Le documentaire "Objectified" avec Jony Ive en accès gratuit

Florian Innocente |

Gary Hustwit a mis en lecture libre son documentaire "Objectified" (sous-titres en français disponibles). Diffusé en 2009, il donne la parole à plusieurs grands designers dont Jonathan Ive et son comparse Marc Newson mais aussi Dieter Rams, les frères Bouroullec, Naoto Fukasawa (plusieurs de ses produits sont chez Muji et Apple a rempli Apple Park et certains de ses grands stores de sa chaise Hiroshima) ainsi que d'autres.

Ive expliquant comment les chutes de découpe du châssis des iMac sont utilisées pour le cadre des claviers

Article du 22/03

La police de caractère Helvetica est probablement l'une des plus populaires au monde. Même si l'on n'est pas versé dans la typographie, impossible de ne pas l'avoir déjà vue et, a fortiori, utilisée pour ses propres documents.

Pendant cette période de confinement, le réalisateur américain indépendant Gary Hustwit, a décidé de diffuser gratuitement ses documentaires semaine après semaine. Le premier est Helvetica, sur la naissance et l'utilisation de cette police à travers le monde et les supports. Il est visible jusqu'au 24 mars et sous-titré en français.

Surveillez cette page pour les prochaines diffusions car Hustwit a potentiellement quelques pépites en réserve, comme Objectified sorti en 2009, dans lequel intervenait notamment Jonathan Ive. Plus récemment, il y a eu Rams, un documentaire sur et avec le célèbre designer allemand, modèle de toute une génération, jusqu'à ce même Ive (lire Design : Dieter Rams adoube Apple).

Tags
avatar dodomu | 

Pour ceux que ça intéresse, je vous conseille la chaîne YouTube « attention ça glyphe », qui parle de façon rigolote des polices Comic Sans MS, et Helvetica justement 🙂

avatar Freitag | 

Ah l’Helvetica, le plus suisse des caractères, ordonné, conforme et pragmatique. Transparent.

Ne vous fâchez pas les Suisses hein, je vous aime ! 😊

Superbe documentaire. Merci pour le lien.

avatar Sindanárië | 

@Freitag

Lèche culs ! 😬😅

avatar occam | 

@Freitag

Ah non !
Les polices qui correspondent précisément à ces attributs — ordonnée, systématique, pragmatique, transparente — sont les deux chefs d’oeuvre du plus grand des typographes suisses, Adrian Frutiger : Univers et surtout celle qui porte son nom, Frutiger.

Voici un site assez complet sur l’oeuvre de Frutiger, y compris des liens vers des documentaires qui lui sont consacrés :
https://www.fontshop.com/content/adrian-frutiger-1928-2015

Pour feuilleter en ligne son oeuvre typographique :
https://issuu.com/birkhauser.ch/docs/adrian-frutiger-typefaces

Au sujet de Helvetica, Hermann Zapf (créateur de Palatino et Optima) est interviewé par Hustwit, et il en dit des choses assez définitives et pas trop flatteuses. Mais ce sont des objections que les bons typographes soulèvent depuis 60 ans, et avec encore plus de raison à l’âge de la typographie numérique.

avatar Freitag | 

@occam

"Ah non !
Les polices qui correspondent précisément à ces attributs — ordonnée, systématique, pragmatique, transparente — sont les deux chefs d’oeuvre du plus grand des typographes suisses, Adrian Frutiger : Univers et surtout celle qui porte son nom, Frutiger"

Oui, j’ai essayé d’être drôle, j’ai mal choisi mes mots.

Je suis complètement d’accord avec vous, l’Univers et le Frutiger sont plus, comment dire, élégants et forts que l’Helvetica, que je trouve mou. C’est très difficile de qualifier une police et c’est d’ailleurs merveilleusement dit dans ce documentaire.

Je travaille personnellement sur le dessin d’une anglaise classique (sa forme française) depuis 30 ans. Pas tous les jours ! :) On n’en a jamais fini.

Ça n’intéressera pas grand monde mais j’ai commencé la digitalization des modèles en 1989 sur Atari avec le logiciel développé spécialement par les concepteurs de Calamus pour livrer avec ce logiciel ses premières polices vectorielles. On m’en avait confié la première version qui tournait sous la forme d’un accessoire et dont la fenêtre devait faire autour de 320x480 pixels en monochrome. Autrement dit, c’était fabriquer un buffet Louis XV avec un cutter. Le logiciel avait été développé pour la conversion de polices venues d’autres systèmes, pas pour la conception. Il était rudimentaire.

Le site de Christian Griesbeck, le développeur :

https://translate.googleusercontent.com/translate_c?depth=2&hl=en&nv=1&r...

avatar occam | 

@Freitag

Calamus, que de souvenirs ! Merci pour cette madeleine typographique.

Mon commentaire comportait à l’origine ce postscriptum, que j’ai eu peut-être tort de couper :
« Serait-il aventureux de supposer que votre pseudo est en relation à la fois avec Robinson Crusoe et le héros de Fahrenheit 451 ? En ce cas, vous devez bien aimer les livres et la typographie. »

Ma relation ambivalente avec Helvetica commença par un deuil : jeune journaliste, je devais interviewer Max Miedinger à l’occasion d’une exposition pour les 20 ans de la Neue Haas Grotesk ; mais Miedinger était souffrant, il décéda peu après.

Un papier de Douglas Hofstadter ralluma mon intérêt : comment définir « Helveticality », les méta-attributs d’une police ou d’un style. Je m’initiais alors à Metafont, le langage descriptif pour la typographie numérique inventé par Don Knuth. J’espérais pouvoir traiter la question par l’outillage mathématique, mais je buttais sur les inconsistances de Helvetica. C’est alors que je réalisai qu’Adrian Frutiger venait de résoudre le problème, par des moyens typographiques aussi élégants que conventionnels. Il est bien plus plaisant de définir « Univers-ality » que « Helveticality » par l’analyse de paramètres mathématiques.

avatar Freitag | 

@occam

Merci pour les liens !

avatar Soheil | 

Les créations de Frutiger sont des chef-d'œuvre de lisibilité. Et sa grille de l'Univers un coup de génie. Mais j'aime aussi beaucoup l'Helvetica (qui n'a d'ailleurs jamais cessé d'évoluer). Son dessin plus géométrique (voir le Q, le 1) la rend tout de suite reconnaissable en grand. En revanche, dans les petits corps elle est moins lisible que l'Univers. Ses e notamment sont trop fermés et elle a tendance à “boucher”.

Et puis il ne faudrait pas oublier de mentionner l'Aksidenz Grotesk de Ferdinand Theinhardt (1880 !) ancêtre de toutes les grotesques ou linéales.

avatar Pico | 

Merci pour l’info 🙏
Faut pas trainer pour le visionner en revanche

avatar cv21 | 

Et hop... nuqb seuls ceux qui verront le documentaire "Helvetica" comprendront.
Merci macG.

avatar Freitag | 

@cv21

Et d
Mais ho d’abord. Le h est ma préférée.
👊

avatar vince29 | 

Arrêtez le visionnage quand vous aurez les yeux qui saignent (çà doit être au bout de 20 minutes environ) après il n'y a plus rien d'intéressant.

avatar Sindanárië | 

@vince29

😁

avatar Woaha | 

Ahhh mais je voulais voir le doc sur dieter rams

avatar Matlouf | 

Moi aussi ! Mais, néophyte, j'ai été très intéressé par celui sur Helvetica. Et de voir que certains encensent cette police, alors que d'autres la honnissent.

avatar Florian Innocente | 
A prori, c'est l'un des prochains sur la liste.
avatar Mac13 | 

"Obsessionnel" - J.Ive

...
very great... 😤

avatar DamienLT | 

La Hiroshima Arm Chair en noyer 😍😍😍. Mais 6000€ pour 6 chaises mon mari aurait fait une syncope, il a toujours pas digéré le lit et les TV Oled 😬

avatar Sindanárië | 

@DamienLT

"il a toujours pas digéré le lit"

Il mord pas assez l’oreiller, ça doit être ça 🤪

Désolé je pouvais pas m’en empêcher 🤫😬

avatar Sindanárië | 

@DamienLT

"Mais 6000€ pour 6 chaises"

Vu les circonstances actuelles, deux devraient suffire. C’est un bon argument pour commencer une collection future 😬😷

avatar Florian Innocente | 
Faut toujours se dire que c'est un investissement pour la vie, ça lisse un peu le côté abrasif de la facture
avatar iftwst | 

Merci pour l’info mais ce documentaire date de 2009 comme c’est indiqué dans l’article.

Cela commence à faire peut être ancien ....

Mais toujours intéressant malgré tout !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR