RapidWeaver 6 se met au goût du jour… a minima

Nicolas Furno |

À une époque, RapidWeaver faisait figure de référence pour qui voulait publier un site web sans (trop) toucher au code source, mais avec un petit peu plus de souplesse qu’avec iWeb, l’outil fourni par Apple. Ce dernier ayant été abandonné, on pensait qu’il allait prendre encore plus de place, mais c’était sans compter sur le développement d’une autre solution : les systèmes de blogs et CMS qui se sont considérablement simplifiés en quelques années.

L’éditeur de blog de RapidWeaver

Face à WordPress et aux autres, quels arguments peuvent faire valoir ces logiciels qui nécessitent de passer par son ordinateur pour gérer un site ? RapidWeaver a totalement raté le coche des applications mobiles et on ne peut pas gérer son site depuis un appareil mobile, ce qu’un WordPress par exemple, sait particulièrement bien faire. Alors que les hébergements capables de faire tourner un CMS sont aujourd'hui très bon marché, l’éditeur de site revient avec une toute nouvelle version. Et RapidWeaver 6 a effectivement quelques arguments à faire valoir…

Sortie à la fin de l’année 2010, la dernière mise à jour majeure de RapidWeaver commençait à souffrir du poids des années et Realmac commence par mettre son logiciel au goût du jour avec quelques fonctions qu’il aurait mieux fait d’ajouter depuis longtemps. On peut ainsi enfin compter sur le mode plein écran et sur les fonctions de sauvegarde automatique et de versionnement, autant de choses que l’on a depuis OS X Lion (2011). Le logiciel adopte aussi le 64 bits pour de meilleures performances et ses concepteurs ont revu au passage le module de publication qui est annoncé comme étant trois fois plus rapide.

Le gestionnaire de modules

Depuis ses origines, la force de RapidWeaver réside dans ses extensions qui permettent d’ajouter très rapidement des fonctions à un site, souvent par un simple glisser-déposer. Cette sixième version semble enfin prendre conscience de l’importance de cette fonction et ajoute un gestionnaire de modules intégré au logiciel qui permet notamment de créer des groupes par projet et de garder ses préférés sous la main. Malheureusement, pour en installer, il faudra toujours passer par un navigateur.

Le logiciel propose aussi des thèmes et les six nouveaux sont plus modernes, avec des designs qui occupent toute la largeur de la page en permanence et s’adaptent en permanence (design responsive). Six nouveaux thèmes, c’est assez peu, mais RapidWeaver reste compatible avec tous les thèmes que l’on avait auparavant et le logiciel permet toujours de les modifier… même si on peut toujours aussi difficilement partir d’une page blanche pour composer son site au pixel près.

Si c’est vraiment ce que l’on veut faire et si on ne veut pas toucher au code, mieux vaut partir sur un logiciel comme Sparkle [1.0.6 / Démo– US – 69,99 € – OS X 10.9 - River SRL]. Vendu moins cher que RapidWeaver, il est moins simple d’accès et offre moins de fonctions, notamment en matière d’interactivité, mais il permet de créer un design plus simplement et plus précisément (lire : Sparkle : un nouvel éditeur de sites web sans HTML). On peut noter toutefois que le logiciel de Realmac fait des progrès en matière d’appareils mobiles, avec des outils intégrés pour vérifier le rendu sur un iPad ou un iPhone.

RapidWeaver 6 avait bien besoin d’une mise à jour et cette sixième version remet au moins l’éditeur de sites au goût du jour. Reste que l’on a un peu le sentiment que Realmac s’est arrêté en chemin et qu’il n’en propose vraiment pas assez face aux autres solutions, souvent bien moins chères. Cette mise à jour payante (40 $ si vous avez déjà une licence d’une version précédente) nécessite toujours de passer exclusivement par un seul Mac pour mettre à jour son site, ce qui semble un peu archaïque en 2014.

Certes, on peut mettre en place un petit site rapidement et il peut faire l’affaire dans bien des cas, mais on ne l’utilisera probablement plus pour un site d’actualité et ce n’est pas l’ajout du Markdown dans cette sixième version qui changera les choses. Dommage, car il y avait une carte à jouer, par exemple avec une API minimale et optionnelle en PHP côté serveur. À défaut, RapidWeaver reste un outil de publication très simple et rapide, mais ce n’est pas le moins cher, et pas forcément le plus pertinent aujourd'hui.

Une licence de RapidWeaver 6 est vendue 79,99 €, exclusivement sur le site de l’éditeur pour le moment (la version Mac App Store sera proposée dans un deuxième temps). Si vous avez acheté la version 5 après le 28 août, la mise à jour est gratuite, sinon vous pouvez mettre à jour votre licence pour 34,99 €. Précisons enfin qu’OS X Mavericks est nécessaire pour cette version, qui n’est pas traduite en français pour le moment et qui est proposée en version de démonstration à cette adresse (171 Mo).


avatar Nouvoul | 

RW était apparemment une bonne solution, pas trop onéreuse pour le quidam moyen comme moi.
C'était du temps où tous nous voulions avoir notre site, pour en faire quoi, au fait ?!?
Mais très vite on s'aperçoit que toutes les extensions imaginées par des développeurs indépendants sont vite plus chères que RW lui-même (RW dans les 50-70 € selon promos-bundles, un thème vendu dans les 10 à 20 €, un plugin idem), c'est une pompe à fric ;-(
(mode ironique, pas taper) Et depuis Amstrad, Sinclair, les grands-bretons, hein, qu'ils nous rendent Hebdogiciel ;-)) (fin mode ironique)

avatar NORMAN49 | 

Pompe à fric et usine à gaz.
Pour la moindre fonctionnalité, il faut une extension... cher, peu pratique, fouillis... poubelle.

avatar oMc | 

Un autre commentaire pour faire plaisir à Nicolas! :^)

avatar Hodd Dellatho | 

Et un autre, histoire qu'il ne déprime pas trop, et que son moral remonte!

avatar walidou1er | 

Sinon l'article est trop bien écrit, ça fait mal de troller, CQFD ;)

avatar melaure | 

Mavericks obligatoire ... quelle blague pour un éditeur de site web. Hé bien je n'upgraderais pas ma version, et je vais sérieusement penser à WordPress ...

avatar Crunch Crunch | 

http://everwebapp.com

EverWeb est nettement plus puissant aujourd'hui !!!
Simplement c'est le iWeb d'aujourd'hui !

J'ai hésité, un temps, d'acheter RapidWeaver. Puis j'ai découvert EverWeb.
J'ai fait le site suivant avec EverWeb, et je suis enchanté: www.fleursetsenteurs.ch

avatar ubik@brutele.be | 

Je comprend pourquoi tu te contentes de ce EverWeb. Tes talents n'ont pas besoin de RW.

avatar NORMAN49 | 

On n'a pas forcément à être graphiste pour créer un site web.
Quel commentaire nul

avatar NORMAN49 | 

Il y a aussi WebAcappella, Quick'n Easy Web Builder et surtout Macaw

avatar momo-fr | 

Il aura fallut du temps pour MacGé avoue que RW n'est plus vraiment adapté au web moderne. Il est carrément out alors qu'il avait un bon potentiel à l'origine mais l'éditeur RealMac n'a jamais pris la mesure de la communauté qui gravitait autour (j'en ai fait partie au tout début). † RW

avatar ubik@brutele.be | 

Bonjour Momo, pourrais-tu m'argumenter changer RW par "autres choses" de convivial et d'accessible. Pour moi WordPress ne l'est vraiment pas...

avatar marenostrum | 

Adobe muse

avatar richardx | 

Oui Adobe Muse

avatar Nouvoul | 

Momo était un des plus grands contributeur/dépanneur/spécialiste pointu de RW sur le forum français de RW il y a quelques années et peut-être encore aujourd'hui.
Je l'en remercie.
Mais il serait intéressant que MacG nous ponde un bon comparatif RW/Sandvox/ex-iWeb/everweb/ et autres Freeway, tout ça tout ça, avec des critères de comparaison pertinents selon l'utilisation, l'usage envisagé, sinon pour ceux qui veulent un site pro, autant se tourner vers un pro des sites web, ça doit se payer mais c'est pas pour rien. Je répare parfois mes chasses d'eau qui fuient, j'ai remarqué qu'un vrai plombier était plus efficace, bien qu'un peu cher.

avatar iSteph | 

@Nouvoul :
Également ancien utilisateur de RapidWeaver, je confirme que Momo a été précieux pour la communauté française de RW.

Ton idée d'un comparatif entre ces logiciels était pertinente il y quelques années, mais maintenant, les CMS sont devenus tellement plus simple d'utilisation qu'il serait plutôt judicieux de comparer ces solutions. Mais évidemment, là, on sort du monde spécifiquement Mac (donc de la spécialité de MacG).

avatar fondoeil | 

Je ne m'étais pas servi de RW depuis longtemps ( même si je suis passé à RW 5 à l'occasion d'un bundle) et quand j'ai voulu l'ouvrir après être passé à Yosemite : rideau !
Ça tourne chez vous ?
Sinon, passé à WordPress depuis longtemps...

avatar NICE-G0lg0-INCAL | 

Et ils osent vendre cette daube à 80 € ... déjà que j'ai eu l'impression de me faire arnaquer lorsque j'ai acheter la version 5 .... on ne sait rien faire de bien avec ce truc, ou alors il faut continuer à payer

Perso, j'utilise Flux4

avatar iJohn | 

Moi aussi vdd ^^

avatar momo-fr | 

@ubik
Effectivement WordPress ne se compare pas à RW, ni à SandBox ou EverWeb et Sparkle. Un CMS c'est un vrai outil pour le web, c'est intégré au web, ça fonctionne sur le web. Je viens de tester EverWeb et Sparkle… rien de nouveau, pour le dernier c'est construit avec des en "absolute" une hérésie à l'heure du responsif.

Les questions à ce poser reste toujours les mêmes : quel est ton projet ? Sa finalité ? Tes compétences à son sujet ?

WordPress n'est pas la solution à tout loin s'en faut, c'est une solution très souple pour une très grande partie des besoins en site web.

J'ai bien aimé Concrete5 mais l'écosystème est trop fermé avec leur store à fil à la patte. Après des CMS il en existe des centaines, des solution en ligne aussi, mais tu ne trouveras pas ce qui fait la force de WP : une communauté immense et des développeurs qui produise quotidiennement des extensions, de la plus simple à la plus pointue.

CONNEXION UTILISATEUR