De SAFARI à la CNIL (2/2) : d'un projet technique à un scandale d'État

Jean-Baptiste Leheup |

L'article ci-dessous suit celui-ci : De SAFARI à la CNIL (1) : comment la France a dompté l'informatique

En 1970, loin d’imaginer les conséquences éthiques et politiques du partage des bases de données, le directeur de l’INSEE envisageait même de rendre obligatoire l’utilisation d’un numéro d’identification commun à l’ensemble des administrations, d’autant plus que la plupart de ses correspondants disposaient eux-mêmes de matériel informatique.

« Il serait irrationnel de leur demander d’éditer des listes que l’INSEE complèterait manuellement par indication du numéro pour transcrire à nouveau cette information sur support magnétique », justifiait-il. Il précisait que pour réduire les coûts, le stockage se ferait sur des bandes magnétiques plutôt que des disques durs, « accessibles en temps réel mais considérablement plus coûteux ».

Seuls les abonnés du Club iGen peuvent lire l‘article dans son intégralité.

-> Déjà membre ? Je me connecte
-> S‘abonner au Club iGen