Adobe démarre prudemment la refonte de Premiere Pro

Stéphane Moussie |

C'est un exercice périlleux que débute Adobe aujourd'hui : revoir de façon profonde Premiere Pro, afin de le rendre plus accessible et plus actuel. La difficulté, c'est d'opérer cette transformation sans désorienter les pros aux habitudes bien ancrées, ce qu'Apple n'a pas su faire en lançant de but en blanc Final Cut Pro X il y a dix ans.

Ce n'est pas une refonte complète de Premiere Pro qu'Adobe réalise dès maintenant, mais « le premier pas d'un long voyage. » Pour moderniser son logiciel de montage né il y a 30 ans, l'éditeur prend des gants : il va opérer de manière graduelle et recueillir l'avis de ses clients lors d'une phase de bêta publique.

Le nouveau menu d'import. On peut créer un projet à l'ancienne sans sélectionner de média en cliquant directement sur le bouton « Create ».

Le rafraichissement commence par l'ajout d'un nouveau système d'importation des médias, qui permet de sélectionner les vidéos à ajouter à son projet avant de créer celui-ci. Adobe ne cache pas qu'il tire son inspiration de Premiere Rush, son application de montage grand public. Si le premier contact avec Premiere Pro devrait s'en trouver facilité pour les néophytes, l'application permet toujours aux habitués de créer un projet vide puis d'importer les médias après coup dans l'explorateur.

La seconde transformation concerne l'export. Là aussi le mot d'ordre est la simplification : la bêta de Premiere Pro inaugure des préréglages conçus pour plusieurs plateformes populaires. Il est même possible de connecter son compte YouTube dans l'application pour remplir depuis elle une partie des métadonnées de la vidéo à exporter.

Le nouveau menu d'export

Lors de la présentation des nouveautés à la presse, l'absence au premier niveau de certaines options d'export habituelles (comme le ProRes) a fait bondir plusieurs spécialistes. Adobe s'est voulu rassurant en indiquant qu'il s'agissait d'une partie toujours en plein développement et que la phase de bêta était là pour pointer les détails à retoucher.

De manière générale, Adobe ne compte supprimer aucune fonctionnalité, l'objectif est de les réorganiser afin de rendre son logiciel plus intuitif. L'éditeur nous a expliqué que la lecture du projet en plein écran était l'une des fonctionnalités les plus demandées, alors qu'elle existe depuis longtemps en réalité. C'est dans le cadre de la refonte qu'un nouveau bouton dédié à cette fonction a été ajouté dans l'interface principale.

Le dernier changement — pour le moment — concerne la barre supérieure de Premiere Pro, qui s'aligne sur celle des autres applications du Creative Cloud. On y trouve le bouton Maison, ceux pour basculer d'une partie à l'autre de l'app (Import, Édition, Export), le nom du projet et quelques autres boutons dédiés à la personnalisation. Adobe réfléchit à faire disparaître la barre de statut, celle en bas de l'écran, mais rien n'est encore fait.

Ces transformations sont proposées dès aujourd'hui aux bêta-testeurs publics. À terme, c'est bien l'ensemble du logiciel qui sera repensé. L'éditeur est en train de réexaminer des éléments aussi centraux que la timeline. Bien que Premiere Rush soit une source d'inspiration importante, cette application n'a pas vocation à disparaitre, elle restera axée sur le grand public et le multiplateforme. Le Premiere Pro nouveau doit être plus accessible, mais pas moins puissant.


avatar Furious Angel | 

Le souci de toute la suite Adobe, c’est que ce sont des outils fantastiques devenus des usines à gaz au fil des années. Du coup les habitués ont leurs habitudes mais les débutants ont une courbe d’apprentissage de plus en plus compliquée et rébarbative…

Tout remettre à plat est difficile, et ils ont l’air de ne pas trop savoir où aller vu qu’ils ont surtout lancé des versions light récemment, avec Lightroom qui est devenu Lightroom Classic et un nouveau Lightroom plus simple, pareil avec Premiere Rush, et puis les apps Photoshop qu’ils viennent d’abandonner.

Je pense qu’il devient nécessaire de repenser toutes les apps. After Affects est absolument incompréhensible sans tutos ou sans formation, même pour faire des choses basiques.

avatar iPadProM1 | 

@Furious Angel

Et c’est pour cela que Final Cut Pro est une pépite 👌

avatar victoireviclaux | 

@iPadProM1

Vrai 👌

avatar chezyom | 

Ca l'est devenu... Mais le démarrage a été plus que laborieux.
Et surtout, il y a eu pas mal de fonctions qui ont été mise à la trappe. Et pour moi, ça, c'est pas possible... (Export d'AAF, gestion de vrais multitracks, pistes sons pas simples à appréhender, disparition du roundtripping et j'en passe).
Donc une pépite pour certains, un enfer pour les autres... Tout ça n'est qu'une question de point de vue et de besoins.

avatar Pipes Chapman | 

@cheziom

le seul problème réel que tu cites est la disparition du round triping en attendant un upate

alors "enfer" ?... tout ce qui est excessif est dérisoire :)

avatar chezyom | 

Le round tripping ne reviendrait à mon avis jamais... Mais pour moi, l'AAF est le point inexcusable... Acheté un soft 150€ pour juste pouvoir faire un export ??? Et quand tu vois la tromche de l'export... Moi, je me suis fait insulter par des ingés son avec des cessions ProTools qui ne ressemblait à rien... Et si tu as oublié un rôle, alors là... C'est le drame...

Alors, oui, ça c'est amélioré, en 10 ans, il serait dommage que ce soit différent.

Mais ce qui pour toi, Pipes Chapman n'est pas important ou insignifiant, pour moi, ça ne l'est pas. Ce qui est excessif m'est parfois necessaire :=)

avatar pocketalex | 

"After Affects est absolument incompréhensible sans tutos ou sans formation, même pour faire des choses basiques."

After Effect n'a absolument pas vocation à devenir un logiciel grand public

Les logiciels grand public sont destinés à remplir des usages grand public, donc pour faire simple : travailler ses photos, faire des mises en page simples, monter quelques vidéos

Pour cela, Adobe a déclinés les grands noms de sa logithèque en mini applications basiques permettant de faire mumuse

Bon

Mais pour le reste, ce sont des outils de travail. Ils sont déja bien trop utilisés par des gens qui n'ont justement eu aucune formation ... et qui pourrissent les forums de commentaires débiles, ainsi que Pole emploi, n'ayant pas compris que le marché du travail nécessite des gens compétents ou, pour le dire autrement, qui ont fait un minimum d'efforts à un moment donné dans leur vie

On peut appliquer la même critique à Illustrator, à Animate, à Audition, à InDesign, etc, etc. Tous ces logiciels nécessitent bien plus que la connaissance de leur interface et de leur fonctionnalités, ils nécessitent un minimum de maitrise et de connaissance dans leur secteur.
Par ailleurs, ceux qui ont ces connaissances ne se plaignent aucunement de la courbe d'apprentissage de ces logiciels

Bref, il y a ceux qui râlent, et il a ceux qui n'ont pas le temps. Ben oui, ils travaillent

avatar Furious Angel | 

@pocketalex

Demander des connaissances et être totalement cryptique n’est pas la même chose…

avatar pocketalex | 

@Furious Angel

After Effect n’est pas exempt de critiques pour autant, mais concernant sa « complexité » ... dans le domaine où il exerce, il est considéré comme un « petit joueur »

Si tu le trouves compliqué, va voir les ténors du genre, à commencer par Nuke

avatar chezyom | 

Je crois que l'on ne parle pas de la même chose....
Personne ne se lancera dans du gros VFX sous After... Peut-être Andrew Kramer et encore !!!
Il y a une différence fondamentale entre le VFX sous forme de timeline et en Nodal...
Si tu veux maitriser After, c'est je pense aussi compliqué que Nuke (Expressions + Scripting Java...) ce sont des softs compliqués et ça demande de l'apprentissage et du temps.

Pour moi, le soucis c'est de dire que c'est accessible ! Ca l'est mais pas en 15 minutes ! Tous ces tutos qui fleurissent en promettant "Apprendre After en 1h ou Premiere en 15 minutes" c'est du Bullshit en barre. Qui croirait apprendre à piloter un A340 en une 1/2 journée !

Ca n'existe pas dans la vraie vie pour les avions, c'est pareil pour la post-production. N'en déplaisent à certains, c'est un métier avec une courbe d'apprentissage qui ne se termine jamais...

avatar pocketalex | 

@ chezyom

Pour rejoindre mon tout 1er commentaire assez acerbe : si tu savais dans mon parcours pro le nombre de "motion designers" que j'ai pu croiser en entretien d'embauche, et qui te présente des books avec que des "tutos" dedans (les videocopilot et Cie) et qui sont proprement incapable de bosser autrement qu'en trouvant des tutos qui s'approchent le plus des briefs, et en essayant, souvent vainement, de les bidouiller pour répondre à la demande

C'est la génération Y : on sait pas faire, mais on est super bon pour cherche la solution sur Google.

ça marche très bien pour les études et pour sortir avec un beau diplome et gonflés à bloc "vous êtres les meilleurs des meilleurs", mais une fois sur le marché du travail, ça coince

On a un gap, et parfois un énorme gap, entre les prétentions des gens (je veux être chef, je mérite un super salaire, etc) et ce qu'ils savent réellement faire. Et en motion design, bidouiller ça va 5 minutes mais en vrai nombre de ces personnes ne sont absolument pas opérationnelles et sont incapable de répondre à un brief avec un vrai travail.

Et quand il faut reprendre derrière, c'est la merde, car un animation vidéohive bien lourde, bidouillée pour tenter de répondre à une demande, un brief, c'est autrement plus compliqué à bosser qu'une animation bien faite et qui répond précisément au brief

D'où mon discours sur "connaitre son métier" et "bosser", au lieu de "connaitre en surface, dibouiller" et "pas faire le minimum attendu"

Maintenant pour en revenir à After Effect, j'ai du mal à voir en quoi une version "allégée et simplifiée" intéresserait qui que ce soit. Les amateurs ne font pas trop de Vfx, et les pros sont plutot content du logiciel en l'état, du coup je ne vois pas a quelle cible s'adresserait une telle déclinaison de l'application

Enfin, c'est juste ce que je pense hein

avatar chezyom | 

Que dire de plus.... 100% d'accord avec ça. Confronté aux mêmes choses...
Je me permets de rajouté les compos VideoHive en 29.97 modifiée dans les paramètres avec des keyframes qui tombent entre 2 images... J'ai aussi vécu !

Après, un peu marre de cette mouvance où il faut tout simplifier tout le temps... Si c'est pas compliqué c'est pas une volonté de la part de l'éditeur, c'est parce que c'est compliqué et qu'il faut avoir tous les outils pour faire le taf... J'imagine qu'un pilote d'avion ne se sert pas de tous les boutons tous les jours... Mais si des boutons sont présents dans un cockpit, c'est parce qu'ils doivent avoir une utilité... Le bouton de dégivrage ne sert pas lors de tous les vols... Pourtant il est là au cas où...

Moderniser l'interface de Première, pourquoi pas, simplifier des choses, oui... Mais surtout ne pas virer des fonctionnalisés car même si par exemple je ne me sers pas de l'auto ducking , j'imagine que des gens l'utilisent et c'est pas parce que moi, je ne fais pas comme ça, que d'autres ne le font pas. Les prises de parti totalitaire dans ce genre de domaine sont néfastes... Exemple : FCPX a sa sortie !

avatar Tofie | 

À ce propos, qu’en est-il de la compatibilité de la version actuelle avec le processeur M1 ?

avatar Mike Mac | 

Et Davinci Resolve 17 recouvre à lui seul plusieurs des outils d'adobe en audio-vidéo avec une meilleure courbe d'apprentissage.

Sans oublier la version gratuite déjà bien équipée, plus pas d'abonnement et prix light de la version Studio (comparable à Final Cut Pro X). Et puis dans un espace collaboratif MacOS, Windows Linux, ni Premiere ni Final Cut Pro ne peuvent rivaliser faute de versions disponibles sur certains OS.

"Why I Switched To Resolve after 10 Years on Premiere Pro !"

https://tinyurl.com/syxk4yfk

avatar pocketalex | 

@Mike Mac

Alors oui, je ne rejette absolument rien de tout ton commentaire, c'est très vrai

Mais ... c'est limité. Nous envoyer vers un témoignage d'un monteur qui a switché vers une autre solution que celle d'Adobe est très bien, mais attention à ne pas en faire une vérité.

Première Pro n'est absolument pas une solution de montage universelle propre a répondre à toutes les attentes de tous les monteurs
Resolve ... non plus

A chacun de choisir son outil en fonction de ses besoins, je me méfie des logiciels "ultimes", ni FCP, ni Première, ni Avid, ni Resolve n'est LA solution, ou LE logiciel génial et mieux que le reste

Première Pro est éminemment critiquable : il est loin d'être le plus optimisé, ni le plus stable, ni le plus pratique sur du montage complexe, ni le plus ergonomique pour la gestion des rushes, du Multicam, du sous titrage, etc, etc.
Donc il ne peut pas plaire à tout le monde

Mais il a aussi quelques avantages : déja il fait partie de la suite Adobe. Si on la paie, on l'a. Si on l'a, on peut peut-être l'utiliser ...
Son intégration dans la suite Adobe est redoutable
Son ergonomie est un classique et permet de travailler assez efficacement dans certains cadres, certains projets, certaines conditions.
Il est riche en plug ins et le web est bourré d'infos et de tutos à son sujet.

Bref, il peut être une excellente solution de montage pour certains, et un boulet pour d'autres

avatar Pierre H | 

Une boite qui écoute ses utilisateurs ? Ouhla, on n'a pas l'habitude par ici !

avatar pocketalex | 

@Pierre

Peut-être qu’Apple te fera mentir ? (Retour du MagSafe, de l’HDMI et du SD Card sur les prochaines MBP ?)

😬

avatar Pierre H | 

Ca m'irait bien j'avoue ! 😂

Pour revenir à l'article, Premiere a réussi à prendre la place de FCP 7 dans de nombreuses prods. Mais les légendes restent tenaces : les gens le préfèrent à Avid qui serait "trop compliqué à apprendre". Comme dit plus haut, c'est devenu tellement complexe ce logiciel... que Avid est bien plus cohérent et au final, plus facile à maitriser !

avatar Pipes Chapman | 

oui sympa Avid, la bonne vieille tourte des années 80. Une bassine de ciment pour 90% du taf actuel ... à la ramasse pour tout ce qui n'est pas du cut.

quelques fonctions exclusives workflow long métrage pour "l'industrie lourde". En réalité on s'en passe très bien.

avatar Mike Mac | 

@pocketalex

Avis partagé dans sa globalité ! Tes arguments sont dans la bonne logique.

Ma principale limite étant le principe d'abonnement quelque soit la crémerie.

avatar pocketalex | 

@Mike Mac

Alors il y a FCP (pas cher) ou Reslove (gratuit ... de base) 😅

Bon après l’abonnement, c’est surtout pour ceux qui utilisent hors cadre pro que c’est relou

En usage Pro, payer 60€ par mois (suite Adobe)...

avatar starsk | 

J'ai travailler avec Première pendant des années... et puis il y a quelque mois j'ai testé Davinci Resolve en montage... et puis voila, mon histoire s’arrête ici :)

avatar Mike Mac | 

@pocketalex

J'ai le sentiment que l'abonnement dans lequel plusieurs produits sont noyés dedans finisse par mettre certains d'entre-eux dans une évolution à la marge ou paresseuse en fonction des priorités de développement.

Quand il y a une nouvelle version de Davinci Resolve, la 17 actuellement, le lot d'évolutions est toujours énorme. Il faut ensuite attendre une version .2 pour une stabilité accrue des fonctionnalités. Mais celui qui était content de sa version 15 Studio n'est pas obligé de suivre le rythme s'il n'est pas intéressé et qu'en plus il est satisfait de la stabilité.

J'aime bien Davinci Resolve et son ouverture PC, Mac, Linux. Et il est vrai que sa version gratuite permet de monter jusqu'en UltraHD avec la plupart des fonctions actives.

Et en terme de coût, il suffit d'acheter le DaVinci Resolve Speed Editor (qui doit être aux alentours de 250 €) pour disposer du logiciel de montage d'offert dans sa version complète. Jamais présenté ici - sauf erreur de ma part - c'est un clavier avec molette de navigation dans les rushes et le montage et touches d'édition spécifiques qui peut fonctionner en Bluetooth ou par liaison USB-C. Je ne vois pas moins cher sur le marché du montage pro.

avatar pocketalex | 

@Mike Mac

"J'ai le sentiment que l'abonnement dans lequel plusieurs produits sont noyés dedans finisse par mettre certains d'entre-eux dans une évolution à la marge ou paresseuse en fonction des priorités de développement"

Je ne sais pas si c'est lié à la politique d'abonnement, mais il est vrai qu'Adobe est plutôt dans un mood d'ajouter des fonctionnalités à ses logiciels, plutôt qu'a les revoir en profondeur

Or ces derniers sont lourds et ils s'alourdissent à chaque version, et c'est comme ça depuis 20 ans
J'imagine qu'il est complexe de les revoir de zéro, mais c'est pourtant indispensable. Ils ont été conçus à une époque où les ordinateurs ne se servaient pas de la carte graphique pour accélérer les calculs et les rendus, et où les CPU était mono core, ou bi core ou au mieux quad core

Or aujourd'hui, les GPU sont des monstres de puissance permettant d'accélérer nombre de rendus, quand ce n'est pas faire du temps réel, et les CPU on à minima 4 core et entre 6 et 28 dans les machines pro

Et tout cela n'est que peu exploité, si ce n'est pas du tout, par des ténors comme Photoshop, Première, After Effect

C'est pour cela que j'ai préféré un Macbook Pro core i7 à un MBP core i9. J'aurais payé plus cher, pour pas plus de performances, en tout cas rien de significatif dans mon workflow (il en est différemment pour d'autres utilisateurs)

Mais on en est là : After Effect, si tu veux te monter une bonne station Mac, il vaut mieux prendre un iMac en i9 maxé qu'une tour Mac Pro qui va couter entre 3 et 5 fois le tarif, pour que ça tourne moins vite au final, c'est quand même ballot

Enfin bon, je me plains pas mais on est nombreux à attendre la refonte d'After avec une vraie gestion du multi (et des GPU), promise par Adobe depuis 2014...

"J'aime bien Davinci Resolve et son ouverture PC, Mac, Linux. Et il est vrai que sa version gratuite permet de monter jusqu'en UltraHD avec la plupart des fonctions actives."

Oui, c'est un excellent logiciel. Si on est monteur et QUE monteur, il est de loin préférable à Première Pro, et une bonne alternative à FCP

CONNEXION UTILISATEUR