La FTC frappe un gros coup sur la tête de Qualcomm

Mickaël Bazoge |

Apple a certes enterré la hache de guerre avec Qualcomm, mais cela n’exonère pas pour autant le fondeur américain de toutes ses fautes. En janvier 2017, la Federal Trade Commission (FTC, le gendarme américain du commerce) a lancé l’instruction d’une plainte concernant les pratiques commerciales de Qualcomm (lire : Qualcomm aurait "forcé" Apple à utiliser uniquement ses puces réseau).

La juge fédérale Lucy Koh s’est rangée du côté de la FTC, explique le Wall Street Journal. Qualcomm a enfreint les règles de la concurrence, a facturé des redevances déraisonnables, et éliminé des rivaux. Ce que la juge remet en cause, c’est le modèle économique de l’entreprise, à savoir engranger des milliards de dollars en collectant un pourcentage sur chaque smartphone vendu (environ 5% sur les appareils coûtant jusqu’à 400 $).

« Les pratiques de licences de Qualcomm ont étranglé la concurrence », soutient Lucy Koh, ce qui a eu pour effet de « nuire à ses rivaux, aux constructeurs, et en bout de course, aux consommateurs ». La juge craint que le comportement de Qualcomm se poursuive avec le développement des puces 5G nécessaires aux futurs smartphones.

Lucy Koh ordonne à Qualcomm de négocier ou de renégocier ses accords de licence avec ses clients sur une base FRAND (juste, raisonnable et non discriminatoire) et sans avoir à les menacer de couper le robinet aux puces. Le groupe doit aussi fournir des licences de ses brevets essentiels aux constructeurs de puces concurrents (ce que Qualcomm s’est toujours refusé à faire), là aussi de manière honnête et raisonnable.

Qualcomm se voit par ailleurs interdit de signer des accords d’exclusivité avec des constructeurs de smartphones — comme avec Apple —, empêchant ainsi des rivaux de fournir des puces à ces mêmes constructeurs. Il y a donc de fortes chances pour que l’entente signée entre Apple et Qualcomm devra se renégocier, certainement au bénéfice du créateur de l’iPhone (lire : En attendant sa propre puce 5G, Apple verserait à Qualcomm de 8 à 9 $ sur chaque iPhone).

La juge précise que Qualcomm devra se plier à ce régime ‘pain sec et eau plate’ pendant sept ans, ce qui modifiera non seulement son business model en profondeur, mais aussi une bonne partie de l’économie du secteur. Tout cela reste néanmoins suspendu à l’appel de l’entreprise, ce qu’elle n’a pas manqué de faire. L’affaire sera de nouveau examinée par la cour d’appel des États-Unis pour le neuvième circuit. Dans une déclaration lapidaire, le directeur juridique de Qualcomm dit son désaccord avec les conclusions de Lucy Koh, son « interprétation des faits et son application de la loi ». Visiblement, on est reparti pour un tour.

avatar IceWizard | 

Reborn, t’as pensé au popcorn ?

avatar garba50 | 

Je ne sais pourquoi, mais je pense que Apple à cédé face à Qualcomm car ils avaient vent de ce qui arrivait en fait...

avatar DamienLT | 

@garba50

J’ai pensé la même chose ! Tim a un charisme d’huître mais ne pas le sous estimer, il est très fin stratège et pour qu’il abandonne aussi facilement c’est qu’il y avait certainement un plan B.

avatar malcolmZ07 | 

@DamienLT

Non je pense que le timing est bon tout simplement.
Je pense que ça ne peut être que bénéfique pour la concurrence qui développe leur 5g (Huawei , Samsung , "intel" , apple,....)

avatar stefhan | 

@DamienLT

Je suis du même avis : Tim Cook est un bon stratège.

Je ne serais pas loin de penser qu’Apple ait « cédé » stratégiquement dans le sens où elle savait qu’il y aurait délit d’initié de non-concurrence du coup elle se retrouverait à renégocier les contrats en sa faveur et « mettre en défaut » ainsi Qualcomm. Bien joué.

avatar CLang | 

@stefhan

"délit d’initié de non-concurrence"

c’est quoi ce concept ? 😳

avatar SyMich | 

Ils n'avaient surtout pas trop le choix si il veulent un modem 5G, Intel ayant jeté l'éponge et Apple indiquant que leur puce maison ne serait pas prête avant 2025...

Là ils vont sans doute pouvoir renégocier un prix diminué de quelques dollars sur chaque iPhone, ça ne va pas changer grand chose.

avatar Gilles88 | 

C'est factuellement faux.
Ils avaient avaient le choix.
Mediatek dispose d'Helio M70.
Un modem Multimodes parfaitement adapté aux besoins d'Apple puisqu'il est 2G/3G/4G/5G.
Il a été présenté en février. Il a déjà été testé par plusieurs organismes comme Nokia ou Rohde & Schwartz.

Le modem X50 de Qualcomm est uniquement 5G. Il convient pour des puces comme Snapdragon 855 qui a déjà un modem 2G/3G/4G intégré contrairement aux puces d'Apple.
En février, Qualcomm a annoncé X55... Annoncé, pas présenté, nuance. Il s'agit ce coup ci d'un Modem Multimodes adapté aux besoins d'Apple.
On peut donc supposer que l'accord signé en avril était déjà prêt depuis longtemps.
Cet accord présenté sur les sites Android comme une soumission d'Apple est à mon sens une soumission de Qualcomm. En octobre 2018, Qualcomm estimait qu'Apple lui devait 7 milliards d'impayés sur les licences de ces 2 dernières années. En avril, ces impayés devaient être autour de 9 milliards.
L'accord inclus un paiement d'Apple de seulement 4.5 milliards.
La redevance, elle, passe de 3.25% du prix de l'appareil capé à 400dollars soit 13 dollars...à désormais 8 ou 9 dollars.
Ces chiffres tendent à montrer que le grand gagnant de cet accord, c'est Apple !
Ce que Qualcomm gagne :
- l'arrêt du procès Qualcomm vs Apple (la décision de Lucy Koh concerne l'affaire FTC vs Qualcomm). Je pense qu'ils l'auraient perdu.
- des accords d'exclusivité sur les puces pour évincer la concurrence (du coup ces accords deviennent illicites)
J'ajoute qu'Intel a jeté l'éponge... Après l'annonce de l'accord entre Apple et Qualcomm!
Qu'Apple paye moins de licence est juste.
Aux fabricants de smartphones Android de se bouger et d'obtenir des accords similaires.
Ils sont bien plus victimes de la situation que ne l'est Apple.

Après tu es libre de croire aux mensonges comportés notamment par les sites Pro Android français...
Il n'ont par ailleurs absolument pas relaté cette décision de la juge Lucy Koh qui met en avant les pratiques anti-concurrentielles de Qualcomm (déjà épinglés dans des jugements chinois, coréens, taïwanais, européen).

Il est malheureux de trouver une décision qui touche le plus gros fournisseur de puces du marché Android uniquement sur MacG.

Le gros de la clientèle Android a malheureusement des œillères sur ces agissements.
Ils ont vu des entreprises comme Intel, NVIDIA, Texas Instruments, ST-Microelectronic, Broadcom cesser leurs activités de puces pour smartphones sans de poser de questions.
Les médias ne font rien pour les informer.
C'est qui les moutons ?

Merci à MacG,
Merci à Apple d'avoir éclairé le grand public sur le problème (par contre carton jaune pour avoir négocié un accord plutôt qu'être allé jusqu'au bout),

Un utilisateur Android,
Qui ne compte pas passer chez Apple.

avatar anti2703 | 

Et pendant ce temps Qualcomm perd 10% en bourse 😂

avatar albert13 | 

ou Tim a le « ulc » bordé de nouilles
ou oui ptêtre que c’était son plan B

mais ne dit-on pas que la chance sourit au audacieux

bon sang si cela s’avérait effectif, quelques milliards d’économies pour Apple sur 7 ans
et même peut-être in the baba Qualcom car le contrat d’exclusivité ne sera plus valable et Apple pourra se retourner vers un autre fabricant qui sera au même nouveau prix que celui de Qualcom...
et ce serait une foutue revanche pour Apple

mais...mais... même si c’était le cas j’pense que Apple continuera ses prices deraisonnables et que les économies réalisées ne profiteront pas à nous les vaches à lait 😒
mais c’est notre libre choix qd même, et on le veut bien...

avatar SyMich | 

Un autre fabricant??? Lequel? Huawei peut-être? 🤪

avatar malcolmZ07 | 

@albert13

Presque certains qu'il n'y aura pas répercussion sur le Prix. Apple pourra mieux négocier Chez ses sous-traitants et augmenter ses marges 🤑🤑🤑

avatar CLang | 

@malcolmZ07

« augmenter ses marges »

Les ratios de marges d’Apple bougent très peu depuis fort longtemps 🤑

Après on a le droit de préférer les fantasmes aux réalités

avatar vince29 | 

> Le groupe doit aussi fournir des licences de ses brevets essentiels aux constructeurs de puces concurrents

Ils s'étaient engagés sur du FRAND à l'époque (en échange d'une intégration dans la norme) ? Sinon c'est du grand n'importe quoi.

avatar jackhal | 

Je me demandais comment les marchés voyaient cette nouvelle : l'action chute de 10%.
Mais comme elle avait progressé de 50% dans les 10 jours qui ont suivi l'accord avec Apple, elle est encore à un haut niveau.

avatar CLang | 

c’était mis en avant dans les potentiels risques du dernier 10-Q.

la bataille n’est pas fini mais c’est un rude coup

avatar Lucas | 

Alleluia ?

CONNEXION UTILISATEUR