Transfert des données EU vers US : Facebook menace de quitter l'Europe 🆕

Mickaël Bazoge |

C'est un chantage qui pourrait bien se retourner contre Facebook : le réseau social a menacé d'arrêter son activité dans l'Union européenne si une décision du régulateur irlandais venait à être confirmée. Le mois dernier, la DPC (Data Protection Commission) du pays, qui supervise l'activité de Facebook sur le vieux continent, avait décidé d'une injonction préliminaire interdisant à l'entreprise de transférer les données de ses utilisateurs européens vers des serveurs américains.

Crédit : Christopher, CC BY-SA 2.0

En cause, la fin du Privacy Shield décidé par la Cour de justice de l'UE mi-juillet, un accord entre l'UE et les États-Unis encadrant le transfert de données d'une zone à une autre. Facebook pensait pouvoir s'appuyer sur les Standard Contractual Clauses (SCC) qui n'ont pas été inquiétées par les juges européens afin de poursuivre son petit business, mais la DPC en a décidé autrement.

En attendant que les négociations entre les deux bouts de l'Atlantique aboutissent à un nouveau modèle, Facebook s'est donc vu interdire de mouliner les informations collectées en Europe sur ses serveurs basés aux États-Unis. Or, ce sont eux qui gèrent la distribution des publicités ciblées du groupe. Si Facebook refuse de s'exécuter, la DPC a le pouvoir d'infliger une amende représentant 4% des revenus mondiaux de l'entreprise, soit 3 milliards de dollars environ.

L'enjeu est évidemment de taille pour Facebook, puisqu'un utilisateur européen représentait 13,21 $ de revenus en moyenne l'an dernier1. Dans ces circonstances, le groupe « ne sait pas comment […] il pourrait continuer à fournir les services Facebook et Instagram dans l'UE », selon les représentants juridiques de l'entreprise.

Facebook pourrait donc prendre ses cliques et ses claques et abandonner 410 millions d'utilisateurs à leur triste sort… Ou peut-être pas finalement, le réseau social ayant fait la preuve à de multiples reprises que la protection de la vie privée de ses utilisateurs n'était pas au cœur de ses préoccupations, qu'il profite des discours de haine, et que c'est un des principaux vecteurs mondiaux de désinformation et de théories du complot.

Mais le poids économique des plateformes de Facebook est tel qu'un départ même provisoire pèserait lourd pour des milliers d'entreprises européennes : les transactions des sociétés, petites et grandes, qui proposent leurs produits et services via Facebook et Instagram ont représenté 208 milliards de dollars en 2019.

Facebook a engagé une poursuite contre la DPC pour contester le jugement de l'autorité qui ferait preuve d'un manque d'équité et aurait montré un « biais apparent » contre la société. Pour le moment, il n'est pas question pour le réseau social de faire ses bagages — ce qui ne serait que provisoire, le temps de reconfigurer les infrastructures pour respecter la décision du régulateur.

Mise à jour — Un porte-parole de Facebook nous précise que son intention n'est pas de se retirer d'Europe : « Des documents juridiques déposés auprès de la Haute Cour irlandaise exposent simplement le fait que Facebook, et de nombreux autres services, entreprises, et organisations dépendent des transferts de données entre l'Union européenne et les États-Unis pour faire fonctionner leurs services ».

Néanmoins, si jamais Facebook devait suspendre complètement le transfert des données des utilisateurs vers les États-Unis, le réseau social ne voit pas clairement comment « il pourrait continuer à fournir les services Facebook et lnstagram dans l'Union européenne ». Ce d'autant que ce qui concerne Facebook touchera aussi d'autres entreprises qui transfèrent également les données de leurs utilisateurs vers les États-Unis.


  1. C'est beaucoup, mais c'est aussi beaucoup moins que ce que rapporte un utilisateur américain (41,4 $).  ↩︎


avatar newiphone76 | 

Si seulement....🙏🙏🙏

avatar roccoyop | 

@newiphone76

+♾

avatar taxtax | 

@roccoyop

____ ^+♾
(+♾)

🥳 🥳 🥳

avatar roccoyop | 

@taxtax

... et bien plus encore ! 🤯

avatar Jinkgo (non vérifié) | 

@roccoyop

Mon dieu que je ne vais même pas pleurer !!!
😄😄😄😄😊

avatar ohmydog | 

Je les invite à le faire oui ! Avec grand plaisir

avatar Fanoo | 

Oui oui oui

avatar KimoMac | 

Oh oui!

avatar Derw | 

🍾

avatar LittleBigFrancois | 

Je les vois mal exécuter leurs menaces et faire une croix sur près de 500 millions d’utilisateurs, mais j’en rêve.

avatar François31400 | 

@LittleBigFrancois

🤔 il y a plus d’utilisateurs de Facebook que la population de l’Union européenne 🇪🇺🤔🤔 ?

avatar Adodane | 

@François31400

Il a dit « près de 500 millions », qu’est ce qu’il a dit de mal ?

avatar François31400 | 

@Adodane

On est plus à 300 millions d’utilisateurs que 500 millions

avatar Adodane | 

@François31400

Maintenant que le royaume uni n’est plus comptabilisé, l’Europe des 27 c’est 446 millions d’habitants. Troisième au niveau population mondiale et deuxième puissance économique au monde.
Donc oui il peut y avoir plus d’utilisateurs que d’habitants, double comptes, entreprises, comptes perso et pro...

avatar François31400 | 

@Adodane

Il y avait moins de 300 millions d’utilisateurs actifs en décembre 2018 je pense pas que ça soit passé à 500 depuis mais bref c’est pas très important 😀

avatar vince29 | 

Troisième puissance économique.
Si en plus tu ne comptabilises pas la GB, il ne va pas falloir longtemps pour qu'on passe 4.

avatar Adodane | 

@vince29

Le Japon va dépasser l’UE en pib ?

avatar Bounty23 | 

@François31400

L’Europe et l’Union européenne sont deux choses différentes

avatar François31400 | 

@Bounty23

Ben la c’est l’Union européenne 🙂

avatar debione | 

@François31400

FB, c'est pas uniquement des utilisateurs persos... Pour te donner un ordre de grandeur, j'ai un compte perso (que je n'utilise quasi pas), un compte pour ma musique solo, un compte pour un groupe dans lequel je suis, un compte pour une association de promotion culturelle, un compte pour l'endroit ou je travaille...

Donc cinq comptes pour une seule personne...

avatar François31400 | 

@debione

Oui je dis pas le contraire mais on est à moins de 300 millions d’utilisateurs (comptes) actifs 🙂

avatar pocketalex | 

@debione

perso, j'ai juste un compte perso (que je n'utilise pas)

avatar LittleBigFrancois | 

@LittleBigFrancois

En réalité 410 millions. Source : l’article lui même

avatar nemrix | 

Trump oserait il critiquer cette position de l’Europe qui n’est pas plus extrême que la sienne vis-à-vis de TikTok?

Oui. Il ose tout. Il trouverait même totalement inacceptable la décision européenne et prendrait des mesures de représailles contre les produits européens.

Ça serait assez « savoureux » à voir.

avatar DG33 | 

@nemrix

Souhaitons (pour les USA et le monde) qu’il n’en aura pas le temps.

avatar hairsplitter | 

Ce sont les Américains qui décideront, nous n'existons pas même avec nos vœux pieux.

avatar DG33 | 

@hairsplitter

Ce sont surtout les grands électeurs qui décideront 😇

avatar Ramlec | 

@DG33

J’ai des doutes que Biden arrive à le battre.

avatar jackhal | 

"Trump oserait il critiquer cette position de l’Europe qui n’est pas plus extrême que la sienne vis-à-vis de TikTok?"

Ça je n'en sais rien. Par contre le gouvernement Chinois n'a pas apprécié le ban de TikTok, et a annoncé des mesures de représailles, ce qui est quand même sacrément gonflé de la part d'un pays qui bloque Google (moteur de recherche), Facebook, plein de services d'Apple etc., bref, tout ce qui ne lui plaît pas.

Il ne faudrait quand même pas oublier qui est le champion à ce jeu-là, et ce depuis des années et des années.

avatar marenostrum | 

La Chine ne les bloque pas, c’est eux qui ne servent pas la Chine pour ne pas se soumettre à la réglementation du pays. C’est devenu une légende urbaine ce blocage.

avatar jackhal | 

Ok, si tu veux... dans ce cas, Trump n'a pas bloqué TikTok non plus, c'est TikTok qui ne s'est pas soumis à la règlementation des USA.

Que Facebook soit bloqué par le Great Firewall ou qu'ils bloquent eux-mêmes les IP chinoises, que TikTok ait vu ses applis retirées "de force" où qu'elles aient été retirées par TikTok, ça ne change rien : les modalités d'application sont de l'ordre du détail. Mais il y a vraiment beaucoup, beaucoup de points communs entre ce qu'à fait Trump et ce que fait la Chine depuis bien longtemps.

avatar fornorst | 

Pourquoi vouloir les faire partir ? Que ceux qui veulent l’utiliser l’utilisent et que ceux qui veulent s’en lasser s’en passe. Ça fait un peu cours de maternelle les commentaires par moment...

avatar AppleDomoAdepte | 

@fornorst

C’est FaceBook qui menace de partir si l’Europe continue de lui demander de respecter la loi

N’inversons pas tout

avatar fornorst | 

@AppleDomoAdepte

Je parlais des 4 premiers commentaires ;)

avatar roccoyop | 

@fornorst

Parce que Facebook n’apporte rien de bon pour la population : plus de troubles psychologiques, de dépressions, de suicides, moins de vie privée (désolé, j’ai pas toute la liste en tête, mais elle est longue)

Ça ne suffit pas comme arguments ?

avatar debione | 

@ roccoyop:

C'est jamais bon de ne relever que le négatif... Ce que vous dites est vrai, mais il faut y ajouter: permettre de rester en contact avec des personnes éloignées, retrouver des gens, promouvoir des événements, promouvoir des artistes, promouvoir des compagnies etc etc...

Le monde est pas noir ou blanc...

avatar Bigdidou | 

@debione

« Le monde est pas noir ou blanc... »

Non, mais il est avec ou sans FB, ça, ça reste binaire.
Le monde est-il meilleur avec ou sans FB ?

avatar debione | 

@ Bigdidou

Non, cela n'est pas binaire... Le monde est-il meilleur? moins bon? identique? Perso, j'aurais tendance à prendre justement la troisième proposition, identique... A la fois meilleur et moins bon? Ca fait en tout cas proposition possible...

...je dirais même que le monde est comme le chat, il est à la fois meilleur et à la fois moins bon...

avatar Bigdidou | 

@debione

« Non, cela n'est pas binaire... »

Ben si.
Une chose existe ou pas.

« la troisième proposition, identique... »

Alors FB ne sert qu’à augmenter l’entropie.

« Il est à la fois meilleur et à la fois moins bon... »

Comme pour toute chose.
La question est de quel côté penche la balance des avantages et des inconvénients ?

avatar debione | 

@Bigdidou

Tu oublies la troisième proposition: une chose existe peut-être ;) Une espèce de fourmi non encore documentée existe-elle? Oui/non/peut-être?

Sinon, la balance comme tu dis, peut très bien ne pas pencher, que cela apporte autant d'avantage que d'inconvénients... Je suis un peu dans cette position face à FB...
Pour moi le monde n'a strictement rien de binaire (après cela doit dépendre aussi de notre propre philosophie de vie et de pensée)

avatar Bigdidou | 

@debione

« Pour moi le monde n'a strictement rien de binaire »

L’effet de nos actions sur le monde est complexe, mais le fait d’agir et d’exister est bien binaire : nous agissons ou pas, nous existons ou pas.
Pour revenir à FB, cette... chose existe ou pas. Elle n’existe d’ailleurs depuis pas longtemps.
C’est une coquille pour vendre de la publicité, du temps de cerveau disponible, comme disait l’autre.
Elle n’offre aucun service exclusif, juste un contenant simple pour une information qui peut se satisfaire avec des tas d’autres contenants (et certainement mieux y vivre).

Je comprends que FB puisse rapprocher des gens éloignés et qu’elle apporte un vrai bénéfice à ce sujet.

En revanche quand on me dit que FB est un vecteur d’information et de savoir, je suis beaucoup plus dubitatif.
Je suis même persuadé que la disparition de FB serait une bonne chose, en raison de l’entropie, du désordre massif de l’information dont cette entreprise est responsable (et pas seulement de façon collaterale).

avatar debione | 

@Bigdidou

Alors bien évidemment que si Fb disparaissait on ferait autrement. Mais dans le sens de l'information il faut je pense bien diviser en deux: Il y a l'information générale, et la oui c'est catastrophique, mais FB est aussi vecteur de l'information particulière, par là j'entends comme je le décrivais quand nous organisons des concerts, dans une salle ridicule qui n'a en tout cas pas les moyen d'avoir des vecteurs publicitaires FB (ou alors un FB like) est devenu quasi indispensable. Un bon 50% des gens qui viennent à nos manifestations culturelles y viennent après avoir vu l'info sur FB, et pas sur le site dédié à la culture que nous utilisons aussi ni même suite à la lecture de nos affiches/flyer....
C'est un peu la même quand je fais un live perso, je touche le 90% de mon public par ce biais...
Après je suis pour que les données soient localisées, ça c'est sans bavure, mais comme outil de promotion de la culture local, je n'ai pas trouvé mieux.

avatar Bigdidou | 

@debione

« une chose existe peut-être ;) »

Ça serait ennuyeux, puisque ça détruirait la vérité.

Mais ton chat de Schrödinger nous éloigne de FB ;)

avatar taxtax | 

@fornorst

Ils sont très bien les 4 premiers commentaires. Après ça part en sucette d'ailleurs... 🍭 🍭 🍭

avatar Nesus | 

@fornorst

Ok, mais vous n’avez le droit d’utiliser que des données qui vous concerne uniquement. Je vous laisse nous démontrer comment ça serait possible.

avatar fornorst | 

@Nesus

Des données qui me concernent et celles d’autres utilisateurs qui ont accepté de partager leurs données avec Facebook. Je ne vois pas bine où se trouve la difficulté.
Perso je suis très content de pouvoir utiliser Facebook pour certains groupes dans lesquels je trouve des infos intéressantes pour ma veille, messenger pour discuter avec certains potes, WhatsApp pour d’autres, Insta pour voir des belles photos, ... faut juste être conscient de qu’on partage et accepter le risque que ça puisse être public. Quand on sait ça et qu’on est capable d’avoir un regard critique sur ce qu’on lit, je ne vois pas du tout où est le problème. Et c’est la même chose avec l’immense majorité des médias : c’est en les combinant qu’on peut se faire une vision critique :)

avatar Nesus | 

@fornorst

Le problème n’est pas que la données soit publique, le problème c’est qu’elle est volée par une entreprise privée. Vous prenez des photos ? Tout ce qui est dessus vous appartient ? Donc vous ne pouvez pas partager cette photo. Vous échanger des informations ? Vous ne parlez que de vous et uniquement de ce que vous faites sans aucun rapport avec d’autres personnes ? Donc vous ne pouvez pas.
Faut arrêter de croire que les juges sont justes bêtes, ils ont juste pris la mesure du problème. Vu que Facebook fait comme si elle pouvait tout faire. Comme ne pas supprimer des utilisateurs, continuer à utiliser leur données ou les ajouter alors qu’ils ne l’ont jamais fait ( vous avez un profil fantôme, jusqu’au jour où vous inscrivez vraiment).

avatar fornorst | 

@Nesus

Si je prends une photo de quelque chose que je ne peux légalement pas partagé (si je comprends bien ce que vous dites) c’est tout de même à moi de savoir ce que je peux faire ou ne pas faire non ? C’était déjà le cas avant Facebook et ça le restera après : Facebook n’est qu’un moyen de diffusion, ni plus ni moins dans ke cas dont vous parlez.

Quant aux profiles fantômes, si vous parlez des donnés que Facebook collecte en dehors de son réseau avec les boutons Like par exemple, je suis alors d’accord avec vous : je ne trouve pas ça sain. A noter tout de même que ce point a été traité par la RGPD et que ce sont les sites qui intègrent ce tracking (d’en est clairement un, pas de débat la dessus) qui doivent être responsable de collecter le consentement de l’utilisateur. Ça me parait tout à fait normal et les sites bien fait et respectueux de leurs utilisateurs sont de plus en plus nombreux. Mais pensez aussi que Facebook n’est qu’une seule entreprise : il y en a des milliers qui en font de même et souvent à des échelles qu’on ne soupçonne pas car ces entreprises ont moins pignon sur rue que Facebook :(

Et perso, je trouve que le compromis entre ce que je partage à Facebook et l’utilisation que j’en ai (et donc les bienfaits personnels que j’en dégage) est à mon avantage. Si Facebook arrive à en tirer un profit financier, très bien pour eux directement et très bien pour moi indirectement qui pourrait continuer à en profiter.

Quant à la décision des juges sur le Privacy Shield, je me garderais bien de la commenter sur le fond ou même la forme : ce sont des décisions juridiques qui nécessitent une compréhension très profonde du dossier et des lois en vigueur. Bien que je sois globalement conscient de ce qu’il y a derrière, le sujet est bien trop complexe pour le commenter ici en quelques lignes.
Je supporte pleinement le travail des juges et des associations derrière la majorité des plaintes qui aident les européens à garder la souveraineté sur leurs données, je ne crois pas avoir écrit autre chose dans mes précédents posts ;)

Mon message n’est pas du tout la pour défendre Facebook (ils ont clairement fait de la merde sur plein de sujets) mais plutôt de dire que chacun doit être libre de pouvoir l’utiliser ou non :)
Relisez donc bien mes messages avant de vous emporter ;)

avatar gwen | 

@fornorst

"Relisez donc bien mes messages avant de vous emporter ;)"

Ton message était très bien avant cette phrase. Pourquoi vouloir rabaisser ton interlocuteur en le faisant passer pour un hystérique alors que ses propos son loin d’être démesurés  ?

C’est dommage de gâcher un bon argumentaire en une phrase.

avatar fornorst | 

@gwen

Tu as tout à fait raison, j’aurais largement pu m’abstenir de cette phrase :(

Pages

CONNEXION UTILISATEUR