Corel change de nom mais pas ses logiciels

Florian Innocente |

La petite montgolfière du logo de Corel s'est envolée, tout comme le nom auquel elle était accolée depuis de nombreuses années. L'entreprise canadienne, née en 1985, adopte un nouveau logo et se rebaptise Alludo.

Au fil de ces dernières années, Corel avait ouvert son portefeuille pour se diversifier vers d'autres domaines que ceux de la création graphique. C'est le cas par exemple pour l'organiseur MindManager qui a rejoint son catalogue ou Parallels et ses solutions de virtualisation achetées fin 2018.

Propriété d'un fonds d'investissement, Alludo, ex-Corel entend poursuivre cette stratégie d'acquisitions et de fusions. Pour ce qui est des applications actuelles, rien ne change a priori, pas même leur nom.


Source
Tags
avatar marc_os | 

Ah que c'est beau le capitalisme !
Et y a des gens qui sont payés grassement pour faire du vent.
Pas comme les productifs qui doivent toujours plus productifs et qu'on éjecte dès que le vent tourne (cf. licenciements boursiers).

avatar fmuser | 

@ marc_os

Lorsque l'Etat intervient à tout va dans l'économie, cela favorise les grosses boîtes au détriment des petites, avec les bénéfices qui vont aux privés et les déficits qui vont à la collectivité, et la main-mise des grands patrons sur les employés. Cela s'appelle du capitalisme de connivence, et c'est un système plutôt mauvais. Certes, on trouve bien pire dans les régimes communistes, mais il existe aussi bien mieux, par exemple lorsque le capitalisme n'est pas parasité par l'Etat, et qu'il permet à des gens issus de milieux défavorisés de sortir par leur travail de la pauvreté.

avatar marc_os | 

@ fmuser

> Lorsque l'Etat intervient à tout va dans l'économie, cela favorise les grosses boîtes

Les grosses boites n'ont pas besoin de l'intervention de l'état pour vouloir grossir sans fin et atteindre des monopoles - que les Etats veulent finalement éviter pour éviter les abus.

De plus, sans l'intervention de l'Etat, EDF aurait dû faire faillite depuis longtemps à cause de la faillite totale de l'EPR. Nous payons ces inepties avec nos impôts ! Pour une centrale qui ne répondra jamais aux normes et dont la mise en service ne cesse d'être repoussée aux calendes grecques.

> on trouve bien pire dans les régimes communistes

Il n'y a aucun "régime communiste".
Le terme URSS par exemple voulait dire Union des Républiques Soviétiques Socialistes - pas « Communistes ».
Le « communisme » était une utopie qui n'a jamais été réalisée, et cette utopie était à l'opposé de toute dictature. Le simple fait que l'URSS ait été une dictature montre que ce n'était pas du communisme, n'en déplaise à la propagande qui n'a jamais cessé depuis la guerre froide. D'ailleurs, mieux vaut des dictatures et mettre en place des Pinochet que d'accepter toute alternative avec des gens comme Salvator Allende - juste un exemple. Le capitalisme s'entend très bien avec les dictatures, Bosh avec les nazis, Total avec la junte militaire birmane ou Poutine, etc.

> qu'il permet à des gens issus de milieux défavorisés de sortir par leur travail de la pauvreté.

Va dire ça aux salariés mis au chômage parce que les actionnaires n'en ont jamais assez et qu'une simple baisse des profits suffit à justifier les licenciements boursiers - chose totalement légale.

avatar iPop | 

@marc_os

« Les grosses boites n'ont pas besoin de l'intervention de l'état pour vouloir grossir sans fin et atteindre des monopoles - que les Etats veulent finalement éviter pour éviter les abus. »

Justement si, cela permet de garder à distance les petits et moyens en se servant de l’état et d’assurer une domination dans un secteur. Prenons comme exemple Pfizer pour ses vaccins, alors que l’état disposait aussi de leur propre vaccin et validé.

avatar fmuser | 

@ marc_os

Le communisme était l'alternative idéologique au capitalisme. Si vous reconnaissez que c'est une utopie, cela revient à dire qu'il n'y a pas d'alternative au capitalisme, et dans ce cas, cela ne sert à rien de se lamenter à son sujet, il vaut mieux essayer de comprendre pourquoi le capitalisme actuel ne marche pas correctement.

avatar marc_os | 

@ fmuser

> Si vous reconnaissez que c'est une utopie

Je ne reconnais rien, c'est un fait historique.
Renseignez-vous !
Après, il y a des débats. Mais je doute que votre réponse y fasse allusion.

> il n'y a pas d'alternative au capitalisme

Ah la belle propagande...
Donc le capitalisme existe depuis la nuit des temps, la monarchie sous Charles X, la république chez les romains, les « peuples premiers » en Australie ou en Amazonie, les Incas, l'Egypte antique des pharaons et à l'époque de l'épopée de Gilgamesh, même chez les Gaulois de Vercingétorix, toutes ces sociétés étaient capitalistes ? 😳

PS : Oui, j'ai édité ce commentaire pour y ajouter quelque mots, dont ce PS 👻

avatar fmuser | 

@ marc_os

Pas besoin de me renseigner, je partage cet avis.

Le capitalisme existe depuis la nuit des temps, c'est par définition un "régime économique selon lequel des personnes possèdent des capitaux, des moyens de production." Le communisme est son antonyme, donc vous avez soit l'un ou soit l'autre, et toutes sortes d'entre-deux qui tendent plus vers l'un ou plus vers l'autre. Ce n'est pas de la propagande de le dire, mais de la logique.

La nature humaine a besoin de posséder pour entreprendre, et c'est l'entreprenariat qui permet le progrès et donc la prospérité. Quand on entrave la possession, on limite l'entreprenariat, ce qui limite le progrès, et par conséquent la prospérité. Lorsque l'on autorise la possession, mais qu'on l'encadre de toutes sortes de lois, cela revient à la réserver aux élites au détriment des couches défavorisées, les élites vont prospérer, mais pas les couches défavorisées, c'est le problème du capitalisme de connivence.

avatar marc_os | 

@ fmuser

> La nature humaine a besoin de posséder pour entreprendre

Heureusement que cette affirmation est fausse.
Ce besoin est culturel et non intrinsèque à la "nature humaine".
La possession de "moyens de production" est venue avec l'agriculture et la sédentarisation. Mais la possession n'a pas toujours été exclusive à un individu, elle a longtemps été collective, même en "occident".

avatar oomu | 

@fmuser

soyons clair: C'est de la MERDE ! Que ça soit Avec , Sans, Sous, Derrière, à droite, à gauche, au nord, et en triangle, de l'Etat, l'entreprise c'est de la MERDE

quand c'est public ? DE LA MERDE

Quand Privé ? HORRIBLEMENT dégueux !

Voilà à quel point le DEBAT a été torpillé ! conclu ! FINI et TERMINÉ !

ARRÊTEZ d'avoir une moindre opinion à partager sur l'économie, la politique, le cul des gens, et les entreprises et le rôle de l'état dans la Vie.

-
perso, je préfèrerais crever que de vivre dans un monde sans intervention de l'Etat et sans entreprise libre et autonome de l'Etat.

et si ce paradoxe vous défrise, c'est que vous n'êtes qu'un enfant.

avatar fmuser | 

@ oomu

Si vous aviez été honnête, vous auriez répondu cela à marc_os, puisque c'est lui qui a lancé le débat. Je n'ai fait que répondre à son invitation.

Il n'y a aucun paradoxe, il y a des gens qui profitent pleinement du système actuel, et ce sont en général ces gens-là qui n'aiment pas qu'on le remette en question et qui essayent d'intimider par des propos violents et sans aucun argument ceux qui osent le faire…

avatar oomu | 

@fmuser

et on s'en tape des USA et des pays totalitaristes tout pourris comme la Russie.

Nous ici, c'est la FRANCE !

avatar fmuser | 

@ oomu

Je n'ai parlé ni des USA, ni de la Russie et vous êtes en France, mais il est de moins en moins rare que sur un forum francophone, vous ayez des intervenants de tous les pays du monde, d'autant plus quand on sait que beaucoup de Français quittent le pays.

avatar marc_os | 

@ fmuser

Je crois que vous ne comprenez pas l'humour quelque peu provocateur il me semble de oomu...

avatar fmuser | 

@ marc_os

J'avoue que j'ai effectivement du mal à voir de l'humour dans sa réaction. On dirait plutôt la réaction d'un proto-communiste qui n'a pas encore réalisé que le mur est tombé depuis plusieurs décennies.

avatar marc_os | 

@ fmuser

> qui n'a pas encore réalisé que le mur est tombé depuis plusieurs décennies

Ah la fameuse propagande disant que l'URSS était un régime communiste !
Visiblement vous continuez à la propager.
Même la Chine d'aujourd'hui serait "communiste" à ce qu'on entend parfois dire encore de nos jours dans les grands médias. C'est dire.

avatar une fleur | 

@fmuser

« par exemple lorsque le capitalisme n'est pas parasité par l'Etat, et qu'il permet à des gens issus de milieux défavorisés de sortir par leur travail de la pauvreté »

ça fait deux siècles qu’on l’attend ce fameux exemple

avatar fmuser | 

@ une fleur

Il suffit d'étudier l'histoire économique des nations pour voir que celles qui ont tendance à la liberté, voient également venir la prospérité individuelle, et celles qui ont tendance à limiter les libertés, voient également venir l'appauvrissement individuel. On peut même voir ce lien sur la France: lorsque la France était très libre, elle était un des pays parmi les plus prospères, et depuis qu'elle supprime liberté sur liberté, elle n'a cessé de s'appauvrir.

avatar une fleur | 

@fmuser

vous êtes un guignol, on ne fait pas de l’économie avec des exemples et des « liens » ni de la science politique avec des préceptes, ouvrez un bouquin, faites quelque chose de productif de votre cerveau et arrêtez de vous branler

avatar fmuser | 

@ une fleur

Le fondement premier de la science est l'observation. Je commence donc par observer l'Histoire des nations, je fais cela pendant mes pauses, là où d'autres regardent la télévision ou lisent des bouquins qui se prétendent des références en la matière, mais qui sont en réalité de la vile propagande idéologique, complètement déconnectée de la réalité.

avatar marc_os | 

@ fmuser

> mais qui sont en réalité de la vile propagande idéologique

« de la vile propagande idéologique », n'est-ce pas ce que vous faites vous même quand vous prétendez que l'URSS aurait été communiste dans un commentaire plus haut ? (Celui où vous parlez de la chute du mur.)

avatar marc_os | 

@ fmuser

> lorsque la France était très libre

C'était quand ?

avatar fmuser | 

Entre la fin de la deuxième guerre et les années quatre-vingts. A l'époque, le niveau de vie en France était comparable à celui en Suisse, voir supérieur. Les Français avaient bien plus de libertés dans tous les domaines qu'aujourd'hui, mais aussi une vie plus dangereuse…

avatar marc_os | 

@ fmuser

> Entre la fin de la deuxième guerre et les années quatre-vingts

Ah, les « trente glorieuses »...
C'est sûr qu'après les destructions de la guerre ça ne pouvait qu'aller mieux, avec l'exploitation sans vergogne de la nature préparant sans le savoir (pour beaucoup mais pas tous) le réchauffement climatique et la mort de la plupart des insectes, dont les polénisateurs, où le pétrole était roi, c'était le bon temps ! Celui sans limitation de vitesse sur les routes nationales, c'était tellement génial ! On pouvait aussi chasser le gros gibier en Afrique !
Et pourtant, Giscard d'Estaing était bien cool comparé à des Sarkozi. Les entreprises payaient plus d'impôts sur les bénéfices que maintenant !

https://www.la-croix.com/Economie/En-France-baisse-continue-limpot-societes-2021-04-06-1201149562
Le taux de l’impôt sur les sociétés (IS) en France a connu une inexorable décrue. Jusqu’au milieu des années 1980, les bénéfices des entreprises étaient en effet taxés à 50 %

> la France était très libre, elle était un des pays parmi les plus prospères

Ah comme c'était mieux avant !
Ah mais oui mais non, les impôts c'est une intervention insupportable de l'Etat selon vos dire si j'ai bien compris.
Ne serait-ce pas qu'en fait vous regretez votre jeunesse ?

avatar DahuLArthropode | 

@fmuser

"Il suffit d'étudier l'histoire économique des nations pour voir que celles qui ont tendance à la liberté, voient également venir la prospérité individuelle, et celles qui ont tendance à limiter les libertés, voient également venir l'appauvrissement individuel."

Fichtre! La Chine vient d’être effacée d’un commentaire.

avatar iftwst | 

@marc_os

Pour l’instant, y’a pas mieux (ou moins mauvais) que le capitalisme.

Aucune alternative viable/durable n’a été trouvée.

avatar oomu | 

@iftwst

grotesque.

y a rien de bon dans le capital. Ce que vous dites, c'est que nous vivons en enfer continuel siècle après siècle, dans une aliénation totale nuancée de carnage réguliers et de bains de sang plus ou moins organisés, pour continuer à souffrir.

avatar oomu | 

@iftwst

étant donné que les sociétés capitalistes sont toujours en instabilité, avec des crises permanentes, il n'y a simplement pas un moment où l'humain vit dans un système "viable/durable"

notre propre république n'est ni viable ni durable, elle en est déjà, la 5e et fut amendée quantité de fois pour palier à des crises

l'UE a changé X fois d'institutions pour continuer à survivre aux crises

les pays à travers le monde sont en constantes crises existentielles, avec des catastrophes majeures, facilement tous les 10 ans (terrorisme, ecologique, économique, accident)

techniquement: rien n'a jamais duré.

Le capitalisme n'est qu'une improvisation bricolée , qui n'a jamais durée car n'a jamais ne serait qu'une fois commencé, encore moins fini.

En clair: je nie votre propos de "viable" (ha!) et de "durable".

avatar une fleur | 

@oomu

vous brassez du vent et l’on pourrait défendre l’exposé exactement inverse
ce sont les mêmes institutions qui se perpétuent, les mêmes enjeux qui se poursuivent, les mêmes structures qui se répètent

le paradoxe du concept de crise c’est qu’il suppose fondamentalement une continuité et linéarité profonde dans l’histoire
si le monde n’était que chaos la crise ne serait pas et le seul fait que vous en parliez admet qu’elle n’est qu’un déterminant second de l’ordre des choses

la crise n’a de sens que dans un monde qui dure et qui est incapable de s’oublier lui-même

bref vous fantasmez

avatar OuaisVoilaQuoi | 

Contrairement à ce que certains affirment la bave aux lèvres et le doigt sur la couture du pantalon : nous ne vivons PAS dans un pays / monde / civilisation capitaliste !

...Car cela impliquerait une dérégulation totale de l'économie et de la finance, ce qui n'est pas, et n'a jamais été le cas, ni ici, ni ailleurs.

Dans une Démocratie digne de ce nom, pour chaque pouvoir, il faut un contre-pouvoir : d'un côté tu as la Bourse, de l'autre les autorités de régulation. D'un côté tu as les gouvernements, de l'autre les journalistes et les médias indépendants, certaines associations... et internet tout entier pour critiquer, contester.... D'un côté tu as les entreprises, de l'autre les syndicats (et la législation sur le travail, et divers organismes régulateurs dont je t'épargne la loooongue liste...)...

En conclusion, notre monde n'est ni Capitaliste, ni Libéral, ni Socialiste, ni Démocrate-Chrétien (ou encore social-démocrate), etc... mais dans un mélange d'un peu tout cela : les états, même les plus despotiques, sont obligés de réguler le capitalisme (c'est ce qu'on appelle la Real Politik), ce qu'ils font plus ou moins bien...

Le capitalisme pur à 100% impliquerait plusieurs choses : absence de régulation, pas d'impôts, pas de journalistes ni de médias indépendants, pas de syndicats... et finalement... pas de gouvernement ! Ce sont les entreprises qui servent de législateurs, de régulateurs, d'armée et de police !

avatar une fleur | 

@OuaisVoilaQuoi

vous en avez beaucoup d’autres des banalités à porter en étendard comme ça ? tout le monde sait parfaitement qu’il n’y aucun absolu dans le monde social, votre propos est vide et morbide

avatar OuaisVoilaQuoi | 

Morbide ? Je ne vois pas le rapport, mais si ça vous fait plaisir de vous sentir supérieur(e), de lancer des adjectifs au hasard et de mépriser tout le monde, et surtout ceux qui ont un regard ne serait-ce que légèrement différent du votre, vous qui savez tout... éclatez-vous ! :D)))

avatar une fleur | 

@OuaisVoilaQuoi

ce que vous dites est nul il n’y a pas de quoi en faire un drame, vous ferez mieux la prochaine fois ce ne sera pas difficile

avatar OuaisVoilaQuoi | 

:D)))

Ce qui me fait rire, c'est que vous n'avez pas vu que mon premier message ne répondais pas du tout au votre, mais à celui de iftwst... Nombrilisme, quand tu nous tiens...

Remettez vos yeux en face des trous, ça peut servir...

avatar une fleur | 

@OuaisVoilaQuoi

je ne sais pas par quelle pirouette vous tentez d’échapper au ridicule mais il ne m’est absolument jamais venu à l’idée que votre commentaire avait un rapport avec l’un des miens

l’idiotie de votre remarque était bien suffisante à me donner envie d’intervenir

avatar marc_os | 

@ OuaisVoilaQuoi

> nous ne vivons PAS dans un pays / monde / civilisation capitaliste !
> ...Car cela impliquerait une dérégulation totale de l'économie et de la finance

Je crois que vous confondez capitalisme et ultra-libéralisme.
Pour info, même l'économie de l'Allemagne nazie était capitaliste, celle-ci étant soutenue par les grands industriels. Celle de Pinochet aussi.
De plus, certains disaient de l'économie de l'URSS qu'il s'agissait de « capitalisme d'Etat ». L'accaparement des richesses n'étant pas opéré per des personnes privées nommées "actionnaires" mais par des oligarques d'Etat appartenant au KGB ou similaire. Oligarques qui se sont d'ailleurs goinfrés "légalement" à la chute du ... (soit-disant) communisme, de l'URSS quoi.

avatar OuaisVoilaQuoi | 

...Merci @marc_os de répondre avec de vrais arguments afin d'avoir une vraie discussion ! :)

Effectivement ce que je décrivais ressemblait plutôt à de l'ultra-libéralisme.... avec une nuance !

La doctrine libérale parle de "concurrence libre et non faussée" et enfin, d'après wikipedia (https://fr.wikipedia.org/wiki/Lib%C3%A9ralisme ), le Libéralisme reconnais que, je cite, "Chaque être humain possède des droits fondamentaux qu'aucun pouvoir n'a le droit de violer."

De mon point de vue, la "concurrence libre et non-faussée" implique la fin des monopoles. Or, le Capitalisme (l'entreprise capitaliste), par essence, est loin, très loin d'être contre les situations de monopole, qui permettent de prendre un avantage irrésistible sur les concurrents.

De plus, toujours de mon point de vue, le Capitalisme pur ne peut pas reconnaitre "des droits inviolables aux êtres humains", vu qu'une entreprise purement capitaliste, non-régulée, chercherait au contraire à exploiter au maximum son capital humain (Taylorisme), et toute tentative de règlementation dans le monde du travail ferait obstacle à cette même exploitation...

En bref, le Libéralisme, tel que décrit sur la page wikipedia, me semble légèrement contradictoire avec l'idée même de capitalisme...???

avatar fmuser | 

@ OuaisVoilaQuoi

Il faut se référer aux définitions strictes des termes pour pouvoir comprendre.

Le capitalisme se contente de déterminer la liberté de posséder des capitaux, sans plus. Cette définition ne se prononce ni sur les monopoles, ni sur l'interventionnisme de l'Etat, ni sur les autres droits des êtres humains.

L'"ultra-libéralisme" n'existe pas, c'est en général un terme utilisé pour dénigrer un adversaire. Aucun mouvement ne se réclame de l'"ultra-libéralisme".

Le "libéralisme" est employé aujourd'hui à toutes les sauces, à tel point qu'il veut dire tout et son contraire, il faut donc d'abord savoir ce que l'on entend par "libéral" avant de se prononcer.

Le "libéralisme", dans son sens originel, part du principe que chaque être humain dispose de droits inaliénables, ce qui inclut le droit de possession défini par le capitalisme, mais également d'autres droits, qui lorsqu'ils sont mis en œuvre, sont clairement un obstacle contre les monopoles et les dérives d'un monde qui ne serait que "capitaliste". Le libéralisme était à la base une idéologie de gauche, qui s'est malheureusement faite supplantée par le socialisme. La raison est que le socialisme est bien plus vendeur, car il promet un monde bien meilleur, alors que le libéralisme ne promet que de préserver la liberté individuelle, avec ses avantages et ses inconvénients.

avatar OuaisVoilaQuoi | 

Merci pour votre réponse argumentée et pédagogique, @fmuser ! :)

- Vous confirmez que le Libéralisme - dans le vrai sens politique, historique et philosophique du terme - est incompatible avec les situations de monopoles et une dérégulation totale de l'économie, ce que je supposais sans en avoir pour autant la certitude.

- Le Libéralisme serait en quelque sorte l'ancêtre, une des racines historiques du Socialisme ? Les Américains ont donc raison de qualifier la gauche Démocrate de "libérale", ce qui est considéré en France, par les gens de gauche, comme un mot plutôt méprisant / dénigrant, alors que personnellement j'aurais tendance à prendre ça comme un compliment, une qualité...

S'il fallait un mot en "iste" pour définir mon opinion, je choisirais "humaniste", dans le sens : les êtres humains, leurs souffrances et leur besoins (besoins qui incluent : la liberté et l'égalité de traitement, l'éducation et la recherche de connaissances, droit aux soins et à la prévention, vivre dans un environnement sain dont la biodiversité existante doit être préservée et même augmentée autant que possible) doivent passer avant toute idéologie, philosophie, religion, état, nation, entité, alliance, groupement, système politique, économique ou financier, quelle que soit sa nature ou son importance.

La phrase qui m'a le plus marquée est "Primum non nocere" ("Avant tout, ne pas nuire" le début du fameux serment d'Hippocrate), je pense que ce devrait être inclus dans la Constitution et même devenir la devise d'un état véritablement humaniste....

Bon OK c'est du rêve... Mais, aux dernières nouvelles, ce n'est pas (encore) interdit ! ...Nan ? :D))

avatar filou777 | 

Certainement conseillé par McKinsey 😇

avatar Fredouille14 | 

Il y a toujours des utilisateurs ?
c’est une vraie question pas un troll

avatar oomu | 

@Fredouille14

pourquoi posez vous la question alors ?

avatar gwen | 

@Fredouille14

Je bosse avec Draw tous les jours.

avatar Fennec72 | 

Quand on pense que, dans les années 1990 - 2000, CorelDraw était considéré comme un concurrent sérieux d’Adobe Illustrator!

avatar olgluk | 

C'était une belle société mais à part quelques marques comme Parallels, il y a sincèrement des cadavres. Etonné de voir que Toast existe toujours ... idem pour wordperfect ou painter. Des bijoux à l'époque pourtant.

avatar LaurentR | 

@olgluk

Pourquoi incluez-vous Corel Painter ? Ça a encore l'air d'être un bon logiciel. Le problème que je lui trouve est qu'il a tendance à arrêter de fonctionner quand on met à jour son système, obligeant ainsi à le mettre à jour pour pouvoir continuer à l'utiliser. J'ai eu cette expérience avec une précédente version. Du coup je crains que Painter 2022 ne fonctionne plus sous Ventura.

avatar olgluk | 

@LaurentR

Oui c'est vrai painter continue à évoluer on dirait et j'avais adoré ce logiciel. Mais j'ai eu des problèmes de stabilité et me suis désintéressé ces dernières années.

De manière générale c'est triste un peu de voir certains excellents logiciels de leur portefeuille qui semblent un peu à l'abandon, ou à des années lumières de leur gloire passée. Le Bulldozer Adobe est passé par là, et la technologie aussi comme pour Toast.

Mais ce que je trouve surtout triste c'est que d'autres ont mieux tiré leur épingle du jeu que Corel comme Serif avec la refonte de leurs logiciels en développant les logiciels affinity (que j'affectionne particulièrement).

avatar oomu | 

@olgluk

ce sont encore de bons logiciels.

si vous en avez l'usage et êtes artiste.

avatar Artefact3000 | 

Ah, les beaux jours avec WordPerfect sur Mac.

avatar R5555 | 

WinZip?? Pourquoi pas Compact Pro aussi !

avatar gwen | 

Je bosse avec Corel tous les jours. Bien plus puissant qu’illustrator pour le boulot que je fait (de la découpe vectoriel avec un traceur). Pourvu que ces changements n’affectent pas trop Corel Draw.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR