Affinity Publisher : le logiciel de PAO de Serif en bêta fin août

Mickaël Bazoge |

Petit à petit, Serif bâtit une véritable alternative à la suite créative d’Adobe pour les graphistes et les studios de PAO. Après le bitmap (Affinity Photo) et le vectoriel (Affinity Designer), les développeurs mettent la dernière touche sur Affinity Publisher, l’ultime brique puisqu’il s’agit d’un logiciel de mise en page.

Maintenant que le Mac et l’iPad sont à parité (Affinity Designer ayant finalement été livré aujourd’hui sur la tablette), Serif a un peu plus de temps pour s’occuper de Publisher. Et quoi de mieux pour faire monter la sauce que de partager une vidéo du logiciel en action !

De ce qu’on peut en voir, Affinity Publisher s’annonce rudement bien, avec les outils indispensables de placement d’images, de texte et de colonnes, des options avancées de gestion de la typographie et de tableau. Le studio distille les informations au compte-goutte sur le sujet, la dernière vidéo de teasing en date ayant été partagée en décembre dernier.

Pour tous ceux qui n’en peuvent plus d’attendre, voici une raison d’espérer : la société met en place un programme de bêta test. La première mouture, gratuite, sera disponible fin août et on peut s’inscrire à la liste de diffusion dès maintenant.


avatar tbr | 

J’attends la sortie avec impatience.

avatar frankm | 

J'adore Affinity Photo & Designer.
Il manque le support HEIF.
Et les fenêtres de dialogue reflètent que l'application existe sur Windows. Un peu comme iTunes

avatar stefhan | 

WoW ! ?

avatar YSO | 

Ils font vraiment de l’excellent boulot.

avatar pim | 

Super. Depuis le temps qu’on l’attends !

On ne s’attendait pas aux versions iPad, et elles sont géniales toutes les deux (en apparence pour la deuxième, pas encore testée), donc je suppose que cette troisième app va elle aussi avoir sa version iPad - ça promet.

avatar Fennec72 | 

Pour que la solution Affinity soit parfaite, il manque une version locale d’un équivalent de la bibliothèque iCloud pour partager palettes, styles et images entre les trois applications.

avatar pomme-analogique | 

Il y a une année, j’avais peur de laisser tomber Adobe (en faveur de Affinity Photo & Designer)... aujourd’hui je ne reviendrai pour rien au monde sur Adobe ! Ces deux logiciels sont mieux qu’une alternative ; ils sont de réels logiciels pour la photo et le vectoriel que j’utilise désormais au quotidien. J’adore !
PS : Ils pourraient faire une alternative à feu Aperture et là, le monde serait à nouveau parfait !

avatar reborn | 

@stefhort

Je cherche un équivalent à l’outils déformation de la marionette sous AP... si tu as une combine je suis preneur..

avatar bl@ck warrior_69 | 

Et après Publisher, on croise les doigts pour un Affinity Aperture !!!

avatar iPop | 

@bl@ck warrior_69

C’est Affinity photo. Il y a des type d’interface.

avatar Yohmi | 

@iPop

C’est difficilement comparable. Pas de gestion de catalogue, et des fonctions photo qui manquent vraiment de finesse. C’est excellent pour faire de la composition ou de la retouche, mais franchement inadapté pour faire de la photo comme le permettent Lightroom et feu Aperture. Il y a de quoi traiter sommairement des RAW, avec leur « Develop Personna », mais ça ne remplace pas une utilisation avancée d’Aperture.

Ça sera peut-être au menu de la version 2 d’Affinity Photo, mais pour l’instant Affinity Photo c’est le remplaçant de Photoshop, pas de Lightroom / Capture One / Aperture.

avatar occam | 

@Yohmi

L’app qui s’annonce comme un remplaçant d’Aperture (ou de Lightroom, si l’on souhaite un workflow sans Adobe) est actuellement Luminar. Avec un catalogueur annoncé qui devrait sortir bientôt.
De version en version, Luminar s’étoffe et se bonifie à une allure qui n’était pars forcément prévisible quand feu MacPhun — maintenant Skylum — lança son logiciel.
Comme beaucoup, j’ai prisi part au β de la Nik Collection reprise par DxO, qui s’avéra frustrant et décevant. Or la conclusion de nombre de participants fut qu’en l’état, on serait mieux servi par un workflow intégré Luminar qu’un workflow classique Aperture+ Nik.

Capture One, évidemment, est non seulement une autre pointure, mais une autre approche.
Personnellement, je trouve les deux indispensables, surtout depuis que C1 permet de travailler directement sur la prise, ce qui est extrêmement pratique en laboratoire.

avatar jean_claude_duss | 

@occam

Luminar sur iPad ??

avatar ZANTAR2054 | 

Serif, l’alternative à Adobe est de plus en plus crédible.

avatar highboot | 

Enfin si j’ose dire!
Déjà de bons produits sur le marché. Rapport qualité prix imbattable. Cela promet!

avatar Almux | 

Je suis déjà sur les rangs!
Publisher est le dernier maillon qui me retient à Adobe. Les documents PSD et AI s'échangent sans problème avec d'autres utilisateurs. Tous mes travaux faits avec Affinity Photo et Designer passent sans autre chez les collègues et imprimeurs.
Petits prix et PAS d'abonnement!

avatar vrts | 

Je croise les pattes pour que cette suite d'app fasse son trou, je commence à ne plus en pouvoir de l'UI vieillotte et figée de Photoshop et Illustrator...

avatar hoovertoulouse | 

Mode espoir : Un Affinity Web pour remplacer Muse assassiné par Adobe !

avatar Strix | 

Si le logiciel fait correctement le boulot (j'en demande pas beaucoup), je pourrais enfin entamer sereinement une procédure de divorce avec Adobe et ses logiciels !

avatar Hasgarn | 

J'attends Publisher depuis tellement longtemps !

Et du coup, comme hoovertoulouse, j'espère une incursion d'Affinity dans le web et les outils wysiwyg. Peut être rudement intéressant :)

avatar nasser1 | 

Bravo
Je vais me laisser tenter

avatar phil3 | 

Est-ce que par hasard il saura ouvrir les fichiers InDesign ? En particulier ceux des très anciennes versions. J'ai des anciens fichiers dont j'aimerais bien retrouver le contenu mais je n'utilise plus InDesign.

avatar phil3 | 

Ah les premières versions d'InDesign... je faisais parti d'un groupe d'utilisateurs avec Branislav Milic. On s'entraidait pour contourner les bugs en partageant nos solutions. Branislav remontait les bugs rencontrés à Adobe. Toute une époque...

Adobe venait à l'époque contrer la politique de Quark. Malheureusement Adobe a aujourd'hui la même politique que Quark avait.

CONNEXION UTILISATEUR