Résultats T4 2020 : un trimestre solide même sans l'iPhone 12

Mickaël Bazoge |

Généralement, le trimestre estival se termine sur un gros bang : le lancement et la commercialisation d'une nouvelle gamme d'iPhone fin septembre. Mais 2020 n'est décidément pas une année comme une autre, et Apple a dû se débrouiller sans nouveaux smartphones durant son quatrième trimestre fiscal. Avec une certaine réussite, à en croire la fournée de résultats de ce soir.

Apple fait partie des rares entreprises à tirer leur épingle du jeu, dans un contexte sanitaire épouvantable pour l'économie. Les mesures visant à restreindre les déplacements, et le confinement de retour en France et dans plusieurs autres pays européens, poussent de nombreux télétravailleurs à s'équiper pour pouvoir bosser de la maison.

Malgré des iPhone qui se font porter pâle durant le dernier trimestre (qui recoupe le quatrième trimestre fiscal pour le constructeur), Apple n'est pas restée les bras ballants en lançant de nouvelles Apple Watch, iPad et iPad Air, et n'oublions pas l'iMac. Largement de quoi s'occuper et garnir un coffre fort déjà bien gros !

Les bureaux d’Apple à Results Way (Cupertino). Image Apple.

En bref

En milliards de dollars.

T4 2020 T4 2019 Évolution
Chiffre d’affaires 64,7 64 +1 %
Bénéfice 12,67 13,68 -7,4%
iPhone 26,44 33,36 -20,74 %
iPad 6,8 4,65 +46 %
Mac 9 6,99 +28,74 %
Services 14,55 12,5 +16,3 %
Autres produits 7,87 6,52 +20,71 %

Chiffre d'affaires et activité

Apple a enregistré un chiffre d'affaires maousse costaud de 64,7 milliards de dollars au troisième trimestre (+1% par rapport au même trimestre 2019) ce qui, au vu de l'absence de nouveaux iPhone, démontre la solidité du constructeur et de sa gamme de produits. En revanche, petit coup de moins bien pour les bénéfices qui s'établissent à 12,7 milliards, un recul assez prononcé de 7,4% d'une année sur l'autre.

En revanche, il y a une grosse inquiétude : les chiffres des ventes en Chine ont pris l'eau avec 7,9 milliards de dollars, c'est une baisse de 29%. Toutes les autres zones géographiques montrent une croissance. Apple explique que le lancement retardé des iPhone a provoqué cette chute. Luca Maestri, le directeur financier d'Apple, se veut confiant : « Nous verrons de la croissance [en Chine] durant le trimestre de décembre ».

Durant ce trimestre, Apple a fracassé des records de vente un peu partout dans le monde, notamment en France, en Allemagne, en Italie, en Espagne, aux États-Unis, au Canada… En mettant l'iPhone de côté, le chiffre d'affaires augmente de 30% par rapport à l'an dernier. La marge brute est de 38,2%, et même de… 66,9% pour les services. On comprend mieux pourquoi Apple insiste tant là-dessus : c'est demain, vendredi 30 octobre, que seront lancés les bouquets Apple One.

Apple finit son trimestre avec une trésorerie de 192 milliards de dollars. L'entreprise a contracté une dette de 5,5 milliards (au vu des taux actuels, elle aurait tort de s'en priver), pour un total de 112 milliards. En net, Apple possède 79 milliards de cash. Tout cela profite aux actionnaires : le constructeur leur a retourné 22 milliards sur les trois mois, dont 3,5 milliards en dividendes et 18 milliards en rachats d'action (3,1 millions de titres).

Sur l'année fiscale 2019/2020, Apple a encaissé un total vertigineux de 274,5 milliards de dollars 💵, un chiffre en progression de 5,5% par rapport au précédent exercice. En termes de bénéfices, on en est à 57,411 milliards (+3,9%).

Ventes d'iPhone

L'activité iPhone a pris cher cet été, n'ayant pas bénéficié du petit coup de pouce des deux ou trois semaines habituelles de lancement des nouveaux modèles. De fait, avec des ventes de 26,44 milliards de dollars, les ventes d'iPhone accusent une chute brutale de 20,7% par rapport au même trimestre de l'an dernier !

Ventes d'iPad

L'iPad, symbole du confinement ? On peut le penser au vu du carton réalisé par la gamme de tablette entre juillet et fin septembre : 6,8 milliards de dollars, des revenus en progression de… 46 % d'une année sur l'autre. C'est du jamais vu en huit ans. Cette performance a sans doute profité de la commercialisation de l'iPad 8, nouveau modèle d'entrée de gamme. On surveillera bien sûr la réception de l'iPad Air 4, disponible depuis une petite semaine, au prochain trimestre.

Ventes de Mac

Tout comme l'iPad, le Mac est en 🔥 ! La famille d'ordinateurs affiche un chiffre d'affaires de 9 milliards de dollars, en hausse substantielle de près de 29% grâce, entre autre, à l'offre Back to School. Le troisième trimestre est tout simplement le plus important de toute l'histoire du Mac, il bat le précédent record avec une confortable avance de 1,6 milliard de dollars. C'est donc bien (re)parti pour le Mac, et les futurs modèles Apple Silicon devraient permettre de garder le tempo.

Services

Les services si chers au cœur et au portefeuille de Tim Cook se portent eux aussi plutôt bien avec des revenus à hauteur de 14,55 milliards, en progression significative de 16,3%. L'activité services a décroché un nouveau record en la matière.

Apple comptait 585 millions d'abonnés payants à la fin du trimestre, soit 25% de plus que l'an dernier. L'objectif des 600 millions avant la fin de l'année est à portée.

Autres produits

Avec 7,87 milliards de dollars de chiffre d'affaires, l'activité fourre tout des autres produits (Apple Watch, AirPods, HomePod, Beats, Apple TV…) est en très grande forme également puisqu'elle enregistre un bond de 20,7% de ses ventes. Le lancement des Series SE et Series 6 a certainement fait du bien à cette branche de plus en plus essentielle pour Apple — elle pourrait faire partie du classement Fortune 130.

Pour l'Apple Watch, vedette de la catégorie, 75% des acheteurs cet été étaient de nouveaux utilisateurs de la montre.

Pour le prochain trimestre

Comme au précédent trimestre, Apple ne donne pas d'estimation pour ses prochains résultats. Mais l'iPhone 12 semble bien parti pour faire au moins aussi bien que ses prédécesseurs. Tim Cook a qualifié les premiers résultats de « vraiment plutôt bons ».

Sur le plus long terme, Apple se dit très optimiste : « Nous sommes au milieu de la période de lancement de produits la plus prolifique de notre histoire », s'est réjoui le CEO qui rappelle le HomePod Mini (préco le 6 novembre) et bien sûr l'iPhone 12. « Sans en dire trop, je peux vous dire que nous avons encore quelques nouveautés excitantes en rayon » ! Vivement les Mac Apple Silicon…

Tags
avatar loupsolitaire97 | 

Et la bourse qui décroche...

avatar victoireviclaux | 

@loupsolitaire97

Rien à voir avec les résultats, c'est plus la situation qui se tend au niveau mondial sur le Covid et avec les nouvelles mesures de confinement en Europe

avatar loupsolitaire97 | 

@victoireviclaux

Au vu des volume du jour et du rally, il y avait visiblement de l’attente... Qui n’a pas été comblée

avatar Paquito06 | 

@loupsolitaire97

“Au vu des volume du jour et du rally, il y avait visiblement de l’attente... Qui n’a pas été comblée”

Ce n’est ni l’attente (on ne regarde pas le passé) ni le covid (peu d’impact), mais c’est le manque de guidance a venir. Apple n’a pas donné de fourchette comme elle le fait d’ordinaire, donc le stock prend un taquet, qui est lissé sur qq jours, sans importance. Mardi aura un impact plus important.

avatar abalem | 

@Paquito06

C’est le troisième résultat sans guidance quand même, on peut se risquer à dire que ça devient une nouvelle habitude. La bourse est une bête aveugle qui réagit à l’affect. -20% de baisse d’iPhone, peu importe le contexte et ça descend.

avatar Paquito06 | 

@abalem

"C’est le troisième résultat sans guidance quand même, on peut se risquer à dire que ça devient une nouvelle habitude. La bourse est une bête aveugle qui réagit à l’affect. -20% de baisse d’iPhone, peu importe le contexte et ça descend."

Cette baisse de ventes iPhone n’est pas une surprise, et les investisseurs savent que les services vont prendre le relai sur le long terme, aucun souci, ils sont deja le second moteur apres l’iPhone.
Aussi, c’est un Q4 sans lancement d’iPhones, comparé aux autres annees.
C’est le meilleur Q4 d’Apple, mais y a un manque de confiance avec des forecast a l’aveugle, Apple ne laisse rien entendre concernant les ventes a venir de l’iPhone 12.
Maintenant, dire que la bourse est aveugle, regarde les resultats d’Alphabet, leur guidance, et leur after hour trading 🚀

avatar Park | 

@Paquito06

Oui mais la baisse des ventes en Chine (7.946 vs 11.134) est quand même importante.

avatar occam | 

@Paquito06

"Cette baisse de ventes iPhone n’est pas une surprise"

À plus long terme, ce n’est pas tant la baisse absolue des ventes d’unités en tant que telle qui pose question, mais
1. le taux de renouvellement
2. le taux de pénétration
3. la saturation du marché.

Selon les chiffres du CIRP pour le seul modèle SE, environ 73% des acheteurs étaient déjà possesseurs d’un iPhone, qui plus est datant d’au moins trois ans.
Selon les mêmes estimations, le taux de « first buyers » serait tombé en cinq ans de 60% à 20%.

S’il s’avère que seul un iPhone sur cinq vendus l’est à un nouveau client, l’intérêt d’un programme comme « iPhone for Life » paraît des plus urgents.

avatar Terragon | 

@victoireviclaux

En effet... et la peur des de l’issue des élections... que Trump soit à nouveau élu pourrait compliquer les choses!

avatar MKO | 

@victoireviclaux

Non alphabet fait +8% après séance. Non les actionnaires vendent car 2 milliards en un c’est pas assez !!!

avatar Park | 

@loupsolitaire97

Vu comment ça a monté aujourd’hui ça reste pas catastrophique.
Au contraire de Twitter qui perd presque 17%

avatar Maliik | 

@Park

Il risque de perdre l’activité lié à Trump 🥳🤣

avatar Park | 

@loupsolitaire97

Et puis l’absence de prévisions reste toujours mal vu..

avatar joff3333 | 

@Park

C’est comme cela depuis qq trimestres ..

avatar Park | 

@joff3333

Seulement depuis le Covid donc c’est la 3 eme fois.

avatar occam | 

@Park

Vous voulez des prévisions ?
C’est du côté d’Amazon qu’il faut regarder.

Chiffre d’affaires du prochain trimestre fiscal estimé à 112-121 milliards USD.
Après un CA actuel de 96.1 milliards USD.
Représentant déjà une croissance de 37% par rapport au précédent.
Le bénéfice net n’est « que » de 6.3 mrd USD, mais il a triplé face à l’exercice précédent. Une bonne partie est due à la croissance des services AWS, Home Office et gaming aidant.

Voilà une boîte qui n’a pas peur de se mouiller, et qui s’adapte plutôt bien à la crise Covid-19.
Ah oui, Amazon a aussi créé cette année 400 000 postes de travail. Boulots qui se situent sans doute plutôt sur l’axe Dickens-Zola que Silicon Valley, mais tout de même.

avatar Maliik | 

@loupsolitaire97

L’après séance est une claque... 110$ l’action what ??!!

avatar macosZ | 

Apple one lancé demain ?

avatar Thibaud- | 

Je me demande depuis combien d’années vous utilisez la même photo d’illustration (les bureaux de result way) pour chaque article financier 😅

(Je dis ça avec légèreté, je sais que le climat est tendu mais patapé hein 😊)

avatar Florian Innocente | 

@Thibaud-

4 fois par an multiplié par 3 ou 4 ans 🙂

avatar fornorst | 

Ce qui rend encore plus à prouver que la vache à lait en matière de marge est plus à chercher du côté de l’iPhone que des autres activités !

avatar Paquito06 | 

@fornorst

"Ce qui rend encore plus à prouver que la vache à lait en matière de marge est plus à chercher du côté de l’iPhone que des autres activités !"

Apple a parié fort sur les Services depuis 5-6 ans deja, facile. Ca commence a payer, tout doucement mais sûrement. L’iPhone c’est deja du passé.

avatar YetOneOtherGit | 

@fornorst

"en matière de marge est plus à chercher du côté de l’iPhone"

Pourquoi la marge c’est effondrée sur les iPhone ?

C’est plutôt du côté de la croissance où il ne semble plus falloir compter sur l’iPhone qui en fut longtemps le moteur.

avatar fornorst | 

@YetOneOtherGit

C’est l’inverse que j’ai écrit :) sur T4 2020, Apple a fait plus ou moi is le même CA qu’un an plus tot mais en vendant beaucoup lopins d’iPhone et donc beaucoup plus d’iPad et de Mac. Avec un CA stable on aurait pu penser que la marge serait stable elle aussi. Or elle s’effondre. Ça veut donc dire que la marge réalisée par les iPad et les max est plus faible que celle réalisée avec des iPhone :)

avatar headoverheel | 

@fornorst

Les dépenses ont peut-être aussi augmenté. Ce trimestre, Apple a souvent sorti le chéquier pour investir dans le contenu d’Apple TV+.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR