Affinity s’attaque à la publication avec Publisher

Nicolas Furno |

Affinity Publisher est désormais finalisée et disponible sur le Mac App Store et sur le site de l’éditeur pour 43,99 € (prix de lancement). Après la photographie avec Affinity Photo, et après le dessin vectoriel avec Affinity Designer, l’entreprise complète son offre avec cet outil dédié à la PAO, la publication assistée par ordinateur.

Affinity Publisher en action.

C’était la dernière grosse brique qui manquait à Affinity pour affronter complètement Adobe. Pour 132 €, on peut acheter des licences perpétuelles des trois logiciels et obtenir une solution complète et cohérente, avec des liens entre chaque élément grâce à la fonction « StudioLink ». Vous pouvez retoucher une image dans Affinity Photo, l’intégrer à un document Affinity Publisher et tous les changements dans l’éditeur de photos seront répercutés dans l’outil de PAO. Et si vous créez une forme vectorielle dans Affinity Designer, elle pourra aussi être exploitée dans ce nouveau logiciel, vous avez compris l’idée.

Pour ne rien gâcher, Affinity ne néglige aucune plateforme. Sa nouvelle app est disponible dès aujourd’hui sur macOS et Windows, et une version iPad est prévue pour 2020. En attendant, vous pouvez utiliser les versions iPad d’Affinity Photo (17,99 €) et Affinity Designer (17,99 €) pour ouvrir et modifier des documents Affinity Publisher sur iOS.

Gestion avancée des polices.

Pour le reste, la liste de fonctions prises en charge par cette version 1.0 d’Affinity Publisher est longue et impressionnante. L’app est créée depuis trois ans et en bêta publique depuis près d’un an et les apps d’Affinity sont toutes complètes et bien pensées. Même s’il manquera sans doute quelques fonctions ou options des vétérans de la catégorie (InDesign chez Adobe, ou bien Xpress chez Quark), c’est un outil professionnel qui doit permettre de créer des affiches, notices et même magazines dès aujourd’hui.

Pour le lancement, Affinity Publisher est proposé à 43,99 € sur le Mac App Store et sur le site de l’éditeur, pour macOS et pour Windows. À terme, le logiciel sera vendu 54,99 € et une licence vous donne droit à toutes les mises à jour de la version 1.x.

Affinity Publisher nécessite un Mac sous OS X 10.9 au minimum. Un Mac équipé de 4 Go de RAM et d’un Core 2 Duo sera compatible, mais n’espérez pas des performances délirantes avec une telle configuration. À l’autre extrême, Affinity gère les eGPU et devrait être prêt pour le Mac Pro et son écran. L’interface est traduite en français.

avatar Hasgarn | 

Préco passée, j’attends de pouvoir utiliser à fond ce logiciel ?

avatar DuBrechaud | 

Bonsoir,
J'utilise la version bêta depuis un moment et c'est vraiment un super logiciel qui complète parfaitement Photo et Designer.
Merci à eux, surtout à ce prix.

avatar Lucas | 

@DuBrechaud

Est-ce que ça peut remplacer Illustrator (ou plutôt, lequel peut remplacer Illustrator au mieux) ?

Je ne l’utilise pas, mais dans mon équipe c’est le seul logiciel qui est apprécié pour la PAO (en version piratée...), et je ne veux pas devenir dépendant de Adobe... pour le moment je me contente de Pages qui permet de faire des choses géniales quand même.

Mais maintenant j’hésite entre Designer et Publisher...

Besoin principal : plaquettes et affiches pour une association très active.

Merci beaucoup ! ?

avatar gwen | 

@Lu Canneberges

Dans ton cas, c’est plutôt vers Designer que tu dois te tourner pour remplacer Illustrator.

avatar iPop | 

@Lu Canneberges
pour le moment je me contente de Pages qui permet de faire des choses géniales quand même.

Essaye Keynote, c’est mieux que Pages

avatar Lucas | 

@iPop

Je l’utilise aussi, mais il manque des fonctions de gestion du texte :/

avatar iPop | 

@Lu Canneberges

Tu parles de quoi ?

avatar Lucas | 

@iPop

Il me semble qu’il m’avait manqué la possibilité de réduire l’espace entre les caractères par exemple (sur Numbers aussi)

avatar iPop | 

@Lu Canneberges

Oui en effet il manque l’habillage et l’espacement des lettres actuellement. C’est pas très grave, on peut largement s’en passer.

avatar Dimemas | 

euh quand même ...

avatar Lucas | 

@iPop

Après la grande supériorité de Pages/Keynote c’est la possibilité d’avoir un document partagé en ligne avec juste un lien, sans que les destinataires n’aient besoin d’installer un logiciel ou de payer... là je ne connais aucune alternative au niveau !

avatar iPop | 

@Lu Canneberges

Oui Keynote peut facilement devenir une plateforme de partage.
Et c’est très pratique à manié pour le texte.
Mais aussi sa grande force sont ses maquettes.

avatar tbr | 

@Lu Canneberges

Si tu parles de Affinity Designer, elles sont bien présentes. Je monte un gabarit d’affiche assez complexe sur mon iPad Pro histoire d’éprouver ce soft — et voir aussi ses limites... Il y en a ! — et je te confirme qu’on peut gérer le texte.

Pas testé sur la version Mac car il est dans mon sac et j’ai la flemme.
Je t’en parle (avec la version iPad) :

Si tu sélectionnes le texte que tu veux modifier, à droite, dans les menus verticaux, tu as le A (pour texte) et ses sous-menus « caractères » et « paragraphes » contiennent chacun de quoi faire ton bonheur. Par exemple, sous les différents choix de polices, de graisses, d’alignements et couleurs proposés, tu as l’option « positionnement » sous « caractères ». Dedans, tu y trouveras ton bonheur : les crénages, interlettrage (ou approchèrent), etc.

avatar gwen | 

@tbr

Je pense qu’il parlait plutôt des l’imitation de Keynote par rapport à Numbers.

avatar tbr | 

@gwen

Je pense que tu as raison.

avatar Dimemas | 

attendez là ...
vous êtes sérieux ???

avatar occam | 

@Lu Canneberges

"Besoin principal : plaquettes et affiches pour une association très active."

Dans ce cas précis, la solution à préconiser serait bien Publisher.

Designer est le logiciel d‘Affinity qui correspond à Illustrator ; mais pour des plaquettes et affiches (sauf si composées principalement de dessins originaux complexes), tant Illustrator que Designer ne sont pas la catégorie d’outil la mieux adaptée.

Avec la panoplie Affinity à -20% et les démos parfaitement fonctionnelles, pourquoi ne pas faire un essai ?

avatar Finouche | 

@occam

Je dirais l’inverse, Designer (tout comme Illustrator) sera bien plus souple et efficace pour la création d’affiche et autres documents de ce type.

Publisher (comme Indesign) est plus indiqué pour la compo de documents avec de nombreuses pages.

avatar occam | 

@Finouche

On pourrait en conclure simplement que nos habitudes, expériences, préférences et méthodes divergent, et en rester là.

Mais si l’on consulte les tutoriels Adobe, que préconisent-ils ? Pour la mise en page, indépendamment du nombre de pages, InDesign, surtout dès que le texte atteint une certaine complexité.

Y a-t-il des affiches ou plaquettes impossibles à réaliser avec l’un ou l’autre de ces outils ? À ce niveau, certainement pas. L’OP indique travailler à présent avec Pages. On peut en déduire que là où Pages suffit, tant Designer que Publisher feront l’affaire, avec brio. Au prix abordable des outils Affinity, on ne peut que conseiller à chacun de les essayer et de voir quelle approche convient le mieux.

avatar Finouche | 

@occam

" Au prix abordable des outils Affinity, on ne peut que conseiller à chacun de les essayer et de voir quelle approche convient le mieux."

Sans aucun doute.
Pour le reste ça n’était que mon avis et 30 ans d’utilisation de ces outils.
Il est bien plus facile et rapide de manipuler de courts textes et tout ce qui va autour dans Illustrator/Designer que dans Indesign (je n’ai pas testé longuement Publisher).
Une affiche ce n’est pas « du texte complexe ».

avatar Dimemas | 

@ occam :
bah si tu veux te prendre la tête et perdre un temps fou en faisant un truc simple comme bonjour, ta solution est parfaite.

Mais effectivement, chacun fait comme il veut (ou peut)
Mais en attendant, vous êtes prêt à prendre des ordinateurs qui sont vendus à des prix exhorbitants mais vous couinez pour une suite adobe... en disant que page et keynote sont une super solution ...
Avouez que c'est assez drôle

avatar iPop | 

@Dimemas
en disant que page et keynote sont une super solution ...

Je dirais Keynote peut très bien faire pour des Document a multiple page. Couplé avec une app de graphisme on peut faire vraiment de belles choses.
Keynote a la particularité de pouvoir partager, communiquer le document avec quelqu’un d’autre.
Son potentiel est sous exploité par Apple. Pages c’est pire.

avatar mediapress | 

non mais là, on est en train de comparer l'équivalent de PowerPoint avec inDesign...

avatar iPop | 

@mediapress

C’est le même principe. Indesign a juste plus de fonctionnalités.
Si t’en a pas besoin, l’autre est suffisant.
J’ai une amie qui retouche ses photos de dent avec Photoshop, Aperçu pourrait largement suffire au vu du prix de l’autre.

avatar mediapress | 

Page, Keynote, Powerpoint, etc... ne sont pas des logiciels PAO, ce sont des outils de présentation très simples, ce sont des logiciels qui n'ont pas la même utilité...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR