Nisus Writer Pro 3 s'actualise et s'enrichit

Stéphane Moussie |

Le très ancien Nisus Writer Pro se met au goût du jour. Le logiciel avancé de traitement de texte bénéficie d’une mise à jour majeure qui apporte plus de 300 changements, à commencer par une interface rafraichie qui se veut plus agréable et plus pratique. Celle-ci fait toujours un peu désuète, mais au moins est-elle finalement adaptée aux écrans Retina. Autre nouveauté qu’on n’attendait presque plus, la synchronisation (iCloud ou Dropbox) pour la quasi-totalité des réglages.

Concernant le cœur de l’application, Nisus Writer Pro 3 a maintenant un mode Split View qui affiche deux documents (ou plus) côte à côte, verticalement ou horizontalement. Pour faciliter la comparaison de documents, on peut également synchroniser le défilement de plusieurs fenêtres.

Les commentaires ont été améliorés de diverses manières, dont avec une nouvelle présentation par piles. La recherche a aussi été renforcée, en permettant par exemple de rechercher dans tous les documents ouverts et en ayant une fenêtre flottante pour les Rechercher et Remplacer.

On ne fait qu’effleurer cette nouvelle version qui contient de nombreux changements et qui devrait combler les utilisateurs actuels. Nisus Writer Pro 3 est en vente sur le site de l’éditeur à 65 $ (57 €) et dans le Mac App Store à 69,99 €. La mise à niveau (disponible uniquement sur le site de l’éditeur) depuis une version précédente coûte 45 $. Une version d’essai valable deux semaines est proposée. L’application est uniquement en anglais et requiert macOS El Capitan au minimum.

avatar stefhan | 

Je resterai toujours aussi admiratif devant la longévité de certaines applications...

Au fait ! Qui l’utilise parmi nous ?

avatar Sorabji | 

@stefhan

Nisus Writer peut remplacer avantageusement Word ou Pages pour un usage personnel classique, même si la réalisation de tableaux est peu intuitive, et si certaines fonctions utiles manquent (au moins sur la version 2), comme reproduire la mise en forme.
Pour certains besoins plus avancés (mises en formes complexes, fonctionnalités de type PAO…), Word ou Pages restent incontournables (même si Nisus Writer dispose de certaines possibilités très spécifiques, comme la prise en charge multilangues).

avatar iPop | 

@Sorabji

Pour la mise en forme complexe, essayer Keynote, une vrai tuerie : modèles maquette, mise en forme, styles, colonnes, etc...il ne manque que l’habillage.

avatar Sorabji | 

@iPop

Je n’y avais pas pensé, à tester :-)

avatar scribe | 

Moi, par exemple, je l'utilise ;)

avatar nicolier | 

Je l’utilise toujours... j’utilisais déjà son ancêtre sur Mac Plus !!!!

avatar pim | 

Une nouvelle version, c’est parfait ; mais quid d’une version iPad ? Cela me semble un point fort de Pages / Word / Google Docs, de pouvoir écrire sur n’importe quel appareil.

avatar Le docteur | 

J'aime beaucoup Nisus, que j'utiliserais davantage, en particulier en combo avec DevonThink Office, si :
— ce con de DTO ne me sortait pas les styles de Nisus à chaque malheureuse ouverture avec leur interface RTF propre.
— on avait la possibilité de reprendre la correction automatique de l'interface Mac OS dans Nisus. On peut préférer gérer sa correction automatique depuis Nisus, mais franchement elle commence à dater face au correcteur propre de Mac OS. Par contre ça apporte aussi un plus : on peut partir d'un dictionnaire de correction en français correct et zapper la merde de dictionnaire de correction orthographe "classique + réforme" de Mac OS.
— L'interface faisait moins playschool. Là c'est un peu plus sérieux, mais pour le coup un peu plus triste (jamais content!). Au premier lancement j'ai eu l'impression d'avoir lancé Mellel, qui n'est pas un modèle d'interface funky non plus.

avatar Changi | 

je n'utilise un autre texteur que pour les tableaux. Pour sa souplesse, sa rapidité, sa capacité d'édition de style, la qualité de l'échange avec l'équipe de développeur, Nisus mérite vraiment bien son nom : vous savez, ce nom, qui nous est parvenu à travers les métamorphoses d'Ovide.
Il est le plus adapté aux travaux littéraires de grande taille. Et le prix pour le monde éducatif (chercheurs, prof, élèves ou étudiants) descend à 35 € : cela devient très intéressant.

CONNEXION UTILISATEUR