Moins pistés, les utilisateurs de Safari sont moins intéressants pour les publicitaires

Stéphane Moussie |

La fonction anti-pistage intégrée à Safari depuis 2017 fait bien son effet. Pour les publicitaires, le coût pour toucher les utilisateurs de Safari a chuté d'environ 60 % en deux ans, selon l'un des acteurs concernés, Rubicon Project, interrogé par The Information. À l'inverse, le coût a augmenté pour les utilisateurs de Chrome.

Pour résumer très brièvement, Safari supprime automatiquement les cookies de tierce partie qui permettent de tracer l'internaute. Vous ne devriez pas voir de pub partout sur le web pour le vélo que vous avez regardé sur un seul site.

Ce qu'il faut comprendre, c'est que les annonceurs dépensent plus pour des pubs pouvant toucher des internautes bien cernés. Les utilisateurs de Safari ne pouvant pas être autant identifiés que ceux de Chrome, ils représentent moins de « valeur » aux yeux des publicitaires. « L'attrait des utilisateurs de Safari dans les enchères a dégringolé. Il n'est pas facile de les identifier », indique Michael Barrett, le CEO de Rubicon Project.

Une dévaluation qui est une erreur selon Jason Kint, le CEO de l'association publicitaire Digital Content Next. « Les utilisateurs Apple ont plus de valeur [que les autres] si on se base sur les données démographiques, comme les revenus », indique-t-il à The Information.

Pour que les annonceurs ne dévaluent pas les possesseurs d'iPhone, d'iPad et de Mac, encore faudrait-il qu'ils trouvent des moyens pour contourner la « prévention intelligente du traçage » de Safari. D'après la plateforme publicitaire Nativo, seuls 9 % des utilisateurs d'iPhone autorisent le traçage sur plusieurs domaines — probablement en grande partie des utilisateurs qui sont restés sur une ancienne version d'iOS n'intégrant pas la protection —, contre environ 80 % sur Chrome mobile.

L'effet de la protection contre le pistage de Safari, introduit à l'automne 2017, sur l'action de Criteo.

Depuis son introduction dans iOS 11 et macOS High Sierra, Apple fait régulièrement évoluer sa protection pour combler les « failles » trouvées par les publicitaires. Le français Criteo, l'un des principaux spécialistes du ciblage publicitaire, a fait les frais de ce nouveau cheval de bataille. Sa croissance a été stoppée nette et il cherche toujours à se relancer depuis. Le fondateur et directeur Jean-Baptiste Rudelle a récemment passé la main à Megan Clarken, venue du groupe américain Nielsen, pour tenter de faire repartir la machine.

avatar mimolette51 | 

En même temps il faut être profondément débile pour choisir comme navigateur celui du premier pisteur au monde...

avatar armandgz123 | 

@mimolette51

Ah oui ok...
C’est toi le débile

avatar mimolette51 | 

Visiblement plus de quelque mot et ton cerveau oublie le début de la phrase, parfait pigeon donc pour un utilisateur de chrome!

avatar thauron | 

Il y a aussi Chromium (sans Google) et Linux (bien moins tracé que macO$et Window$) pour lesquels on a plus facilement la main pour contrôler l'espionnage des multinationales. Une option similaire existe sur Chromium, à activer.
Après, avec ce que l'on peut utiliser, ce n'est pas toujours l'autre le pigeon...

avatar bazino | 

+1 même si je continue à l'utiliser de temps en temps.

avatar jerome74 | 

@mimolette51
Quel mépris… On peut avoir des tas de raisons de choisir Chrome, on peut même préférer la pub ciblée par rapport à la pub non ciblée. Moi je suis toujours resté fidèle à Firefox.

avatar Novezan | 

@mimolette51

Oui très clairement !!!

avatar Alex Giannelli | 
avatar CorbeilleNews | 

Ou le second ? Safari ?

Le mieux est d'en utiliser aucun des deux comme ça encore mieux protégés 😀

avatar Minileul | 

Le pire c’est que de voir le produit partout m’en dégoûte et du coup je ne l’achète pas 😂

avatar fousfous | 

D'ailleurs avec Catalina c'est normal que les bloqueurs de pubs soient devenus complètement inefficaces?

avatar rnov | 

@fousfous

J’ai remarqué hier, à la vue de nombreuses pubs, que 1Blocker avait été désactivé suite à mon passage sur Catalina! Je l’ai réactivé et tout est redevenu normal

avatar fousfous | 

@rnov

Je le trouve pas du tout efficace, avant j'avais une extension ublock mais celle ci a été totalement supprimée et la version qu'on trouve sur le MAS est pas du tout efficace. On retrouve la même efficacité que sur iOS (c'est à dire laisse passer presque tout).

J'ai trouvé adguard mais il faut la lancer à chaque démarrage sinon ça bloque rien, j'aimerai bien retrouver le comportement d'avant, qui bloque toutes les pubs sans devoir lancer des trucs au démarrage. Déjà que Catalina est buggué si c'est pour nous emmerder encore plus...

avatar Link1993 | 

@fousfous

Aucune idée sur Catalina, mais j'utilise Wipr sur iOS et Mojave, et j'en suis très satisfait ! ^^

avatar Darkgam3rz | 

Vraiment agréable en fait, quand je suis sur mon Samsung (du boulot) c’est vrai que j’ai les mêmes pubs partout, quelque soit le site, c’est pénible à la longue.

avatar lmouillart | 

Il est préférable d'utiliser le navigateur Samsung Internet (https://play.google.com/store/apps/details?id=com.sec.android.app.sbrows...) qui est très bon et qui permet d'ajouter des bloqueurs de publicité/suivi (https://play.google.com/store/search?q=samsung%20internet%20adblock&c=ap...).
Sinon Firefox (dans sa version preview https://play.google.com/store/apps/details?id=org.mozilla.fenix&hl=fr pour le moment) commence a devenir une excellente proposition sur Android.

avatar Darkgam3rz | 

@lmouillart

Effectivement, je viens d’activer le navigateur Samsung, avec le truc anti pub, c’est bien mieux en effet, merci pour le rappel ! (J’avais caché les icônes des app en double)

avatar malcolmZ07 | 

@lmouillart

Le navigateur de Samsung est beaucoup plus performant et rapide que Chrome depuis au moins le s6. Situation quand même très paradoxale ...

avatar jackhal | 

C'est aussi sur Firefox Preview que je préfère sous Android.
DuckDuckGo (le navigateur) n'est pas mal non plus.

avatar CorbeilleNews | 

@Darkgam3rz

Cela l'est d'autant plus quand on a déjà le produit 😀

avatar Sonic Tooth | 

Il aurait fallu que Chromium soit disponible sur mobiles, il a les avantages de Chrome sans les inconvénients.

avatar Paultergeist | 

Quid de Brave Browser ?

avatar dodomu | 

Le coût ne devrait il pas plutôt être AUGMENTÉ de 60% pour les utilisateurs de Safari ? Si le coût est plus faible, ça devrait être plus facile de les pister, non ?

avatar Baptiste_nv18 | 

@dodomu

C’est plutôt dans le sens : les entreprises paient pour des pubs ciblées, donc qui cible des utilisateurs n’utilisant pas safari.

avatar SyMich | 

Ce que l’auteur veut dire c’est que pour un publicitaire achetant une campagne de pub ciblée, le coût pour insérer ses placards publicitaires sur Safari a diminué de 60% car ceux qui vendent ces espaces ne peuvent plus garantir un bon ciblage des utilisateurs qui verront s’afficher ces réclames.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR