Recherche : Qwant s’allie avec Microsoft pour contrer Google

Anthony Nelzin-Santos |

Pour mieux concurrencer Google, Qwant renforce son partenariat avec Microsoft. Éric Léandri, président de Qwant, et Carlo Purassanta, président de Microsoft France, ont scellé leur accord au cours du salon VivaTech. Qwant recourra aux services infonuagiques de Microsoft Azure, et le navigateur Edge intègrera le moteur de recherche français.

Le stand de Qwant sur le salon VivaTech.

Selon StatCounter GlobalStats, Qwant représente 0,66 % du marché de la recherche en France — contre 94,25 % pour Google. Une part de marché minuscule, fruit d’efforts considérables, mais insuffisants. Pour passer à l’échelle supérieure, Qwant doit être capable de traiter des centaines de milliards de pages, et d’analyser les ressources multimédias à grand renfort d’intelligence artificielle.

Autrement dit : le moteur de recherche français souffre d’un déficit technologique majeur. Avec Azure, Microsoft vient le combler. Qwant utilisera la puissance de calcul et les outils du cloud de Microsoft. Hier encore, sur leur petit stand à VivaTech, les représentants de l’entreprise française nous vantaient l’« indépendance » du moteur de recherche et insistaient sur « l’importance de la souveraineté ».

« Je pense que Qwant apportera des précisions pour lever toute ambigüité qui laisserait à penser que cela signifierait un abandon de souveraineté et de son modèle », dit Éric Bothorel, député et président du groupe d’études « économie numérique de la donnée, de la connaissance et de l’intelligence artificielle ». « Microsoft n’est pas Google », répond Éric Léandri (lire : Microsoft : du libre pour azurer le futur).

Qwant assure rester « maitre de sa technologie, y compris son algorithme, son index et son infrastructure clients ». « Une fonctionnalité de confidentialité des recherches des internautes » garantirait la mainmise du moteur sur les données générées par ses utilisateurs. Mais dans le même temps, Qwant dit qu’elle pourra « compléter ses technologies propres par des technologies Microsoft pour ses futurs projets ».

Le fait est que Qwant dépend déjà largement des « technologies Microsoft ». Les données du robot d’indexation français sont déjà complétées par les résultats de Bing, et celles du moteur de recherche d’images sont fournies par Microsoft. Qwant s’engage à reverser « au moins 5 % » de ses recettes publicitaires aux entreprises de presse française, et vient de lancer Causes, un système de dons aux associations basé sur un partage des revenus publicitaires. Des revenus qui proviennent… de Microsoft Bing Ads.

avatar rua negundo | 

Excellente nouvelle, pleine de réalisme et pragmatisme.

Face aux 94% de Google, il n’y a pas de place pour les états d’âmes face à une alliance à un GAFAM qui pourrait paraître contre nature

avatar hledu | 

J’utilise Qwant depuis longtemps sur mon mac et sur mon PC pro. Je ne doute pas que poussé dans ses retranchements, il doit moins performant que Google mais en utilisation de tous les jours, il faut bien le job. Et j’ai le plaisir de ne pas être passé aux rayons X en permanence!

avatar pim | 

J’ai fait l’essai pendant quinze jours et il faut bien le dire, Google est bien supérieur, essentiellement parce qu’il me trace en permanence et donc sait ce que je recherche, avant même que j’ai tapé la deuxième lettre dans le champ. Passé au rayons X, non, c’est pas assez fort, c’est direct les rayons gamma ! Lol

avatar Eristoff47 | 

@pim

Je suis d'accord. Mais malheureusement on ne peut jamais être sûr, surtout avec l’accord avec un géant, que tes données restent inexploitées. On ne sait pas tous ce qu’il y a derrière cet accord. Pour le mettre sur Edge, c’est un très bel accord, peut être même un accord trop beau !
Peut être même qu’un jour il ce fera racheter et perdrez définitivement et sûrement son statut de moteur de recherche « anonymes »

Mais ceci n’est que mon avis personnel.
Je préfère savoir que je suis surveillé et faire avec. Que de ne pas savoir et de ne pas être sereins, car je ne fais pas confiance à ces entreprises, y compris Qwant.

avatar Chris_974 | 

@pim

Faites comme l’armée et passez sur Qwant, vous n’aurez plus de souci de traçage. Moi j’ai basculé depuis longtemps.

avatar CLang | 

La domination de Google sur le marché de la recherche me semble très difficile à contrer.

Un mastodonte tel MS s’y est cassé les dents, nous sommes bien plus sur une annonce politique qu’autre chose.

Niveau business c’est un pet de lapin.

Aucun des objectifs de PDL ou de business de Qwant n’a jamais été atteint et aucun des nombreux partenariats n’a produit autre chose que des effets d’annonce.

La seule question est de savoir combien de temps ce pari intenable pourra tenir et jusqu’à quand ils trouveront du cash.

avatar Sorabji | 

Bon, je vais changer de moteur de recherche (DuckDuckGo).

avatar Sorabji | 

Bon, je vais passer à DuckDuckGo.

avatar Akeru60 | 

Qwant au boulot et DuckDuckGo chez moi ça me suffit amplement 👍🏻 au pire « !g »

avatar Sorabji | 

@Akeru60

C’est à se demander s’il existe vraiment un moteur de recherches qui n’utilise pas les données de nos requêtes…

avatar zdeubeu | 

#JeSuisUnDes0,66%

avatar ForzaDesmo | 

Ça fait bien longtemps que je < n'utilise plus Google > sur mes navigateurs, c'est DDG qui à pris sa place. Mais Google par sa puissance de ses bots et algorithmes n'a aucune égal dans la précision des recherches par rapport aux mots de vos recherches. C'est pourquoi quand je trouve que le résultat de la recherche est peu précise ou incomplète je passe par Google search pour passer au peigne fin le WWW.

avatar ClownWorld 🤡 | 

Google est sorti en 1998 : la France sort un moteur de recherche en 2013 quinze ans de retard !
Netflix sort en 1998 et l’état compte sortir un Netflix français en 2020 !
Etc
Ils se réveillent TRÈS tard ! Comment veulent-ils rattraper vingt ans de retard ? C’est impossible.
C’est du gâchis d’argent public.

avatar rua negundo | 

@ClownWorld 🤡

La France n’a pas attendu 2013 pour sortir un moteur de recherche. Il y a très longtemps il y a déjà eu Voilà, peut-être même qu’il est encore plus ancien que Google.

Oui, il n’a pas résisté au rouleau compresseur Google mais ce n’est pas spécifique à la France. Quel moteur de recherche britannique, allemand, espagnol ou italien a tenu tête à Google ?

avatar SyMich | 

Les moteurs américains n'ont pas mieux résisté... et pourtant à l'époque, les AltaVista, Yahoo!, Lycos semblaient indéboulonnables.

avatar ForzaDesmo | 

@rua negundo

Oui, il n’a pas résisté au rouleau compresseur Google mais ce n’est pas spécifique à la France. Quel moteur de recherche britannique, allemand, espagnol ou italien a tenu tête à Google ?

Effectivement je le placerai plus au niveau européen. Ils nous parlent toujours de l'Europe mais à part leur technocratie ils sont incapables de nous sortir des créations de demain pour concurrencer la Chine, la Russie et les USA. Même au niveau de La Défense militaire ils ont pas été capable de s'entendre, du coup il y a le Rafale d'un côté et l'Eurofighter Typhoon de l'autre côté, sinon on a Airbus, Ariane, Galileo (et encore avec un sacré retard "rattrapé"sur les USA) mais quid d'un ordinateur (système d'exploitation), microprocesseur, batterie... Européen ?! C'est pas le manque de matière grise pourtant.

avatar ClownWorld 🤡 | 

@ForzaDesmo

👍
C’est ce que je voulais faire comprendre

avatar valcapri | 

@ForzaDesmo

Et pas mal de pays européens (dont la Belgique) ont pris le Lockheed Martin F-35 plutôt que l’eurofighter et le rafale.

avatar romainB84 | 

@ClownWorld 🤡

En même temps, peut on blâmer les erreurs de gens qui ont fait des choix il y a 20 ans aux personnes d’aujourd’hui ?
Réponse : heureusement que non ^^ sinon, quand tu changeras de boulot dans 20 ans, et que tu voudras mettre des choses en place, on viendra te dire que c’était y’a 20 ans qu’il fallait le faire! Chose que tu répondras assez facilement par un « et ouais mais j’étais pas là y’a 20 ans ^^ » 😁😉

avatar toto_tutute | 

LOL.

Malgré tous les efforts entrepris par Qwant pour percer en France, seulement 0,60% des recherches dans ce qui est censé être son premier marché... Je sais pas s'il faut en rire ou en pleurer....

avatar ClownWorld 🤡 | 

Surtout que les promesses de non pistage des français faut vraiment être naïf pour y croire : le gouvernement ne cesse de sortir des lois de surveillance ou de censure des réseaux sociaux !
C’est contradictoire…

avatar hledu | 

@ClownWorld 🤡

C’est sur! Tu es tellement pertinent dans tes analyses que ça vaut le coup de te surveiller en permanence :-)

avatar msebastiien | 

Qwant... c'est bien de vouloir détrôner Google mais il faudrait peut être s'en donner les moyens. Quand on voit déjà Qwant mail repoussé et encore repoussé...alors le reste juste une utopie.

avatar vlsf1 | 

J’ai voulu me passer de services Google et j’ai donné sa chance à Qwant. Pour les recherches de base, tout va bien. Dès qu’on cherche quelque chose de précis (comme retrouver un ancien article), ca le fait pas. J’étais obligé de passer ensuite par Google pour environ une recherche sur trois... j’ai fini par en avoir marre et remettre Google comme moteur de recherche par défaut.

avatar romainB84 | 

@vlsf1

Je suis plutôt d’accord avec ton retour d’expérience (j’ai eu a peu près la même approche avec le même résultat ^^)
Pour ce qui est des outils de Google, il n’y a que YouTube et le moteur de recherche dont j’ai du mal à trouver un vrai équivalent qui ne m’oblige pas à faire des compromis rédhibitoire pour mon usage (ce que j’entends par « compromis rédhibitoire » -> finir par utiliser Google pour obtenir les résultats souhaité au départ).
Pour le reste j’ai réussi à m’en passer (Google music Google photo Google map et gmail (avec tout ce qui va avec - mail/agenda/contact/rappel)) 🙂

Pages

CONNEXION UTILISATEUR