Les développeurs d'extensions Safari doivent retrousser leurs manches

Florian Innocente |

Comme annoncé depuis un peu plus d'un an, Apple a rompu le lien qui liait Safari à l'ancienne version de sa galerie des extensions, celle qui était proposée sur le web.

Si vous utilisez l'élément de menu Extensions Safari du menu Safari, le navigateur vous envoie dans la catégorie ad-hoc du Mac App Store. C'est depuis cet endroit, et lui seul, que l'on pourra faire son marché en extensions, lorsqu'on se mettra à jour vers Safari 13 cet automne.

Cette migration fait partie d'un plan démarré avec OS X El Capitan et visant à encadrer la distribution de ces petits modules et à rendre leur utilisation plus sûre.

Lorsque vous passerez sur Safari 13, les extensions installées à l'origine depuis les sites web de leurs auteurs ne fonctionneront plus. Il faudra tirer une croix dessus et récupérer les versions équivalentes sur le Mac App Store, si elles existent…

La nouvelle galerie dans le Mac App Store

Le problème est que tous les développeurs d'extensions existantes n'ont pas fait ce travail d'adaptation, malgré un large délai accordé par Apple (lire Fin échelonnée des extensions historiques de Safari, qui s'éloigne des autres navigateurs).

Ces extensions, ou "Safari App Extensions", ne font pas que déménager d'un endroit à l'autre. Elles deviennent de véritables micro-applications, développées non plus avec des langages du web (HTML, CSS et JavaScript) mais en Swift (ou Objective-C) comme les applications macOS classiques.

Non seulement un développeur ne peut plus distribuer son extension Safari d'où bon lui semble mais il doit créer une application à part entière, pour le Mac App Store, qui servira de passerelle pour installer l'extension dans Safari. Cette application n'aura souvent d'autre rôle que d'afficher un message d'explication à l'utilisateur.

Les Safari App Extensions sont à la base de véritables petites applications Mac qui vont installer, de façon transparente pour l'utilisateur, l'extension dans le navigateur

Financièrement, même si la charge n'est pas énorme, cela implique de souscrire au programme développeurs d'Apple (99 $ par an). Côté pile c'est plus rassurant pour l'utilisateur et on peut espérer des extensions plus sophistiquées, côté face la distribution est plus laborieuse pour le développeur.

Ces nouvelles procédures peuvent s'avérer dissuasives et actuellement on n'est pas à la fête. On n'a pour une large part que des bloqueurs de pubs, bien plus qu'on en aura jamais besoin. La diversité n'est pas encore très forte.

Des services importants comme Pocket (enregistrement et lecture différée de pages web) ou CamelCamelCamel (évolution des prix sur Amazon), qui étaient jusque-là bien intégrés à Safari, n'ont pas de présence dans le Mac App Store. À l'inverse on peut profiter de l'extension Wayback Machine de l'Internet Archive pour retrouver les versions antérieures d'une page web. On verra dans les prochains mois comment évolue ce choix en extensions.

avatar Rodri31 | 

Ublock origin n’est pas disponible sur le Mac App Store. On fait comment du coup ? Ils font chier Apple avec leurs décisions à la con...

avatar mmenfin | 

@Rodri31

On utilise AdGuard

avatar nespresso92 | 

@mmenfin

+1

avatar lost and found | 

@mmenfin

La limite des 50k liée à Safari est malheureusement vite atteinte sur Adguard si on veut avoir la même base de listes par défaut que sur Ublock Origin.

avatar macam | 

Sur Safari il me semble que c'est uBlock et non uBlock Origin.

avatar nicolaspatate | 

@macam

Non uBlock Origin

avatar reborn | 

@Rodri31

1blocker

avatar Rodri31 | 

@reborn

Ça marche bien ?

avatar reborn | 

@Rodri31

J’ai pas trop chercher à comprendre. Je l’avais sur iOS et c’était le meilleur donc j’ai foncé pour la version mac..

Ça bloque bien, et ça consomme moins de ressources qu’une extension classique 🤷‍♂️

avatar nemrod | 

@reborn

Je ne l’ai pas trouvé très performant

avatar DareMac | 

@Rodri31

On utilise un autre navigateur, comme Firefox.

avatar iPop | 

@DareMac

Ça reviendra au même. Il possèdera les mêmes autorisations.

avatar SyMich | 

Non et heureusement !
Les restrictions que met Safari à ses extensions, c'est spécifique à Safari. Les autres navigateurs gèreront toujours leurs extensions comme ils l'entendent.

avatar iPop | 

@SyMich

C’est juste une question de temps.

avatar Mathieu_rc | 

@DareMac

Ou google chrome notre ami

avatar mimolette51 | 

Lol naviguer avec le navigateur du premier aspirateur de données du monde, il faut le faire quand même...

avatar macam | 

@daremac :
Je crains que les extensions de Firefox, qui font tout son sel, ne soient très intrusives.

avatar 8enoit | 

@Rodri31

Est-ce que cette astuce donnee par macg marche toujours pour réinstaller ses anciennes extensions ?

« Comment réinstaller temporairement ses anciennes extensions dans »
https://www.macg.co/logiciels/2018/09/comment-reinstaller-temporairement...

avatar SyMich | 

Non uniquement avec Safari 12, absolument pas avec Safari13 (de toutes façons ce n'était pas une vraie solution de contournement sachant qu'il fallait tout recommencer à chaque fermeture de Safari)....

avatar shaba | 

Quand (et si) les développeurs auront joué le jeu ça sera top pour le consommateur, tout au même endroit. Mais d’un autre côté je suppose que certaines extensions ne seront plus admises.

avatar oomu | 

le "consommateur" ?

avatar shaba | 

@oomu

Utilisateur si tu préfères. C’est juste de la sémantique, ça revient au même au final.

avatar Fennec72 | 

Et les gestionnaires de mots de passe, comme Dashlane ou 1Password par exemple ?

avatar Mozkateacher | 

@Fennec72

Il y a déjà une intégration 1Password avec Safari 13 : https://blog.1password.com/safari-13-is-awesome-upgrade-from-1password-6/

avatar SyMich | 

Précisons que ce n'est vrai que pour 1Password 7 (ceux qui sont restés sur la version 6 devront passer à la 7) et ce que passe sous silence cette page de blog, c'est que ce n'est vrai que pour la version de 1Password disponible sur l'AppStore, donc en abonnement.
Pour ceux qui préfèrent la version en licence perpétuelle, disponible via le site de 1Password, il n'y a plus d'extension Safari.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR