Dropbox revoit ses CGU et y inclut Mailbox

Anthony Nelzin-Santos |

À partir du 24 mars prochain, l’utilisation de Dropbox sera régie par de nouvelles conditions générales et de nouvelles règles de confidentialité. Des contrats plus simples et plus clairs qui précisent les modalités d’utilisation de certaines données et les parties impliquées en cas de problème.

Dropbox explique ainsi plus clairement pourquoi il a besoin d’accéder à certaines de vos données : pour générer les miniatures de vos photos ou les aperçus de vos documents… il faut pouvoir les lire. Comme Mailbox est désormais intégré aux CGU de Dropbox, la société doit préciser qu’elle stocke vos e-mails, contacts et autres contenus sur ses serveurs, tout en vous laissant l’entière propriété.

Plus contestable sans doute, l’application par défaut d’une clause de résolution à l’amiable des litiges : avant de déposer plainte contre Dropbox, il faut envoyer un mail à une adresse spécifique et entamer une procédure d’arbitrage durant au moins quinze jours. Il est toutefois possible de refuser cette clause en remplissant un formulaire, du moins dans les 30 jours suivant l’acceptation des nouvelles CGU.

Dropbox a par ailleurs clarifié sa position en matière de réponse aux requêtes des institutions gouvernementales et judiciaires. Comme d’autres sociétés, Dropbox milite pour la levée du « bâillon » qui l’empêche de publier le nombre exact de demandes, demandes contre lesquelles elle opposera « une résistance » si elles ne concernent pas un utilisateur précis mais ciblent des groupes plus larges.


Tags
avatar Paddy92 | 

Ah ah ah! Vu que dans les CG pratiquement tout est exclu, a quoi sert l arbitrage ( américain de surcroit)? Ils sont trop forts les juristes de dropbox!!
En filigrane il faut lire qu en acceptant les CG vous vous interdisez de former tout recours devant une juridiction française ou même américaine!
Yahoo est moins subtile mais au moins on sait tout tout de suite! Il déménage son siège en Irlande ce qui résume le tout! Pas de recours possible aussi!

avatar Ali Ibn Bachir Le Gros | 

Une telle clause n'a aucun impact, ni en droit français ni en droit européen. Le seul problème c'est que Dropbox n'est pas à ma connaissance une entreprise de droit européen, par conséquent pour les attaquer en justice, il va falloir le faire là où ils sont implantés.

avatar nifex | 

@Ali Ibn Bachir, Le Gros :
Non Dropbox n'est pas en europe. J'ai payé mon abonnement entreprise il y a 3 mois et je leur avait demandé de ne pas me facturer la tva car j ai un numéro intracommunautaire mais ils n'ont gentillement envoyé balader car la facture est faite à leur siège aux usa, du coup ils m'ont facturé les taxes américain... Du coup il n'y a strictement aucun recours juridique en europe...

avatar hollylol | 

En même temps, y a pas de raison particulière de les attaquer. Enfin de mon point de vue.

avatar hollylol | 

En même temps, y a pas de raison particulière de les attaquer. Enfin de mon point de vue.

avatar diegue | 

En quoi peut on faire plus confiance à Orange, La Poste, Darty, etc qu'à Dropbox ?
Je n'ai pas la réponse. En revanche j'espère que les Dropbox, Google et autres donnent bien aux services secrets français, à leurs demandes, les renseignements impactant la sûreté française !

CONNEXION UTILISATEUR