Windows 10 : Mozilla trouve qu'il est difficile de changer le navigateur par défaut

Mickaël Bazoge |

Si Microsoft offre non pas un mais deux navigateurs intégrés dans Windows 10 (Internet Explorer et Edge), on peut vouloir utiliser Firefox ou n’importe quel autre navigateur avec le nouveau système d’exploitation de l’éditeur. Oui mais voilà, dans Windows 10, il est devenu un peu plus compliqué de choisir un navigateur par défaut. Chris Beard, le CEO de Mozilla, s’en alarme au travers d’un billet sur le blog de la fondation, et dans une lettre ouverte destinée à Satya Nadella.

Il regrette la nouvelle manière de faire de Windows 10 dans lequel un panneau de préférences s’ouvre lorsqu’un navigateur web propose de devenir le butineur par défaut. Cliquer sur le bouton « Définir comme navigateur par défaut », ou fureter dans les préférences du logiciel, emportent l’utilisateur vers des réglages qui peuvent provoquer une certaine confusion chez les moins aguerris.

La sélection est « moins évidente et plus difficile » d'après Chris Beard, cela prend « deux fois plus de clics de souris, de navigation dans le contenu et une sophistication technique pour que les personnes puissent retrouver des choix déjà opérés dans des versions précédentes de Windows. C'est confus, la navigation est difficile et il est facile d'être perdu ». Pour appuyer son propos, le CEO s'est fendu d'une vidéo illustrant le problème (un didacticiel est aussi disponible) :

Ce nouveau comportement de Windows 10 a sans nul doute été mis au point pour des raisons de sécurité, mais aussi, peut-être, pour pousser les utilisateurs à se servir de Edge. Beard se dit très déçu de voir Microsoft reculer ainsi sur le choix des internautes et dégrader ainsi l’expérience utilisateur. Il appelle son homologue de Microsoft à revoir la stratégie de Windows 10 en la matière afin de « respecter le droit des gens au choix et au contrôle de leur expérience en ligne en rendant plus facile, plus claire et plus intuitive » la sélection du navigateur.

Du côté de Microsoft, c’est le statu quo. Dans une déclaration officielle, l’éditeur explique avoir mis au point un système simple pour sélectionner un navigateur par défaut. Mais « si nous apprenons des retours d’utilisateurs qu’il y a des améliorations à apporter, nous le ferons ». Microsoft a déjà eu maille à partir avec les régulateurs, en Europe notamment, à propos du navigateur par défaut. Cette époque est désormais révolue (en même temps que le fameux panneau de sélection du navigateur), mais les mauvaises habitudes ont parfois la vie dure.

avatar Joëh | 

On dirait presque une technique d'enfumage pour obliger les utilisateurs à utiliser leur navigateur maison.
Je trouve la démarche longue et pas clair, alors qu'une simple clique suffisait auparavant.

avatar jipeca | 

C'est vrai que QUATRE clics, en comptant celui qui lance Firefox, c'est proprement intolérable et totalement incompréhensible.
Dites on a affaire a des demeurés, ou quoi ?
Ceci dit, j'imagine que Mozilla voit très bien le danger venir, face à Edge qui l'écrase dans les grandes largeurs, et ils se démènent tant que ça reste encore possible pour sauver les meubles.
Edge, Chromium, Opera, ou même Vivaldi, face a Firefox, franchement, la photo est connue d'avance.

avatar Erravid | 

"C'est vrai que QUATRE clics, en comptant celui qui lance Firefox, c'est proprement intolérable et totalement incompréhensible.
Dites on a affaire a des demeurés, ou quoi ?"

@jipeca: Tiens, quelqu'un qui n'a jamais fait de support utilisateur :-)
Si vous saviez le nombre de personnes qui abandonnent après trois clics.

avatar C1rc3@0rc | 

C'est pas "on dirait presque", c'est bel est bien le cas et c'est surtout ce que Microsoft a toujours fait!

Le seul moment ou il a été simple et dès le départ de choisir le navigateur web c'est suite a la condamnation de Microsoft pour pratique anticoncurrentielle et abus de position dominante.

La justice a imposé un mécanisme de sélection du navigateur qui était simple et efficace. L'impact a été immédiat, Chrome a pris la place de l'infâme Internet Explorer et le Web a enfin pu evoluer vers HTML5.

Aujourd'hui que Microsoft n'est plus contraint -légalement- de donner le choix aux utilisateur, le système monopolistique revient a la course.

Je note, que pendant la phase beta, les testeurs se sont vu répondre face aux critiques, que la difficulté de changer de navigateur était du au statut de beta, mais que cela évoluerait en phase commerciale: cela a effectivement évolué... dans le mauvais sens.

C'est comme pour l'espionnage du client et la collecte de toutes ses donnees et comportements sur les serveurs US de Microsoft: il est possible de desactiver certaines de ces fonctions, mais cela est compliqué et rebutant. C'est une honte
De même que la procédure pour créer un compte utilisateur local et indépendant d'un compte Outlook: c'est possible, mais c'est difficile.

Bref il va falloir que la justice s'en mêlé et mette sous contrainte Microsoft qui n'a toujours pas appris la leçon.

Ceci dit, en terme de fonctionnalite, Edge est tres loin derriere Chrome et Firefox.

avatar fixb | 

Pas étonnant. C'est Microsoft quand même ... Ils veulent redorer leur réputation dans les Browsers avec ce Edge.

avatar en ballade | 

@fixb
Même histoire avec safari et daube iCloud

avatar C1rc3@0rc | 

Safari c'est un navigateur majoritairement open source et qui respecte les standards du WEB.
Edge c'est un navigateur comme Internet Explorer: un soft purement propriétaire qui va rendre captif l'utilisateur.
Faut voir aussi que la dépendance a un compte Outlook est bien pire et plus profonde que ce que propose Apple avec iCloud.

avatar Sostène Cambrut | 

@C1rc3@0rc

Sans vouloir défendre Microsoft, il me semble quand même que Edge est pleinement compatible avec la syntaxe WebKit de Safari, même si c'est pas le même moteur qui tourne derrière. Ça veut dire qu'une page uniquement compatible avec Safari le sera également nativement avec Edge.

C'est comme ça que ça aurait toujours du être d'ailleurs. Et tous les développeurs de navigateurs devraient s'y mettre. Quitte à réécrire la syntaxe HTML/Css sur un tronc commun.

avatar ysengrain | 

"Cliquer sur le bouton « Définir comme navigateur par défaut », ou fureter dans les préférences du logiciel, emportent l’utilisateur vers des réglages qui peuvent provoquer une certaine confusion chez les utilisateurs peu aguerris."

J'étais inquiet, maintenant ça va mieux : on est bien chez μMou

avatar ssssteffff | 

Vous trouvez tous réellement l'écran de réglage des applications par défaut confus ou c'est une réaction épidermique à un changement venant de Microsoft ?

avatar daxr1der | 

@ssssteffff :
C'est exactement ça, je vois pas ou est la difficulté

avatar DeaDPooL | 

@ssssteffff :
Non, en plus d'être confus, il est illogique,
Utilisant Firefox, à son premier lancement sur 10, il me demande si il doit être par défaut, je valide et l'écran présenté s'ouvre.
Je le ferme sans modifier les réglages et lorsque que j'ouvre un lien web, c'est Edgar qui ce lance.
Il ont complexifiés un processus autrefois basic, et je pense pas que cela soit innocent.
Ce processus n'a pas lieu d'être.

avatar ssssteffff | 

@DeaDPooL :
Cet écran existe depuis bien longtemps (a minima XP), et Windows comble là une faille qui permettait à des logiciels de se déclarer "Application par défaut" sans le consentement de l'utilisateur.

Il s'agit d'une fonctionnalité que la majorité des utilisateurs n'utiliseront pas, ou dans la plupart des cas 1 fois.

Donc oui, je persiste, perdre autant de temps (lettre ouverte, article et commentaires) pour râler contre ce passage de 1 à 4 clics pour une action aussi rarement utilisée que ça me paraît disproportionné, l'emballement venant du troll facile anti Microsoft.

Au passage, le choix du navigateur par défaut jusqu'à Mavericks, ou du client mail encore aujourd'hui, on en parle ?
https://support.apple.com/en-us/HT201607

avatar heret | 

C'est vrai que le troll anti-microsoft est facile, puisque Microsoft a 99% de très mauvaises idées réalisées 99 sur 100 avec les pieds.

avatar r e m y | 

Puisqu'on en est aux alertes liées au comportement de Microsoft vis a vis de ses utilisateurs, je signale une alerte de 01 informatique qui explique que le passage gratuit de Windows 7 ou Windows 8 vers Windows 10 est une fausse gratuité.
En fait selon 01 informatique, on n'aurait droit qu'à une seule installation gratuite. Si pour une raison ou une autre on doit réinstaller Windows ultérieurement, il faudra acquérir une version complète de Windows 10 et donc acheter une license...

avatar jb18v | 

euh non pas du tout : https://twitter.com/GabeAul/status/605899873360019457

Once you upgrade W10 w/ the free upgrade offer you will able to clean reinstall Windows 10 on same device any time

avatar r e m y | 

Donc l'info de 01.net est erronée. tant mieux!

avatar cedric1997 | 

Oui et la communauté technologique s'est foutu d'eux... Microsoft doit avoir répété seulement 10 000 fois que oui, cela allait être possible...

avatar vince29 | 

et 9999 fois que non

avatar mac-a-dames | 

@r e m y :
Faux: je l'ai déjà installé deux fois sur deux disques différents (première fois en update a partir de Windows 8, l'autre fois clean install sur un autre disque).

avatar Le docteur | 

Déjà que la fenêtre ;
"voulez vous faire de ce navigateur votre navigateur par défaut " m'emmerdait. T la cocher par défaut, ils en pensaient quoi chez Mozilla ?

avatar Mathias10 | 

En même temps Windows ne sont plus les premiers sur les browsers, il est temps de les laisser faire une guerre sans être pénalisés nan?

avatar alan1bangkok | 

Faire la guerre avec un Firefox à la ramasse ?
drôle d'idée

avatar r e m y | 

mais non! si on tolère que Windows10 force la main à l'utilisateur, Edge va devenir de fait très rapidement le navigateur utilisé par 80% des internautes ...

avatar alan1bangkok | 

Edge est peut être un bon navigateur

Pages

CONNEXION UTILISATEUR