Apple vient-elle de tuer les web apps hors ligne sur ses plateformes ?

Stéphane Moussie |

Dans l'objectif de renforcer la confidentialité des internautes, Apple ne vient pas seulement de bloquer par défaut tous les cookies tiers dans son navigateur, elle a également procédé à un autre changement qui a de lourdes répercussions sur les web apps.

Pour continuer à tracer les internautes en dépit des protections de plus en plus strictes mises en place par les navigateurs sur les cookies, les publicitaires utilisent d'autres méthodes. L'une d'entre elles consiste à placer les scripts de tierce partie dans le stockage local dévolu à chaque site web.

« Si vous jetez un œil à l'espace de stockage local de beaucoup de sites aujourd'hui, vous verrez que c'est rempli de données prenant la forme de "tracker-marque-identifiant utilisateur", explique John Wilander, le créateur du mécanisme de « prévention intelligente contre le pistage » de Safari. Pire encore, des API comme LocalStorage n'ont aucune fonction d'expiration. Cela signifie que les sites web ne peuvent même pas demander aux navigateurs de limiter la durée de conservation des données. »

C'est pour cette raison qu'Apple a décidé d'appliquer la même restriction au stockage local des sites web qu'aux cookies dans Safari 13.1 et sur iOS 13.4 : les sites avec lesquels l'utilisateur n'a pas interagi dans Safari pendant une durée de sept jours verront leurs données automatiquement supprimées.

Une web app exploitant le stockage local. Si vous ne l'ajoutez pas à votre écran d'accueil et que vous ne l'utilisez pas pendant sept jours, la liste de courses sera automatiquement effacée.

Une mesure qui a fait immédiatement bondir des développeurs, comme Aral Balkan, selon qui « Apple vient tout juste de tuer les web apps hors ligne ». Ce mécanisme qui vise à contrecarrer un usage abusif du stockage local des sites web se fait au détriment des usages légitimes.

Parmi les développeurs qui expriment leur effarement, il y a par exemple le créateur de 1Password, qui indique que ceux qui utilisent uniquement le gestionnaire de mots de passe dans Safari pourraient perdre leur Secret Key et par ricochet l'accès complet à leur compte. Autre exemple : vous créez une liste de courses sur cette web app. Si vous ne vous rendez pas sur ce site durant sept jours, votre liste de courses sera automatiquement effacée.

Face aux critiques, John Wilander a précisé que les sites web qui étaient ajoutés à l'écran d'accueil d'iOS n'étaient pas concernés par ce coup de balai. Une exception qui ne rassure pas les développeurs pour autant. D'une part, le nombre d'utilisateurs ajoutant des web apps sur l'écran d'accueil de leur iPhone/iPad est infime. D'autre part, cette possibilité n'existe même pas sur Mac.

Pour éviter les suppressions de données malencontreuses, l'une des solutions serait de désactiver l'effacement sur les sites auxquels l'internaute est connecté. C'est d'ailleurs un mécanisme poussé par Apple au W3C, mais pas encore adopté. De même, Apple promeut une nouvelle API, Storage Access, pour le stockage local sous le contrôle de l'utilisateur, mais elle est encore loin d'être standardisée.

Pour éviter les problèmes, le plus sage serait qu'Apple reporte sa restriction, le temps que les développeurs s'adaptent et que des solutions émergent.

avatar LolYangccool | 

Simple question : Face aux apps natives, il y a encore beaucoup de monde qui utilise les web apps ? J’ai l’impression qu’on parle vraiment d’une toute petite minorité de personnes.

avatar lepoulpebaleine | 

@LolYangccool

Effectivement, on en croise pas beaucoup. Et tout le monde préfère une app native, non ?

avatar LolYangccool | 

@lepoulpebaleine

Bah c’est l’impression que j’ai effectivement. C’était plus en vogue avant l’arrivée de l’App Store en 2007/2008 sur le premier iPhone. Mais depuis que l’App Store est truffé d’applications en tout genre, j’ai comme l’impression que ce type d’applications est plus que délaissé.

avatar debione | 

@lepoulpebaleine
Ben perso pour la Tv sur mon iPad j’ai le choix, soit le site internet soit les appli natives... et la différence est flagrante ( en tout cas sur les deux sites/appli que j’utilise), les appli native bouffent vitesse grand v la batterie, la ou le treaming via un navigateur est bien plus économe. En gros, je peux me faire 6 heures de Tv via un navigateur ou alors 3 grand Max 4 avec une application native, en plus de ne pas me prendre inutilement de l’espace disque, et au prix où Apple le vend, c’est de l’or😋

avatar Jeckill13 | 

@debione

Faut voir aussi comment est développée ton application « native ». Si c’est du vrais natif en swift ou si c’est du « natif généré » avec un framework genre electron ou react … les performances peuvent être très variables.

avatar Pato49 | 

@lepoulpebaleine

Les webapps sont beaucoup plus légères d’un point de vue stockage et sont universelles. Sur iOS, Apple fait tout pour favoriser son App Store et rendre les web apps mauvaises, c’est purement politique, ça n’a pas de rapport avec les possibilités qu’offre les standard.

Sur Android, c’est courant d’installer des webapps, le navigateur le suggère de lui-même d’ailleurs pour les progressives web apps et c’est difficile de faire la différence avec une app native

avatar Simmalt | 

J'ai passé une bonne tripotée d'App en WebApp via la fonction "ajouter sur l'écran d'accueil" pour bénéficier du bloqueur de contenu d'iOS.

Sur les Apps de "gros" organes de presse -L'équipe, L'Obs, Le Monde- ça fait une sacrée différence dans le confort d'utilisation.

Sur l'App de la banque en ligne BforBank, ça permet par ailleurs de bénéficier de fonctions complémentaires, présentes "en ligne", mais absente de l'App native.

En fait pour moi, les WebApp mises sur l'écran d'accueil d'iOS, c'est un peu comme la touche "alt/option" du clavier Mac ; tu fais le test d'appuyer dessus, et apparaissent alors, parfois, des petits (ou gros) plus.

avatar krully37 | 

Mais le temps que les développeurs s’adaptent ça veut donc dire aussi les développeurs de ces trackers non ? Donc au final la fonction deviendrait inutile ?

avatar MrMeteo | 

@krully37

Complètement, c’est une course à l’armement ici, et ce qui fait que la fonction est utile, c’est aussi qu’elle soit déployée sans préavis. (Après, les développeurs auraient peut-être pu anticiper avec les bêtas des OS concernés !)

avatar Pato49 | 

@krully37

Les cookies tiers posaient un problème car permettent de suivre les internautes entre les différents site sans aucune limite.
Là, ce n’est pas le cas, ça permet juste à une application de stocker des données en rapport avec le service sur l’appareil. À part faire des stats d’utilisation, je ne vois pas ce qu’on risque d’un point de vue données personnelles.
Si éventuellement tracker les visites pour faire monter les prix quand on veut réserver un vol, mais je pense qu’une appli native pourrait faire exactement la même chose.

avatar Krysten2001 | 

@Pato49

Mais safari empêchait l’inersite 😎🧐

avatar Krysten2001 | 

Une web app c’est quand on met le site sur l’écran d’accueil ?

avatar deodorant | 

D’un point de vue sécurité, ça ne me choque pas. 7 jours c’est largement suffisant...

avatar romainB84 | 

« D'une part, le nombre d'utilisateurs ajoutant des web apps sur l'écran d'accueil de leur iPhone/iPad est infime »
Cool je fais partie des infimes lol
J’ai YouTube, le clubigen, facebook, mac4ever mobile, iphoneaddict, RED de sfr, la web app de speed test de connection de Google ! (Avant je me servais de la web app de Plex aussi. Je l’ai remplacé par infuse)
J’en ai plein en fait des web app sur mon écran d’accueil 😅

avatar tamu | 

@romainB84

Presque pareil ! Il y a plein d’avantage aux web apps !

avatar fousfous | 

Y a encore des web apps?

avatar pagaupa | 

Ah! Là ce n’est pas moi qui qualifie Apple de tueuse...

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

Merci Apple d'avoir tué flash. C'était courageux à l'époque et combien les opposants ont été nombreux à vociférer à l'époque.

avatar pagaupa | 

@J'en_crois Pas_mes yeux

Quel bel exemple! Tu en as d’autres?

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@pagaya
Merci ! je te l'accorde. C'est un excellent exemple :-)

avatar pagaupa | 

@J'en_crois Pas_mes yeux

Je t’en demande un autre...

avatar Un Type Vrai | 

les applets Java, la disquette, les ports "séries", le Firewire, l'incompatibilité IE / netscape, ...

et en cours :
Les ports jacks, les cartes SD

Quelques exemples, c'est tout.

avatar Pato49 | 

@J'en_crois Pas_mes yeux

Tuer les webapps, c’est tuer le seul moyen universel de créer un app qui fonctionne sur toutes les plateformes, qui n’est pas rempli de faille de sécurité comme l’était flash, pas un gouffre énergétique comme l’était flash et qui est un standard ouvert. Franchement, je ne vois pas de points positifs à faire ça

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@Pato49 "Tuer les webapps"
Je n'ai aucune opinion éclairée sur cette question (je lis avec intérêts les réflexions négatives et positives). Ce que je faisais remarquer à @pagaya par mon exemple, c'est que "tuer" n'est pas en soi positif ou négatif.

avatar pagaupa | 

@J'en_crois Pas_mon cul

Tu as le profil du corps enseignant...
Je te laisse voir si c’est positif ou négatif...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR