Microsoft établit les grands principes de sa boutique d'applications, aux antipodes de l'App Store

Mickaël Bazoge |

Microsoft veut sauver son acquisition maousse d'Activision Blizzard. L'éditeur, qui va mettre près de 70 milliards de dollars sur la table pour empocher le géant du jeu vidéo, a peut-être en tête l'échec de la tentative de Nvidia sur Arm, pilonnée par les régulateurs ? Quoi qu'il en soit, Microsoft a édicté 11 grands principes qui s'opposent de manière frontale aux pratiques d'Apple et, dans une moindre mesure, de Google.

Microsoft s'engage à donner aux développeurs l'accès à sa boutique du moment qu'ils respectent des standards raisonnables et transparents en termes de qualité et de sécurité. L'entreprise veut protéger la sécurité des consommateurs et des joueurs qui utilisent son app store, ainsi que leur vie privée (principes 1 à 3).

Microsoft aura les mêmes standards pour ses applications que pour les applications concurrentes, et n'utilisera ni informations privées ni données provenant de sa boutique pour concurrencer les apps tierces (principes 4 à 5). Toutes les applications seront traitées de manière égale, sans « préférence déraisonnable », et les règles mises en place par l'éditeur seront transparentes concernant la promotion et le marketing des apps (principes 6 à 7).

Ces deux derniers principes semblent très clairement viser les dérapages d'Apple qui a été pris la main dans le pot de confiture en privilégiant ses propres apps dans les classements de l'App Store, et en étant complètement opaque sur le marketing de la boutique.

Apple a ajusté l

Apple a ajusté l'algorithme de recherche de l'App Store qui favorisait ses propres applications

Apple était prête à dérouler le tapis rouge pour que Netflix conserve les achats intégrés de l

Apple était prête à dérouler le tapis rouge pour que Netflix conserve les achats intégrés de l'App Store

Les 7 premiers principes ci-dessus seront aussi appliqués dans la boutique de la Xbox, une plateforme tout aussi fermée qu'iOS. Car ensuite, on parle gros sous alors c'est plus sérieux. Le Microsoft Store n'exigera pas des développeurs qu'ils utilisent un système de paiement spécifique pour les achats intégrés, l'éditeur ne leur demandera pas non plus de vendre moins cher les apps distribuées dans son magasin.

Le Microsoft Store.

Microsoft n'entend pas sanctionner les développeurs qui choisiront un système de paiement alternatif, et ne les empêchera pas de communiquer avec leurs utilisateurs à des fins commerciales (principes 8 à 11). Ces engagements ne sont pas nouveaux, fin 2020 déjà l'entreprise faisait entendre sa petite musique. Et Satya Nadella, le CEO de Microsoft, en avait remis une louche après la sortie de Windows 11.

Boutique d

Boutique d'apps : Microsoft prend le contre-pied total d'Apple

Microsoft : la critique entre les lignes de Satya Nadella envers Apple

Microsoft : la critique entre les lignes de Satya Nadella envers Apple

Le groupe cherche ici à montrer patte blanche aux régulateurs, alors qu'aux États-Unis, en Europe, aux Pays-Bas, en Corée du Sud et ailleurs, on enquête sur les pratiques commerciales d'Apple et de Google. À la lumière de l'acquisition d'Activision, Microsoft a conscience que ces mêmes régulateurs vont poser des questions.

Que les possesseurs de PlayStation fans de Call of Duty se rassurent : Microsoft n'a aucune intention de transformer la franchise en exclusivité pour la Xbox. L'éditeur assure que Call of et les autres titres des studios sortiront sur PlayStation en vertu des accords entre Sony et Activision. Mieux encore, Microsoft s'est engagé auprès de Sony pour que ces franchises continuent d'être disponibles sur PlayStation dans l'avenir, qu'il aimerait aussi voir portées sur la Switch.

Concernant le distingo entre les plateformes Windows et Xbox (où les développeurs n'ont pas d'autre choix que la distribution et le système de paiement maison), Microsoft explique que les législations en cours de discussion un peu partout dans le monde ne concernent pas les « ordinateurs spécialisés » comme les consoles de jeux.

Comme Tim Sweeney, le patron d'Epic, l'avait rappelé en mai dernier, les constructeurs de consoles vendent leurs produits à perte, se rattrapant avec la commission perçue sur la vente de jeux. Une stratégie qui permet de créer « un écosystème robuste et viable » pour les développeurs de jeux, indique Microsoft. Néanmoins, avec le temps l'entreprise va chercher à appliquer tous ses principes à la boutique Xbox.

Microsoft n

Microsoft n'a jamais fait un sou de profit sur les ventes de Xbox


avatar Adodane | 

Apple se prend une commission sur les achats du mac app store ?

avatar Baptiste_nv18 | 

@Adodane

Oui

avatar Adodane | 

@Baptiste_nv18

Pour des question de vie privée, de sécurité, de confidentialité ?

avatar IceWizard | 

@Adodane

« Pour des question de vie privée, de sécurité, de confidentialité ? « 

Kamoulox !

avatar Dimemas | 

c'est le discours officiel .. ^^

bravo MS en tout cas, prends en de la graine Apple

avatar cosmoboy34 | 

@Dimemas

Microsoft est dans une position bien plus dominante qu’Apple sur plusieurs marchés.

MS a eu son lot d’abus de position dominante un temps et en a payé le prix. Leur vision ouverte des Store n’est peut être pas étrangère à leur histoire sur le sujet.

L’article le décrit bien, Microsoft marche sur des œufs, et ils le savent

avatar fte | 

@Adodane

Ce n’est pas une vraie question. Si ? Naa.

avatar Ali Baba | 

Un peu exagéré quand même de dire que c’est aux antipodes…

avatar TrollMan06 | 

@Ali Baba

Faut bien faire du clic

avatar Kimaero | 

@Ali Baba

Les principes 1 à 3 sont communs entre Apple et Microsoft, mais de 4 à 7 ils ont des positions opposées.

avatar Mickaël Bazoge | 
Et de 8 à 11 aussi !
avatar iPop | 

« Ces deux derniers principes semblent très clairement viser les dérapages d'Apple qui a été pris la main dans le pot de confiture en privilégiant ses propres apps dans les classements de l'App Store »

Faut tout de même rappeler qu’Apple fait la promotion de Microsoft Word depuis les Mac sous Tiger, ça date quoi.

Si vous taper Pages dans l’AppStore vous avec en Deuxième position Microsoft Word (allez savoir pourquoi).

Et je ne parle même pas du site qui présentait toujours Word et compagnie au lieu de ses applications.

avatar airmac | 

Mouai. Du marketing a ce stade…

avatar Jeckill13 | 

En même temps Microsoft n’est pas non plus idiot. Ces grandes règles et déclarations de libertés concernent un magasin d’application famélique où il n’y a pas grand chose d’intéressant ni de rentables. Par contre sur le Xbox store où il y a de la monnaie à ramasser, là on est tout de suite bien moins open.

avatar YetOneOtherGit | 

Étant donné que l’AppStore de MS n’a pas connu un destin commercial plus engageant que celle sur Mac il faut bien tout essayer pour essayer de la re-dynamiser.

L’ordinateur individuel n’est pas le smartphone.

La dynamique du marché logiciel y est atone depuis longtemps et les positions ultra figées, tout comme les habitudes du consommateur.

Hors marché du jeu, il n’y a aucune raison que la donne évolue alors même que la consolidation du marché des App sur smartphone fait des ravages.

avatar shaba | 

Je me demande ce que Microsoft aurait fait si Windows phone et sa boutique Windows avaient été des succès. Pas sûr que ces beaux discours aient été valables 🤣

avatar debione | 

@ shaba:

C'est toujours une histoire d'opportunité de faire des $. Si Apple n'avait pas planté sa régie pub, ils seraient très différent. Chacun essaye d'occuper une niche en se démarquant de l'autre (et on ne va pas trop franchement sur les plates-bandes adverse).

avatar shaba | 

@debione

Bien sûr, Apple n’a adopté cette position pro vie privée que parce qu’ils se sont loupés au niveau pub. Prendre ce contre pied a été une excellente idée néanmoins et je pense que ça paiera encore plus dans le futur que ça ne le fait actuellement. Pour Microsoft même raisonnement, ils se sont troués sur le mobile et se sont découvert un amour pour l’ouverture que pour cette raison. Mais à leur sujet personne n’est dupe, ils ont un passé tellement chargé que la technique marketing saute aux yeux des moins aguerris.

avatar YetOneOtherGit | 

@shaba

“Pas sûr que ces beaux discours”

Il n’y a jamais de beau discours pour une entreprise, mais une vision adaptée aux circonstances, à la stratégie et à la tactique.

Et cela ne signifie nullement que cela manque de sincérité.

Par exemple pour MS le discours sur GNU\ Linux a changé totalement une fois que la situation du marché avait évolué. Même Ballmer s’il était resté ce serait sans doute adapté dans l’intérêt de son entreprise.

De même les ennemis d’un jour peuvent être les alliés du lendemain au grés des circonstances.

Comme en diplomatie “Une grande entreprise n'a pas d'amis, elle n'a que des intérêts”

avatar shaba | 

@YetOneOtherGit

Les convictions deviennent les intérêts et vice versa. Mais au niveau de la sincérité je ne suis pas d’accord, je ne pense pas que ces entreprises en aient beaucoup.

avatar YetOneOtherGit | 

@shaba

“je ne pense pas que ces entreprises en aient beaucoup.”

C’est une vision biaisée assez courante et caricaturale.

Les dirigeants des entreprises technologiques sont assez atypiques par rapport à ceux d’autres secteurs ne serait-ce que par leurs parcours et leurs véritables passions pour la technologie et ses impact sur le monde.

Pour avoir côtoyé quelques décideurs de haut niveau directement et avoir eu pas mal de retours indirects de ceux qui les ont côtoyé, je peux te garantir qu’ils sont en général habité par leurs visions et principalement motivée par elle.

Certains considèrent même que c’est cette foi qui les rend plus dangereux que des dirigeants simplement habités par l’appât du gain.

Le microcosme des dirigeants de la tech est au final assez atypique au regard de son poids économique. On y trouve fort peu de personnes issues des Business School, des formations de droit, des parcours d’honneur dans la finance…

avatar cosmoboy34 | 

@YetOneOtherGit

Je confirme. au regard des autres dirigeants de divers secteurs, ceux de la tech on ceci de particulier d’avoir une passion sincère dans ce qu’ils font et le chemin qu’ils prennent.

Si Steve Jobs avait un charisme comme nul autre sa passion était loin d’être une exception. En effet c’est peut être ce qui les rend plus dangereux un peu comme un fanatique qu’on ne peut pas faire évoluer. S’il va dans le mauvais sens rien ne l’arrête

avatar webHAL1 | 

@shaba :
« Je me demande ce que Microsoft aurait fait si Windows phone et sa boutique Windows avaient été des succès. »

Oh, je pense qu'il n'y a pas besoin de se demander : Microsoft serait aujourd'hui du côté d'Apple et Google et ne manquerait pas une occasion de rappeler combien les développeurs ont pu profiter de sa boutique, combien il est important qu'elle ait le contrôle sur les applications pouvant être installées afin de garantir la sécurité des utilisateurs, combien il est essentiel qu'aucune régulation étatique vienne perturber les rouages parfaitement huilés de son éco-système.

C'est uniquement parce que Microsoft n'a pas réussi à obtenir une position dominante ou un monopole similaire à ceux de Google et d'Apple qu'elle est obligée de proposer mieux, que ça soit en terme de commission, de fonctionnalités ou de pratiques équitables, aux développeurs avec sa boutique applicative. C'est une excellente chose pour ces derniers et on ne peut que souhaiter pour eux que dans un future pas trop lointain la situation soit identique sur le marché des applications mobiles.

avatar YetOneOtherGit | 

@webHAL1

"C'est une excellente chose pour ces derniers"

Crois-tu ? Encore faudrait-il « que la chose » se convertisse en un business intéressant et profitable ce qui est loin d’être acquis 🤑

avatar shaba | 

@webHAL1

C’était évidemment ironique :)

avatar webHAL1 | 

@shaba :

J'avais bien compris, mais ça n'en rend pas la question moins intéressante. :-)

On peut faire aussi le parallèle avec Apple, qui à la fin des années 90 et au début des années 2000 claironnait son amour de l'ouverture au monde, que ça soit pour l'open-source, Java ou les standards. Dès que l'entreprise a commencé à gagner du poids, toutes ces belles idées ont vite été remisée au placard. ^_^'

avatar YetOneOtherGit | 

@webHAL1

"On peut faire aussi le parallèle avec Apple, qui à la fin des années 90 et au début des années 2000 claironnait son amour de l'ouverture au monde, que ça soit pour l'open-source, Java ou les standards. "

Mauvaise politique et mauvaise stratégie qui a amené Apple au bord du gouffre et que SJ a arrêté.

Rien à voir avec un changement de doctrine suite au succès 😎

avatar fte | 

@webHAL1

"Oh, je pense qu'il n'y a pas besoin de se demander"

Moyennant que ça ne s’est pas produit, et que l’humain est tout sauf talentueux à prédire l’avenir ou les univers parallèles, je pense au contraire qu’il ne faut pas cesser de se demander et surtout ne pas avoir la faiblesse mentale de se mettre à croire.

D’autant plus que ta proposition contraste fortement avec les postures historiques de l’entreprise.

Bref, tu brasses de l’air.

Comme d’hab, si j’ose.

avatar Nielp | 

@shaba

C'est pas difficile suffit de voir comment l'OS au +95% de pdm a évolué... Depuis win 8 ya de plus en plus de télémétrie, de surveillance (coucou superfetch), de pub et de restrictions pour l'utilisateur de partout.
Au point que ça bouffe 20 à 25% des perf de la machine et que même ton utilisation de la calculatrice est soumise à la télémétrie...
C'est sans compter l'anti "PUP" de merde made in microsoft, qu'MS déploye depuis aout 2021 et qui bloque des logiciels de sécurité et de partage de fichier principalement et qui par mégarde, forcément parce que MS c'est des gentils hein, avait classé certains navigateurs concurrent comme nuisible et les a fait sauter chez certains utilisateurs...

Si MS avaient un quelconque intérêt pour le bien-être de ses clients, elle nous sortirait une version ultra allégée de windows afin de faire plaisir aux joueurs, hors c'est le contraire qui se produit.

Les entreprises ne sont la que pour le pognon et choississent la comm du moment en fonction de leur poids et des concurrents qui se font taper dessus par les autorités afin d'être à contrecourant des gros du secteur. Si t'es le gros du secteur tant que les sanctions sont ridicules tu continu de vider les poches du client et tu changeras de méthode si les actionnaires pourraient ne plus gagner autant qu'avant.

avatar cosmoboy34 | 

@shaba

Suffit de regarder l’histoire d’IE pour savoir 😏

avatar 421 | 

Vivement Halo sur M1 !!!
Oups, je m’égare… 🤩😫😭

CONNEXION UTILISATEUR