L’écran d’un ordinateur portable doit-il être tactile ?

Christophe Laporte |

Fin octobre, à 24 heures d’écart, les deux frères ennemis de l’informatique moderne ont confirmé leurs visions de ce que doit être un ordinateur portable en 2016. Elles sont à l’opposé l’une de l’autre. Dans le cas de Redmond, elle n’est pas tout à fait nouvelle, puisque la Surface Book i7 ne fait que suivre une première version de son hybride lancé en 2015.

Pour Microsoft, l’avenir passe par les écrans tactiles sur ses ordinateurs. L’éditeur a lourdement insisté sur le fait qu’il était possible de griffonner avec un stylet ou avec ses doigts, de se déplacer dans l’interface avec l’une ou l’autre de ces méthodes, de travailler et être productif comme on le souhaite.

La proposition de Microsoft est séduisante sur le papier, mais elle amène son lot de questions que ce soit en matière d’interface graphique ou d’ergonomie. La Surface Book peut en effet faire office d’ordinateur traditionnel avec sa caisse qui contient un clavier et un trackpad, mais aussi de tablette en « retournant » l’écran ou tout simplement en le détachant.

Avec son MacBook Pro Touch Bar, Apple a opté pour une approche beaucoup plus conservatrice. Du moins, c’est l’impression que cela peut donner à court terme. Là où la concurrence s’attaque à l’écran, Apple a décidé de repenser un autre élément clé de l’ordinateur : le clavier.

Adieu les touches de fonction, bonjour la Touch Bar qui, sur le papier, permet d'en faire bien plus. En théorie, elle doit permettre d'ouvrir les joies de la productivité et de l'automatisation au plus grand monde. L'avenir nous dira si elle a un véritable autre intérêt que celui de jouer à K2000 ou de servir de sélecteur d’émojis.

L’approche matérielle utilisée par Apple pour mettre au point sa Touch Bar est intéressante. Il s’agit en quelque sorte d’un ordinateur dans l’ordinateur. Elle est chapeautée par une puce dédiée et un système propre. La manière dont la barre tactile a été conçue peut donner une indication de la voie que veut suivre Apple pour ses ordinateurs.

Elle n’aura peut-être pas le courage d’abandonner Intel, mais le Mac pourrait devenir une machine où le processeur Intel aura un rôle moins central qu’il ne l’a eu ces dernières années au cœur de nos ordinateurs. Autrement dit, renouer avec des architectures plus “décentralisées”, comme c’était le cas pour les stations NeXT à une autre époque.

Que penser de cette Touch Bar ? Elle pourrait être un premier pas avant un démembrement complet du clavier. Apple semble bien vouloir ne pas s'arrêter en si bon chemin. On a prêté à la firme de Cupertino un grand intérêt à Sonder, une start-up qui développe des claviers dont les touches ne sont autres que des écrans E-Ink (lire : Le futur Magic Keyboard, avec des touches E-Ink ?) . À vrai dire, on imagine mal cohabiter une Touch Bar et un écran E-Ink sur une même machine, mais c’est peut-être la technologie qui intéresse Apple, pas nécessairement ce produit en lui-même.

L’hypothèse la plus futuriste serait qu’à terme l’espace dédié au clavier soit remplacé par un écran tactile. Si la Touch Bar telle qu’on la connait est une Apple Watch qui ne dit pas son nom, pourquoi ne pas glisser l’équivalent d’un iPad mini à la place du clavier de nos ordinateurs ? Après tout, le trackpad des MacBook Pro 15 pouces est quasiment aussi grand que la petite tablette.

Le Yoga Book de Lenovo utilise un clavier virtuel qui peut également être utilisé pour griffonner avec un stylet

Là aussi, l’idée est séduisante, mais cela pose beaucoup de questions. Si le clavier devenait d’un coup un objet beaucoup plus souple et créatif, comment faire pour avoir un véritable confort de frappe ? Pourra-t-on conserver des repères de manière à pouvoir taper sans avoir à regarder ce clavier virtuel en permanence ? Évidemment, Apple a en stock une technologie épatante, le Taptic Engine qui fait des merveilles haptiques avec l'iPhone 7.

Est-ce que cela verra le jour ? Nul ne le sait, mais Apple s’interroge sur le sujet. En début d’année, un brevet décrivant un clavier tout tactile a été publié. Le Californien avait imaginé quatre zones tactiles sur la caisse du portable : la première et la plus grande affiche le clavier à proprement parler, celle du milieu en bas se destine au trackpad, et les deux pavés de part et d’autre peuvent être de simples repose-poignets, mais aussi d’autres types de clavier comme un pavé numérique par exemple. Le tout avec ces mouvements haptiques pour donner un retour physique à l’utilisateur (lire : Brevet : un clavier tout tactile pour le MacBook) .

Quoi qu'il en soit, Apple et Microsoft sont partis dans des directions bien opposées. Récemment, Phil Schiller avait joué le pompier de service pour défendre la vision d’Apple. « Le tactile, sur un ordinateur de bureau serait désastreux. Pouvez-vous imaginer un iMac de 27 pouces où vous devez mettre les bras en l'air pour essayer de toucher et de faire des choses ? Ça serait absurde ».

Même si Phil Schiller juge l'idée aberrante, cela n'avait pas empêché l’équipe dirigeante de vérifier ses intuitions en mobilisant une équipe de développement qui a travaillé sur des prototypes pour bien s'en assurer (lire : Pour Phil Schiller, le Mac est une « expérience tactile à temps partiel ») !

À l'occasion de l'entretien, la possibilité de remplacer complètement le clavier par une surface tactile est revenue sur la table. « Cela n'arrivera pas de si tôt », avait déclaré le vice-président du marketing, précisant : « Pour nous, actuellement, il n'y a aucune raison de faire ce compromis. À la place, nous nous concentrons non pas sur le retrait du clavier, mais sur son amélioration ».

En attendant, laquelle des deux visions vous semble la meilleure au sujet des écrans ? Celle de Microsoft ou celle d’Apple ? C’est l’objet de notre sondage ! Pour voter, c’est par ici !


avatar béber1 | 

"il en va de même pour le stylet sur lequel apple a fait machine arrière au final."

?????

"bien sur Apple a d'autres enjeux ( qui sont loin de ses clients )
rendre tactile les ecrans de imac et MBpro tuerait l'ipad ."

ce sont des logiques différentes, avec des formes, des poids et donc des modes d'utilisations différentes, qui ne s'exclue,nt pas, mais qui se complètent selon les besoins divers des uns et des autres

"bien sur qu'il doit être tactile !"

Sauf que comme toujours, il y a un problème d'usage à tenir en compte.
MS en a tenu compte dans sa Surface Studio, dans laquelle l'écran bascule en table tactile de travail pour être plus aisée en emploi.
Chaque terminal a sa propre logique d'utilisation

avatar expertpack | 

@béber1

je ne parle pas de la studio mais des multiples pc deja équipé d'ecrans tactiles.
pourquoi faudrait il s'en passer ?
ceux qui y trouvent intérêt l'utilise, et d'autre pas.

avatar expertpack | 

ajoutons que le super clavier touch bar de la mort qui a pris 3 ans a Ive pour accoucher va mettre moins de 6 mois a sortir sur pc .
laissons logitec et autres consort arroser le marché bientôt.
car ce truc existait bien avant que Ive n'aille a l'ecole et aucune raison n'interdit ce type de touches de fonctions pour des softs windows.
sauf a surfacturer ce gadget et emociels avec une pomme dessus.

avatar LordJizzus | 

@expertpack

Absolument ! Et ce sera un plaisir d'utilisation comme les trackpads Synaptics sur PC. Un truc vite fait, mal fait et super frustrant.

avatar béber1 | 

LordJizzus

 ?

avatar Terence993 | 

Vu l'agrandissement du trackpad, je m'interroge sur la possibilité de pouvoir un jour utiliser le Pencil avec lui.
Serait-ce par ailleurs confortable ?

avatar marc_os | 

Un trackpad utilisable au stylet, ça serait cool, ça permettrait de profiter de Ink (reconnaissance d'écriture manuscrite) qui n'est dispo que quand on branche une tablette graphique.

avatar byte_order | 

vous trouvez pratique d'écrire/dessiner en aveugle et devoir regarder ailleurs que la pointe du stylet pour voir le résultat, vous !?

avatar ErGo_404 | 

« Le tactile, sur un ordinateur de bureau serait désastreux. Pouvez-vous imaginer un iMac de 27 pouces où vous devez mettre les bras en l'air pour essayer de toucher et de faire des choses ? Ça serait absurde »
Et c'est pour ça que Microsoft a répondu avec brio avec un tout en un qui se replie pour que les bras ne soient pas tendus en l'air lorsque l'on travaille dessus.

Cette simple phrase montre qu'il manque d'imagination. C'est évident qu'il ne suffit pas de rajouter une couche tactile sur un écran de macbook pour en faire un produit intéressant, mais la question à se poser est "comment pourrait-on faire pour rendre cet usage pratique ?".

On peut discuter du fait que Windows soit adapté au tactile ou pas (perso, je pense que c'est un mix des deux, il y a des choses que l'on peut tout à fait faire au doigt, d'autres non), mais le matériel des Surface est extrêmement bien pensé pour l'usage tactile.

La touch bar au contraire est du même acabit qu'un clavier tout tactile, peu pratique si l'on doit regarder son clavier pour chaque action, là ou un raccourcis clavier bien maîtrisé permet de travailler en ne quittant pas l'écran des yeux.

Apple a deux discours, d'un côté les iPhones/iPads où le tactile est vendu comme la réponse évidente à tous les problèmes d'ergonomie, et de l'autre le mac où il faut absolument éviter le tactile.
Je pense que combiner les deux est une excellente option et Microsoft a fait le bon choix, malgré les quelques défauts de leur machine.

Ils ont même le luxe d'avoir une gamme assez claire, la Surface pro pour l'usage modéré hyper mobile, la Surface book pour les besoins de puissance, et la Surface Studio pour le travail sédentaire.

avatar béber1 | 

"Et c'est pour ça que Microsoft a répondu avec brio avec un tout en un qui se replie pour que les bras ne soient pas tendus en l'air lorsque l'on travaille dessus.

Cette simple phrase montre qu'il manque d'imagination. C'est évident qu'il ne suffit pas de rajouter une couche tactile sur un écran de macbook pour en faire un produit intéressant, mais la question à se poser est "comment pourrait-on faire pour rendre cet usage pratique ?"."

je plussois,
sauf que Schiller reste dans la logique du Mac "classique" de bureau, distincte de celle des iMobiles.
En cela il a raison.
Le problème est qu'il semble pour l'instant exclure l'adaptation d'un quelconque équivalent du Mac de bureau à une utilisation tactile, comme l'a faite MS avec sa Surface Studio.

Et pourtant, cette évolution est incluses dans celle d'iOS.
Il faudrait refaire un historique sur l'origine d'OS X Mobile, mais elle découle d'un désir des devs de NeXT de vouloir créer un nouvel OS hors des cadres contraints de Mac OS.
Le contexte de l'époque 99/2000 ne l'a pas permis et l'adaptation s'est faite sur la base de Mac OS.

Mais le projet d'une refonte a été gardée par certains. Et ce sont les projets de "téléphone" et de tablette qui ont permis de remettre en selle ce projet, qui sera celui de iOS.

Dans ses 1eres moutures, cette version d'"OS X Mobile" s'est cantonnée aux mobiles avec leurs fortes contraintes, et donc avec de grandes restrictions
Mais iOS dans le futur, en tant que variante ARM et "tactile" d'OS X, sera amené à évoluer sur des terminaux plus grands et plus ambitieux avec le temps. C'est une logique d'évolution quasi mécanique.
Sauf qu'à la différence de MS, il ne sagira pas d'une simple adaptation du Mac OSX classique à un terminal tactile, mais celle d'un terminal de "bureau" conçu pour un iOS gonflé (probablement équivalent à son ainé) en fonctionnalités, sans doute provenant de Mac OS mais repensées dans le cadre d'une utilisation iOS.

Pas la même approche.

avatar fautedegout | 

Amen Jesus beber. Il faut obligatoirement se ranger à tes verbeuses réflexions....confuses et simili prédictives.

avatar béber1 | 

Ainsi soit-il

avatar byte_order | 

En attendant, l'approche de Microsoft, elle, peut s'expérimenter, tandis que celle d'Apple, elle, toujours pas.

avatar béber1 | 

ce n'est pas un problème de capacité,
c'est un problème de volonté (toutes les briques sont là), avec sans doute des hésitions et/ou un manque de vision par rapport aux logiques internes des projets.

Le pragmatisme actuel s'apparente à de l'attentisme prudent (faut pas se tromper) et finalement à un manque paralysant d'audace.

Et ce n'est pas bon pour MS non plus, car il y a dans ce domaine des terminaux ou des interfaces tactiles... des explorations à faire dans l'ensemble de leurs possibilités. Qui seraient stimulantes aussi bien pour l'un que pour l'autre
Car c'est un monde encore balbutiant, encore pas mal en friche

avatar expertpack | 

@ErGo_404

mais non, passer sa main sur l'écran pour balayer et passer a la photo suivante a tous son sens et mes enfants le font naturellement .
ils ne passent pas 1h les bras levés.
un professionnel de l'image utilisera clavier , sourie ou trackpad.
ou est le problème ?
apple veux que mes bambins n'utilisent que sa touch bar ?
et les exemples ne manquent pas.
on ne parle pas de ´production' mais de gestuelles dont certaines s'adaptent parfaitement au tactile.
pourquoi s'en passé sauf pour raison bassement économique ou stratégique.

vous ne taperez pas une these de 300 pages sur un ipad pro, pourtant on peut y mettre un clavier et là c'est possible.
le tactile est pareil.

avatar Chanteloux | 

300 pages? Sans souris, sans trackpad, sans curseur???? Ahahah bonne chance!

avatar sekaijin | 

Bonjour je ne prononcerais pas sur la dualité tactile pas tactile.
Je me souviens d'une expérience que nous avions fait à l'époque des 386 486

nous nous étions questionné sur l'approche de l'époque consistant à tout concentrer dans le même processeur ce qui impliquais une monté en puissance de ces derniers. (l'histoire à montré que l'approche n'était pas si bête)

Nous avions alors envisagé l'approche purement opposé. fair un ordi constitué de plusieurs coeurs dédié à des activité très ciblées. pour cela nous avons utilisé les brique que nous avions
une carte 86 pour le serveur xwindow un 286 pour le processeur central de traitement
des cartes 6502 pour le clavier et autre dispositif de saisie etc.

au final un tas de cartes basique pas chères et efficaces dans leur domaine et un tout fonctionnel et rapide.

c'est amusant de voir que 30 après on envisage encore ce genre d'approche.

A+JYT

avatar marc_os | 

@ sekaijin
Cette approche n'a rien d'original : Depuis longtemps un nombre croissant d'appareils contient des micro-contrôleurs et sont de petits ordinateurs en soit. Si un composant d'un ordinateur est si complexe que de l'électronique standard ne suffit plus, le meilleur moyen de ne pas perturber ou utiliser les ressources l'appareil hôte, c'est garder ce composant "autonome" en le rendant plus "intelligeant" via un micro-controlleur, voir son propre processeur.

avatar melvyn71 | 

Possesseur d'un PC portable tactile sous W10 (PC moyen de gamme), j'utilise régulièrement le tactile lors de la navigation sur internet ou dans de long PDF

En cour je m'en sert également pour naviguer rapidement entre les application (Licence Admin réseau), et j'en venais même a avoir ce geste de défilement sur d'autre PC portable non tactile, c'est vraiment devenue une habitude

Le coude posé sur la table, pour se genre d'opération ce n'est pas fatiguant et plutôt pratique pour ne pas perdre de temp avec la sourie sur des interaction présente dans les différents coins de l'écran

Bref oui le tactile peut avoir son intérêt, ca reste du confort, qui peut ne pas plaire, mais perso je suis convaincu (sur portable oui, mais pas sur fixe ou l'écran est bien trop loin par rapport à un PC portable de 15")

avatar Rigat0n | 

"Évidemment, Apple a en stock une technologie épatante, le Taptic Engine qui fait des merveilles haptiques avec l'iPhone 7"

le taptic engine est effectivement une chouette invention, après je le vois mal pour le moment simuler totalement un clavier (la course des touches, le relief, etc...)

avatar alan1bangkok | 

Écran mat et sans trace de doigt
Clavier physique

avatar Mike Mac | 

Vaste débat qui verront toujours deux camps farouchement opposés ! Un peu la faute à MacGe qui s’obstine à vous offrir deux camps en pâture. Fromage ou dessert, gauche ou droite, Fillon ou Valls, rien d'autre à voir, circulez !

Et la 3ème voie ? Vous l'avez glissée où ? Sous le tapis de Macron ou celui de Mélenchon?

Reconnaissez amis rédacteurs, qu'il vous manque un sens de l'analyse un peu plus étayée qui aurait tracé la route d'un iOS virtualisé dans MacOS.

Utilisé en mode plein écran, il redonnerait au tactile sur écran amovible d'un futur MacBook une pertinence incontestable.

Il va sans dire que la puissance actuelle des nouveaux MacBook Pro donnent à ceux-ci le punch nécessaire pour y faire tourner iOS virtualisé comme sur un iPad Pro 12".

Autre scénario : même en mode notebook pour le MacBook, l'énorme trackpad pourrait devenir un écran iOS (avec puce compatible) avec écran en miroir sur l'écran principal.

Ou bien encore, en l'état de l'art et avec sa grande taille prémonitoire, Apple aurait déjà pu loger sa Toolbar sur le trackpad. Ainsi, les commandes tomberaient bien mieux sous les doigts.

Cette vraie révolution, sauce Apple, sera de vous vendre cet avantage lors d'une prochaine keynote. Et hop, renouvellement de matériel chez les suivistes. Ils savent y faire les diaboliques du "shadow cabinet" de Cupertino.

avatar marenostrum | 

un journaliste avec plus d'analyse serait écrivan.

avatar Carbonized | 

Je pense que le tactile a sa place sur les laptop, j'ai remplacé mon iPad et mon Macbook Air par une Galaxy Tab Pro OLED, et l'on se fait vite à l'écran tactile.
Windows n'est pas encore parfait en mode tablette, mais il montre qu'il est possible de faire cohabiter les 2 mondes. Une vraie tablette extrêmement fine avec une interface adaptée, plus un clavier physique et trackpad.
D'ici 2 ou 3 updates majeures de Windows, on devrait avoir quelque-chose de particulièrement abouti niveau laptop tactile.

avatar marenostrum | 

parce que Microsoft vend le système (ce qui veulent eux c'est Un système pour toutes les machines du monde entier) tandis que Apple des machines (elle veut que chaque machine ait un système approprié, pour en vendre plus de machines, bien entendu).
donc Apple n'a pas intérêt FINANCIER de faire la machine qui tue, tout en UN.

avatar byte_order | 

Certes.
Mais en quoi cela doit changer l'avis de ce que souhaite l'utilisateur, lui ?

avatar ft5777 | 

J'ai récemment craqué pour un iPad Pro 9.7 pouces avec un smart keyboard et pour moi c'est ça l'ordinateur du futur (et de mon présent).
J'avais déjà un iPad Air 2 avant, que je considérais comme mon ordi perso de facto (j'utilise un MacBook Pro pour le travail et j'ai un mac mini dont je me sers très peu) et le passage au Pro avec son clavier est juste génial. Plus que jamais, je le considère comme mon ordi perso. En plus j'ai pris la version Wifi + Cellulaire, du coup je peux l'utiliser partout et le clavier le rend très productif. La seule chose qui manque clairement c'est la possibilité d'y brancher des clés USB ou disques durs externes pour transférer des fichiers, ainsi qu'une interface qui resemble moins à un gros iPhone. Ce serait bien qu'Apple se réveille là-dessus, peut-être avec iOS 11 ?

avatar 8enoit | 

1- clavier tout tactile? Anti ergonomique au jour d'aujourd'hui. Il suffit d'essayer le clavier d'un iPad pour se faire un avis. Perso je ne suis pas convaincu.

2- écran d'iMac tactile ?
Conséquence inévitable, les traces de doigt. Contradictoire avec le caractère Retina de l'écran.
On passera notre temps à nettoyer la surface.

3- écran 27", conçu pour être positionné à 50-60 cm des yeux, ramené à 30 cm du regard pour être utilisé comme écran tactile? Il y a comme un problème d'inadéquation au niveau de la taille de l'écran.

Et puis quel est le critère au fond? Être le plus moderne, ou assurer là meilleure productivité?
J'ose espérer que c'est à la deuxième question que les fabricants tachent de donner une réponse produit.
L'iPad est loin très loin de répondre à tous les besoins. C'est très heureux qu'Apple en soit convaincue aussi.

avatar rikki finefleur | 

8enoit
je comprends pas sur l'ipad et les traces de doigts ? tu en fais quoi ?
Bref tu raisonnes au présent et non à l'avenir.
Ton matériel est celui du présent mais n'a pas les caractéristiques de demain.
A mon avis si la pomme présente un écran comme celui de ms, peut être changerais tu d'avis.

Déjà il faudrait qu'apple fasse des imacs réglables en hauteur. :\

avatar cv21 | 

Vaste débat !
Des remarques tout de même, je cite : "Le tactile, sur un ordinateur de bureau serait désastreux. Pouvez-vous imaginer un iMac de 27 pouces où vous devez mettre les bras en l'air pour essayer de toucher et de faire des choses ? Ça serait absurde ».

La différence entre Apple et Microsoft est surtout matérielle : les portables se plient ou l'écran se détache afin de proposer "le meilleur" des 2 familles d'interactions et pour les ordis de bureau la proposition de microsoft va dans le même sens avec un écran qui se plie afin de proposer les atouts du tactile sans renoncer aux atouts de l'interaction classique clavier et souris.

Un écran tactile sur un ordi de bureau "non pliable" ou sur un portable "classique" me semble peu pertinent ou plutôt limité à un usage occasionnel et je suis surpris que des fabricants PC proposent cet argument sur ce type de machine.

Apple sépare les 2 styles, tant mieux pour l'iMac "non pliable" pour les mêmes raisons citées ci-dessus, pour les portables...joker ! Cependant, j'ai l' IMPRESSION qu'Apple garde pour l'instant une longueur d'avance sur la qualité de ses interfaces : clavier, souris, tactile (via trackpad ou écran).

Le tactile me semble intéressant/agréable pour la consultation et la navigation en mobilité et une niche : le dessin, le non tactile pour la saisie, la création de contenu hors dessin.

avatar rikki finefleur | 

la question de demain : pourquoi ne le serait il pas ?
car il n'y aucune raison qu'il ne le soit pas.
Tout simplement nous n'en n'avons pas encore l'habitude ou les outils.
Pouvoir se servir de son écran pour dessiner comme sur la photo , est un vrai +.
Reste que ces machines doivent avoir un prix abordable.

avatar béber1 | 

rikki finefleur
"la question de demain : pourquoi ne le serait il pas ?
car il n'y aucune raison qu'il ne le soit pas."

+
Il pourrait très bien avoir un "iMac Touch" ou équivalent dans le futur.
Sauf que cela sera très probablement un "iMac Touch (ou une "iTab" en position table à dessin comme la Studio) sur iOS.

Un iOS quasiment équivalent en fonctionnalités à celles de Mac OS X (dont iOS n'est qu'une variante ARM), mais avec un système d'interfaces et d'ergonomies spécialement pensées pour une utilisation tactile (ou avec stylet à niveau de pression)

avatar françois bayrou | 

"dont iOS n'est qu'une variante ARM"

Les cpus ARM sont privés de système de fichier ?

avatar béber1 | 

oui, comme de dessert

avatar Bigdidou | 

@françois bayrou

"Les cpus ARM sont privés de système de fichier ?"
Ben non, d'ailleurs il y en a un sous iOS 10. Un peu rudimentaire, mais parfaitement adapté à un usage tactile, par contre.

avatar toketapouet | 

@Bigdidou

J'ajoute qu'avec l'application Documents, on a un système de fichiers, et parfaitement synchronisé avec icloud drive qui plus est.

ça ne vaut pas un ordi pour tout faire bien sûr, mais tout de même.

avatar Bigdidou | 

@toketapouet

Oui, Document est très bien.
Mais iCloud Drive est maintenant parfaitement intégré à iOS 10 et fonctionne en local.
On l'aurait appelé Finder pour iOS, tout le monde aurait dit "enfin un Finder pour iOS"...

avatar Kriskool | 

Non c'est sale !

avatar kubernan | 

L'état des lieux n'est déjà pas brillant pour le tactile : les traces de doigts ça fait franchement dégueux. Même avec des doigts très secs, ça marque.
De plus, les constructeurs devraient arrêter avec leurs écrans brillants. Hier soir j'avais le reflet de ma TV allumée sur l'écran de mon iPad !

En dehors de ces deux points qui semblent gêner personne sauf moi ?, un écran tactile pour un ordinateur portable je trouve ça tip top, j'en possède un : un iPad Pro 12,9". Le clavier virtuel (avec lequel j'écris ces lignes), me convient parfaitement, autant que le clavier physique que je lui adjoints parfois. Le clavier est un accessoire, tout comme le pencil qui dans le cadre du tactile est très pratique.

avatar harisson | 

Perso, j'attends une version revisitée par Apple du Yoga Book Lenovo. L'écran tactile, ça ne sert quasi à rien sur un ordinateur portable et une abstraction du clavier physique ne me déplairait pas.

avatar diegue | 

- La Touch bar sans clavier tactile est pour moi une ineptie : il faut déplacer sa main près de l'écran mais l'écran, chez Apple, il ne faut surtout pas qu'il soit tactile

- les claviers ne permettent pratiquement plus de taper sans regarder les touches car il devient impossible de positionner les mains correctement tellement le pavé tactile est encombrant : j'en suis venu à utiliser un clavier bluetooth pour éviter ce problème.

avatar tamia | 

J'ai une jolie surface pro 4 pour le travail mais j'ai jamais utilisé l'écran tactile: applications pas faites pour et quand on a un clavier -> pas besoin de toucher l'écran.

avatar rmosca | 

Article beaucoup trop orienté.
La mauvaise foi omniprésente.

Apple n'invente plus rien depuis longtemps, il serait plus que temps d'arrêter de tenter de nous vendre le contraire sous peine de passer pour des charlots...

avatar fte | 

@rmosca

Innovation et invention ne sont pas synonymes. Apple n'a jamais été une entreprise d'inventeurs.

avatar Frodon | 

Réponse: Non

avatar Frodon | 

@rmosca
Apple n'a pratiquement jamais rien inventé. C'est ce qui fait sa force d'ailleurs.

avatar reborn | 

Au lieu de raller pdt des mois voir des années, switchez !

avatar fte | 

@reborn c'est fait.

avatar Hasgarn | 

Aucune vision n'est meilleur, c'est l'adéquation du hardware et du software qui fait la qualité d'une machine.
Effectivement macOS avec un écran tactile serait désastreux.
Windows a le derrière entre 2 chaises : une partie de son interface (qui se rapproche de Windows Mobile) permet une navigation tactile, l'autre encore ancrée dans l'ancien ne le permet pas.

avatar byte_order | 

Tactile ne veut pas forcément dire "doigt". L'usage d'un stylet est parfaitement possible sous Windows 10 y compris dans une application conçue pour un usage à la souris par exemple...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR