordinateurs c’etait fini.. Il semble qu’on ne sera pas tous sur ipad avant encore un bail, sachant que pourtant concernant le teletravail de ceux n’y aillant pas encore gouté, je pense (naivement) qu’il s’agit d’abord de bureautique.

avatar david66 | 

@raoolito

Et oui... la bureautique est vachement plus confortable depuis mon MacBook Air connecté à un écran 27 pouces, que depuis mon iPad Pro connecté à un écran... bah à aucun écran en fait !!!

avatar pga78 | 

Je serais curieux d’avoir les statistiques non pas en unités vendues mais en chiffre d’affaire ....nul doute qu’Apple se rapprocherait de la tête !!

avatar narugi | 

ChromeOS 😵
Comment peut on adopter un OS aussi peu abouti... tu as macOS, Windows 10 et des gens choisissent le pire

avatar claupatr | 

@narugi

Pour faire de la bureautique simple, du web, chrome OS est suffisant et marche très bien pour ça. Et beaucoup de gens ne font pas plus que ça.

avatar Rigby | 

@narugi

C’est pas compliqué : excellente autonomie, système léger et des PCs vendus à des prix relativement bas.

En usage exclusif ça peut être limitant si on fait autre chose que de la petite bureautique (c’est à ça que se destinent ces machines, c’est d’ailleurs pour ça qu’elles sont fournies par pas mal d’écoles aux États-Unis), mais en général ce sont des ordinateurs d’appoint.

CONNEXION UTILISATEUR