IBM ouvre la voie aux processeurs gravés en 2 nm

Florian Innocente |

IBM annonce avoir mis au point les technologies nécessaires pour parvenir à concevoir des puces gravées en 2 nm. Actuellement les processeurs les plus avancés oscillent à 7 nm, voire 5 nm comme ceux fabriqués récemment par TSMC pour le compte d'Apple et de ses iPhone 12 et Mac M1.

Cela équivaut à pouvoir placer 333 millions de transistors par milimètre carré. Atteindre ce nouveau seuil de finesse laisse entrevoir des performances augmentées de 45 % par rapport à ce que l'on peut obtenir avec des technologies à 7 nm les plus récentes ou réduire la consommation électrique de 75 %, explique IBM. Toutes choses qui peuvent avoir des effets concrets aussi bien dans les centres de données que pour les smartphones.

IBM, Albany

IBM ne va pas produire lui-même des processeurs à 2 nm, mais les avancées technologiques de son centre de recherche d'Albany dans l'État de New York peuvent être mises à profit par ses partenaires que sont Samsung, Intel ou GlobalFoundries qui a acheté ses capacités de production. Ces procédés prendront toutefois quelques années avant d'apparaître dans des produits grand public.

Le groupe rappelle à l'occasion de cette annonce qu'il a été le précurseur des développements nécessaires pour atteindre les paliers de 7 et 5 nm.


Tags
avatar raoolito | 

@IceWizard

merci pour cet éclairage 👍🏽

avatar YetOneOtherGit | 

@IceWizard

On parle de l’après silicium depuis si longtemps. ça a commencé sans doute avec l’Arséniure de gallium dans les année 80, mais ce bon vieux matériaux de base des semi conducteur résiste incroyablement.

M’est avis qu’il restera assez longtemps the king of the hill 😉

avatar IceWizard | 

@YetOneOtherGit

« On parle de l’après silicium depuis si longtemps. ça a commencé sans doute avec l’Arséniure de gallium dans les année 80, mais ce bon vieux matériaux de base des semi conducteur résiste incroyablement. »

Dans les années 80 les chercheurs fantasmaient plutôt sur les processeurs photoniques, utilisant des faisceaux de photons à la place des électrons. Très séduisant en théorie, mais au final cela n’a pas abouti à grand chose.

avatar YetOneOtherGit | 

@IceWizard

"Dans les années 80 les chercheurs fantasmaient plutôt sur les processeurs photoniques, utilisant des faisceaux de photons à la place des électrons. Très séduisant en théorie, mais au final cela n’a pas abouti à grand chose."

Là je ne te parlais pas de fantasmes de chercheurs mais d’industrialisations pour l’AsGa qui a d’ailleurs trouvé malgré tout sa niche sur les transistors de puissance.

avatar marc_os | 

L’Arséniure de gallium, il me semble que c'était surtout pour les circuits analogiques et la comm haute fréquence. D'ailleurs... ce n'est pas que du passé !

https://www.usinenouvelle.com/article/la-5g-relance-les-puces-en-arseniure-de-gallium-au-grand-bonheur-de-skyworks-et-qorvo.N865835

avatar YetOneOtherGit | 

@marc_os

"L’Arséniure de gallium, il me semble que c'était surtout pour les circuits analogiques et la comm haute fréquence. D'ailleurs... ce n'est pas que du passé !"

Yep comme dit plus haut ça a trouvé son champ d’application sur l’électronique de puissance et les composant discret analogique.

Par contre durant les années 80 cela bel et bien été très sérieusement considéré comme l’avenir de l’intégration des CI numériques 😉

avatar Furious Angel | 

Ça arrive en 2064 chez Intel.

avatar switch | 

IBM évoluant surtout dans le monde professionnel, avec les processeurs les plus puissants au monde des séries Power 9/10/ et le 11 et suivants en roadmap, on oublie souvent cet acteur majeur qui travaille très dur dans la conception des processeurs.
Une fois le seuil fatidique de 2 nm et le seuil quantique atteint, on continuera dans le multi-cœurs, mais c'est surtout le mur des 5 GHz qu'il va falloir exploser, ce qui suppose un changement de substrat pour remplacer le silicium, et là aussi, IBM est un acteur majeur de la recherche en ce domaine.

avatar YetOneOtherGit | 
avatar switch | 

"Seulement" 56.246 millions de transistors par mm2 sur le Cerebras Wafer Scale Engine Gen2 malgré ses 12 pouces carrés, car gravé à "seulement" 7 nm ;-)
Je n'ose imaginer le nombre de cœurs de ce monstre dédié AI avec une gravure à 2 nanomètres et 333 millions/Tr/mm2 !

avatar YetOneOtherGit | 

@switch

Quand on sait qu’IBM c’est fait une spécialité sur les POWER des die de grande surface ça promet une avalanche de transistors

avatar raoolito | 

@switch

rappelez-nous ce qui empeche d’aller dans le.. milli, micro, nano, pico, femto.
PICOMETRE ?

avatar switch | 

Essentiellement le coût des recherches, la taille des atomes, l'effet tunnel…
Je préfèrerais qu'on reste à des finesses "raisonnables" entre 2 et 7 nm et augmente drastiquement la fréquence d'horloge, quitte à changer de substrat.
https://www.numerama.com/tech/705326-la-finesse-de-gravure-de-nos-processeurs-nest-plus-une-donnee-fiable.html

avatar v1nce29 | 

> rappelez-nous ce qui empeche d’aller dans le.. milli, micro, nano, pico, femto.
PICOMETRE ?

L'europe.

avatar oomu | 

@raoolito

l'indiscipline des fermions, ces trucs sont scandaleux, je propose qu'on les insulte tous ensemble. :)

avatar melaure | 

@switch

C’est évident, leurs labos sont exceptionnels, et le Power a bien évolué ...

Quand on voit le nombre de brevets qu’ils déposent, ils sont a la pointe dans bien des domaines en recherche fondamentale ...

J’ai la chance de toujours bosser sur Power+Aix ;)

avatar v1nce29 | 

Quand je pense à tous ces cons qui ont acheté des M1

avatar oomu | 

@v1nce29

HAHAHA les abrutis

moi je pense à tous ceux qui ont acheté des intel 486 DX à 33mhz... HAHAHAHAH

-_-

avatar IceWizard | 

@oomu

« moi je pense à tous ceux qui ont acheté des intel 486 DX à 33mhz... HAHAHAHAH »

T’as même pas une pensée gentille pour les gens ayant acheté des Apple II, basé sur un 6502 - 8 bits - à 1 MHz ?

avatar oomu | 

@IceWizard

non, mais c'est surtout parce que je suis un gros égocentrique : j'ai acheté un 486 DX à 33Mhz (ça a bien aidé à Wing Commander 2 :) )

avatar marc_os | 

Moi je me suis d'abord contenté au labo du Motorolla 68000 sur station de travail Apollo, 🙂
https://fr.wikipedia.org/wiki/Apollo_Computer
ainsi que du 68030 sur Macintosh IIcx...

avatar v1nce29 | 

> moi je pense à tous ceux qui ont acheté des intel 486 DX à 33mhz...

Même pas 66 ? Ils étaient pourtant l'un à côté de l'autre dans les publicités SVM
Ah t'étais déjà pauvre à l'époque ?

La haine qu'ils ont du avoir quand le Pentium 90 est sorti.
Je sais j'en ai eu un et je l'ai toujours (faut que je vois si l'or des broches est suffisant pour acheter 1 BTC)

Après ils ont sorti le 100 et le 120. En****és

avatar ancampolo | 

Phénomène murphy comme chaque année

avatar v1nce29 | 

Loi de Moore ?

avatar ancampolo | 

Prochaine étape la gravure invisible 😬

avatar marc_os | 

... à l'encre sympathique, c'est plus encore sympa. 😁

avatar oomu | 

pas trop tôt, j'en pouvais plus de ces cpus grossiers, lourds et énormes.

avatar v1nce29 | 

Jony came home ?

avatar DG33 | 

Quand j’étais gamin je pouvais poser un voire deux transistors sur la pulpe de mon index, et il fallait souder leurs pattes sur un circuit électronique.
J’avoue avoir du mal à imaginer comment ils sont passés à 300 millions de transistors sur un millimètre carré…
Même le terme de gravure me dérange.
Si quelqu’un a un site vulgarisateur…
Merci

Pages

CONNEXION UTILISATEUR