Carbon Copy Cloner gère les instantanés d'APFS dans ses sauvegardes

Florian Innocente |

Carbon Copy Cloner reçoit une mise à jour importante pour tirer partie des "instantanés" permis par APFS, le nouveau gestionnaire de fichiers de macOS High Sierra.

Testée depuis quelques semaines, cette révision 5.1 du logiciel de sauvegarde est maintenant finalisée et elle intéressera tout le monde, mais en particulier ceux qui utilisent le dernier système d'Apple avec des SSD. Il faut rappeler que les Mac contenant des disques durs n'ont toujours pas récupéré leur compatibilité avec Apple File System pour ce type de volumes.

Les instantanés représentent autant de points de sauvegardes de votre volume principal avec la capacité de restaurer une installation logicielle complète en cas de crash du disque ou si vous devez revenir sur un système précédent.

À l'origine, ces "photographies" sont gardées par macOS en local sur votre volume principal, mais elle peuvent aussi être utilisées depuis des volumes de sauvegarde gérés par Carbon Copy Cloner. Et il vaut mieux en profiter, si d'aventure votre disque de travail principal venait à rendre l'âme sans signe annonciateur.

L'éditeur consacre une longue page d'explication, maintenant traduite en français, sur cette nouvelle fonction, ainsi que ses avantages vis-à-vis de Time Machine. Ce dernier opère sur le même principe mais avec moins de liberté pour l'utilisateur.

Bombich explique qu'avec son logiciel il y a moyen de définir la durée de conservation des instantanés (en heures, jours ou semaines) et de décider quel espace de stockage doit rester libre sur le(s) support(s) de stockage. Rien n'empêche d'aller supprimer manuellement ces points de sauvegarde (en plus d'en parcourir la liste).

La mise à jour 5.1 est gratuite, quant à Carbon Copy Cloner il est vendu 33,85 € avec une interface traduite en français (version démo).

avatar r e m y | 

la creation d'instantanés suppose que le disque de sauvegarde soit au format APFS. Il est donc preferable que ce soit un SSD, Apple ne conseillant pas de passer en APFS un disque dur à plateaux.

avatar Avenger | 

"Apple ne conseillant pas de passer en APFS un disque dur à plateaux."

Bizarrement, je me suis retrouvé avec un petit disque externe traditionnel (donc pas SSD) que High Sierra n'a pas hésité à le passer de HFS+ à APFS sans me demander quoi que ce soit!

Ce disque contient juste des données.

avatar r e m y | 

@Avenger

C'est étonnant car HighSierra ne convertit jamais seul un disque quelconque.
La seule conversion automatique se fait sur le disque d'installation de HighSierra au moment de l'installation si ce disque est un SSD.

avatar C1rc3@0rc | 

@r e m y

De ce qu'affirme Avenger on ne peut pas exclure que ce soit un bug aléatoire de MacOS HS 10.13... après ceux d'APFS concernant les mots de passe et la perte de données, etc, ça serait pas très étonnant.

avatar C1rc3@0rc | 

@r e m y

Excellente remarque.
On va meme ajouter qu'il faut que le SSD qu'on veut formater en APFS soit un SSD Apple...
D'un autre coté un disque de backup ça a plutot interet a etre un disque mecanique aujourd'hui ne serait ce que pour la capacité et le tarif...
M'enfin, bon, Bombich fais tres bien son travail et on doit saluer son effort de supporter (et surement de prendre sur lui) la bouse qu'est APFS.

Car APFS est un iceberg embarqué dans un Titanic (MacOS HS 10.13)
La bonne nouvelle c'est que d'ici 5 semaines MacOS 10.13 sera enterré et Apple tentera tout pour le faire oublier et imposera Mac OS 10.14...

On va esperer qu'il en soit de meme pour APFS.

«Il faut rappeler que les Mac contenant des disques durs n'ont toujours pas récupéré leur compatibilité avec Apple File System pour ce type de volumes. »
Personne ne va blamer Apple de vouloir preserver ses clients d'une catastrophe, meme si cette action arrive a posteriori face a la grogne des utilisateurs et les corruptions de donnees...
Apple a reconnu le danger que represente APFS, et l'a retiré des disque mecaniques et des disques hybride (Fusion Drive) c'est au moins le positif de l'histoire.

avatar Le docteur | 

"On va meme ajouter qu'il faut que le SSD qu'on veut formater en APFS soit un SSD Apple..."
Tu peux expliciter ?

avatar Bigdidou | 

@Le docteur

Ben il va avoir du mal a expliciter, parce que c'est une connerie de plus, dans une réponse globalement à coté de la plaque.
Toujours dans le désir obsessionnel de dézinguer les OS Apple (dont il explique continuer être utilisateur régulier), il saute sur n'importe quelle occasion pour débiter ses TOCs,sans chercher à comprendre (s'il le peut) ce dont il s'agit, voire même en ignorant tout du sujet.

avatar Le docteur | 

Oui, c'est vrai qu'en voyant l'auteur j'ai failli ne pas envoyer mon message.

avatar Bigdidou | 

@Le docteur

"Oui, c'est vrai qu'en voyant l'auteur j'ai failli ne pas envoyer mon message."

Et moi, j'ai failli envoyer le même que le tien avant d'avoir vu que tu avais fait le boulot. :D

avatar C1rc3@0rc | 

@Bigdidou

A part ta compulsion haineuse et systématique envers moi tu as quelques chose a apporter en rapport avec le sujet de l'article ?

Si tu ne supporte pas la lecture de mon pseudo, tu n'as qu'a masquer les commentaires que je poste. Tu commences a verser dans le harcèlement et l'idee fixe...

avatar C1rc3@0rc | 

@ Le docteur

«Tu peux expliciter ?»

Oui, mais ça va devenir tres technique, long et sujet a commentaires réactifs épidermiques des troll supposant que l'expression de leurs émotions présente un intérêt considérable pour tous les lecteurs, oubliant qu'on est sur un site technologique...

Donc j’abrège: APFS est un gestionnaire de fichier qui a été développé pour iOS et qui a pour objectif annoncé d'etre optimisé pour le SSD des materiel iOS. Apple l'a developpé pour son architecture matérielle propriétaire et fermée. Récemment on a eu un article sur le fait que APFS developperait une fonction de défragmentation spécifique au SSD et quand on connaît un minimum le sujet cela ne peut s'appliquer qu'a un bas niveau materiel qui implque que APFS s'applique sur des SSD construit par Apple (ce qui est le cas avec les SSD en composants repartis sur les derniers Mac)

Apple a tenté de toute évidence de porter APFS sur Mac et de l’étendre a d'autres support que ses SSD, avec les déboires que l'on connaît et maintenant Apple inactive APFS des DD et FusionDrive (pourtant conçu par Apple).

De plus l'ecrasante majorité des fonctions de APFS sont assurées sur Mac par HFS+ et les services ajoutés au fils des annees a MacOS. Et ça marche sur tous les supports et meme en réseau ansi que sur... SSD.

Conclusion: APFS n'est a utiliser que sur les SSD originaux des materiels Apple.

Prediction: je peux me tromper, mais APFS va très certainement reposer de plus en plus sur une puce maison d'Apple qui va servir a contrôler le démarrage du Mac et servir de contrôleur SSD. On va donc vers une spécialisation de APFS qui exclura les produits tiers...

avatar Le docteur | 

Mais pour l'instant ce ne sont que des suppositions. Tu ne peux pas affirmer ça comme une vérité assurée.

avatar petergab | 

@C1rc3@0rc
tu es certain de ce que tu avances ?
Tu mets en APFS n'importe quel disque, qu'il soit SSD ou mécanique.
Sauf TimeMachine, en APFS il en fonctionne pas...
Je n'ai pas refait l'essai avec la dernière version de High Sierra, cela a peut-être changé.
Aucune corruption de données ici, tous les disques sont en APFS sauf TimeMachine et ça roule sans problème...

avatar Bigdidou | 

@C1rc3@0rc

"On va meme ajouter qu'il faut que le SSD qu'on veut formater en APFS soit un SSD Apple..."

Ben non.

"M'enfin, bon, Bombich fais tres bien son travail"

Auquel tu n'as rien compris et que tu n'utilises manifestement pas.

avatar tleveque | 

Je crois qu’il y a une incompréhension ici.
CCC se sert des snapshot apfs pour faire son backup. Donc juste avant de démarrer le clone, il crée un snapshot de la source. Et le clone est fait à partir de ce snapshot. Ce qui assure que même si durant le clone vous continuez à vous servir du Mac et que vous faites des changements, ceux-ci ne perturberont pas la copie. Il n’en feront pas partie. Ça assure donc l’intégrité du backup.
C’est tout. Et ce snapshot est fait sur la source. C’est complètement indépendant de la cible.

avatar Bigdidou | 

@tleveque

Voilà.
Il suffit de connaitre CCC et de l'utiliser pour comprendre cette évidence.
Mais connaitre ce dont il s'agit pour commenter une news qui permet de troller sur macOS, c'est trop demander à certains...

avatar r e m y | 

@tleveque

Non. L'utilisation d'un instantané de la source comme source du clonage (pour pouvoir continuer à bosser sans impact sur la sauvegarde de CCC) était déjà le fonctionnement de CCC depuis une version ou deux. La nouveauté est ailleurs...Relis la note technique détaillée qui est mise en lien de l'article.
Désormais CCC active la gestion des instantanés APFS sur le disque de destination et utilise les snapshots qu'APFS crée sur le disque de destination pour que le clone réalisé soit une sorte de "TimeMachine". C'est la grosse évolution de cette nouvelle version.

A chaque sauvegarde incrémentielle, il crée un nouveau snapshot de la destination.
En cas de restauration on peut donc choisir sur le clone, l'un de ces snapshots pour restaurer éventuellement le clone à une date antérieure à celle du dernier clonage.

D'ailleurs Mike Bombich explique bien que c'est au moment du clonage que le snapshot est créé sur la destination et que même si on a paramétré un snapshot horaire, si on ne clone pas chaque heure on ne retrouvera pas un snapshot à chaque heure sur le clone, mais uniquement des snapshots aux dates et heures auxquelles CCC a actualisé son clone.

C'est une grosse évolution de SafetyNet tirant pleinement parti des possibilités d'APFS. (D'ailleurs le dossier SafetyNet sur la destination est supprimé, remplacé par ces snapshots)

avatar DarthThauron | 

C'eut été ZFS, cela aurait été plus fiable qu'APFS... perso j'utilise des pool ZFS pour les sauvegarde en ligne de commande sur ce qui me reste en serveur mac (Snow Leopard Server) et sous Linux...

avatar petergab | 

"C'eut été ZFS, cela aurait été plus fiable qu'APFS"
sur quoi tu te bases pour la fiabilité de l'APFS ?
Si Apple n'a pas choisi le ZFS c'est qu'il y avait certainement d'autres raisons (non compatibilité avec les mobiles... ?). Outre pouvoir garder le contrôle du format, ou format qui sera introduit dans d'autres appareils futurs. Cela m'étonnerait qu'Apple n'ait pas eu une vision à long terme en choisissant ce format.

avatar C1rc3@0rc | 

@DarthThauron

«C'eut été ZFS, cela aurait été plus fiable qu'APFS... perso j'utilise des pool ZFS pour les sauvegarde en ligne de commande sur ce qui me reste en serveur mac (Snow Leopard Server) et sous Linux...»

On est d'accords, mais il semble qu'Apple ait un problème avec la licence ZFS. Pourquoi Apple a brutalement arreté le support de ZFS alors que la societe avait deja bien avancé le travail?
De plus ZFS est plutôt taillé pour le serveur et le PC devant gérer des gros volumes et flux, alors que la raison d’être d'APFS est d'optimiser l'usage de la NAND sur un appareil mobile sous iOS.

Apres, il est vrai qu'Apple a pompé pas mal sur ZFS ( et d'autres FS avancés du monde Unix/Linux), mais c'est un systeme tres tres loin d'etre mature et d'implementer au mieux ces emprunts.

CONNEXION UTILISATEUR