Guide d'achat : quel MacBook Air 2020 choisir

Florian Innocente |

Avec un tarif démarrant à moins de 1 200 €, le MacBook Air 2020 est un choix naturel pour qui cherche un Mac facile à transporter, correctement équipé et suffisamment puissant pour tout ce qui relève de l'internet, de la bureautique et, s'il le faut, de l'édition de contenus audio, photo et vidéo de temps à autre.

MacBook Air Core i3 et écran 3 440 x 1 440

Reste à savoir quel modèle prendre puisque la gamme compte désormais trois types de processeurs Intel de la 10e génération. Pour compliquer les choses, leurs performances sont parfois proches lorsqu'on s'en tient au tout venant des applications.

À l'inverse, le reste de l'équipement est identique : écran Retina bien agréable même s'il pourrait être encore plus lumineux, tout nouveau clavier, deux ports Thunderbolt 3 (au format USB-C), une sortie audio, deux bons petits haut-parleurs et un bouton Touch ID pour l'identification. Enfin vous pouvez y brancher un écran externe, même un 4K, et l'utiliser dans de très bonnes conditions (sur le papier, on peut aller jusqu'à un écran 6K).

Comme expliqué dans les précédents articles de tests, le Core i3 bicœur proposé sur l'entrée de gamme est tout à fait compétent. Cette configuration n'est pas le parent pauvre de la famille qui serait écrasé par les modèles quadricœur Core i5 et Core i7.

Mais tout de même, Apple semble l'avoir placé là comme appât (aux États-Unis il est à 999 $, juste sous la barre symbolique à quatre chiffres). Pour seulement 50 € de plus, vous pouvez prendre l'option Core i5. Comment résister et, surtout, pourquoi s'en priver ?

Vous ne verrez pas la différence entre les deux processeurs dans Mail ou Messages, mais vous pouvez compter sur une réelle réserve de puissance si vos occupations vous emmènent vers un peu de vidéo, de musique, de photos ou lorsque vous avez besoin de virtualiser Windows. Ce n'est pas non plus injurier l'avenir que de prendre une machine un peu plus rapide, soit parce qu'on redoute que macOS ne devienne plus gourmand, soit pour la revente à terme.

Ensuite, la puce graphique, de même référence pour les trois processeurs, peut monter un peu plus haut en fréquence lorsqu'elle accompagne les Core i5 et i7 (1,05 GHz au lieu de 900 MHz) et cela se reflétait aussi dans les mesures.

Par contre, il n'y a que sur nos trois tests d'autonomie — à chaque fois en travaillant de façon normale sur ces machines avec nos logiciels habituels de MacG — que le i3 a plus fréquemment approché ou largement dépassé les 6 heures, alors que les deux autres configurations ne l'ont réussi qu'une seule fois. Pour leurs deux autres tests, elles ont tenu une heure de moins que le i3.

Core i3 :

  • Valley Benchmark : 2 h 25 min
  • Utilisation courante 1 : 5 h 45 min
  • Utilisation courante 2 : 6 h 35 min
  • Utilisation courante 3 : 6 h 45 min

Core i5 :

  • Valley Benchmark : 2 h 30 min
  • Utilisation courante 1 : 4 h 45 min
  • Utilisation courante 2 : 5 h 30 min
  • Utilisation courante 3 : 6 h 05 min

Core i7 :

  • Valley Benchmark : 2 h 20 min
  • Utilisation courante 1 : 4 h 40 min
  • Utilisation courante 2 : 5 h 45 min
  • Utilisation courante 3 : 6 h 40 min

On ne peut pas comparer pied à pied ces tests puisque les mêmes applications sont utilisées à des rythmes différents. Toutefois, dans un cadre assez similaire, la tendance a été plus favorable au i3. Dans tous les cas, peu importe le processeur, envisagez peut-être une batterie externe pour les (très) longues journées de travail.

En choisissant de changer uniquement le processeur, vous allez rester sur une configuration à 256 Go. Vous êtes seul juge pour décider si c'est suffisant. 512 Go me paraît un bon compromis, mais c'est aussi parce que j'utilise la formule 2 To d'iCloud pour décharger mon portable d'une partie de mes photos et de mes documents, en plus du partage familial.

Il y a des options 1 et 2 To pour le MacBook Air, mais elles sont chères (500 et 1 000 €) et peut-être extravagantes pour cette catégorie ? Commencez par vérifier le taux d'occupation de votre volume de stockage actuel, c'est encore le meilleur moyen pour estimer vos besoins immédiats et de prévoir une marge pour l'avenir.

Les options depuis le modèle Core i3

Notez aussi que le SSD en 256 Go est nettement moins rapide en écriture (800 Mo/s environ) que celui de 512 Go (1,4 Go/s). Ça ne saute pas forcément aux yeux à l'usage mais c'est un autre argument pour cette plus grande capacité.

Une option Core i5, plus celle du SSD de 512 Go et voilà qui amène pile sur la seconde configuration à 1 499 €. Sauf qu'elle n'a que 8 Go de RAM, diront certains. Passer à 16 Go c'est alourdir la facture de 250 €, ça risque de coincer ! Jamais lors de l'utilisation de ces trois machines, chacune avec 8 Go, je n'ai eu l'impression de manquer de RAM (une douzaine d'applications étaient toujours ouvertes). C'est aussi la capacité de mon MacBook Pro 13" 2018 au quotidien.

Là encore, tout dépend du ratio entre vos applications, celles que l'on qualifie de "grand public" et celles plus "pro". Si vous passez de longues heures à faire cohabiter macOS et Windows, un rab' de RAM est évidemment pertinent. Sinon, lorsque vous travaillez surtout avec internet et des suites bureautiques, sans oublier quelques détours dans Photos ou iMovie, 8 Go feront certainement l'affaire. Mais c'est à choisir dès l'achat, on ne peut plus en changer ensuite, la mémoire est soudée.

Et lorsqu'on est arrivé sur cette configuration en Core i5, il ne suffit "que" de 80 € pour avoir le Core i7… D'option en option, en partant de 1 199 € on arrive à 1 579 € pour un i7 en 8 Go/512 Go. Au passage, on a mordu sur les plates-bandes du premier des nouveaux MacBook Pro 13" Touch Bar, celui avec un ancien processeur de 8e génération (1 499 €). À ce stade, on peut se demander si les besoins exprimés ne devraient pas vous porter plutôt vers un MacBook Pro plutôt qu'un MacBook Air.

En définitive, la première étape, celle qui consiste à opter immédiatement pour le Core i5, quitte à rester sur 256 Go, paraît évidente. Pour 1 249 € vous avez une machine plus puissante tout en restant abordable. Et puis si votre budget a de l'élasticité, on ne peut que recommander de grimper à 1 499 € pour avoir ces 512 Go de stockage et obtenir un MacBook Air à la configuration équilibrée et durable.


avatar BingoBob | 

@loupsolitaire97

Propriétaire du MacBook 2015, il tenait neuf à peine 7 heures. Aujourd’hui s’il arrive à 2 heures en traitement de texte, c’est un record.

C’était le point noir de ces machines, et en plus chez moi la batterie a sérieusement baissé à moins de 70% la deuxième année.

avatar max351 | 

@loupsolitaire97

Je crois que c'était aussi le cas de l'ancien MBA.

avatar david66 | 

@loupsolitaire97

Avec mon MacBook Air 2018 je tiens plus de 10 heures en usage bureautique et net.

avatar adiboo78 | 

@loupsolitaire97
+1 l’autonomie annoncée est moindre que sur mes anciennes machines

avatar taxtax | 

@loupsolitaire97

J’ai un MB Retina de 2017 et je tiens environ 8h sur la journée. Actuellement à 94% de batterie.

avatar guijou | 

J’ai lu dans pas mal de tests sur ces nouveaux MacBook Air que l’option i5 n’apportait pas grand and chose, étant donnée la très mauvaise dissipation thermique du ventilateur, qui n’est même pas relié au processeur.

Le i5 est plus puissant mais monte presque instantanément à 100 degrés lors de tâches moyennement gourmandes, et doit quasi immédiatement redescendre en fréquence car le ventilateur n’arrive pas à le faire baisser en température.

On perdrait ainsi la quasi totalité de l’intérêt du i5 par rapport au i3 qui lui monte bien moins en température.
Dommage si l’on prend le i5 pour justement mieux encaisser les tâches plus gourmandes...

Qu’en pensez vous?

Guillaume

avatar David | 

@guijou

J’ai lu la même chose que toi ! Il conseille même en général de prendre le MacBook Pro de base qui lui a une meilleure dissipation de chaleur et tien mieux les fréquences !

avatar bl@ck warrior_69 | 

@Cyrtop

C'est clairement le plus gros problème de ce MacBook Air. La dissipation thermique est vraiment mal foutu. Ceci dit si elle était meilleur, ce model marcherai clairement sur les plates bandes du MacBooks Pro d'entrée de gamme.

avatar armandgz123 | 

@guijou

Mais d’un autre côté, si on a besoin que de pics de puissance, c’est ce qu’il faut.
Typiquement, lancer un gros logiciel, ou ouvrir d’un coup plusieurs fichiers excel sur un bureau

avatar guijou | 

Oui mais c’est une demande très ponctuelle, l’affaire de quelques secondes... pourquoi pas dans ce cas! Mais si ledit gros logiciel doit par la suite régulièrement consommer beaucoup de puissance (ex : traitement photos, petite vidéo...), la tâche durera plus longtemps et le processeur surchauffera bien avant la fin de la tâche!

avatar armandgz123 | 

@guijou

Oui, là c’est clair !
Bon après, c’est plus ou moins le même problème sur la plus part des ordi portables dont mon MacBook Pro de 2012, dès que je lance un jeu par exemple au bout de 15 minutes ça rame...

Mais je pense que le i5 (ou i7 même) conviendrait parfaitement pour mon utilisation

avatar rolmeyer | 

@armandgz123

Le problème a toujours existé depuis que Intel a sorti le Turbo boost du chapeau.
Et c’est bien pratique ce turbo boost car il correspond a l’utilisation de 90 % des gens.
Au bout d’un certain temps de charge toutes les machines passent sur la fréquence nominale fréquence qu’ils sont capables de tenir indéfiniment.
Ce temps est vite atteint avec un macbook air, moins vite avec des machines pros.
Mais selon le type de proc que tu choisis, la puissance de calcul est meilleure aussi en fréquence nominale , donc si tu tapes souvent dans la cpu et longtemps vaut passer de serie U (macbook pro 13) que Y.
Le processeurs ne se valent pas, y pas que la fréquence, le série de proc joue aussi.
Alex Lindsay, un vidéographe , est arrivé facilement a faire planter son iMac pro pourtant muscle et très bien refroidi, en lui collant un calcul imposant un CPU 100 % de 48 heures. Au bout de 24 h l’iMac plantait.

avatar armandgz123 | 

@rolmeyer

Je vois, merci de l’explication !

avatar rolmeyer | 

@guijou

Perso je pense que proposer de nombreuses config a été demandé par le marketing. Si on a besoin d’un i5 ou d’un i7 vaut mieux passer au macbook pro 13 entrée de gamme.
J’ai un Air 2018 retina avec un bicore seulement et il fait largement l’affaire, mais je n’utilise aucune app pro er j’ai pas besoin de 25 onglets chrome ouverts en permanence.
Parfait pour de la bureautique et internet/mail, sauvegarde et restauration des nombreux appareils iOs du foyer.
Accessoirement j’encode du mkv vers mp4, je lance le soir et le matin c’est fini.
Pour pouvoir travailler avec une machine virtuelle je ne conseille pas cette machine. Ma VM est un W10 avec VMware, ça marche mais si on reste DANS la VM. Si on bascule entre la VM de macOs en permanence, un macbook air montre les limites, et c’est pas la ram, c’est bien le CPU qui est saturé. ( mais bon chez moi c’est pas un besoin la VM)
Ma VM sur mon macbook air a les performances que ma Surface Go 1 en pentium (qui me convient très bien pas ailleurs mais c’est un autre débat) . Ça donne une idée. Parfait pour ouvrir un fichier impossible à ouvrir sur un mac, parfait pour mettre a jour un firmware d’un appareil photo dont le soft n’existe que sur PC, ou pour charger une Rom exotique sur vieux téléphone Android, mais si on doit bosser avec la VM à longueur de journée, je ne conseille pas.

avatar Oliviou | 

@guijou

Intéressant, merci !

avatar raoolito | 

@guijou

Donc le i3 est bien le proc conseillé pour cette machine

avatar max351 | 

@guijou

En plus de ce que tu dis entre les i3 et i5, il ne faut pas oublier que les ventilateurs du i3 sont plus souvent silencieux.
Les testeurs qui ont fait des tests longue durée ne conseillent plus le i5 mais le i3 car justement les performances ne sont pas vraiment différentes mais en plus le ventilateur se déclenche très souvent sur le i5 et ce n'est pas le cas sur le i3.

avatar guijou | 

Exactement!

avatar BingoBob | 

L’ère Time Cook aura vraiment été celle de la segmentation. Tout est quasi possible aujourd’hui alors que les ordinateurs sont livrés soudés.

Ce qui me choque, c’est le trou créer par la disparition des MacBook 12 ultraportables, qui empêche du coup la gamme complète.

Je parie que les ARM arriveront par eux. Avec un écran 12 ou 14 pouces pour créer encore plus l’événement !

avatar leobzt69 | 

J’ai besoin d’un ordinateur pour mes études (Epitech) d’informatique, et je devrais installer Linux dessus. Vous me conseiller quoi comme MacBook ? J’ai pas trop envi de passer sur PC....

avatar Khrys | 

@leobzt69

MBA 2018 (clavier papillon, par contre...) ou le modèle 2020.

Léger, bonne autonomie, prix accessible et amplement suffisant pour tout ce qui est programmation.

Sinon, pour un peu plus de pérennité dans le temps, le nouveau MBP 13 d'entrée de gamme, pour un poil plus cher que le dernier MBA, est aussi une bonne option.

Concernant l'installation de GNU/Linux, je ne sais pas te répondre.

avatar occam | 

@leobzt69

Linux — virtualisé ou natif ?
En virtualisé, il faut prévoir suffisamment de RAM.
En natif, un Mac doté de T2 n’est plus vraiment l’idéal pour installer Linux.

Si une bonne compatibilité Linux forme un pan essentiel de vos études, le Mac n’est peut-être plus le premier choix ; il faudrait commencer par regarder du côté de systèmes Linux de référence.

Parmi les gros constructeurs, Dell s’est taillé une solide réputation avec ses XPS Developper Edition.
Désormais, ils offrent tout un volet de leur gamme de workstations, mobiles ou pas, 100% compatibles Ubuntu préinstallé, et certifiés Red Hat :
https://www.dell.com/en-us/work/shop/overview/cp/linuxsystems

System 76 ne propose que du Linux :
https://system76.com/laptops
Ça ne gagne aucun concours d’élégance par rapport à un Mac Air ou un XPS 13, mais c’est solide, fiable, performant et configurable à volonté.

Simply NUC, spécialiste du NUC sur mesure, vient de lancer une ligne de portables similaires à ceux de System 76, avec l’option sans OS préinstallé. On peut y configurer sa workstation Linux sur mesure.
https://simplynuc.co.uk/snuc-books/

avatar leobzt69 | 

@occam

Ok, merci pour les liens !

avatar fte | 

@leobzt69

"et je devrais installer Linux dessus"

Clairement, un PC. Un PC dont les composants sont identifiés et pour lesquels des drivers Linux existent. Un ThinkPad série T par exemple. En plus les claviers des ThinkPad sont excellents. Et il y en a même préinstallés avec Linux.

Un Mac c’est garanti d’être une galère.

avatar JOHN³ | 

J’ai foncé tête baissée sur MacBook Air i5 tout content de mon investissement.

Finalement, j’ai programmé un retour pour lundi. La principale raison est que ce MacBook Air n’est finalement bon qu’à faire de la bureautique, bien qu’il sache faire tourner tout la logithèque. C’est dommage pour une machine à ce prix.
Apple sait très bien ce qu’elle fait, en revanche les acheteurs non.
J’attends maintenant le Pro 13" avec la configuration à 2200€. Mais même à ce prix, ça ne me donne pas l’impression d’avoir bien investi mon argent.

Au moins j’ai pu bénéficier de la réduction qu’Apple octroie à ses employés via un ami.

avatar Memo | 

@JOHN³

Qu’est ce qui n’allait pas ? Quelles applications fonctionnaient mal ? Tu peux nous en dire plus stp. Merci

avatar JOHN³ | 

@Memo

Le MacBook Air aurait été bien pour mes études (master de recherche à uivi d’un doctorat) et c’était la principale raison de mon achat

A l’appart je fais parfois quelques petits montages de sons, jamais de retouches vidéo, mais je veux que ça reste possible sans trop ramer

Je veux pouvoir faire de la Visio avec leur caméra tout pourri en plus d’avoir 10 onglets safari ouverts sans que l’ordi chauffe à 90°

La fiche technique (4💖 i5 de 10e gen) laisse penser que ça peut envoyer du pâté mais c’est très très léger. Pour autant ça reste un ordi très polyvalent pour ceux qui en ont les besoins !

avatar max351 | 

@JOHN³

Un ordinateur n'est pas investissement, c'est une dépense, donc non tu n'as pas fait un bon investissement. ^^
Plus sérieusement, je pense que ton cas n'est pas isolé et je pense que le marketing d'Apple fait très bien son job dans la gamme en poussant l'achat du MBP à 2129€. Car oui, à part celui qui va acheter le MBA de base, tous les autres (et ils sont nombreux) vont forcément comparer le MBA au MBP et évidemment quand on arrive à ce niveau de prix, on n'est plus à quelques centaines d'euros près. On le voit d'ailleurs un peu partout, beaucoup de personnes se tournent vers le MBP alors que les usages ne l'expliquent pas forcément.
Moi qui dois changer mon ordinateur, cette contrainte me parait franchement honteuse à ce niveau de prix et je rejoins tout à fait ton sentiment.

avatar JOHN³ | 

@max351

Investissement dans le sens où c’est mon outil de travail, j’y gagne si c’est performant
Évidement je n’attends pas de retour sur investissement =)

avatar occam | 

@JOHN³

Avez-vous eu l’occasion de vérifier que le problème se situe véritablement au niveau du processeur, et non pas de l’OS ni de l’agencement de la machine ?

Je fais pas mal d’opérations sur des fichiers audio, en arrière-plan, pendant que je fais des rédactions ou que j’écris du code, par exemple. Trois constats :

1. Pour ce qui en est des i5 de 7e et 8e génération, sur des NUC et hackintosh que j’ai configurés moi-même, et utilisant les mêmes logiciels ou frameworks multi-plateformes, macOS est généralement à la traîne par rapport à W10 et à Ubuntu (18.04 LTS) ; encore davantage face à des Linux optimisés.

2. À opérations identiques sur des MBP i7 plus anciens (2011-2015), les performances se dégradent et l’hyperventilation augmente au fur et à mesure que l’on monte en version de l’OS.

3. Comparant des opérations en bac de transcodage identiques sur Mini i5 et sur Lenovo 915q (même vitesse, RAM, capacité SSD), j’ai observé que le Mini se mettait à hurler plus vite, parvenant en rade thermique au bout de quelque temps ; alors que le Tiny 915q n’est pas vraiment une bête de studio, ni même une workstation.

Sans avoir le temps (ni, franchement, le goût, au point où nous en sommes) de consacrer davantage de recherches à ce sujet, je me demande si macOS (et peut-être les machines récentes sur lesquelles il tourne) a vraiment évolué dans la bonne direction pour effectuer des travaux impliquant du calcul soutenu. Peut-être n’est plus le meilleur choix pour ce genre de boulot.

avatar JOHN³ | 

@occam

Ah bah ça. Je suis incompétent sur le sujet, j’ose espérer que non !

avatar youbzh | 

Je pense que c'est lié au proc. qui est une série Y, et donc un proc sous dimensionné dès qu'on veut faire des tâches un peu lourdes dessus.

Je plussoie la qualité médiocre de la webcam. Une honte pour une machine de 2020, elle vaut celle de mon Macbook Unibody de 2008.

Quant à MacOS, il me donne l'impression d'être devenu une grosse bouse mal optimisée : les machines sont quand même bien plus puissantes qu'il y a 10 ans, et on a le MBA qui est capable de se mettre à ventiler "pour un rien" (version 2018 pour ma part).

Un exemple : j'ai installé Catalina pour tester Sidecar : en affichant un gif animé sur l'écran de l'iPad, on monte à 37% d'utilisation CPU. A titre de comparaison, Duet fait la même chose avec 13% d'utilisation CPU.

Bref, ma prochaine machine sera probablement un XPS sous Linux, si j'arrive à me passer de Photoshop d'ici là.

avatar Navareus | 

Je considère toujours qu’à l’heure actuelle, opter pour une configuration en 8Go de RAM c’est clairement court-termiste comme vision. Il suffit de booter un Catalina avec deux trois apps natives en tâches de fond (Mail, et Safari pour deux trois recherches...) pendant quelques minutes pour s’en rendre compte. La RAM taquine déjà ses limites matérielles.
A choisir, je préfère opter pour un proco i5 et un 16Go, quitte à rester sur un 256Go et une optimisation de stockage iCloud si je dois répondre aux besoins d’une madame Michu pendant plusieurs années.

avatar mat16963 | 

@Navareus

Attention ! Depuis Mavericks la gestion de la ram est optimisée pour qu’elle soit toute utilisée et répartie le mieux possible. Pour vraiment savoir si on atteint les limites de la ram il faut consulter la pression sur la mémoire dans le Moniteur d’activité...

avatar Navareus | 

@mat16963

On est bien d’accord sur ce point, les pressions RAM du Moniteur d’activité peuvent se montrer sérieuses quand Safari gèrent de lourdes pages web qui « buffent à fond ».

avatar mrfish84 | 

Ils auraient du garder le concept du MacBook 12 pour le Air : pas de ventilateur et utilisation pour usage basique.
Besoin de plus de puissance > mbp

avatar rolmeyer | 

@mrfish84

C’est ce qu’ils ont fait. Le ventilo souffle sur la carte mère pas que le proc. Tout simplement parce qu’il y a du Thunderbolt. Le macbook 12 n’en avait pas.
J’ai un macbook air, 90 % du temps j’ai pas le ventilo. Dès que je branche un hub avec des disques paf il démarre. Pas fort 2000 trs/mn, inaudible mais il tourne.
Les 2 ports TB du Air ont des transfers de données bien supérieure au port unique du 12.
Sur un 12 si tu branchais un écran 4k, tu te retrouvais avec 1 canal usb 2 en hub.
Sur le 13, tu peux brancher un écran 4k qui charge, chainer avec un SSD externe en usb 3 et le deuxième port du Air, tu as ENCORE un port vitesse usb 3 dispo.
L’électronique pour gérer tout ça chauffe nettement plus.

avatar Memo | 

@rolmeyer

Tu as le air 2020 ?

avatar rolmeyer | 

@Memo

Non air 2018.
Mais j’ai toutes mes données en externe, 2 disques durs de 4 To et aussi des SSD externes qui sont sur un dock TB2 (calldigit) que j’ai gardé et qui était de mon ancien macbook pro retina 15 pouces 2015) que je branche au besoin.

avatar max351 | 

Cet article est une excellente idée mais je ne le trouve pas vraiment très clair. De plus, je pense qu'il aurait été plus pertinent de faire un guide "que choisir entre le MBA et le MBP" étant donné que dès qu'on s'approche des 1500€, on est forcément confronté au choix MBA ou MBP (comme vous le faites remarquer d'ailleurs).

Ça fait plusieurs mois que je regarde les 2 gammes étant donné que je dois changer mon MBA vieillissant et j'aurais eu un avis plus tranché. Par exemple, je trouve que les options sur le MBA sont inutiles (à part le i5 qui ne fait que 50€), et je pense qu'on doit se contenter des deux configurations proposées par Apple. Si on vient ajouter 16Go de RAM, 1To de SSD (etc.), on se trompe clairement de machine et il faut passer au MBP. J'irais même jusqu'à dire qu'il ne faut pas dépasser les 1500€ avec le MBA.

avatar rolmeyer | 

@max351

👍🏻
Exactement.
Et c’était déjà le cas avec le 12, je l’ai eu en base et en i7 et franchement à l’usage quasi pas de différence.
Mais tu as la possibilité de te faire plaisir et augmenter les spec c’est tout, mais ça transforme pas la machine en mini macbook pro.
Même le i5 est discutable, aux States c’est 100 dollars de plus, les charges longues cpu ont montré que tu gagnes très peu en temps de calcul, car au final il monte plus vite en température.
Quand j’ai pris le macbook 12 en i7, je savais que j’avais un macbook ....de luxe, certainement pas un macbook pro miniaturisé en 12 pouces.

avatar Memo | 

J hesite fortement à prendre le macbook air 2020 en i5 et 512go, 1499€.
Mon usage : bureautique, films, internet, mail, imovie 1h par jour ), VM Windows 10 ( moins d’1h par jour, pas d’appli lourde à lancer ).
Merci pour vos avis et conseils à venir ;)

avatar Khrys | 

@Memo

Juste à cause de l'utilisation de VMs, je te recommanderai plutôt le nouveau MBP 13 en i5 (ou i7 si ton budget te le permet), avec 16 Go de RAM idéalement!

Le MBA 2018/2020 peut faire rouler un VM, mais question performances, c'est assez décevant...

avatar Memo | 

@Khrys

Pour la VM je comprends. Pour le reste ca ira le macbook air ? Imovie ne va pas trop galerer pour travailler sur les videos 4k de l’iphone ?

avatar Khrys | 

@Memo

"Pour le reste ca ira le macbook air ? "
Oui, absolument!

"Imovie ne va pas trop galerer pour travailler sur les videos 4k de l’iphone ?"
Il est certain que les capacités du MBA sont inférieures à celles du MBP, surtout en multi-cœurs, mais oui, il devrait pouvoir s'en sortir, tranquillement pas vite.

avatar hellbola | 

Je partage mon expérience d un set up plus exotique.
J ai un macbook air 2019, l entrée de gamme avec 128go de stockage.
J ai besoin d’un ordinateur ultramobile (deplacements, reunions, formations...) mais à mon bureau (je bosse à la maison) j ai parfois besoin de pas mal de puissance pour du montage video et qq taches.
J ai opté pour un boitier eGPU (le razer chroma core x) avec une carte radeon rx 580.
C est pour moi la combo ideal car je peux faire evoluer séparément la puissance graphique et ma machine.
J ai donc un bureau hyper fonctionnel, 2 ecrans externes, le eGPU, clavier/souris logitech mais je conserve la mobilité du macbook air.
A noter que le boitier eGPU possède 4 usb, l’ethernet, tout ça connecté par un seul cable thunderbolt (qui charge le mac en plus).

Je suis conscient que ca ne correspond qu a un certain type d’utilisateur mais c’est un echosysteme hyper fonctionnel dans mon cas

avatar romainB84 | 

@hellbola

Très bon retour d’expérience !
D’ailleurs c’est l’intérêt principal du eGPU (c’est sur ce genre de machine, que le gap est le plus pertinent).
Par contre niveau budget, c’est plus la même tisane 🙂 (300€ de boîtier eGPU + une carte graphique à 400€ + le MacBook Air)🙂

avatar hellbola | 

@romainB84

La carte rx 580 je l ai trouvée a 180€ sur amazon. C est un budget en effet mais pour avoir l’équivalent de cette puissance dans un portable, ça coute très cher.

avatar romainB84 | 

@hellbola

C’est sûr que c’est un budget! Mais j’adore le concept de « l’adaptabilité » de la machine en fonction du besoin.
De la puissance uniquement quand c’est nécessaire et de l’autonomie uniquement c’est utile aussi! 🙂

avatar hellbola | 

@romainB84

Ca permet de conserver un 13’ pour la mobilité sans se soucier de la puissance graphique intégrée.
Le boitier fait aussi office de hub avec son port ethernet et ses 4 usb.
Par le seul thunderbolt il charge egalement l ordi.
Au final, si on doit s equiper d un hub, d un second chargeur et d une bonne carte graphique, niveau budget on est au dessus de ce combo, dans un mbp 16’...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR