Twitter : l'API qui déchante

Stéphane Moussie |

Depuis aujourd’hui, les clients Twitter de tierce partie ne proposent plus de notifications push pour plusieurs interactions (nouveaux abonnés, retweets, j’aime et citations) ni de rafraîchissement en continu des tweets. Ces retraits, qui concernent Twitterrific, Tweetbot, Night Owl et tous les autres clients tiers, sont la conséquence d’un changement de politique de Twitter annoncé en mai et justifié à nouveau dans un email envoyé aujourd’hui par Rob Johnson à ses équipes.

Quelques fonctions disparues de Tweetbot : la vue Activité à gauche et au centre, les notifications complètes à droite.

Le chef de produit explique que Twitter fait face à des contraintes techniques et commerciales qui ne peuvent plus être ignorées : « Les API User Streams et Site Streams qui sont liées à des fonctions de beaucoup de ces clients sont en “bêta” depuis plus de neuf ans, et sont basées sur des technologies que nous ne prenons plus en charge. »

La faute à qui si ces API sont restées en bêta autant de temps ? À Twitter, même si Rob Johnson tente de minimiser la responsabilité de l’entreprise dans ce changement qui mécontente les développeurs tiers et leurs clients : « Nous ne changeons pas nos règles ni ne tentons de “tuer” les clients de tierce partie ; mais nous tuons, par nécessité opérationnelle, certaines API utilisées par certains de ces clients. »

Pourquoi ne pas remplacer ces API obsolètes par de nouvelles ? Parce que ce n’était pas « une option réaliste » de faire ce travail pour des API utilisées par moins de 1 % des développeurs Twitter, poursuit le chef de produit. En réalité, Twitter a bien créé un service qui remplace (en partie) les API mises hors service aujourd’hui, mais son coût est prohibitif. Il faudrait que chaque utilisateur paye au minimum 11 $ par mois et par compte pour retrouver la plupart des fonctionnalités disparues, explique le développeur de Tweetbot.

Rob Johnson conclut son email de la pire des façons, en assurant que Twitter est « engagé à comprendre pourquoi les gens utilisent des clients tiers plutôt que [les] apps [officielles]. » Peut-être parce que les clients tiers proposent des fonctionnalités que n’ont pas les apps officielles (jusqu’à temps que Twitter les supprime) ? Ou bien parce que Twitter a tué son client Mac après une longue agonie ? Twitter chercherait à se racheter auprès de sa communauté historique qu’il ne s’y prendrait pas plus mal. Mais c’est sans doute là le cadet de ses soucis, occupé qu’il est à rentabiliser coûte que coûte son service.


avatar aunisien | 

Fidèle à Twitterrific depuis plusieurs années si plus rien ne fonctionne je fermerai mon compte tout simplement car le client natif Twitter est inutilisable ?

avatar LoossSS | 

Moins bien, oui, probablement. Inutilisable, non. Les applis Twitter sont utilisées par des millions d'utilisateurs qui ne se posent pas trop de questions..

avatar Amaczing | 

Je ne comprends pas pourquoi Twitter a du mal à être rentable un minimum

avatar oomu | 

parce que la pub rapporte peu et que je la filtre.

avatar toms | 

Y'avait aussi "l'Api c'est tout..."

avatar Picaweb | 

10/10 pour le titre !
me donne envie de manger des bonbons

avatar Powerdom | 

@PicaWeb

Ha merci ? je ne l’avais pas vu !

avatar EBLIS | 

Ah oui excellent titre @Stéphane, je n'en avais compris que la moitié :-D

avatar Oracle | 

Twitter est pris dans les sables mouvants et décide que la meilleure façon d’en sortir est de s’agiter stupidement. Regardons cette lente agonie...

avatar marenostrum | 

il est utilisé par toute la planète et y a pas d'autres qui font la même chose. ils vont tout couper pour les tiers, mais ils y vont graduellement.

avatar PomBreizh | 

@marenostrum

Toute la planète moins un.

avatar Darwin04 | 

@PomBreizh

Moins deux

avatar misterbrown | 
avatar romainB84 | 

Personnellement j’utilise tweeter uniquement comme un agregateur rss. Jusqu’à iOS 10, j’utilisais safari sur iOS comme client tweeter qui m’allait super bien (lien partage de safari) mais Apple a décider de supprimer cette superbe fonction avec iOS 11... du coup j’ai essayé le client officiel de tweeter ....
En dehors des pubs tout les 4 articles, le reste m’allait très bien!
Mais c’était quand même trop... du coup twitterific me convient à la perfection (pour mon usage) et la perte de ces fonctions ne m’en fera pas changer vu que je ne m’en servait déjà pas avant !!

avatar Rin-Kun | 

Pour le moment, je garde mon compte…
Je verrai dans le temps si effectivement mon utilisation du site change ou non.
Et je déciderai à partir de ça si oui ou non je clôture mon compte.

avatar radeon | 

Je suis fan du titre moi aussi :)

avatar Mike Mac | 

"Twitter : l'API qui déchante", c'est un bon titre...

Vous auriez pu essayer aussi "Twitter : Your know what ? I'm API ! "

avatar stefhan | 

? le titre
? l’article

? twitter

avatar ancampolo | 

Twitter en terme de flux actu sont imbattable et je comprends ils font comme tous ils referment leur eco systeme pour en garder le controle.
A mon avis la loi sur les données ne va faire que verrouiller notre monde enfin l’europe.
C’est l’occasion de sortir un twitter europeen.

avatar dove38 | 

On sent énormément votre sentiment personnel dans tous ces articles sur Tweeter, alors que plus de neutralité et de distance serait préférable pour avoir un avis éclairé sur le sujet…

Quant à la recherche de rentabilité, c’est le but de chaque entreprise. Faites une comparaison avec votre structure, et vous comprendrez rapidement pourquoi ils se comportent comme ça : il faut payer les salaires, les frais de développement, de recherche, les serveurs, la maintenance, et pour le moment, seuls les actionnaires financent tous ces services…

On pourrait dire exactement la même chose de votre application depuis que la publicité s’immisce de partout, que les articles sponsorisés se multiplient, ou l’apparition de plus en plus de publireportages (à forte coloration publicitaire) qui ne disent pas leur nom (Amazon, accessoiristes divers,…)

Pour aller plus loin dans la comparaison, accepteriez vous une application ou un service proposant tous vos articles et l’accès à tous les services que vous proposez, avec plus de fonctionnalités, MAIS en coupant vos publicités (et donc les revenus qui vont avec) ? Absolument pas !

Si l’on veut conserver un service gratuit en tant qu’utilisateur, on accepte les désagréments, sinon, on passe à la caisse.

Je suis sûr que sous cet angle, vous partagerez mon point de vue

avatar Yil2201 | 

@dove38

C’est pas faux...

avatar WBH | 

@dove38

?

avatar stefhan | 

@dove38

Entièrement d’accord.

Malheureusement les gens ont des œillères et refusent de voir la réalité devant eux. Et préfèrent râler et continuer à utiliser un service en toute connaissance de cause. Et profiter de la « gratuité ». Et râler.

Mais la faute incombe aussi à Twitter qui aurait dû chercher à rentabiliser ses services plus tôt.

avatar madzed73 | 

@stefhan

Euh des œillères pas ornières ?

avatar stefhan | 

@madzed73

Ah oui ça a s’est « corrigé » par derrière et effectivement c’est des œillères ?

avatar madzed73 | 

@stefhan

?

avatar ssssteffff | 

@stefhan

Le problème n’est pas tant la gratuité que Twitter reniant tout ce qui a fait sa force. L’apparition de ces clients tiers a considérablement changé la manière dont les utilisateurs interagissent avec Twitter, et leur rapport à l’information. A l’époque où seul le client web existait, et le seul moyen d’interagir sur téléphone étaient les SMS, Twitter était beaucoup plus confidentiel. La création des premières application tierces leur a permis de développer les interactions sur leur service, créer un écosystème et avoir des utilisateurs captifs. Au tout début de l’iPhone personne n’allait sur Twitter dans les transports, l’apparition de la première application Twitter (Tweetie, en 2010) a changé le rapport de leurs utilisateurs à leur service (sans compter les innovations en matière d’interactions et d’UI/UX, comme le pull to refresh repris partout depuis).

Twitter n’a jamais daigné développer des applications et s’est toujours reposé sur les développeurs tiers pour développer leur service et leur base utilisateur, ainsi que trouver les nouveaux usages, et aujourd’hui ils leurs disent « merci les gars, c’était bien sympa, dorénavant on va se passer de vous ». Et c’est ça qui crée la polémique.

Je pense que beaucoup d’utilisateurs sont prêts à payer pour Twitter (certains l’ont déjà fait, notamment les utilisateurs de Tweetbot, qui font partie des plus impactés par le bridage imposé par Twitter), mais certainement pas les 11€/mois évoqués dans l’article, il ne faut pas oublier que Twitter ne produit AUCUN contenu, tout ce qui s’y trouve est produit par ses utilisateurs, il ne s’agit que d’une plateforme d’échange et de partage et son intérêt est sa communauté. Cela n’a rien à voir avec MacG qui finance son contenu par la pub ou les abonnements, abonnements auxquels tu peux souscrire si tu adhères à la ligne éditoriale pour continuer à avoir des informations de qualité. Payer Twitter pour avoir des liens vers des articles protégés par un paywall n’a pas vraiment de sens. La seule raison de payer est d’accéder à des fonctionnalités plus poussées qu’un simple flux RSS, et cela passe par les clients (tiers ou officiels, peu importe).

avatar Lucas | 

@ssssteffff

Tout est dit ??

avatar EBLIS | 

"L’apparition de ces clients tiers a considérablement changé la manière dont les utilisateurs interagissent avec Twitter, et leur rapport à l’information."
"Au tout début de l’iPhone personne n’allait sur Twitter dans les transports..."

Toutes les utilisateurs n'ont pas eu de clients tiers. Pourquoi aussi dire "personne" à moins d'avoir les chiffres officiels sous les yeux ?

avatar oomu | 

"On sent énormément votre sentiment personnel dans tous ces articles sur Tweeter, alors que plus de neutralité et de distance serait préférable pour avoir un avis éclairé sur le sujet…"

la neutralité c'est pour les faibles. Il manque un label clair que ce sont des articles éditoriaux et d'opinions, c'est tout.

"Quant à la recherche de rentabilité, c’est le but de chaque entreprise."

l'univers tout entier est au courant. c'est rabaché et hurlé à la face des enfants dés le primaire.

Mais, ce n'est pas notre problème. (je m'en fous complètement de si twitter ou nestlé coulent)

"Faites une comparaison avec votre structure, et vous comprendrez rapidement pourquoi ils se comportent comme ça "

ils le savent. maintes fois expliqués au fil d'articles sur des années l'économie du Web 2.0

": il faut payer les salaires"
pas le mien

"les frais de développement"
pas mon développement.

"seuls les actionnaires financent tous ces services…"
gloire à eux Aux Magnifiques Actionnaires, Alpha et Omega de l'activité du humaine et du moteur de la Société. Laissez moi me frotter à votre jambe.

"On pourrait dire exactement la même chose de votre application depuis que la publicité s’immisce de partout"

mais on le fait. Je n'arrête pas en fait.

", que les articles sponsorisés se multiplient, ou l’apparition de plus en plus de publireportages (à forte coloration publicitaire) qui ne disent pas leur nom (Amazon, accessoiristes divers,…)"

les publireportages sont en fait signalés sur macg ("sponsorisé") même si c'est discret évidemment. Je le scrute et je filtre.

MacG a la réponse : Abonnez vous ! Ce que ne permet pas Twitter (à un coût réaliste et communiqué au grand public).

"Pour aller plus loin dans la comparaison, accepteriez vous une application ou un service proposant tous vos articles et l’accès à tous les services que vous proposez, avec plus de fonctionnalités, MAIS en coupant vos publicités (et donc les revenus qui vont avec) ?"

Nul n'a forcé la main de Twitter. Twitter a même écrit les apis, les docs, etc. Quand cela lui servait pour créer l'engouement.

Mais encore une fois, si une telle application utilisait pour igen/macg, je l'utiliserai sans sourciller jusqu'à ce qu'on me la tue.

"Si l’on veut conserver un service gratuit en tant qu’utilisateur, on accepte les désagréments, sinon, on passe à la caisse."

Ou on l'abandonne. Quantité de trucs ont été abandonnés. Ils n'étaient que des trucs.
On peut aussi tricher avec (filtrer, scripts, privoxy, etc).

"Je suis sûr que sous cet angle, vous partagerez mon point de vue"

Essentiellement, la réponse la plus sincère est: Mais on s'en fout de l'intérêt de Twitter. Ce n'est pas mon problème. Ils peuvent faire banqueroute, sans moi.

avatar Bigdidou | 

@oomu

"Abonnez vous ! Ce que ne permet pas Twitter (à un coût réaliste et communiqué au grand public)."

A mon avis, c'est vraiment l'option qui manque à tous ces réseaux sociaux : un abonnement (comme tu le précises à un coût "réaliste") qui permet d'échapper aux pubs.
Les très rares fois où je les fréquente, je suis effaré de la quantité de pollution qu'on y trouve. C'est un peu comme aller sur une plage en pleine marée noire : faut vraiment aimer la plage ou le mazout pour y trouver du plaisir ou de l'intérêt.

avatar oomu | 

sur mobile et mac, le jour où twitterrific ou tweetbot seront inutilisables, j’arrêterai twitter.

avatar ecosmeri | 

Jamais compris l'intérêt de twitter...mais bon.

avatar Initiatik | 

+1

avatar pat3 | 

Toujours les mêmes qui viennent sur un fil qui ne les concernent pas *a priori* (si tu ne comprends pas l'intérêt de Twitter, pourquoi venir commenter un article sur Twitter ?).
Mais on va faire comme si c'était une *vraie* question :
- si tu t'informes à de (très) nombreuses sources récurrentes;
- si tu suis/discutes avec beaucoup de personnes dans tes différents domaines d'intérêt;
- si tu apprécies de recevoir des infos récentes des cadors de tes domaines d'intérêt ;
- si tu as besoin d'informations dans ton activité principale que tu n'obtiens pas par ton environnement direct.
En bref, si tu as une veille informationnelle qui dépasse le cadre de tes interactions directes et de tes lectures locales, Twitter a un intérêt.
Mais si ça ne t'intéresse vraiment pas… libre à toi de commenter les billets qui t'intéressent vraiment et de nous éclairer sur ces sujets, où j'irais s'ils m'intéressent ;-)

avatar Mike Mac | 

J'ai encore une nouvelle idée de titre à cause de l'oiseau en photo et en pensant à un de ces cousins :

Twitter : Vautour P' API !

avatar BitNic | 

C'est quoi Twitter ?... Un plug anal !?

avatar yasuo87 | 

Faut espérer que les développeurs des clients tiers payants vont faire un ptit geste a leurs clients vu la grosse perte de fonctions.

CONNEXION UTILISATEUR