Apple accuse Corellium de virtualiser iOS illégalement

Florian Innocente |

Apple a porté plainte contre Corellium, une société méconnue du grand public mais astucieuse. Elle a mis au point depuis le début 2018 un service de virtualisation d'iOS depuis des serveurs ARM.

Concrètement, moyennant finances, on peut faire fonctionner à distance, et au travers d'un navigateur web, n'importe quelle version d'iOS sur un profil d'iPhone de son choix. Corellium offre même la possibilité d'utiliser des versions jailbreakées d'iOS.

Ce principe de virtualisation n'est pas inédit, il est commun de faire la même chose avec les différents OS de bureau du marché. Il peut servir pour un éditeur d'applications qui compilera et testera ses logiciels sur plus de machines et de systèmes qu'il ne peut en avoir, mais aussi pour des chercheurs en quête de failles de sécurité. C'est sur ce dernier aspect qu'Apple porte une bonne part de ses accusations.

Avant toute chose, Apple n'a pas accordé de licence pour virtualiser iOS, rappelle la plainte déposée le 15 août. Corellium s'affranchit du copyright d'Apple sur iOS, sur iTunes et sur leurs éléments d'interface qu'elle utilise, en outre, abondamment dans sa communication. La plainte cite également une prestation où, pour un million de dollars par an, Corellium propose une installation dédiée et privée à ses clients de son système.

L'autre reproche fait à cette startup est de vendre son service à qui le veut, sans se préoccuper des intentions de ces clients (actuellement ce ne sont que des entreprises, pas des indépendants qui peuvent souscrire à une formule). Apple cite le cas d'un de ces clients qui fait commerce des failles de sécurité qu'il a dénichées plutôt que de les signaler à leurs auteurs. Corellium n'encadre pas l'exploitation qui est faite de son service, reproche Apple, elle n'agit que par pure volonté de profit.

Apple entend faire cesser toute utilisation de ses logiciels par Corellium et obtenir une réparation financière. Cette plainte s'inscrit dans la foulée de l'annonce d'une nouvelle version du programme de recherche de failles de sécurité au sein des systèmes d'Apple. La Pomme offre davantage et elle met maintenant à disposition, auprès d'un cercle de chercheurs triés sur le volet, des exemplaires d'iPhone où iOS a certaines de ses protections abaissées.


Tags
avatar marc_os | 

bobytron a écrit
« Comment je fais pour virtualiser illégalement iOS »

@Florian
As-t-on le droit de demander ici des solutions illégales ?

avatar bobytron | 

@florian
Et a-t-on le droit de dénoncer ses petits copains?

avatar Upsilona | 

Techniquement, comment permettent-ils la virtualisation ?

avatar marc_os | 

@Upsilona
Voir l'article de macg de 2018 vers lequel tu trouveras un lien en début d'article.

avatar A884126 | 

".... elle n'agit que par pure volonté de profit...."
Une notion qu'Apple ne connaît pas... 😂😂

avatar GilbertoA | 

Bonsoir à tous
Je vous invite à aller lire l'article très bien écrit d'un confrère sur le sujet : https://www.frandroid.com/marques/616172_corellium-pourquoi-la-startup-de-virtualisation-ios-derange-apple

avatar bonnepoire | 

@ GilbertoA
Article délibérément malhonnête. Le but c’est de rendre le piratage d’où le retro-engineering plus facile. C’est juste Le pillage de propriété intellectuelle ou de téléphones physiques que ça vise.

avatar kitetrip | 

Quand Apple coulera, personne ne va se jeter pour les sauver, à part les imbéciles...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR