Facebook ne paie pas si cher ses multiples infractions à la confidentialité

Mickaël Bazoge |

La duplicité et le dilettantisme ne coûtent finalement pas si cher quand on s'appelle Facebook. Le réseau social a accepté l'accord proposé par la la FTC (Federal Trade Commission), le gendarme américain du commerce : contre 5 milliards de dollars, le réseau social solde à bon compte ses mauvaises manières en matière de confidentialité des données.

Cette amende est la plus élevée jamais infligée par la FTC ; elle représente 9% du chiffre d'affaires de Facebook (55,8 milliards de dollars en 2018). Cela paraît beaucoup sur le papier, mais pour le réseau social, ce n'est finalement pas une si mauvaise affaire. Facebook a multiplié les infractions à la vie privée de ses utilisateurs, le summum ayant été atteint avec le scandale Cambridge Analytica.

Les données de 87 millions d'utilisateurs avaient alors été exploitées indûment, notamment au profit de la campagne électorale de Donald Trump. Depuis, malgré les contritions publiques de Mark Zuckerberg et d'innombrables promesses de mieux faire, les failles de sécurité et exploitation frauduleuse de données se sont poursuivies.

L'accord avec le FTC contient aussi une batterie de mesures « sans précédent » visant à serrer la vis de Facebook. Mais là encore, l'entreprise se paie surtout de mots pour le moment : il est question de « restructuration » de son approche de la confidentialité et de mise en place de « mécanismes » pour s'assurer que les dirigeants soient tenus responsables de leurs décisions (on croit rêver) en la matière.

Un des deux membres du FTC qui a voté contre cet accord, Rohit Chopra, a détaillé les raisons de son refus. Selon lui, cette entente n'empêche pas les pratiques de surveillance du réseau social, il ne pose aucune restriction en matière de collecte des données. Il estime aussi que les dirigeants de Facebook, à commencer par Mark Zuckerberg et son bras droit Sheryl Sandberg n'ont pas été inquiétés malgré leur rôle dans ces infractions.

Pour Chopra, les infractions « flagrantes » de Facebook sont la conséquence directe du modèle économique de l'entreprise qui s'appuie sur la « surveillance de masse et la manipulation ». L'accord de la FTC ne règle pas le problème. Cette amende intervient dans un contexte de plus en plus compliqué pour les grandes plateformes : pas plus tard qu'hier, le ministère américain de la Justice a lancé une vaste enquête sur les pratiques des géants du numérique. Dont Facebook…


avatar broketschnok | 

Et surtout, continuez à mettre votre vie et vos photos...

avatar Paquito06 | 

C’est vraiment pour faire jurisprudence et/ou taper sur les GAFA. 87 millions d’utilisateurs vs au moins le double pour Equifax, breche d’autant plus importante. Et ce n’est pas $250 mais $700. Cette justice 😓

avatar raoolito | 

oui mais bon, cela soulagerait-il tout le monde si on mettait facebook en faillite? soyons clair, il n'y a pas de prix payable pour les graves erreurs de FB.
Après, scinder la société, ok, mais sur quelle base?

avatar Timmy | 

@raoolito

Je pense qu’il doit exister un montant suffisamment élevé et en dessous d’un seuil critique pour contraindre fessebouc.
Dans tous les cas, les amendes sont trop basses pour que ça change vraiment.

avatar MKO | 

@raoolito

Oui mettre en faillite serait je pense bon pour les humains et bon pour la planète.

avatar MerkoRiko | 

Il a pris combien le mec qui avait rendu les photos de célébrités essayant de pratiquer le kamasutra? Du ferme, il me semble...
5 mds pour FB, c'est peanuts...

avatar corben | 

@MerkoRiko

En même temps on parle d’un pays dont la constitution autorise la liberté d’expression au point de pouvoir se balader habillé en nazi ou que leur président puisse exprimer sa pensée racisme comme bon lui semble alors que toute l’Amérique sera choqué de voir un téton au superbowl alors va comprendre la logique judiciaire qui est totalement basée sur le transactionnel. C’est un des rares pays au monde où un meurtrier peut s’en tirer moyennant finance

avatar pim | 

@corben

S’ils montrent un téton lors du prochain superbowl, ça va se transformer en superblow !

👌👈🍅🌶

avatar corben | 

en même temps on sait très bien ce qu’on fait en profitant d’un service totalement gratuit
Et toute la planète est bien contente d’avoir Facebook
Il suffit juste de savoir quelles données on veut bien partager

Perso j’ai un mail dédié à Facebook, je n’y mets par ailleurs aucune donnée relative à mon boulot, mon parcours pro ou éducatif

A part partager des photos entre potes, Facebook peut faire ce qu’il veut de la photo de mon dernier brunch ils vont franchement pas en tirer grand chose et j’ai blindé le navigateur d’adblock en tous genres je vois rarement leurs pub à la con

avatar Paquito06 | 

@corben

Mais tu representes une minorite du public Facebook comme les lecteurs de mac g ou les employés Facebook. Si tout le monde procedait ainsi, FB n’en serait pas la aujourd’hui.

avatar corben | 

@Paquito06

Oui j’en ai bien conscience

C’est comme ceux qui verrouillent pas leur profil et qui est bien visible de tous 🙄

avatar Paquito06 | 

@corben

Absolument

avatar armandgz123 | 

@Paquito06

J’en suis pleinement conscient et pourtant j’utilise Facebook, Instagram et Twitter et tous les profils sont ouverts...

avatar Paquito06 | 

@armandgz123

Chacun a une vision et utilisation differente de ses donnees. Ca revient a l’etude: a combien accepteriez vous de vendre vos data? $5? $50? $5,000? $500,000? Certains vendraient leur photo de profil pour $5, d’autres pas en dessous de $5,000.

avatar armandgz123 | 

@Paquito06

Les photos que je poste, je les donne, pour moi ça ne m’appartient plus !

avatar Paquito06 | 

@armandgz123

“Les photos que je poste, je les donne, pour moi ça ne m’appartient plus !”

C’est une facon de voir les choses :)

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@ Paquito06 "Ca revient a l’etude: a combien accepteriez vous de vendre vos data?"
Non.
L'acquisition des données personnelles n'est pas un problème individuelle.
C'est un problème politique qui doit être résolu par une criminalisation.
Si le fait que des milliards de personnes plus ou moins analphabète veulent vendre leur yeux, leurs reins oui leurs datas, cela n'empêche pas les démocratie de faire des lois pour criminaliser ces actions (voir mes messages un peu plus bas)

avatar Paquito06 | 

@J'en_crois Pas_mes yeux

“@ Paquito06 "Ca revient a l’etude: a combien accepteriez vous de vendre vos data?"
Non.”

Faudrait argumenter.

“L'acquisition des données personnelles n'est pas un problème individuelle.”

Ça l’est. Chaque individu a une utilisation differente de ses donnees, ces donnees n’ont pas la meme valeur pour chacun. Pourquoi certains postent des photos, d’autres non? Pourquoi certains acceptent de diffuser des donnees plus ou moins perso, d’autres non? C’est bien individuel.

“C'est un problème politique qui doit être résolu par une criminalisation. “

Faut arreter de tout vouloir politiser, c’est une patologie, je crains. Definir des regles (lois) et donc de “criminaliser” selon l’utilisation qui en est faite, pourquoi pas.

“Si le fait que des milliards de personnes plus ou moins analphabète veulent vendre leur yeux, leurs reins oui leurs datas, cela n'empêche pas les démocratie de faire des lois pour criminaliser ces actions (voir mes messages un peu plus bas)”.

Beaucoup de confusion dans ce dernier paragraphe. La democratie ne peut plus rien pour les analphabetes.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@ Paquito06 "Faudrait argumenter."
C'est bien ce que j'ai fait.
Si tu veux répondre à mes arguments :
rendez-vous à mon intervention suivante. (un peu plus bas, peut-être à présent page suivante)

"Faut arreter de tout vouloir politiser"
Ce qui est un problème politique doit être traiter de manière politique
Facebook pose un problème politique et donc la réponse est bien sur politique.
Mais probablement ignores-tu la noblesse du mot politique et tu crois que ce mot est une insulte ?
"La democratie ne peut plus rien pour les analphabètes."
Tu te trompes la démocratie peut beaucoup pour les analphabètes. D'ailleurs dans une démocratie réelle (idéale) les analphabètes sont rares.

avatar Paquito06 | 

@J'en_crois Pas_mes yeux

“@Paquito06: Ca revient a l’etude: a combien accepteriez vous de vendre vos data?"

“Non.”

“@Paquito06: Faudrait argumenter."

“C'est bien ce que j'ai fait.”

🤣

avatar Paquito06 | 

@J'en_crois Pas_mes yeux

“"La democratie ne peut plus rien pour les analphabètes."
Tu te trompes la démocratie peut beaucoup pour les analphabètes. D'ailleurs dans une démocratie réelle (idéale) les analphabètes sont rares.”

Je veux des chiffes 😁

avatar ruru75020 | 

C’est bien pour ça que les amendes de ce types devraient être fixées par paliers et non pas sur la base d’une somme estimée mais sur un pourcentage du chiffre d’affaire ou du bénéfice net. Bien plus radical et dissuasif pour le coup

avatar anonx | 

Il faut boycotter ces GAFAM jusqu’à leur démantèlement ☝🏼

Ils ne vous apportent définitivement rien !

avatar corben | 

@anonx

C’est vrai ça n’apporte rien à part retrouver des potes qu’on n’a pas vu depuis 20 ans ou tout simplement rester en contact avec sa famille aux 4 coins de France ou du monde

avatar anonx | 

@corben

Mon dieu comment l’être humain a pu survivre jusqu’à présent.. 🙄

avatar victoireviclaux | 

@anonx

Tu es du genre à appuyer sur un bouton nucléaire sans réfléchir...
Je n'utilise pas beaucoup Facebook, voir quasiment jamais, mais ma famille communique par internet en data via Messenger vers des pays étrangers, là où les prix sont largement plus élevés en appel via un fixe (sans la visio en plus). Après bien sûr qu'il faut faire quelque chose contre les GAFAM pour limiter les abus.

avatar marenostrum | 

il faut savoir l'utiliser ou l'avoir besoin pour en tirer profit (c'est un média comme les autres, les plus classiques, où très peu de gens avaient accès avant). mais tout le monde trouve son compte dessus, sinon ils l'utiliseront plus. beaucoup de sites populaires perdent des utilisateurs quand ceux-ci ne trouvent plus aucun intérêt pour le site ou le service.

avatar ysengrain | 

Facebook => 🗑

avatar popeye1 | 

Fesse de bouc a une grande utilité : permettre à la connerie de ceux qui le veulent bien, de dépasser le cercle familial et local et de paraître au grand jour à la face du monde. Pour le pigeon c’est la vanité qui l’emporte et pour FdB c’est le fric qui rentre par gros camions. Et je ne parle pas des risques encourus. Ainsi va le monde, à sa perte, tant que la majorité n’aura pas compris à quoi sert FdB : à enrichir quelques malins aux dépends des pigeons et ce n’est pas DT qui va y mettre de l’ordre !

avatar marenostrum | 

dans la vie réelle c'est pareil, tu ne sers que enrichir quelques personnes. ton patron, ton banquier, ton docteur, ton boulanger, etc.

avatar PierreBondurant | 

Je trouve que ça montre la bien la force du “first mover advantage” décrit par de nombreux économistes.
Mais bon, même ceux qui ont verrouillé un marché et l’ont dominé pendant des années finissent par tomber dans le monde des technologies (Yahoo, BlackBerry, Nokia...)
Donc j’ai bon espoir qu’un jour Facebook fasse faillite pour être remplacé par une autre plate-forme plus sympathique comme l’était Instagram a ses débuts... (je sais racheté par Facebook comme WhatsApp)

avatar Bigdidou | 

Vous avez vu le documentaire Netflix à propos de Cambridge analytica ?
C’est édifiant, et pas très rassurant : quand n mate un truc, ça émerge d’un autre.
Va falloir s’ habituer et intégrer ça dans notre écosystème et nos raisonnements.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

Pas de problème pour moi avec Facebook ? (je n'ai jamais utilisé leurs services)
Pas de problème ? Et bien si, car Facebook est pour tous les démocrates une destruction des démocraties.
Combien se rappellent que le clown Mark Zuckerberg était selon la presse un président probable des états-unis ? (je peux vous donner l'adresse web de nombreux journaux qui en parlait)
Comment ne pas s'indigner de l'influence de Facebook dans l'élection américaine, brésilienne, dans le Brexit et bien d'autres événements populistes dans le monde;
La captation d'informations personnelles ne concernent pas uniquement les utilisateurs de google Facebook & Cies mais l'avenir de l'humanité.
Les datas utilisés par Cambridge Analytica n'ont pas été effacées mais récupérées par une société née des cendres de Cambridge Analytica.
L'interdiction de collectes d'informations futures et l'effacement de toutes les datas ayant permis le scandal Cambridge Analytica est le baba de ce qu'aurait du être la réaction judiciaire ;
La "punition" 5 ? 10? 20 milliards n'est en comparaison secondaire.
:-((((
Les datas personnelles ne devraient plus pouvoir être utilisées à des fins de manipulation populistes.

avatar Bigdidou | 

@J'en_crois Pas_mes yeux

« Et bien si, car Facebook est pour tous les démocrates une destruction des démocraties. »

Facebook, c’est un luxe d’ultranantis gavés de richesses qui ont besoin d’un peu de frissons pour se faire peur faute d’avoir à traverser la Méditerranée à la nage.
Je pense que les démocraties vont métaboliser Facebook comme elles ont métabolisé des choses bien plus dangereuses.
Par ailleurs, toutes ces entreprises sont des parasites des démocraties et n’y prospèrent qu’en leur sein : elles n’ont aucun intérêt à la mort de leur hôte ;)
Je suis pas inquiet du tout, même si j’adore me scandaliser devant toutes les vilénies de ces GAFA : il faut bien un méchant vigoureux pour que le feuilleton soit intéressant ;)

Franchement, c’est pas Facebook qui m’inquiète pour mes enfants.

avatar webHAL1 | 

@Bigdidou

Facebook c'est aussi le bouc-émissaire facile. On a perdu une élection ? C'est la faute de Facebook ! Les bons électeurs n'ont pas compris, ils se sont trompés, ils ont été mal informés. Impossible d'imaginer qu'ils aient voté pour ce qu'ils voulaient. Il y a forcément eu un problème qu'il faut corriger en surveillant Facebook et en modifiant sa manière de fonctionner...

avatar Bigdidou | 

@webHAL1

« Facebook c'est aussi le bouc-émissaire facile. »

Oui, c’est pas faux.
Cachez les raisons de ce vote que je ne saurais voir...

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@ Bigdidou "Oui, c’est pas faux"
?
Le scandal Cambridge Analytic est une fake news ?
Le rapport du procureur Mueller est une fake news ?
le rapport de Christopher Wylie devant le parlement britannique ?
l'influence de Facebook et autres media "sociaux est largement documenté de manière sérieuse par l'ensemble des médias mondiaux de référence.
Bonne lecture

avatar Bigdidou | 

@J'en_crois Pas_mes yeux

« Le scandal Cambridge Analytic est une fake news ? Etc... »

Qui dit ça ?
Les évènements sont réels.
C’est leurs conséquences qui sont très difficiles à analyser.
Tous ces trucs sont vieux comme les démocraties. La version geek du bourrage d’urnes et des pseudos scandales de presse.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@ Bigdidou "Les évènements sont réels. C’est leurs conséquences qui sont très difficiles à analyser."
Bien (nous sommes d'accord). Lisons donc les analyses documentées plutôt que les avis ou opinions de personnes qui n'ont aucune compétence dans ce domaine.

"Tous ces trucs sont vieux comme les démocraties"
Vous faites erreur, nous ne pouvons pas comparer ce qui se passait il y a 20 ans, ce qui ce passait il y a 5 ans avec ce qui se prépare. Envoyer jadis une Pub en disant Mme Bigidou vous êtes notre unique gagnante sélectionnée par la Redoute, n'aura aucun effet sur vous car ce courrier mal personnalisé aurait du savoir que vous êtes un homme, médecin, ayant une affection particulière pour ... ayant en horreur ... etc. Aujourd'hui le courrier personnalisé pourra répondre à vos pulsions et répulsions en connaissance de cause. Vous êtes opposé viscéralement à mon projet politique ? je ne pourrais pas changer votre point de vue. Par contre vous démotiver pour que vous n'allez pas voter, cela est statiquement beaucoup plus facile. De même si l'analyse de vos datas vous met dans la catégorie des hésitants, appuyer sur vos déterminants (pulsion et répulsion) n'est pas bien difficile. En augmentant le taux d'abstention des opposants et le taux de participation sdes hésitants, on peut faire varier les résultats d'une élection de manière déterminante.

avatar Bigdidou | 

@J'en_crois Pas_mes yeux

« En augmentant le taux d'abstention des opposants et le taux de participation sdes hésitants, on peut faire varier les résultats d'une élection de manière déterminante. »

Oui, et tous les camps de ceux qui sont destinés au pouvoir utiliseront ces outils.
Bien malin qui peut prévoir comment ça déséquilibre les choses.
Il y a tellement de parts de hasard dans une élection...
Par ailleurs, il y a une sacrée marge entre fausser un peu une élection (ce que le hasard se charge de faire de toute façon) et effondrer la démocratie qui est un système complexe de pouvoirs et de contre pouvoirs.
FB et les autres ne font que faire partie d’une course à l’armement du marketing politique de masse. C’est tout à fait regrettable, mais c’est comme ça.
Faut en tenir compte.
Moi, j’en tiens d’autant plus facilement compte que dans ma vie entière j’ai dû utiliser FB au total une heure ou deux...

avatar webHAL1 | 

@Bigdidou
« Par ailleurs, il y a une sacrée marge entre fausser un peu une élection (ce que le hasard se charge de faire de toute façon) et effondrer la démocratie qui est un système complexe de pouvoirs et de contre pouvoirs. »

Tout à fait d'accord. Mais bon, l'alarmisme est toujours plus séduisant que la banale réalité.

« FB et les autres ne font que faire partie d’une course à l’armement du marketing politique de masse. C’est tout à fait regrettable, mais c’est comme ça. »

Facebook est un média. Il touche une audience bien plus importante qu'aucun journal ou chaîne de télévision avant lui, mais ça reste un média. Il est donc utilisé par les politiques.
Ce que beaucoup choisissent soigneusement d'oublier, c'est que Barack Obama a été élu en 2008 en se servant fortement de Facebook et des réseaux sociaux. Mais puisqu'il était dans le bon camp, ça n'était pas un problème. En 2016 Donald Trump a été élu en se servant des mêmes outils, et soudainement c'est devenu inacceptable.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@ webHAL1 "Facebook est un média"
Intéressant... Sais-tu ce que c'est un media ?

"Il touche une audience bien plus importante qu'aucun journal"
Un peu plus compliqué que cela;
Facebook contient des informations contradictoires.
Si l'on considère Facebook dans son ensemble, ce ne sont pas des informations mais du bruit (chaque "information" étant contredite par une multitude d'autres.
Si dans un journal l'information est hiérarchisée et validée, ce n'est pas le cas sur Facebook ou chaque information est contredite par une multitude d'autres (aucune n'ayant subi un processus de validation permettant au lecteur d'avoir une idée sur sa valeur.
Bref tu compares deux systèmes que tout oppose; L'un où la stupidité du nombre de lecteurs est sa légitimité, l'autre où la compétence et la légitimité de l'émetteur sont vérifiés.
Désolé, je n'ai aucun intérêt à lire les avis ou opinions que tu peux avoir sur la médecine, par contre quand @Bigdidou intervient sur ces sujets, je le lis attentivement car je sais que ce n'est pas "son avis ou son opinion" mais sa réflexion basée sur un travail des études une compétence.

avatar webHAL1 | 

@J'en_crois Pas_mes yeux
« Désolé, je n'ai aucun intérêt à lire les avis ou opinions que tu peux avoir sur la médecine, par contre quand @Bigdidou intervient sur ces sujets, je le lis attentivement car je sais que ce n'est pas "son avis ou son opinion" mais sa réflexion basée sur un travail des études une compétence. »

D'accord. Donc si je comprends bien, si je partage ici mon avis sur la médecine, tu ne le liras pas ou n'en tiendras pas compte. Par contre, ce qu'il y a sur Facebook tu te sens obligé de le lire et tu le crois à coup sûr. Et, bien sûr, le problème c'est Facebook.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@ webHAL1 "ce qu'il y a sur Facebook tu te sens obligé de le lire et tu le crois à coup sûr"
Que j'ai du mal à te comprendre... Ce que tu écris depuis un certain temps n'a pas de sens... ou du moins je n'arrive pas à lui en donner. Comme j'écrivais : Je n'ai aucun compte Facebook, et je n'ai donc jamais lu sur Facebook des contributions;

Les avis et opinions des gens n'ont aucun intérêt. Ton avis et opinion n'a aucun intérêt. Par contre ta réflexion (si tu es capable de cela) est en soi intéressant, même si véritable valeur dépend de ta compétence et du travail que tu as fourni pour la produire.

ps : oubli Facebook, c'est ton obsession, ce n'est pas mon sujet de réflexion.

avatar webHAL1 | 

@J'en_crois Pas_mes yeux
« Comme j'écrivais : Je n'ai aucun compte Facebook, et je n'ai donc jamais lu sur Facebook des contributions; »

Voilà voilà. Donc tu n'as aucun compte Facebook, tu n'as jamais rien lu sur Facebook, mais tu sais que Facebook est un danger pour la démocratie... Pourquoi ? Ah oui : parce que tu l'as lu. Mais pas sur Facebook. Ailleurs. Là où l'information est obligatoirement fiable et pas du tout racoleuse.

« Les avis et opinions des gens n'ont aucun intérêt. Ton avis et opinion n'a aucun intérêt. Par contre ta réflexion (si tu es capable de cela) est en soi intéressant, même si véritable valeur dépend de ta compétence et du travail que tu as fourni pour la produire. »

Ah ? C'est marrant, parce qu'on parlait d'influencer les résultats d'élections. Hors les gens votent en fonction de leur avis et opinion, pas de leur réflexion. Et même, leur réflexion n'est absolument pas indépendante de leur avis et opinion.

« ps : oubli Facebook, c'est ton obsession, ce n'est pas mon sujet de réflexion. »

C'est sûr. Tu répètes depuis plusieurs messages à quel point Facebook est un danger pour la démocratie, mais ce n'est pas ton obsession, ni ton sujet de réflexion...

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@ webHAL1
Blablablabla
Tu n'as pas l'air de saisir l'asymétrie de notre "conversation".
Te répondre sur tous les points serait une tache sans fin.
Pour clore pour ma part, cet échange, je te répondrai uniquement sur un point :
Avis et opinion / réflexion.
Il existe des personnes qui construisent leur "avis-opinion" sur une documentation, une réflexion, un débat contradictoire. C'est pour eux un processus exigeant, laborieux, nécessitant une remise en question permanente et une absence de certitude. Bref leur avis-opinion se construit sur un travail, il est la synthèse de leur réflexion. Ces personnes n'ont pas d'avis-opinion sur les sujets qu'ils n'ont pas travaillés, pour lesquels ils n'ont aucune compétence.
Il y a donc les gens qui connaissent leurs limites et qui ne donnent leur avis-opinion que dans leur domaine de compétence, et puis il y a les IDIOTS.
C'est quoi un idiot ? Ce n'est pas celui qui est ignorant. On est tous ignorant dans une multitude de disciplines. Un idiot, c'est le petit singe qui explique aux vieux singes comment faire des grimaces. L'imbécile, c'est celui qui parle dans un domaine où il ne comprend rien, qui n'a pas fait le travail pour sortir de son ignorance et revendique un espace de parole équivalent à celui qui a connaissance et compétence.
En ce sens Facebook est un espace privilégié par et pour les imbéciles.

"les gens votent en fonction de leur avis et opinion, pas de leur réflexion"
PS : Les gens intelligents votent selon leur réflexion, les autres... oui tu as raison... malheureusement

avatar webHAL1 | 

@J'en_crois Pas_mes yeux
« Il existe des personnes qui construisent leur "avis-opinion" sur une documentation, une réflexion, un débat contradictoire. C'est pour eux un processus exigeant, laborieux, nécessitant une remise en question permanente et une absence de certitude. Bref leur avis-opinion se construit sur un travail, il est la synthèse de leur réflexion. Ces personnes n'ont pas d'avis-opinion sur les sujets qu'ils n'ont pas travaillés, pour lesquels ils n'ont aucune compétence. »

J'aime bien cette vision totalement binaire du monde : soit on maîtrise un sujet et on a une opinion dessus, soit on en a pas. Aucune nuance. C'est très reposant pour l'esprit.
Quant au "débat contradictoire", encore faut-il réussir à comprendre ce que son contradicteur dit, pas vrai ? Mais c'est évidemment plus simple de lui répondre que c'est lui qui ne saisit pas l'asymétrie de la conversation.

« Il y a donc les gens qui connaissent leurs limites et qui ne donnent leur avis-opinion que dans leur domaine de compétence [...] »

Donc j'imagine que ces gens, mis à part ceux qui connaissent parfaitement les tenants et aboutissants de l'ensemble des sujets politiques, ne vont jamais voter, c'est ça ?

« En ce sens Facebook est un espace privilégié par et pour les imbéciles. »

Ah, le côté bien élitiste. Ça manquait.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@ webHAL1 "tu n'as aucun compte Facebook, tu n'as jamais rien lu sur Facebook, mais tu sais que Facebook..."
Oui on peut avoir une réflexion éclairée sur un sujet sans pour cela le pratiquer.
Un exemple, faut-il être un drogué pour réfléchir sur les effets de la drogue dans le monde ? Bien sur que non, la consommation de drogue n'apporte rien pour connaître et comprendre ce phénomène. Etablir une problématique rigoureuse, une documentation exhaustive, beaucoup de travail, et cette personne pour de sa réflexion nous aider à connaître/comprendre. Les utilisateurs de Facebook ont bien à nous apprendre sur le phénomène Facebook, mais comme les malades "apprennent" aux médecins ou le drogué à l'adictologue.

avatar webHAL1 | 

@J'en_crois Pas_mes yeux
« Les utilisateurs de Facebook ont bien à nous apprendre sur le phénomène Facebook, mais comme les malades "apprennent" aux médecins ou le drogué à l'adictologue. »

Je pense que ça résume tout : les utilisateurs de Facebook sont des idiots, des drogués ou des malades.
Tout dans tes messages illustre parfaitement le mépris que t'inspire Facebook. Pour reprendre ton analogie, c'est comme si une personne qui considère les drogués comme étant la lie de l'humanité décide d'étudier le sujet. Scoop incroyable : le fruit de ses réflexion ne sera pas objectif.

avatar Bigdidou | 

@webHAL1

« Je pense que ça résume tout : les utilisateurs de Facebook sont des idiots, des drogués ou des malades. »

Je n’ai pas pris la phrase comme ça.
D’abord, ça n’a rien de dégradant ou de péjoratif d’être « drogué » ou malade : ça te donne une expertise (en particulier pratique) et un point de vue uniques sur la maladie, surtout s’il s’agit d’une dépendance.
Mais nous n’utilisons jamais ce terme en raison de sa connotation péjorative, effectivement. Nous parlons de patients ou, en addictologue qui est mon métier, d’usagers.
Et nous reconnaissons à ces usagers une expérience et un point de vue uniques et précieux, à tel point que comme d’autres spécialités, nous formons des patients experts qui ont un rôle très important dans les soins, la recherche et la formation.
L’analogie avec Facebook me semble tout à fait pertinente, et l’avis d’usagers experts (sous certaines conditions) est tout à fait utile. Mais il ne saurait être unique, bien sûr, complémentaire du point de vue de gens qui ont une formation théorique solide et sont le plus en dehors possible du phénomène.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR