PowerDirector : le « iMovie pour Windows » débarque sur Mac

Anthony Nelzin-Santos |

PowerDirector, souvent décrit comme le « iMovie pour Windows », est maintenant disponible sur Mac. De la même manière qu’elle positionne PhotoDirector entre Photos et Lightroom, Cyberlink veut se faire une place entre iMovie et Final Cut, en s’adressant particulièrement aux apprentis youtubeurs.

Image Cyberlink.

Ainsi, l’interface de PowerDirector ne devrait pas vous surprendre si vous avez déjà utilisé iMovie. Outre les fonctions habituelles de montage non linéaire, il intègre des outils d’ajustement des couleurs et de débruitage audio, peut incruster une image dans l’image ou des éléments sur un fond vert, et propose une bibliothèque de titres et d’effets. Si vous n’avez besoin de rien d’autre, iMovie vous suffira, d’autant qu’il est gratuit.

Mais PowerDirector se distingue avec ses fonctions de masquage et ses collages qui devraient faire le bonheur des apprentis influenceurs, ou son module de correction optique qui s’adresse aux utilisateurs des « caméras d’action » au cadre large mais déformé. Avec ses fonctions d’exportation dans plusieurs formats et plusieurs cadrages, sa capacité d’extraire des clips pour faire la promotion d’une vidéo plus longue, ou son module de sous-titrage, il marche sur les platebandes de Final Cut.

Cyberlink est particulièrement fière des packs mensuels d’effets, de titres, de transitions, et d’extraits sonores. Qui dit « mensuel » dit « abonnement ». Alors que les utilisateurs de Windows peuvent acheter une licence perpétuelle de PowerDirector, les utilisateurs de macOS doivent prendre un abonnement au service PowerDirector 365, à 19,99 € par mois ou 69,99 € par an (avec une réduction de 35 % pour le lancement).

PowerDirector prend en charge les fichiers produits par l’iPhone et l’iPad, bien sûr, mais aussi les formats HEVC et ProRes, entre autres. Cette première version adaptée à macOS souffre de quelques bugs, mais fonctionne aussi bien sur les Mac Intel que les Mac ARM… par le biais de Rosetta.


avatar olaola | 

Pour info VN qui est un super éditeur vidéo sur iOS est dispo sur Mac depuis quelques semaines.
Pour l'instant c'est une quasi copie de la version iPad mais ça reste agréable de travailler sur grand écran.

avatar diboutra67 | 

C’est dommage. J’étais intéressé jusqu’à que je tombe sur le mot abonnement.....
Devoir s’abonner pour tout devient pénible. Pour le coup, final cut est peut être plus cher à l’achat mais sur moyen terme plus rentable.

avatar gg90fr | 

Je l'ai vu fonctionner voici qq mois sur PC, effectivement cela semble pas mal, mais pourquoi cette version abonnement ? surement plus rentable pour l'éditeur, mais pas po l'utilisateur

avatar So0paman | 

Lumafusion reste imbattable pour moi, licence unique à 30€ (régulièrement moins en promo), hyper complet, optimisation impressionnante, et s'utilise très bien sur mac M1 avec la compatibilité des apps iOS.

avatar h-de-pierre | 

Trop cher.

avatar Smy | 

Et encore un soft sur abonnement…

(dans le même temps, DaVinci Resolve est gratuit, mais nécessite un gros apprentissage pour ceux qui viennent d’iMovie, moins pour FCP)

avatar mk3d | 

Hahaha, malin le coup de l’abo pour Mac.

avatar gwen | 

L’abonnement pour ce genre de logiciel est déjà incongru, mais son prix est stratosphérique en plus.

avatar Derw | 

@gwen

À priori, ce n’est pas un logiciel pro (par rapport à FCP, Première ou Avid). Du coup, comment justifier un abonnement ? A part des gens « pétés de thunes », qui paieraient un abo pour un truc qui ne sert que de temps en temps ? Je ne vois que les « pro de YouTube »pour potentiellement être intéressés si un montage avec cette solution est effectivement à la fois plus puissante qu’iMovie et plus rapide qu’avec un des 3 logiciels pro sus-nommés…

avatar Mike Mac | 

Sinon, il y a Shotcut totalement gratuit qui est déjà pas mal avancé quand on veut moins complexe qu'un Davinci Resolve (par exemple).

https://shotcut.org/

Gratuit et en plus, disponible pour MacOS, Windows & Linux.

CONNEXION UTILISATEUR