En théorie, Windows 11 ne sera compatible avec aucun Mac

Félix Cattafesta |

Microsoft a révélé Windows 11 la semaine dernière, un nouvel OS qui demandera une configuration assez spécifique. Tellement spécifique qu'elle ne sera officiellement compatible avec aucun Mac. Le système demande au minimum 4 Go de RAM, 64 Go de stockage, un processeur 64 bits 1 GHz, une carte graphique compatible DirectX 12 ainsi qu'une puce TPM (TPM 1.2 pour les utilisateurs qui vont mettre à jour, TPM 2.0 pour les constructeurs OEM). C'est cette dernière qui pose problème car elle est loin d'être installée sur tous les PC et n'est pas véritablement disponible sur Mac.

La puce TPM 2.0, qu'est-ce que c'est ? Le Trusted Plateform Module est une puce liée à la sécurité qui génère notamment les clefs de chiffrement. Apple dispose du même système sur ses Mac et iPhone sous le nom d'enclave sécurisée : c'est ce coprocesseur fabriqué au sein du système sur puce qui protège les données d'Apple Pay par exemple. Sur les PC montés à la main, il est rare que les utilisateurs pensent à ajouter une puce TPM. Certains Mac disposent d'une puce TPM 2.0 (qui n'est pas activée) intégrée à leur processeur Intel, mais aucun n'en est équipé sur la carte mère.

De plus, Microsoft abandonne également plusieurs générations de CPU. L'éditeur a diffusé sur son site trois listes de processeurs compatible avec Windows 11 (ARM, AMD et Intel). On y découvre que les processeurs d'avant 2017 sont abandonnés : il faudra au minimum un Intel Core de 8e génération ou un Ryzen 2000 pour AMD. En l'état, aucun Mac Intel ne supporte donc officiellement Windows 11. Quant aux Mac M1, ils attendent toujours une version ARM de Windows distribuée par Microsoft.

Cela ne signifie pas que le nouvel OS de Microsoft n'arrivera jamais sur un Mac Intel. Il est possible qu'Apple déploie une mise à jour de ses machines équipées d'une puce TPM 2.0 pour l'activer. Cela semble cependant assez improbable quand on sait que la compagnie privilégie désormais les Mac embarquant sa puce maison. Il est aussi possible que Microsoft revienne sur ses configurations minimales et enlève le TPM 2.0.

Malgré tout ça, certains sont déjà parvenus à installer la version en fuite de Windows 11 de manière non officielle sur Mac ! AppleInsider partage une méthode consistant à bricoler une ISO du système en se basant sur des fichiers de l'ISO de Windows 10. Cette solution n'est pas pérenne, car on ne sait pas si les mises à jour seront compatibles.


avatar oomu | 

@rbart

"Je ne peux pas imaginer que MS limite à ce point la compatibilité."

c'est en tout cas ce qui est annoncé.

et windows 10 sera toujours disponible et supporté.

avatar a_y | 

Il va y avoir une distribution spéciale sans le TPM pour la Russie et la Chine qui autorisions pas la "crypto US" et peut-être une version pour les entreprises

avatar Sindanárië | 

@a_y

En Russie… on a jamais, mais jamais eus une seule version numérique de quoi que ce soit de bridée, protégée, cadenassée.

Jamais.

Les systèmes, les applications, la musique, les films… tout marche tout seul… Même quand c’est écrit “besoin d’une clé physique ou numérique, de codes, de bidules… “ paf t’installes , tu insères, ça marche…
Tu dupliques, tu réinstalle ailleurs, paf ça marche.

En Occident manque un chouïa de ces trucs et ça bloque !
Ou alors faut bricoler, bidouiller, frauder ou chiper la solution !

Comprends pas !

C’est mal fichu dans votre coin !

avatar 7X | 

Et si le TPM était exigé pour un log-in chez Microsoft avant de créer les utilisateurs ?

avatar oomu | 

@7X

ce n'est pas ce qui est prévu. C'est plutôt pour le chiffrement bitlocker (comme filevault sur mac), la protection des clés de MPT (drm) pour les films etc, pour valider et garantir la certification d'applications par des entreprises, etc.

-
Cependant, indépendamment de TPM, Windows 11 imposera l'usage d'un compte microsoft en ligne.

A première vue, il n'est plus possible d'installer windows 11 et créer un compte local.

Notons que sur Windows 10 actuel, microsoft cache, par défaut, la possibilité de créer un compte local sur une machine neuve. Mais ça reste possible si on le sait.

avatar 7X | 

@oomu
Oui. Je n'installe pas Windows tous les jours, et cela m'a créé bien des soucis il y a deux mois.

avatar FrDakota | 

@oomu

Pour le compte Microsoft ça ne sera obligatoire que pour Windows Home, le Pro pourra s’en passer.

Sinon la liste du minimum requis est amusante.

https://docs.microsoft.com/en-us/windows-hardware/design/minimum/minimum-hardware-requirements-overview

Audio : Optionnel
Boutons son Haut/Bas : Requis 🤪

avatar Doctomac | 

Mais quel b...l’annonce de cette nouvelle copie de macOS, notamment dans la communication pour les PC supportés.

En l’occurrence, attention, ce n’est pas tous les proc 64 bits qui sont supportés, il y a une liste et certains processeurs sont écartés sans la moindre logique.

avatar TheUMan | 

"On y découvre que les processeurs d'avant 2017 sont abandonnés"
Et ben, ça charcute grave chez Microsoft ! O-o

avatar nicci | 

Sortie de route anticipée pour les Mac intel :
- la plupart des intels d’avant 2015 n’auront pas droit à Monterey.
- les intels qui ont droit à Monterey seront privés de nombreuses fonctionnalités uniquement disponibles à partir du M1
- les intels ne pourront pas installer officiellement Windows 11.

La possibilité d’utiliser Windows en boot camp était pourtant le dernier argument en faveur des intels.

Et pire la disponibilité officieuse de Windows ARM sur les Mac M1 via Parallel desktop donne un avantage aux Apple Silicon.

J’ai envie de dire que la messe est dite pour les intels.

avatar fabricepsb71 | 

@nicci

« Et pire la disponibilité officieuse de Windows ARM sur les Mac M1 via Parallel desktop donne un avantage aux Apple Silicon »

Avec combien de logiciels disponibles ?
La situation est pire qu’en 2006 lors de la transition PPC vers Intel, car au moins il y avait Rosetta.
Il faut arrêter d’enterrer trop vite les Mac Intel avec ce Windows ARM

avatar babgond | 

Ça serait une grosse erreur de la part de Microsoft que de ne plus rendre obligatoire le TPM. La sécurité doit rester un élément important d’un OS.

avatar en chanson | 

Les fanas qui crient au scandale alors qu’ils sont habitués par Appl€ d’avoir chaque nouvel OS sacrifiant les « vieux » Mac🤪🤪

avatar eX0 | 

@en chanson

Microsoft le fait depuis toujours mais ne l’a jamais autant mis en avant.
Il suffit de voir la liste des différents cpus supportées par version pour le comprendre:

https://docs.microsoft.com/en-us/windows-hardware/design/minimum/windows-processor-requirements

Il reste une différence entre les deux cependant:
Apple ne permet plus la mise à jour ou l’installation quand c’est pas supporté (même si c’est possible par des voies détournées), alors que Microsoft oui, la preuve tout le monde découvre cette fameuse liste de cpu de moins de 4 ans supportés qui existe depuis Windows 7…

avatar altifab | 

Je crains le pire pour Parallels Desktop dont l'avenir dépend uniquement du support de Windows Arm sur les Mac M1. Pour l'instant ça fonctionne via des bidouilles d'insider pour utiliser Windows 10 Arm.
Mais la ce soir, ça propose une mise à jour vers Windows 11 qui très rapidement échoue pour cause d'absence de TPM 2.
Ainsi, Microsoft annonce de ce fait la mort prochaine de Parallels Desktop.

avatar yvesc | 

Windows 11 ARM preview fonctionne sur macOS 12 et Parallels Desktop 16 Pro.

avatar yvesc | 

Une petite erreur de frappe.
Windows 11 ARM Preview fonctionne sous macOS 12 et Parallels Desktop 16

avatar AROBASE37 | 

Bonjour,

J'ai réussi à installer Windows 11 sur la partition Bootcamp sur un MacBookPro15,1 (Monterey 12.01)

J'ai utilisé une version Windows 11 Official (Modified for Bootcamp).iso trouvé par un lien donné par un tuto sur Utube.
ET ÇA MARCHE !
Les mises à jour Windows 11 marchent aussi ! Et plustôt très fuide !)
J'ai mis à jour les drivers AMD par la version blue Adrenalin October 2021 edition (21.10.2) (du 17/10/21)
Driver Version: 21.30.25.05 disponible sur bootcampdrivers.com
Le début est un peu ardu car le clavier est en US Qwerty tout au long de l'install ...
Après, le passage en langue Française avec un clavier Apple-FR règle tous les problèmes.
Il faut aussi prévoir de télécharger "WindowsSupport" sur une clé USB (2Go) Fat32 au préalable par Assistantbootcamp sur Monterey -> Action/ Télécharger le logiciel de prise en charge de windows.
A la fin il faut vérifier par Apple downloadmanager mettre à jour à la dernière version Bootcamp 6.1.15

Bonne chance à ceux qui essayeront !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR