Des cookies au goût d'amende (bis) : sanction de 150 millions d’euros pour Google et 60 millions pour Facebook

Stéphane Moussie |
  • Vous prendrez bien quelques cookies, regardez comme ils sont bons !
  • Non merci, ça ira, j'en ai déjà trop mangé.
  • Mais si, allez, quelques-uns de plus, ça ne peut pas vous faire de mal. Vous ne pouvez quand même pas les refuser !

Cette insistance, Google et Facebook la paient (relativement) cher. La CNIL inflige aujourd'hui à Google une amende de 150 millions d'euros et à Facebook une amende de 60 millions en raison de leur gestion des cookies.

L'autorité française reproche aux deux géants de ne pas permettre aux internautes de refuser facilement le dépôt des cookies sur leurs appareils. « Plusieurs clics sont nécessaires pour refuser tous les cookies, contre un seul pour les accepter », note-t-elle. Or, elle considère que ce procédé porte atteinte à la liberté du consentement des internautes et constitue une violation de l’article 82 de la loi Informatique et Libertés.

Le choix offert par Google.fr actuellement.

Google et Facebook avaient été prévenus : après une période de sursis, la CNIL avait mis en demeure une vingtaine d'organisations en mai 2021, sans donner de noms, mais en précisant que des « acteurs internationaux de l’économie numérique » étaient concernés. Une partie de ces acteurs est rapidement rentrée dans le rang, mais pas Google ni Facebook.

La sanction concernant Google porte sur Google.fr ainsi que sur YouTube.com. Dans le détail, Google LLC, établie en Californie et développeur du moteur de recherche ainsi que de YouTube, écope d'une amende de 90 millions d'euros, tandis que Google Ireland Limited, qui est le siège européen de Google, est sanctionné à hauteur de 60 millions d'euros.

Le choix offert par Facebook actuellement.

La CNIL justifie le montant de ces amendes, comme celle de 60 millions d'euros visant Facebook, par « le nombre de personnes concernées et par les bénéfices considérables que [les sociétés tirent] des revenus publicitaires indirectement générés à partir des données collectées par les cookies. » Les deux entreprises doivent se mettre en conformité — c'est-à-dire ajouter un bouton « Tout refuser » — dans un délai de trois mois, sans quoi elles risquent une astreinte de 100 000 € par jour de retard.

Mis au pied du mur, Google promet de réaliser des changements. « Les internautes nous font confiance afin de respecter leur droit à la vie privée et veiller à leur sécurité. Dans le respect de ces attentes, nous nous engageons à mettre en place de nouveaux changements, ainsi qu’à travailler activement avec la CNIL en réponse à sa décision, dans le cadre de la directive ePrivacy », déclare un porte-parole de Google. Le moteur de recherche planche sur l'abandon des cookies tiers au profit d'autres techniques pour la publicité ciblée, mais ce gros projet, dont certains pans sont critiqués en matière de concurrence ou de confidentialité, ne devrait pas aboutir avant 2023.

Ce n'est pas la première fois que Google est sanctionné pour sa gestion des cookies. Fin 2020, la CNIL avait déjà infligé une amende de 100 millions d'euros au moteur de recherche (ainsi que 35 millions d'euros à Amazon). Ce n'était pas l'absence de bouton « Tout refuser » qui était en cause, mais un dépôt de cookies sans le consentement préalable de l'internaute, ainsi que des manquements à l'obligation d'information.


avatar Tweetly | 

Excellent le titre ! Bravo Stéphane 😉

avatar Seb42 | 

@Tweetly

J’avoue j’adore le titre 👍

avatar zoubi2 | 

@Tweetly

Je plussoie.

avatar stefhan | 

@Tweetly

+1 👍

avatar nicopulse | 

Mais Google en a tellement rien à foutre.... après un reset du navigateur rien qu'en accédant à la page www.google.fr et après avoir refuser tous les cookies sur cette page..... j'ai actuellement, ce jour, le 8 janvier 2022, 11 cookies qui sont déposés :
google.com : 5 cookies
doubleclick.net : 1 cookie
googe.fr : 3 cookies
youtube.com : 2 cookies

Cette boite mérite bien 150 MILLIARDS d'euros d'amende. Ca ne serait pas trop demander vu le cashflow que génère l'exploitation de ces cookies. Evidement, il faudra veiller à ce que cette amende ne soit pas effacer au bout de 15 ans de procédures... par une transaction pénale où ont ne sait quel négociateur s'octroie quel privilège au nom de l'état.

avatar roccoyop | 

Ils ont donc 2 mois et 30 jours pour continuer à profiter avant d’ajouter 1 ligne de code sur leur popin.

Ça va, ça reste rentable.

avatar nemrod | 

Bonne nouvelle

avatar rolmeyer | 

Moi j’ai rencontré pas mal de sites qui interdisent la visite si on refuse les cookies ? C’est autorisé ça ?
( sur le principe je dirais que oui vu que c’est moi qui veut les visiter et que ce sont des sites marchand ou d’infos dont on peut se passer, je veux dire c’est pas site qu’on doit impérativement visiter genre vignette crit air )

avatar zoubi2 | 

@rolmeyer

Bonne question !

avatar MacRicow | 

Je dirais que oui: ce qui est illégal, c'est d'accueillir un visiteur et d'enregistrer des cookies sans lui avoir demandé son consentement, pas de conditionner le refus des cookies à un abonnement et donc de refuser les visites à ceux qui refusent les cookies sans s'abonner. Ils respectent la loi de recueillir le consentement.

avatar wilfried50 | 

Ça fait bien pour Google et Facebook

avatar domd | 

Les internautes nous font confiance afin de respecter leur droit à la vie privée… Ah bon ?

avatar Bigdidou | 

@domd

« Ah bon ? »

Les internautes américains, oui. :(
Je sais, c’est fou…

avatar didjee.did | 

Personnellement, je trouve que le système de Macg est également (volontairement ?) très compliqué quand on veut gérer les refus des "intérêts légitimes" des partenaires. Ça prend 10 minutes à chaque fois. Attention donc à vous-mêmes MacG, même si l'amende n'atteindra pas des millions d'euros !

avatar marc_os | 

@ didjee.did

Ces trucs soit disant d' « intérêt légitime » sont particulièrement pénibles, d'autant plus qu'on ne sait pas de quoi il s'agit. A un moment, macg redemandait régulièrement d'approuver les cookies - est-ce toujours le cas ? - et les deux combinés, c'est particulièrement pénible, de quoi motiver les gens pour utiliser un bloqueur de pubs.

Je viens d'avoir ça :
(Une erreur HTTP AJAX s'est produite.
Code de statut HTTP : 500
Informations de débogage ci-dessous.
Chemin : /system/ajax
StatusText:
ResponseText )

avatar Ios_What a joke | 

Peut être considérerez vous ce retour de la CNIL pour revoir votre copie??

Macg: Un bouton pour accepter l’utilisation de toutes les données mais pour refuser tout, il faut tout désactiver un par un ce qui prend plusieurs minutes.

avatar hubnium | 

@Ios_What a joke

Et le bouton « poursuivre sans donner mon consentement » ou « je n’accède pas à la demande » ne permet pas cela ? 🧐

avatar Yves SG | 

« Des cookies au goût d'amende » 😂
Excellent ❗️
En tout cas ses amendes sont une excellente nouvelle, même si on s’imagine qu’elles ne vont pas être dissuasif dans les pratiques de ces voyous.
Google me demande très régulièrement de revalider en un click toutes les réponses qu’ils souhaitent ou de leur dire non… Moyennant 19 clic. C’est énorme, et je me dis que l’on doit pas être beaucoup à leur résister vu que quand on accepte une fois ils ne reposent bien entendu plus jamais la question.

avatar marc_os | 

Il y a aussi ces sites français qui affichent des alertes au sujet des cookies en anglais... Pas sûr que ça soit très légal non plus.

avatar Gilles Derval | 

Ils ont bien raison : Facebook, je n’y vais plus depuis des années. Quant à Google, il est vrai que ces gens ont tendance à nous faire tourner en rond car on a refusé d’utiliser Google……Pour moi, les GAFAM doivent être beaucoup plus bloqués en ne faisant passer que leurs idées mondialistes avec la pensée unique!

avatar marc_os | 

@ Gilles Derval

> Facebook, je n’y vais plus depuis des années

Malheureusement depuis que myspace a été racheté et saboté, il ne reste plus que Facebook pour les petits musiciens et autres artistes indépendants pour annoncer publiquement et directement leurs concerts ou événements... (Enfin, je parle d'avant le covid, car là c'est pour beaucoup limite encéphalogramme plat.)

avatar ech1965 | 

Et pour ceux qui sont vaccinés contre la covid et donc fatalement déjà fliqués vu qu'ils ont la puce 5G dans le corps, quand sera-t-il possible d'être moins emm...dés en configurant une fois pour toute le navigateur pour accepter tous les cookies sur tous les sites visités? j'en ai marre de ces popups intrusifs qui ruinnent mon expérience utilisateur. je veux pouvoir accepter tous les cookies tout le temps ( sauf pour le X)

avatar jerome74 | 

@ech1965: "je veux pouvoir accepter tous les cookies tout le temps"
Tu as bien de la chance, chaque fois que tu acceptes un cookie, la première info stockée c'est que tu acceptes les cookies sur ce site, et donc ce site-là ne le te demendra plus jamais. Mais si tu refuses, oh non le site ne stocke pas de cookie qui lui permettrait de se souvenir de ce choix, et du coup paf quand tu reviens 10 minutes plus tard: dis, tu veux un cookie? La CNIL devrait exiger une exception pour les cookies qui refusent les cookies…

avatar Bigdidou | 

@jerome74

« et donc ce site-là ne le te demendra plus jamais »

Dans quelle version du multivers vis-tu ?
Il y a un trou de ver près de chez toi ? J’irais bien voir… ;)

Très régulièrement, c’est redemandé, et c’est vrai que ça devient chiant.

avatar jerome74 | 

Ah... bon j'accepte jamais alors je croyais! pfff, sont encore plus cons que je croyais alors :-(

avatar ibins | 

« Les internautes nous font confiance afin de respecter leur droit à la vie privée et veiller à leur sécurité. …»
Mdr !

avatar MarcMame | 

Cette société où l’on ne peut plus offrir de bons cookies aux enfants dans la rue sans se faire immédiatement traiter de pédophile. 😈

avatar idg-46 | 

Idem sur macg, pour annuler TOUTES les options dont INTÉRÊTS LÉGITIMES !!!??? Il faut 160 clicks et de plus il faut recommencer régulièrement !

avatar Drkokai | 

Une boucher de pain… ça devrait être au minimum 1€ par utilisateur!

avatar FollowThisCar | 

J'ai désactivé mon compte Facebook depuis longtemps, mais je garde les cookies pour être reconnu immédiatement les rares fois où je vais jeter un oeil.
Par contre Google, je ne vois pas comment se passer d'eux. Pourtant je les trouve de plus en plus gênants et intrusifs : GMail ne cesse d'inventer de nouvelles manières de placer des pubs se confondant avec les autres mails, et YouTube m'exaspère au plus haut point avec ses interruptions brutales et soudaines, quel que soit le contenu. Hors de question que je m'abonne pour éviter ces intrusions, ce serait céder au chantage. Comme çà ne cesse de se dégrader, les autorités pourraient peut-être aussi imposer un minimum de règles comme en télévision, non ?

avatar Bigdidou | 

@FollowThisCar

« Hors de question que je m'abonne pour éviter ces intrusions, ce serait céder au chantage. »

Pareil.
Hors de question de payer mon billet de train ou mon pain.
Non à l’odieux chantage.

avatar FollowThisCar | 

@Bigdidou
Mais non, inutile de polémiquer. Tous les annonceurs qui diffusent de la pub en télé en France continuent de gagner de l'argent alors que les restrictions existent depuis des lustres (pas d'interruption intempestive, limite du nombre des interruptions, etc..). C'est donc possible.

avatar CorbeilleNews | 

J’adore tout ce discours langue de bois, et bien sûr les clients leurs font confiance 🥴

S’il voulaient prendre pour des idiots leurs utilisateurs ils ne pourraient pas faire mieux 😂

👏 aux deux sociétés mais pas que, personnellement dès que je vois cette différence de facilité selon accepter ou refuser je quitte le site 😊

avatar Mac Hiavel | 

Je ne consulte plus les sites Google, YouTube et MacG depuis quelques temps déjà car ils font preuve de beaucoup trop d’hypocrisie dans les choix proposés aux internautes.

CONNEXION UTILISATEUR