Des licences d'une app Mac commercialisées sous la forme de NFT

Stéphane Moussie |

Idée de génie ou idée pourrie ? CleverFiles a décidé de commercialiser 100 licences de Disk Drill, un logiciel de récupération de données pour Mac et PC, sous la forme de NFT. Ces 100 NFT sont en vente sur OpenSea, la principale plateforme d'échanges de certificats de propriété numérique.

Chaque NFT, qui vaut lieu de véritable licence perpétuelle pour Disk Drill, est vendue au tarif fixe de 79 USD Coin, une cryptomonnaie conçue pour être beaucoup plus « stable » que les autres et pour suivre le dollar américain. En se tenant à l'écart de l'Ethereum et d'autres cryptos courantes dans le monde des NFT, l'éditeur évite ainsi de vendre ses NFT-licences pour une bouchée de pain si le cours de ces monnaies s'effondre… ce qui est en train de se passer en ce moment même. En fixant le prix de ses NFT à 79 USD Coin, CleverFiles est à peu près sûr d'en obtenir environ 80 $ chacun, si tant est qu'ils se vendent.

Pour ne pas faire un four, l'éditeur a rendu ses NFT plus attractifs que ses licences traditionnelles. Les NFT sont en effet vendus l'équivalent de 80 $, quand la licence perpétuelle classique coûte 118 $. En dehors de ce geste commercial sur le prix, ces NFT présentent-ils un intérêt quelconque ?

L'éditeur a plusieurs arguments plus ou moins recevables. Le premier, c'est que le NFT peut être facilement revendu ou offert comme cadeau. Ce sont en effet des possibilités rarement permises, ou en tout cas rarement exploitées, avec les licences traditionnelles. En étant inscrits dans une blockchain et disponibles sur OpenSea, les NFT de Disk Drill font partie d'une économie d'échange structurée.

CleverFiles met aussi en avant le fait qu'il suffit d'avoir un portefeuille de cryptomonnaies pour acheter l'un de ses NFT, ce qui sera vu comme un avantage par certains (qui pourront dépenser leurs cryptos et ne pas avoir à saisir les infos personnelles habituelles), mais comme un inconvénient par d'autres (tous ceux qui n'ont pas de wallet). Et pour surfer sur la vague des NFT comme il se doit, l'éditeur inclut avec chacun des siens une image unique inspirée de sa mascotte, un scientifique à grosses lunettes.

Mais le plus important dans cette histoire pour l'éditeur, c'est bien sûr de faire parler de lui. CleverFiles affirme être le premier à proposer des licences de logiciel sous forme de NFT, ce qui n'est pas tout à fait le cas. Des projets de licences-NFT existent depuis des années et des éditeurs spécialisés dans le « Web3 » proposent déjà des NFT servant de clés d'activation. Néanmoins, il s'agit peut-être d'une première pour un logiciel commercialisé habituellement de manière classique.

Sur les 100 NFT de Disk Drill mis en vente depuis plusieurs mois, un seul a été vendu à ce jour — mais l'éditeur vient seulement de démarrer sa campagne de communication.


avatar Oracle | 

Je mise :

Pourri +1

avatar Gabzer | 

@Oracle

C’est une très bonne idée de mettre les licences sur une blockchain, on pourra revendre les logiciels sans version physique, comme au bon vieux temps

avatar Lucas | 

Au secours…

avatar vince29 | 

USD Coin c'est pas le "stable" coin qui s'est cassé la figure ?

avatar Gabzer | 

@vince29

Non c’est le terra ça. Mais il était le premier qui n’était pas basé sur une monnaie mais sur un algo…

avatar Neslight | 

Pour moi dans un futur proche ou lointain tout ce qui est licence, pièces d'identité, billets (avion/train/cinema/etc..) auront un format NFT.
Aujourd'hui la vision qu'on a de l'NFT c'est juste des singes qu'on vends à des sommes exorbitantes et qui n'a aucun sens. Quand les usages auront un vrai sens utile et économique hors de toute spéculation peut être que la vision globale qu'a le grand public des NFT changera. 🤷🏻‍♂️

avatar Gabzer | 

@Neslight

+1
Les NFT sont de véritables moyen d’authentifier n’importe quoi et donc de pouvoir à tout moment céder la propriété à une autre personne. Le souci c’est que les gens l’associent à l’art où il a été utilisé en premier 😅

avatar armandgz123 | 

@Neslight

Je pense pareil

avatar draco1544 | 

@Neslight

"Pour moi dans un futur proche ou lointain tout ce qui est licence, pièces d'identité, billets (avion/train/cinema/etc..) auront un format NFT.
Aujourd'hui la vision qu'on a de l'NFT c'est juste des singes qu'on vends à des sommes exorbitantes et qui n'a aucun sens. Quand les usages auront un vrai sens utile et économique hors de toute spéculation peut être que la vision globale qu'a le grand public des NFT changera. 🤷🏻‍♂️"

Je pense exactement la même chose

avatar marc_os | 

« il suffit d'de cryptomonnaies pour acheter l'un de ses NFT »

Un jours maudit il sera obligatoire d'avoir un portefeuille avec ces foutues cryptomonnaies. 😨

avatar daxr1der | 

@marc_os

justement c’est mieux que la monnaie actuelle, ou ils font tourner la planche à billets, d’ou l’inflation. Avec une monnaie numérique sur la blockchain plus de soucis. Et chacun placera son argent ou il voudra, plus besoin de banque, tu es maitre de ton argent (ce qui est plus logique au passage)

avatar r e m y | 

Sauf si, comme celle-ci, la cryptomonnaie est directement indexée sur, par exemple, le dollar. Ta cryptomonnaie subit donc directement et intégralement les évolutions de la monnaie physique.

avatar marc_os | 

@ daxr1der

Les cryptomonnaies sont des trucs privés qui passent outre les Etats.
La dictature du capitalisme qui se moque des gouvernements et députés élus démocratiquement.

Edit : En plus, je viens juste de voir que les cryptomonnaies sont maléfiques :
https://www.macg.co/ailleurs/2022/05/le-bitcoin-plombe-leconomie-du-salvador-128979
Et qui en subit le plus les conséquences ?
Les pauvres.

avatar madaniso | 

@marc_os

J'avais des doutes mais maintenant je sais que tu es un troll c'est pas possible autrement :)

avatar Adodane | 

@daxr1der

Plus de soucis alors ! Vive les crypto-arnaques ! 😅🤣🤣

avatar lmouillart | 

Oui enfin le fait de posséder des crypto actif ne protège pas des fortes variations de pouvoir d'achat liées à la très forte volatilité de ceux-ci.
Exemple avec un porte-feuille BTC il y a 8 mois avec un BTC on pouvait avoir une Tesla Y, maintenant il en faut 2.
La perte de pouvoir d'achat actuellement est bien plus faible avec de l'EUR, ou de l'USD.
Idem si vous aviez négocié un salaire libellé en BTC ou autre crypto ^_^.

avatar switch | 

DiskDrill est beaucoup trop cher pour une appli qui ne servira que très ponctuellement à un particulier: dans ce cas une licence moins onéreuse et à durée de vie limitée (un mois) serait plus raisonnable, quitte à vendre la licence perpétuelle bien plus cher pour les pros qui l'utiliseront plus souvent et pourront facilement l'amortir en facturant le sauvetage des données récupérées.

CONNEXION UTILISATEUR