Meta : l'option d'un arrêt de Facebook et d'Instagram en Europe existe toujours 🆕

Florian Innocente |

Meta pourrait stopper l'activité de Facebook et d'Instagram en Europe si un nouveau cadre pour le transfert des données des services en ligne entre le Vieux continent et les États-Unis n'est pas mis en place. Cette menace n'est pas nouvelle et prend son origine dans une série de décisions de la Cour de justice européenne et de l'Irish Data Protection Commission, l'équivalent irlandais de la CNIL.

Image : Meta

Dans son rapport annuel remis aux autorités américaines de la bourse, Meta fait valoir que ses principales plateformes seraient « probablement » amenées à fermer en Europe si un cadre n'est pas posé pour réguler un transfert de données de ses utilisateurs européens vers des serveurs américains.

Ce traitement dans ses centres américains est nécessaire pour la fourniture de ses services et le ciblage publicitaire, fait valoir Meta.

Cette possibilité de voir les plateformes de Meta quitter l'Europe n'est pas inédite. Il s'agit avant tout d'un rappel lié aux obligations déclaratives de Meta. Si le sujet revient dans ce document destiné à la SEC (l'organisme fédéral américain de réglementation et de contrôle des marchés financiers) c'est au rang des différents risques qu'une entreprise cotée en bourse a identifiés et qui peuvent avoir un impact négatif sur son activité ainsi que le cours de son action. Il y a celui-ci, il y en a d'autres.

Meta a 427 millions d'utilisateurs actif par mois en Europe. Source : Meta

En septembre 2020, déjà, Meta faisait planer cette hypothèse d'un départ du continent Européen après que le régulateur irlandais sur les données (IDC) avait conclu provisoirement que les accords types sur le transfert des données n'étaient pas conformes au RGPD. Toutefois, dans l'attente d'une décision finale, rien n'avait changé pour Meta.

Transfert des données EU vers US : Facebook menace de quitter l

Transfert des données EU vers US : Facebook menace de quitter l'Europe 🆕

Juste avant l'Irlande, c'est la Cour de justice européenne qui avait mis des bâtons dans les roues de Meta — et potentiellement d'autres services américains — en invalidant le « Privacy Shield », qui encadre le transfert de données entre l'Europe et les États-Unis. À la base il y a le constat que les lois sur la protection des données aux USA sont moins fortes que leurs cousines européennes.

Cette invalidation n'incluait pas les accords types (ou clauses contractuelles types). Ceux-ci permettent à une entreprise de se conformer individuellement à la législation européenne en marge du « Privacy Shield ». Or ce sont ces accords parallèles que le régulateur irlandais a jugés pour sa part non conformes au RGPD.

Transfert de données entre Europe et États-Unis : la Cour de justice de l

Transfert de données entre Europe et États-Unis : la Cour de justice de l'UE fait exploser le Privacy Shield

Nick Clegg, vice-président des affaires mondiales et des communications de Meta, a expliqué que la mise en place d'un nouveau cadre juridique demeurait essentiel pour le groupe : « Une absence de transferts de données internationaux sûrs, sécurisés et légaux nuirait à l'économie et entraverait la croissance des entreprises axées sur les données dans l'UE, tout comme nous cherchons à nous remettre du Covid-19 ».

Les chiffres d'affaires par régions en fonction de la localisation des utilisateurs. Source : Meta

Ce futur accord dépassant le seul cas de Meta, puisqu'il définit les obligations de n'importe quel service en ligne extra-européen offrant ses services à des particuliers ou des entreprises, argumente Nick Clegg :

Dans le pire des cas, cela pourrait signifier qu'une petite start-up technologique en Allemagne ne serait plus en mesure d'utiliser un fournisseur de cloud basé aux États-Unis. Une entreprise espagnole de développement de produits ne pourrait plus être en mesure d'exploiter une opération sur plusieurs fuseaux horaires. Un détaillant français peut constater qu'il ne peut plus maintenir de centre d'appels au Maroc.

Il exhorte les décideurs politiques à travailler à « une solution durable et à long terme » et les régulateurs à « adopter une approche proportionnée et pragmatique pour minimiser les perturbations des milliers d'entreprises qui, comme Facebook, ont compté de bonne foi sur ces mécanismes pour transférer des données de manière sûre et sécurisée ». Il n'est pas évoqué en revanche d'option où les données européennes de Meta seraient moins dépendantes de ces transferts.


Mise à jour 18h45 — Meta a tenu à clarifier les choses après l'emballement médiatique suscité par la nouvelle — qui n'en est pas vraiment une, comme expliqué ci-dessus. Tout d'abord, il n'est pas question de se retirer d'Europe, un marché stratégique pour Facebook, Instagram et consorts.

« La simple réalité est que Meta, comme beaucoup d'autres entreprises, organisations et services, dépendent du transfert de données entre l'UE et les Etats-Unis pour opérer au niveau mondial », indique-t-on. En revanche, l'entreprise explique surveiller de près les effets potentiels des changements de législation et de jurisprudence sur ses opérations européennes.


avatar iftwst | 

Youpi ! (Réaction spontanée)

Édit:
Bon allez je réfléchis 2 secondes (pas plus c’est ma limite).
Si Mark était moins gourmand et qu’il ne voulait pas (dominer le monde) dominer le marché, un Facebook plus respectueux serait top, incontournable et utile.

Pas de traçage abusif.
Pas de truandage quelconque.

Ce serait un peu moins lucratif certes mais avec ce serait compensé par davantage d’utilisateurs qui n’auraient pas ce sentiment de se faire avoir quelque part avec ce site et ses clones (insta et ouatzap…)

(Et je demanderais à Cécile où aller sur fessbouq pour se marrer !)

Édit 2: je réfléchis une seconde de plus (aie !)
Probabilité que cela se fasse ?
0,0000000000001 % grand max.

avatar vicento | 

@iftwst

MAis qu’ils arrêtent ‼️‼️❗️

avatar cecile_aelita | 

@iftwst

Lol dommage pour toi, il vient d’y avoir un « edit » à l’article 😋

avatar iftwst | 

@cecile_aelita

🤪

avatar cecile_aelita | 

@iftwst

FessBouq devra attendre lol

avatar iftwst | 

@cecile_aelita

Jeu de mot !

avatar cecile_aelita | 

@iftwst

C’est « Ton » jeu de mot hein 🤣

avatar iftwst | 

@cecile_aelita

Oui pourri je sais.

J’assume. 😎

avatar cecile_aelita | 

@iftwst

Je me doute bien que tu assumes 😋

avatar Bigdidou | 

@cecile_aelita

“FessBouq devra attendre lol”

Pas du tout, il a juste changé de nom.
Ça s’appelle Tinder, maintenant.

avatar cecile_aelita | 

@Bigdidou

Si tu le dis lol 😛!
Jamais mis les pieds sur ce truc ! Je reste sur Facebook moi 😊

avatar Danny Wilde | 

Chiche ?

avatar DP-Britto | 

Meilleure nouvelle du siècle !

avatar jean_claude_duss | 

Hop, ça dégage !

avatar newiphone76 | 

On commence bien la semaine dis donc 🥳

avatar Niteor (non vérifié) | 

c’est curieux mais… j’y crois pas une seconde !!🤔🤔 Se passer d’un marché européen aussi juteux ??? …

avatar shaba | 

@Niteor

C’est clairement la menace la plus bidon du moment 🤣

avatar CorbeilleNews | 

@shaba

Paroles paroles paroles MZ 🤷‍♂️

avatar noxx09 | 

Si Meta cherchait à faire peur... Visiblement c'est raté. ;-)
Après Internet a horreur du vide, si Meta s'en va d'Europe, d'autres, d'Europe, développeront l'équivalent.

avatar Biking Dutch Man | 

@noxx09

Je pense qu’en 2022 le développement d’équivalents en Europe s’accompagnerait d’un respect plus marqué pour le RGPD.

avatar noxx09 | 

C'est bien mon idée aussi.
Surtout que si Meta voulait traiter ces données en Europe le problème ne se poserait pas dans les mêmes termes. Ils ont perdu 200 Milliards de capitalisation... Cela les fera peut-être réfléchir ?

avatar Chris K | 

@noxx09

Là comme ça, je ne vois pas ce que ça changerait. Facebook est un réseau social mondial, pas une boutique en ligne que tu peux localiser et restreindre à une région.
Même hébergé en Europe, comment ça se passe quand un Européen va interagir avec un Américain ?

avatar noxx09 | 

Facebook est une boutique en ligne du point de vue des entreprises : elle vend des espaces publicitaires. Il s'agit ici du traitement des données personnelles en vue de leur exploitation publicitaire et les contrats ne sont pas mondiaux eux, donc pourquoi pas le traitement des dites données ?

avatar ancampolo | 

@Biking Dutch Man

Le rgpd ou l’escroquerie du siecle…impossible a mettre en place

avatar lll | 

Ma main à couper que le RGPD t'embête dans ton activité professionnelle. Car sinon, hormis que ça affiche des textes chiants sur les pages (mais les éditeurs redoublent de créativité pour rendre ça illisible et pénible, la palme à Google), c'est censé protéger les utilisateurs, non ?

avatar Un Type Vrai | 

En fait, d'autres en Europe ont existé et on fini par mourir. Une des raisons : Les traitements de faveur (impôts, règlements, ...) accordé aux entreprises étrangères.
Et le numérique n'est pas différent.
On ferme en France des usines qui devraient payer des millions d'équipement pour ne pas polluer (c'est cool) et on importe à la place de leur production des produits de Chine n'ayant aucune contrainte (écologique, sociale, économique ...)
Si le numérique est en passe de redevenir logique (une loi européenne doit bloquer les importations non respectueuse AVANT d'impacter les acteurs locaux, c'est très bien fait aux USA par exemple) j'ai hâte de revoir ma campagne pleines d'ouvrier qualifié bien payées pour qu'enfin ils puissent changer leur Citroën ZX diesel en voiture électrique moins polluante.
Que Facebook soit la première victime, tant mieux.

avatar nobru1779 | 

@noxx09

Si ce n’ai pas déjà fait

avatar nidasleon | 

Des promesses .. des promesses ..

avatar 406 | 

J ai du mal à comprendre les coms de ceux qui sont contents du risque que ça ferme en Europe. On peut donc penser que vous ne les utilisez pas mais pourquoi se réjouir de ça si ça impacte ceux qui sont heureux de s en servir ???

avatar Baptiste_nv18 | 

@406

Que vous ne compreniez pas, c’est ça le problème.

avatar 406 | 

@Baptiste_nv18

C est bien pour ça que je vous pose la question mais vous ne semblez pas être capable d y répondre alors…

avatar evangelion-007 | 

@406

Repondre à la question est compliqué si on ne voit pas tout ce qui se passe techniquement derriere Facebook et autres services du genre.

Je ne peux que vous recommandez de regarde « The Social Dilemma » (ou Derrière nos écrans de fumée) de Netflix.

Et sinon, en extrapolant de manière pessimiste le fameux livre 1984.

avatar vicento | 

@406

En clair et pour faire simple : Facebook et consort sont une des pires choses qu’internet nous ai apporté. Le cocktail 🍹 entre exhibitionnisme, voyeurisme, profilage de masse et publicités est carrément détonnant. Et je en parle pas de la manipulation de la psychologie et des opinions à grande échelle.

Mais un réseau social géré et utilisé de manière responsable apporterait beaucoup.

La seule chose qui me manquerait serait les groupes ou les pages dédiées à des thématiques pro.

avatar Un Type Vrai | 

Alors la principale raison pour moi est que si une entreprise européenne remplace Facebook, elle payera ses impôts en Europe et les routes ici seront mieux entretenues, des chômeurs vont trouver du travail etc.
Sinon je n'ai jamais utilisé Facebook, je ne comprends même pas que l'on puisse penser qu'un seul service est innovant ou techniquement suffisamment pointu pour ne pas être produit par des entreprises locales.
Dernier point, je suis plus pour des normes ouvertes que des protocoles privés. Fadebook, c'est la privatisation du net. A peu près tous leurs "services" pourraient être normé et donc interopérable. (d'ailleurs, moi président, je fait une LOI qui oblige tous services se basant sur internet à être normé et intéropérable, votez pour moi).

avatar Insomnia | 

@406
Cherche pas avec certaines personnes, ils sont pas capable de discuter intelligemment sur certaines choses, juste à dire chouette sans penser à ce que ferait la fermeture de Facebook, même si un remplacement prendra sa place, il y aura de gros dégâts….mais bon c’est tellement plus simple de penser à sa petite personne. L’homme est un égoïste par nature.

avatar Thohack | 

@406

« Derrière nos écrans de fumée », sur Netflix. Une bonne base pour comprendre pourquoi on souhaite que ces réseaux disparaissent, même pour ceux qui croient être contents de les utiliser.

avatar cecile_aelita | 

@Thohack

« pour ceux qui croient être contents de les utiliser »

Mince je pensais pourtant être « sûre » d’être contente de l’utiliser 😋!

Je serais donc stupide à ce point pour ne même pas savoir si quand je fais quelque chose je suis contente ou non de le faire 😅.
J’ai mangé un super bon gâteau d’anniversaire ce week-end et du coup j’ai été contente de le manger, mais si ça se trouve je me suis trompée, peut être que je n’étais pas contente 🤣😋❤️

avatar yasuo87 | 

@cecile_aelita

Fallait faire goûter le gâteau t’aurais été sûre comme ça 😋

avatar cecile_aelita | 

@yasuo87

Bah il faut croire que les 3 personnes qui en ont manger ne savent pas qu’ils se trompaient aussi 😋

avatar yasuo87 | 

@cecile_aelita

D’où le besoin d’une 4ème personne (moi) pour enlever tout doute 🤔😋

avatar cecile_aelita | 

@yasuo87

Ah ah ah !!! 😉

avatar Bigdidou | 

@cecile_aelita

“Bah il faut croire que les 3 personnes qui en ont manger”

Rhoooooooooooo !!! Moi, oui, mais toi… :D

Après, ton cerveau est content.
Mais ton foie ? Tes tissus adipeux ? Tu leur as demandé ?
Si ça trouve, une majorité de ton corps n’est pas contente du tout, va savoir ;)

avatar cecile_aelita | 

@Bigdidou

Et ça finit direct dans les hanches tout ça 🤣

avatar Bigdidou | 

@cecile_aelita

“Et ça finit direct dans les hanches tout ça 🤣”

Ben voilà.
Elles sont contentes, tes hanches ?

avatar cecile_aelita | 

@Bigdidou

On s’en fiche d’elles 😛

avatar YetOneOtherGit | 

@Bigdidou

"Elles sont contentes, tes hanches ?"

Fan d’Adamo ? 😄

avatar Bigdidou | 

@YetOneOtherGit

“Fan d’Adamo ? 😄”

Ah, non, moi je bouge les mains, sinon, à les laisser, on s’emmerde vite ;)

Sinon, plutôt du groupe Anche, version portugaise d’un célèbre groupe de rock progressif français (blague vaguement raciste, je suppose).

avatar BarbATruc | 

@406

Facebook, tout comme toutes les entreprises qui détiennent des données sur leurs utilisateurs et qui en font commerce devraient rémunérer ces dites personnes. Connais-tu d’autres secteurs d’activité qui ne paient pas leurs matières premières ? Ce sont des escrots, la gratuité du service mise en avant n’est que de la poudre aux yeux pour continuer à mieux voler ceux qui offrent leurs données.
De plus, ce sont des usines à infox, qui n’ont aucun intérêt à ce que cela s’arrête.
Se faire voler pour avoir le droit d’accéder à des infos volontairement biaisées, voir délibérément fausses je ne comprends pas que cela soit autorisé.
Pour moi cela fait 2 raisons suffisantes pour fermer ce genre d’entreprises, qui ne paient pas leurs impôts là où elles le devraient…

avatar YetOneOtherGit | 

@BarbATruc

"Connais-tu d’autres secteurs d’activité qui ne paient pas leurs matières premières ?"

Petite nuance qui ne vaut pas jugement de valeur: Google, FB … paient l’extraction de la matière première qu’ils vont ensuite valoriser en offrant gracieusement l’accès à des services et des produits.

avatar Chris K | 

@406

« qui sont heureux de s en servir »

C’est tout à fait ça, « bienheureux sont les pauvres d’esprit ». 🙄

Pages

CONNEXION UTILISATEUR