Test de Vinoteka 1.1

ange |
Sur nos macs, il existe peu de logiciels de gestion de cave performants et agréables. Nous avons déjà présenté il y a quelques années un Labo de Wine XT. En voici un autre, beaucoup plus récent : Vinoteka, mis à jour il y a peu. Par son interface, Vinoteka semble vouloir être le Delicious Library de nos précieuses bouteilles. Mais est-ce que ses fonctionnalités sont à la hauteur de son interface ?


icone


Première utilisation

Au premier lancement, on remarque tout de suite l’interface inspirée de Delicious Library : étagères, gestion de regroupements sur le côté gauche, édition de la fiche sur le côté droit, couverture/étiquette et, surtout, interface léchée.


vue_generale


Si on peut être un peu dérouté au début, c'est par la distinction qui est faite entre la référence à un vin et les bouteilles possédées de ce même vin. Pourtant, ce qui peut paraître pénible au départ se révèle finalement une bonne pratique : une fois la description d’une bouteille faite (la référence donc), on peut en acheter plusieurs fois sans avoir à ressaisir les caractéristiques de ce vin. De plus, le logiciel propose de partager ses références de vin avec d’autres amateurs de vin, et dans ce cas, en effet, le destinataire n’a que faire du nombre de bouteilles que l’on a en cave. Les commentaires sont rattachés à la référence, et ainsi même lorsque toutes les bouteilles sont bues, on a toujours l’information ! Et c’est moins triste que d’avoir marqué : « reste zéro bouteille » !

Ajouter une référence

Pour ajouter des bouteilles dans sa cave, il faut commencer par saisir la référence/défintion de ce vin,en cliquant par exemple sur le “plus” en bas ou “pomme-N’. De nombreux champs sont disponibles, certains sont plus originaux que d'autres, comme le type de bouchon !


fiche


Certains champs proposent des listes prédéfinies. Pouvoir modifier ces listes dans les préférences aurait été un vrai plus. On ne le peut pas. Tant pis. Heureusement, souvent, ces listes sont une aide à la saisie et il est possible de rentrer une nouvelle valeur.


liste


Entre pays, région et sous-région, une gestion hiérarchique de ses infos comme dans Wine XP aurait été la bienvenue (si on choisit « France » le menu “Région” n’afficherait alors que les “régions de France”, et si « Bordeaux » est choisi en région, seules les sous régions de Bordeaux ne s’afficheraient). Or ici on se retrouve avec des menus trop longs. Dans le même but, une option pourrait être également de limiter dans les préférences les pays dans lesquels on pense acheter/gouter le plus souvent du vin : ainsi les listes se trouveraient réduites aux régions, appellations de ces pays et seraient donc plus courtes.

Le choix des appellations est limité à la liste des Appellations proposée, pas de valeur libre possible, mais est-ce que cette liste est exhaustive ? (1024 références tout de même...)

L’information température de service ne permet qu’une valeur, un intervalle tel que 16-18°C aurait pu être possible.

Pour un meilleur rendu des bouteilles sur les étagères, Vinoteka demande de choisir la forme de la bouteille :


liste_bouteilles


On regrette un peu l’incohérence : il est prévu dans “catégories” de pouvoir répertorier des bières ou alcools…


categorie


mais il n’y a pas de forme pour les bouteilles de bière : une simple caricature de bouteille de bière comme une chope ou un alambic pour l’alcool aurait été parlant et suffisant. Ceci dit, le logiciel s’appelle VINoteka ! On espère tout de même pouvoir importer rapidement ces icônes...

Petit outil pratique : la recherche directe d’étiquettes (en fait lancement de la recherche d’images dans Google images à partir du nom) ou la recherche d’informations (recherche texte dans Google classique). Une évolution du logiciel serait de pouvoir faire des recherches sur des sites spécialisés ajoutés par l’utilisateur.

À noter que les images ajoutées sont utilisées comme étiquettes des bouteilles dans les étagères, sinon c’est nom du vin qui est mis. Toujours le souci de la belle interface.


etiquettes


Lors de la saisie du producteur d’un vin, sa fiche est automatiquement ajoutée au carnet d’adresses.


un_producteur


D’une part, il faudrait pouvoir débrayer cette action, mais en plus, si on importe plusieurs références d’un même producteur (voir importer la même référence), autant de fiches sont créées dans le carnet d’adresses que d’imports !


producteurs


Heureusement, la fenêtre de gestion des producteurs est prévue qui permet de supprimer ces fiches surnuméraires… dans Vinoteka, pas dans le Carnet d’adresses. Un dialogue pourrait demander de détruire aussi la fiche dans le Carnet d’adresses.

Autre souci avec les producteurs : si un producteur existe déjà dans le carnet d’adresses, Vinoteka affiche sa fiche dans la fenêtre, mais lors de la validation, le nom du producteur devient “No Name” et ce “No Name” s’ajoute à la liste des “No Name” des essais précédents. Ce problème n’arrive pas avec les producteurs créés via Vinoteka.

Depuis la version 1.1, le prix peut être saisi avec un “.” ou une “,” en fonction des préférences, mais étonnamment cette préférence ne s’étend pas à la température.

La duplication de références fonctionne, ce qui permet de saisir facilement plusieurs millésimes d’un même vin, en n’ayant plus qu’à changer quelques informations (apogées, commentaire…)

On peut aussi marquer ses références avec des étiquettes/marques : Texte libre associé à une couleur comme les étiquettes du Finder, mais avec un bel aspect une fois l'étiquette posée sur la bouteille :


marque


Et bien sûr comme dans Delicious Library, il est possible de trier les bouteilles suivant un critère principal :


tri


Un regret : l’impossibilité d’appliquer facilement un marquage ou une forme à plusieurs références à la fois. Dès qu’on a sélectionné plus d’une bouteille, ces boutons deviennent inactifs. Il est pourtant pratique de sélectionner un jeu de bouteilles pour lui donner un marquage par exemple

Import de références


import01


Vinoteka est assez tourné vers l’échange entre utilisateurs et permet d’exporter, d’envoyer par mail et donc aussi d’importer des références. L’import de fichiers tabulés (TXT, tab voire XLS) propose une aide affichant la première ligne du fichier à importer et permettant de choisir les champs à remplir.


import02




import03


Très bonne idée, bien que tous les champs présents pour définir une référence ne soient pas dans la liste des champs importables. Cet oubli sera probablement corrigé dans une future version. De toutes les façons, l’import texte ne peut prendre en compte les images des étiquettes. Pour cela il faut alors se tourner vers les imports en format spécifique aux vins tels que xmlcoll ou mieux encore, le format vnreference de vinoteka qui gère les étiquettes, basé sur le xml/plist d’Apple. Cela dit, l’import est très sensible : bien que la prévisualisation semble indiquer que les informations des vins seront prises en compte, le résultat n’est que partiel. De plus, si la valeur du champ ne correspond pas à l’une des valeurs prédéfinies, cette valeur (voire le vin) n’est pas importée.

De plus, l’import va toujours chercher le fichier dans le dossier de l’utilisateur. Il serait plus pratique qu’il mémorise le dernier répertoire visité.


Acheter des bouteilles

Gérer des vins c’est bien, mais c’est mieux d’avoir les bouteilles...

Pour ajouter des bouteilles, une fenêtre permet de saisir les principales informations de cet achat et, entre autres choses, de saisir un prix différent de celui mis dans la référence (ou de n'en saisir aucun s'il s’agit d’un cadeau).


achat


La liste des bouteilles d’une cave affiche toutes les bouteilles passées par cette cave, qu’elles soient encore dans la cave ou qu’elles aient été déjà bues.


bouteilles


Quand elles sont encore dans l’un des casiers de la cave, la position dans le casier est indiquée et surtout la flèche sur la droite permet d’accéder au casier.

Un petit menu propose un état :


menu_etat


Les termes par défaut sont sympas et correspondent bien à ce qu’on cherche quand on va à la cave : repérer les bouteilles qu"'on sait pouvoir être bues, éventuellement lorgner vers les “incertaines”, mais ne surtout pas toucher à les “à garder”...

Dommage que par défaut l’état n’initialise pas automatiquement en fonction de l’apogée défini dans la référence.

De nombreux tris et filtres sont disponibles, ce qui permet d’utiliser vinoteka pour savoir quel vin sortir. Le champ recherche fait une recherche sur tous les champs : on peut ainsi trouver les vins qui se boivent avec tel plats si le champ Plats est bien rempli.
Mieux encore depuis la dernière version : Vinoteka intègre un module “Vins et mets”, initialisé avec un premier jeu de valeur, mais qui peut être enrichi facilement.


mets01




mets02


Il est possible de rechercher un mets pour que Vinoteka affiche les vins possibles (avec même un niveau de qualité d’association) et même les références que l’on a si elles correspondent aux critères du vin sélectionné. Par contre, il ne semble pas possible de rechercher les mets qui iraient avec un vin donné. Une prochaine évolution ?

Ranger ses bouteilles à la cave

Vinoteka permet de “ranger” ses bouteilles dans sa cave virtuelle avec un niveau de détail impressionnant. C’est superbe. Ce niveau de détail est-il utile ? L’usage le dira, mais en tout cas, c’est agréable à voir et à faire.

Déjà l’aspect des casiers est réglable, aussi bien en taille qu’en rendu, avec même une notion de commentaire :


cre%CC%81ation_casier


On range alors les bouteilles posées à terre pour les mettre simplement en glissant dans les casiers, une par une, ou plusieurs à la fois :


casier


Si on glisse plus de bouteilles que d’emplacements vides, les autres restent bien à ranger. Parfait.

Il est possible de déplacer une bouteille d’une cave à une autre : dans ce cas, elle se retrouve dans les bouteilles “à ranger” sur le sol. Si on veut déplacer une bouteille d’un casier à un autre d’une même cave, il faut passer aussi par l’étape à ranger (ou la reposer sur le sol).

Si l’inspecteur est activé, la sélection d’une bouteille affiche dans l’inspecteur, si celui-ci est activé, les informations relatives à l’achat groupé ou à la référence. Utile :


inspecteur


Il est possible dans l’inspecteur de compléter des informations sur la bouteille elle-même : la bouteille se retrouve alors avec une belle étiquette supplémentaire :


suretiquette


Un double-clic sur une bouteille d'un casier permet d’accéder directement à sa référence. Pratique.

Enfin, il est possible de voir plusieurs statistiques par cave :


stat



“Boire” ou “Déguster” : il faut choisir !

Les bouteilles sont là pour être bues. Il suffit donc de choisir “boire” une fois la bouteille sélectionnée pour voir ce dialogue :


boire


On indique alors la date et on valide. Un agréable bruit de débouchage de bouteille est alors émis.

À noter que Vinoteka nous alerte sur le fait qu’une bouteille avait un état “à conserver” si tel est le cas !

Plutôt que de simplement la boire, il est possible aussi de déguster cette bouteille, au moins noter avec qui on l’a bue et dans quelles circonstances. Sympa là encore. Dans ce cas, une fiche apparaît permettant à la fois de noter le vin, avec qui on l’a dégusté et des commentaires libres.


critique


La note se range dans la bibliothèque, donc indépendamment de la bouteille bue. Bonne idée, les notes restent, les bouteilles partent... Il est possible de faire des recherches sur les notes, type de notes et vins, mais étonnamment pas sur les personnes avec qui ont a bu cette bouteille. Ce serait pourtant pratique pour ne pas ouvrir la même bouteille pour les mêmes invités par exemple.

Dans le dialogue initial de “Boire/Déguster” on saisit la date de la consommation de la bouteille : un petit calendrier avec le jour dans la semaine serait le bienvenu. En effet, exemple, on se rappelle qu’on a bu cette bouteille avec des amis samedi dernier, mais ce serait bien d’être aidé pour retrouver la date !

À noter que les notes de dégustation peuvent s’échanger entre utilisateurs du logiciel (format XML .vntasting)

Enfin depuis la dernière version, il est possible d’annuler la consommation d’une bouteille en cas d’erreur. Parfait.

Bonne ou mauvaise impression ?

Et bien... aucune. Et c’est le gros manque (pour l’instant) de Vinoteka. En effet, il n’est pas possible de sortir des rapports de sa cave. On n’a pas toujours l’ordinateur à portée de main quand on descend à la cave chercher une bouteille. Avoir à proximité de la cave un inventaire sur papier où sont indiqués les apogées, les types de vin serait très pratique, voir pour y noter rapidement la sortie de cette bouteille (date). La mise à jour dans Vinoteka pouvant alors se faire ultérieurement à partir de ces notes.


Divers

L’aide n’apporte aucune aide particulière, mais le logiciel dans ses fonctions principales n’en demande pas l’usage non plus : Vinoteka est très intuitif.

Le site web (anglophone) a le même niveau d’exigence graphique que le logiciel, c’est-à-dire agréable et clair. Le blog tient au courant des avancées, et propose des références à télécharger ainsi que quelques notes en français.

Pour l’instant Vinoteka n’offre pas la possibilité d’avoir plusieurs bibliothèques. Pourquoi pas ? iPhoto a bien attendu sa version ‘09 pour le proposer. Laissons aux développeurs de Vinoteka le temps de travailler sur les autres évolutions.

Conclusion

Globalement ce logiciel est très bien fait, graphiquement réussi et complet. Quelques oublis ou manques se trouvent ici et là, mais cette version 1.1 permet déjà à tout amateur de gérer de façon agréable sa cave, ses dégustations, le tout pour 30 € ce qui est très correct pour un logiciel de cette qualité.

avatar chaps31 | 
Bon, après cette lecture (très bon test merci) je teste la démo, je veux rentrer une première référence, un Fronton (AOC près de Toulouse) et... l'Appellation n'existe pas dans Vinoteka, pas de possibilité de la créer, au revoir Vinoteka...
avatar ni pour ni contre | 
^^^Tu ne lui manqueras pas plus que ça. C'est un logiciel assez impressionnant qui fait beaucoup de choses, et bien. Par exemple il y a des associations mets-vin à télécharger et entretenir, ce qui est très pratique. Idem pour le système de référencement/dégustation. En fait, je pense préfèrer une approche low-fi de ma cave et du vin (un cahier de papier) mais Vinoteka me semble très utile pour simplement centraliser un catalogue de références intéressantes et de notes. Vu son prix, il n'est pas sous utilisé avec cette approche. À noter qu'on peut télécharger des nouvelles références sur le site.
avatar chaps31 | 
A noter un mail au contact vinoteka, réponse dans l'heure, réponse qui réponds parfaitement à ma question... Bigre, impressionant, peu de SAV peuvent en dire autant. Le mail (en français) précise que Fronton est enregistré sous le nom côtes du frontonais, ce qui est plus juste mais on retrouve le problème des listes qui ne se limitent pas, si seules les appellations du sud-ouest s'étaient affichées j'aurais vu côtes du frontonais. Sinon , détrompes toi tout client potentiel perdu manque, moi comme un autre et si un client de gagné c'est un client de gagné, on dit qu'un client de perdu, c'est 10 clients de perdus... Pour revenir à Vinoteka, il semble bien sinon que l'on tient là un futur bon logiciel de gestion de cave, le principe Référence / Vin en cave séparés est pour moi très bien pensé, mais les listes trop longues, les appellations non modifiables et enfin un listing des vins en tableau où je ne vois pas comment changer les colonnes affichées (en allant puiser dans la base des références) me gêne par rapport à WineXT
avatar chaps31 | 
Je discute par mail avec une personne de vinoteka qui me réponds très vite, c'est très agréable. Confirmation que ce problème de liste va être résolu rapidement.
avatar GillesB | 
J'ai essayé Vinoteka et j'ai renoncé devant l'impossibilité de gérer ma cave autrement que devant mon ordinateur. Finalement ma solution repose sur Bento et Bento for Iphone. Je peux de cette manière faire les MAJ directement sur mon Iphone à la cave, j'ai toute la souplesse de pouvoir modifier mes listes et les différents critères, lorsque je rentre un Vin seules les appellations que j'ai déja dans ma cave me sont proposées. Du bonheur pour 43€ au total. Et Bento permet de faire d'autres choses sur le même principe comme la gestion d'une DVD thèque avec des prêts etc... GillesB
avatar Choan | 
wahou c'est cool......
avatar John Parris | 
J'ai exploré ce logiciel dans sa toute première mouture et je salue l'excellent test que vient de publier MacGé. Comme oenophile j'ai essayé bien des logiciels de gestion de cave et je me permets de dire qu'à mon avis Vinoteka est certainement le plus prometteur et le plus agréable publié à ce jour. La réactivité de l'éditeur est excellente comme l'a constaté [b]chaps 31[/b]. Faut-il préciser qu'Elodie, la conceptrice, bien qu'installée à Prague, est française et que cette personne est un vrai amateur de vin ?
avatar re12 | 
Elodie, la conceptrice est très pro. Réponse à mon mail dans les 20 minutes, et la réponse est là. Franchement ce logiciel ne peux que s'améliorer et pour 20€... pourquoi s'en priver?
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Au lieu de pinailler à cause d'une appellation manquante, vous pouvez utiliser dans Bento la banque estampillée "Collection de Vins" - Voir en élaborer une vous même qui répondra à tous vos critères.
avatar casimac | 
J'ai acheté le logiciel et je dois dire qu'il est excellent! Très belle conception. User Interface belle et intuitive. Très content d'avoir trouvé une alternative à Wine XT qui n'était plus développé depuis longtemps et qui comportait plusieurs bogues encore malgré qu'il s'agisse d'un logiciel qui a plusieurs années d'existence. Je recommande fortement Vinoteka!

CONNEXION UTILISATEUR