Microsoft vend un peu de Surface et beaucoup de nuage

Mickaël Bazoge |

Microsoft a fait son apparition au classement des plus importants constructeurs de PC aux États-Unis : au troisième trimestre, le créateur des Surface pointe en effet à la cinquième place du marché américain des vendeurs de PC, selon Gartner. L’éditeur de Windows ne donne pas le nombre d’unités vendues malheureusement (Gartner évoquait 602 000 appareils), mais on sait combien les produits Surface ont rapporté entre début juillet et fin septembre : 1,1 milliard de dollars.

Au troisième trimestre calendaire (le premier trimestre fiscal pour Microsoft), les ventes de Surface ont grimpé de 14% par rapport à la même période de l’an dernier. Microsoft a dévoilé en juillet la Surface Go, nouvelle entrée de gamme à partir de 449 €. Selon la directrice financière, la petite dernière et le Surface Book 2 ont soutenu les ventes.

Il faudra surveiller les chiffres de la fin d’année, Microsoft ayant renouvelé la quasi-totalité de sa gamme Surface début octobre. Microsoft demeure toujours assez éloigné d’Apple, qui au deuxième trimestre avait écoulé 11,5 millions d’iPad pour un chiffre d’affaires d’environ 4,8 milliards de dollars.

Pour le reste, Microsoft a annoncé des résultats record pour un premier trimestre fiscal, avec un chiffre d’affaires de 29,1 milliards de dollars et des bénéfices s’élevant à 8,8 milliards. Les ventes sont en progression de 19% par rapport au même trimestre de l’an dernier, les bénéfices de 34%.

Si la Surface a modestement participé à la bonne santé trimestrielle du groupe, ce sont surtout les activités Cloud qui ont engrangé des billets verts : le chiffre d’affaires de la division « intelligent cloud » s’est établi à 8,6 milliards (+24%), et si on y ajoute les activités serveur et Office, on atteint les 18,4 milliards. Windows, le jeu, la recherche et Surface ont rapporté 10,7 milliards de dollars.


avatar webHAL1 | 

@alfatech
« Ms n'étant pas content de se ramasser à baisser les tarifs de 150. »

Oui, Microsoft s’est royalement planté avec les tablettes Windows dotées de processeurs ARM. Je ne vois pas en quoi ça prouve que leur approche de base était différente.

« Ms se gargarise de rattraper Apple, un des 5 voir des 3 plus gros vendeurs d'ordinateurs au monde......Et pour ça il faut faire du chiffre. »

Ah oui ? Où Microsoft se "gargarise"-t-elle ?

« Mais c'est pas grave, si vous pensez que Ms se casse le Q juste pour faire cool libre à vous. »

Je te laisse relire ce que debione et moi avons expliqué, la stratégie de Microsoft est un peu plus mature que "faire cool".

avatar alfatech | 

@webHAL1

"Ah oui ? Où Microsoft se "gargarise"-t-elle ?"

Va relire mes liens au dessus

"Je te laisse relire ce que debione et moi avons expliqué, la stratégie de Microsoft est un peu plus mature que "faire cool"

Pas d'accord, Ms avec sa gamme Surface (idem avec sa Xbox) a voulu tout fracasser sur son passage quand elle est arrivé sur le marché et s'est ramassé bien comme il faut.

avatar webHAL1 | 

@alfatech

Je répète ma question : où est-ce que Microsoft se gargarise de rattraper Apple ? Où l’entreprise déclare-t-elle vouloir "faire du chiffre" ?

avatar alfatech | 

@webHAL1

"Brian Hall, vice-président Microsoft Devices Marketing, s’est félicité des excellentes ventes des machines Surface de la firme de Redmond, grâce au programme d’échange qui a attiré beaucoup d’acheteurs vers la Surface. Pour Microsoft, cet engouement pour sa machine n’aurait pas eu lieu sans leur déception vis-à-vis du nouveau MacBook. « De plus en plus de gens passent du Mac à Surface, explique Brian Hall. Notre programme de reprise pour MacBook a été le meilleur de notre histoire. L’enthousiasme pour l’innovation de Surface couplé à la déception envers le nouveau MacBook Pro – en particulier parmi les professionnels – pousse de plus en plus de gens à passer à Surface. »

Bien que Hall n’a pas donné des détails sur les ventes de la Surface, il a rapporté que l’offre exclusive de Best Buy s’est écoulée en un jour de disponibilité et que la demande de la Surface Hub a dépassé les attentes de la firme. Sans les chiffres réels des ventes, il est difficile de mesurer la prestation des ordinateurs de la gamme Surface durant le mois de novembre. On ne connait pas non plus pourquoi Microsoft a appelé le nouveau MacBook Pro “un désappointement”.

avatar webHAL1 | 

@alfatech

Oui. Un directeur marketing qui annonce que tout va bien dans le meilleur des mondes pour ses produits, et dont qui tâcle un concurrent. C’est son job. Nulle part il affirme que Microsoft a pour but de "rattraper Apple" ou de "faire du chiffre". Ce que tu dis est donc incorrect.

avatar alfatech | 

@webHAL1

Ok

avatar webHAL1 | 

@alfatech

Si tu ne l’as pas fait, je te recommande de lire l’article de ZDNet que j’ai partagé ci-dessus. Il explique bien le positionnement de la gamme Surface.

avatar alfatech | 

@webHAL1

"Si tu ne l’as pas fait, je te recommande de lire l’article de ZDNet que j’ai partagé ci-dessus. Il explique bien le positionnement de la gamme Surface."

Je regarderai ?

avatar vince29 | 

Je pense surtout qu'un jour windows rt sera enseigné comme un exemple des pires campagnes de comm de l'histoire

avatar webHAL1 | 

@vince29

C’est clair. ^_^

avatar fte | 

@Doctomac

"J’aime bien cette tiédeur des médias à simplement dire ce qui saute aux yeux : le business des Surface ne décolle pas."

Tu te rassures comme tu peux je suppose. Je ne comprends pas pourquoi tu ressens le besoin de te rassurer cependant.

Les médias sont tièdes à aller dans ton sens parce que c’est faux. J’apprécie que tu aimes qu’ils ne disent pas trop d’âneries.

avatar Doctomac | 

@fte

Qh oui c’est faux ? Le CA des Surface est au plus bas depuis 4 ans, c’est faux ?

avatar fte | 

@Doctomac

"oui c’est faux ?"

En effet, c’est faux. Tu passes à côté, comme d’habitude, de l’essentiel, ou des essentiels, que sont les stratégies commerciales, les designs de référence ou encore les chiffres de croissance simples (MS) et combinés (toutes marques hors Apple).

Quant aux chiffres de MS, ils sont très sains et diversifiés à parts quasi-égales dans trois domaines, contrairement à Apple qui dépend de l’iPhone en très lourde majorité.

avatar Doctomac | 

Ah chapeau l'argumentation !

J'ai écrit :

"Le CA des Surface est au plus bas depuis 4 ans, c’est faux ?"

Réponse :

https://photos5.appleinsider.com/gallery/26905-39065-AAPLiPadMacSurfaceRevenues-l.jpg

Avec des arguments clairs et réfléchis, explique moi ce qui est faux ?

"le chiffre d’affaires de la division « intelligent cloud » s’est établi à 8,6 milliards (+24%), et si on y ajoute les activités serveur et Office, on atteint les 18,4 milliards."

Le CA des Surface 1 milliard. Oui les chiffres de MS sont saints et diversifiés....

avatar fte | 

@Doctomac

"Ah chapeau l'argumentation !"

Argumentation ???

Ah ah, tu crois que c’est un argument ? Naaa, ça c’est ton genre "d’argument", on est à des années-lumière d’un argument même bâclé.

Je disais juste que tu es à côté de la plaque. C’est une observation, pas un argument. Rien à voir.

avatar Doctomac | 

@fte

C’est parce que justement tu n’argumentais pas que j’ai écrit «  Ah chapeau l'argumentation ! »

Tu es vif toi !

avatar fte | 

@Doctomac

"Tu es vif toi !"

Tiens, pour une fois tu as raison.

avatar vince29 | 

De "rien" à cinquième constructeur sur le marché américain ce n'est pas si mal.
Au moi lui grimpe les échelons quand Apple les descend :)
Après la communication catastrophique du début et les performances décevantes des premières tablettes, les nouvelles semblent trouver progressivement leur public.

avatar Doctomac | 

C'est factuellement faux ! Quand on prend les seules données fournies par Microsoft, à savoir le CA, on voit que non seulement le CA des Surface stagne mais il stage dans le bas.

Je te rappelle juste que le CA du Mac sur la même période (2004-2018) se ballade entre 5 et 7 milliards de dollars.

C'est sûr Apple n'est pas bien mais tout va bien pour Microsoft. Finalement, ce sont les lovers-de-tout-ce-qui-n'est-d'Apple qui souffrent de distorsion de la réalité.....comme un certain Apple.

avatar Mamdadou | 

@Doctomac

Oh, le chiffre des ventes et d'affaire à bel et bien augmenté : https://www.macg.co/ailleurs/2018/07/les-ventes-de-surface-au-beau-fixe-chez-microsoft-103075?amp

avatar Doctomac | 

Non Microsoft ne donne pas les chiffres de ventes des Surface.

Ce que tu cites maladroitement, c'est le CA du semestre dernier (1,1 milliard) et tu sais quoi, ce trimestre (le Q3) on a....1,1 milliards. Mourff.

Par ailleurs, le CA au Q2 avait augmenté mais....après une baisse au Q1. Donc, c'est exactement ce que je disais, le CA des Surface flirte avec le milliard sans subir une forte croissance.

avatar byte_order | 

@Doctomac
> Je te rappelle juste que le CA du Mac sur la même période (2004-2018) se ballade
> entre 5 et 7 milliards de dollars.

Apple est le seul vendeur de machine compatible macOS. 100% des machines compatibles macOS vendues entre 2004 et 2018 l'ont été par Apple. Cela se voit forcément sur son CA fait avec cette gamme de produits.

Microsoft n'est pas le seul vendeur de laptop hybride compatible Windows 10. Ils ne vendent pas 100% des laptops hybrides vendus... Cela se voit forcément aussi sur son CA fait avec cette gamme de produits.

Si par un coup de force Microsoft décidait d'interdire la vente de licences de Windows 10 aux fabricants de laptops hybrides, il est fort probable que les ventes de Surface bondiraient un peu plus nettement.

Mais il se trouve que Microsoft estime avoir plus à gagner, sans parler des risques juridiques d'une telle décision, en continuant de caresser les OEM dans le sens du poil, parce que sa vache à lait ce n'est pas la gamme Surface mais la part de marché de sa plateforme Windows sur lequel une bonne part de CA dépend encore, même si sa diversification via le cloud en particulier lui permet d'envisager un avenir moins dépendant de Windows.

avatar debione | 

Merci!
Si Microsoft voulait vraiment vendre sa surface au maximum, sa stratégie serait bien différente...

avatar Doctomac | 

C’est incroyable comment nos amis abusent de subterfuges ou d'explications abracadabrantesques our essayer d’expliquer la stagnation dans le bas du business des Surface.

La motivation d’achat ne se résume pas au choix d’un OS, bien sûr que non. Le CA du Mac est à ce niveau, pas uniquement grâce à macOS mais c’est aussi les propriétés du hardware qui en sont responsables, comme le design. Par ailleurs, je ne vois pas en quoi le fait qu’Apple est le seul à vendre des machines macOS se voit dans le CA : Apple pourrait toujours être le seul à vendre des machines avec macOS et avoir un CA faible (ce le fut le cas d’ailleurs à une époque).

Par ailleurs, arrêtez de raconter des âneries. Microsoft avait pour motivation de continuer à fournir des licences de Windows aux fabricants de PC en général ou d’hybride (ces derniers ne sont pas un gros succès non plus) ET percer avec ses propres produits.

Il n’y aucun sens à se lancer dans un marché et se dire, euh je vais m’arranger pour avoir un échec.

Microsoft aurait pu proposer des hybrides à des prix plus faibles comme la concurrence mais ils ont plutôt fait le choix de produits chers en espérant marger suffisamment, sauf que les volumes sont quand même bien trop faibles (sans parler des coûts liés aux nombreuses défaillances des produits Surface).

Voilà, dire que les Surface se porteraient mieux en ne proposant plus des OEM sur les produits hybrides concurrents, relèvent de la fantaisie. Les clients auraient simplement continué à acheter des PC non-hybrides. Aucun sens ! D’autant plus que les hybrides n'apportent pas grand chose, si ce n’est de la confusion (il n’y a qu’à voir Windows 10).

avatar rikki finefleur | 

docto
Qu'est ce que tu en as en a a faire vu que tu n'en achètera jamais vu car tu es un fanboy d'une autre marque.
2/ Et dire que l'hybride est confus , vient d'un esprit certainement confus, car des gens achètent justement ce genre de modèle car c'est aussi tactile. Pas tous mais certain.
L’écran tactile est un plus, pas un moins. Tout le monde n'a pas la même utilisation de sa machine que ce soit un ordi ou un smartphone.

avatar Doctomac | 

@rikki finefleur

Kiki,

Je te pose la même question quand tu déblatères tes conneries sur Apple : qu’est-ce que tu en as à foutre puisque tu es un lover de tout ce qui n’est pas d’Apple ?
En fait, j’en rien à foutre des Surface mais ce qui me titille un peu, c’est la grande mollesse des médias à évoquer la faible performance de ces produits. Si Apple avait un produit avec un CA autour de 1 milliard pendant 4 ans.....je n’ose imaginer le cataclysme médiatique.

Oui tout à fait, l’hybride apporte plus de confusions (inhérent à l’horrible Windows 10) que de véritable avantage. En somme, ce sont de piètres tablettes et de mauvais ordinateurs.

avatar rikki finefleur | 

salut docto,
Moi je ne suis un fanboy ni de l'un ni de l'autre.
Et moi que ce qui m’intéresse c'est la liberté des utilisateurs face aux constructeurs. Et on ne peut pas dire que cela s'améliore ni d'un coté , ni de l'autre.

Pour revenir au sujet , c'est d'autant plus idiot de comparer des ventes de machines Apple à celle de MS, car lorsqu'on achète une machine sous win on ne pense pas systématiquement à acheter une machine MS car le choix est très large sous Win10 (dell asus et cie..) et les machines MS sont très ciblées.

Si les machines vendues sous macos avaient plusieurs partenaires ou constructeurs , ton message serait différent. Mais là disons que l'on t'impose un seul choix.

avatar Doctomac | 

Salut Kiki,

La liberté de l’utilisateur. Bullshit ! L’utilisateur a une totalité liberté d'acheter ou de ne pas acheter. Sur Mac, l’utilisateur a même la possibilité d'utiliser Windows ou le machin Linux et l'utilisateur PC a aussi la liberté d'utiliser Linux et même macOS.

Ce qui est idiot c'est ne pas comparer, c'est d'une mauvaise foi totale. Il y a quelques années, on comparait bien les ventes de machines Apple à Dell par exemple. Pourtant, déjà à l'époque le choix de machine Windows était déjà très large. Ni queue, ni tête cet argument.

On a là les amis un exercice maladroit de déni total. Les surface étant à la ramasse, on nous explique qu''il ne faudrait pas les comparer aux Mac, que les Surface sont désavantagées par rapport aux autres appareils Windows alors qu'évidement dans ce contexte, il aurait fallu se différentier et c'est précisément ce qu'a tenté Microsoft (positionnement supposé haut de gamme, etc..etc..).

Par ailleurs, on m'explique que Microsoft s'est limité pour ne pas gêner ses partenaires OEM. Ce qui est totalement faux. La plupart des fabricants de PC sont dans le bas de gamme/moyenne gamme et précisément Microsoft ne s'est pas calé sur ce segment mais plutôt sur le haut de gamme de produits à prix élevé (d'ailleurs, nos amis s'émeuvent souvent des prix Apple mais jamais de ceux de MS), là où ses partenaires sont peu présents.

De facto, ils se sont positionnés sur un segment où un constructeur est au contraire particulièrement présent, APPLE. Mais on m'explique que c'est idiot de comparer les ventes de machine Apple à celles des Surface. D'ailleurs, dans les spots publicitaires, Microsoft se compare à qui ?? APPLE. Mais non, on m'explique que c'est idiot de comparer les ventes de machine Apple à celles des Surface.

Microsoft se positionne clairement (par le type de machine, le positionnement, le marketing, etc...) contre Apple, mais non, on m'explique que c'est idiot de comparer les ventes de machine Apple à celles des Surface.

avatar huexley | 

"L’utilisateur a une totalité liberté d'acheter ou de ne pas acheter"

Et tu parles de déni total plus loin… Wow !

avatar Doctomac | 

Oui c’est tout à fait, l’utilisateur à la liberté de faire ce qu’il veut. Il peut ou pas acheter un PC, il peut ou pas acheter un Mac, il peut ne pas acheter mais monter son PC, etc...

avatar alfatech | 

@huexley

Explique toi alors.....Car Docto à 100% raison.

avatar alfatech | 

@Doctomac

"Par ailleurs, on m'explique que Microsoft s'est limité pour ne pas gêner ses partenaires OEM. Ce qui est totalement faux. La plupart des fabricants de PC sont dans le bas de gamme/moyenne gamme et précisément Microsoft ne s'est pas calé sur ce ce segment mais plutôt sur le haut de gamme de produits à prix élevé (d'ailleurs, nos amis s'émeuvent souvent des prix Apple mais jamais de ceux de MS), là où ses partenaires sont peu présents"

De toute façon si MS canibaliserait des parts de marché à ses partenaires ça changerait quoi ? Rien ! Ils continueraient à utiliser l'os de MS.
MS s'en fout royalement de gêner qui que ce soit.......Nadella a juste un discours plus humble (le mot juste est intelligent) que son prédécesseur mais à la base MS voulait vendre en masse, et surtout passer devant Apple (la marque se compare toujours à )

avatar webHAL1 | 

@alfatech
« De toute façon si MS canibaliserait des parts de marché à ses partenaires ça changerait quoi ? Rien ! Ils continueraient à utiliser l'os de MS. »

Peut-être. Ou peut-être qu’ils mettraient davantage en avant les machines équipées de ChromeOS et de Linux.
La question à se poser est : est-ce que Microsoft ferait plus d’argent en vendant davantage de machines elle-même (ce qui reviendrait à baisser le prix des Surface) ou a-t-elle meilleur temps de continuer à vendre des licenses Windows à ses partenaires ? Pour l’instant l’entreprise a choisi la deuxième approche. Ça ne veut pas dire qu’elle ne changera jamais d’idée, mais clairement sa stratégie avec les produits Surface n’indique rien qui va dans ce sens.

avatar byte_order | 

@alfatech
> De toute façon si MS canibaliserait des parts de marché à ses partenaires ça changerait quoi ?

Son CA, pardi !

Hors l'argument de @Doctomac c'est que le CA des ventes de Surface prouverait que et les Surfaces et même Windows 10 sur les hybrides sont des bouses qui se vendent mal, tandis que d'autres, dont moi, soulignons que ce CA n'expose pas l'entière réalité du marché des laptops hybrides sous Windows 10, qui ne se limite pas à Microsoft seul.

Je sais que l'idée que la concurrence de l'offre pour une même plateforme matérielle et logicielle est un concept difficile à appréhender pour des fans d'Apple mais quand même, cela doit pas être si difficile de comprendre que cela change la distribution dans le CA de plusieurs entreprises...

> Rien ! Ils continueraient à utiliser l'os de MS.

Certes, mais à demande constante ils vendraient moins de laptops hybrides en concurrence des Surfaces de Microsoft.

avatar alfatech | 

@byte_order

"Son CA, pardi !"

Non...... C'est vrai ? ????

La question était vis à vis de ses "partenaires" qu'il ne faudrait soit disant pas froisser.

"Certes, mais à demande constante ils vendraient moins de laptops hybrides en concurrence des Surfaces de Microsoft."

Pas besoin de Bac +10 pour savoir cela.

avatar Doctomac | 

"Hors l'argument de @Doctomac c'est que le CA des ventes de Surface prouverait que et les Surfaces et même Windows 10 sur les hybrides sont des bouses qui se vendent mal, tandis que d'autres, dont moi, soulignons que ce CA n'expose pas l'entière réalité du marché des laptops hybrides sous Windows 10, qui ne se limite pas à Microsoft seul."

Oui il y un fait pas vraiment un argument, un fait qui est qu'effectivement que le faible CA des Surface malgré leur prix élevé, montre que les Surface se vendent mal. Ça c'est des maths.

Par contre, on n'est pas d'accord sur l'explication. Toi tu dis que c'est parce que les Surface sont noyées et diluées face à d'autres PC Windows 10 ; moi je dis qu'au contraire, ce n'est pas le cas, Microsoft ayant positionné son machin sur un marché haut de gamme ou peu de marques PC sont présentes et en se frottant à Apple mais ils se sont cassés les dents.

avatar byte_order | 

@Doctomac
> Par ailleurs, je ne vois pas en quoi le fait qu’Apple est le seul à vendre des
> machines macOS se voit dans le CA : Apple pourrait toujours être le seul à
> vendre des machines avec macOS et avoir un CA faible (ce le fut le cas
> d’ailleurs à une époque).

Vous êtes passer complètement à côté du raisonnement.
Bien sur que si macOS n'attirait pas, même si Apple reste le seule vendeur de Mac, cela se verrait sur son CA.
Mon raisonnement c'est que si Apple N'était PAS le seul vendeur de Mac, à attractivité de macOS égale, cela se verrait sur son CA.
Cf. la période des clones Mac et son impact très visible sur le CA d'Apple à l'époque.
C'est la période où son CA a été le plus bas, cette période où Apple n'était plus le seul vendeur de machines compatible macos.
Précisément !

Hors, faut-il le souligner encore et encore, c'est exactement la situation actuelle de Microsoft : à attractivité de Windows 10 égale, le fait que Microsoft N'est PAS le seul vendeur de laptop hybride se voit dans son CA. Les ventes de laptop hybride compatible Windows 10 faites par ses concurrents ne se voient pas dans le CA de Microsoft, mais dans ceux par exemple de HP, Dell, Lenovo, tous mieux classé en terme de ventes mondiales de PC, qui vendent eux aussi des laptops hybrides compatibles Windows 10.

Vous ne pouvez pas déduire directement du CA de la gamme Surface le succès ou non de Windows 10 sur des laptops hybrides. Tout ce que vous pouvez déduire c'est le succès ou non de la gamme Surface *face* aux offres concurrentes compatibles Windows 10.

C'est pas un succès franc en effet. Pourtant, le segment des PC hybrides est celui qui progresse le plus. En toute logique, on peut surtout en déduire que les offres concurrentes à la Surface handicape la progression de ses ventes. A priori en raison d'une entrée de gamme trop chère par rapport à la concurrence.
Microsoft a décidé d'ajouter une entrée de gamme à moins de 500€.
Une coïncidence, probablement...

> Les clients auraient simplement continué à acheter des PC non-hybrides.
> D’autant plus que les hybrides n'apportent pas grand chose, si ce n’est
> de la confusion (il n’y a qu’à voir Windows 10).

Ca c'est votre opinion.
Vous avez le droit de l'avoir, mais ce n'en fait pas une vérité universelle.

J'ai une opinion différente, en particulier *justement* parce que c'est le format hybride de la Surface Pro et la polyvalence de Windows 10 (ainsi qu'un prix inférieur, le stylet étant indispensable et Apple le réservant à l'époque au seul iPad Pro, hors budget) qui m'a convaincu de choisir ce produit plutôt qu'une tablette Android ou Apple pour ma fille dyslexique qui en a besoin pour sa scolarité.

Et le retour d'expérience est très bon pour ses besoins. C'est solide, compact, ultramobile, bonne autonomie, le clavier marche très bien (aucun pb de poussière qui bloque des touches...), l'écran a une très bonne résolution, le stylet est incroyable (précis, autonomie dingue - 78% de batterie après 1 an d'usage, toujours pas de changement de pile...), elle rempli, y compris en groupe, des tonnes de TP après avoir scanner les feuilles distribuées par l'enseignant, l'ensemble des logiciels nécessaires pour sa scolarité fonctionne sans prise de tête (et beaucoup requière Windows encore, dont le SolidWorks pour le cours de Technologie), l'interopérabilité vis USB qui permet à un prof de facilement partager des documents via une clé USB (le collège refuse d'ouvrir le Wifi aux élèves), chose qui aurait été nettement plus compliqué avec un iPad.

Et en aucun cas j'aurais pris un ordinateur portable non hybride, non.
Le stylet était un critère indispensable à son besoin, le poids et l'autonomie étaient les 2 suivants.

Vous pouvez affirmer votre dégout de Microsoft et Windows 10 autant que vous voulez, cela n'en fait pas une vérité universelle pour autant.
A la place, cela en dit plus sur vous que sur les qualités comparées de 2 plateformes logicielles et matérielles concurrentes.

avatar Doctomac | 

"Vous êtes passer complètement à côté du raisonnement.
Bien sur que si macOS n'attirait pas, même si Apple reste le seule vendeur de Mac, cela se verrait sur son CA.
Mon raisonnement c'est que si Apple N'était PAS le seul vendeur de Mac, à attractivité de macOS égale, cela se verrait sur son CA.
Cf. la période des clones Mac et son impact très visible sur le CA d'Apple à l'époque.
C'est la période où son CA a été le plus bas, cette période où Apple n'était plus le seul vendeur de machines compatible macos.
Précisément !"

Encore une fois, l’attractivité ne se limite pas à l'OS. Une fois que l'on a dit ça, tout ton blabla n'a aucun sens.
Quand on clone, la situation de l'époque est radicalement différente de la situation actuelle de Microsoft :

1) Avant même qu'Apple n'autorise les clones, Apple était déjà au plus mal. En somme, ce ne sont pas les clones qui ont fait chuté le CA, il était bas avant. Justement, Apple a fait les clones pour espérer se redresser.

2) À L'époque, les Mac étaient chers et le prix était un handicap à la démocratisation de l'informatique imposées par le PC moins cher dont les clones. La situation de Microsoft est tout autre aujourd’hui et justement toute la stratégie de Microsoft était de se distinguer de la masse de PC bas de gamme/moyenne de gamme avec des machines plus chères mais plus rentables comme exactement Apple l'a fait.

"Hors, faut-il le souligner encore et encore, c'est exactement la situation actuelle de Microsoft : à attractivité de Windows 10 égale, le fait que Microsoft N'est PAS le seul vendeur de laptop hybride se voit dans son CA. Les ventes de laptop hybride compatible Windows 10 faites par ses concurrents ne se voient pas dans le CA de Microsoft, mais dans ceux par exemple de HP, Dell, Lenovo, tous mieux classé en terme de ventes mondiales de PC, qui vendent eux aussi des laptops hybrides compatibles Windows 10."

Je l'ai écrit plus haut. Microsoft s'est justement positionné sur un marché haut de gamme avec des prix élevés et donc justement par ce positionnement, cela aurait dû se voir dans le CA (encore une fois, c'est exactement ce qui s'est passé pour le Mac). Or, c'est pas ce qui se passe car les volumes sont très faibles.

La stratégie de Microsoft était de trouver une place à côté d'Apple dans le marché de PC haut de gamme, pas d'être dans la masse des PC Dell HP Lenovo. Dit autrement, à attractivité égale de Windows 10, Microsoft a justement voulu se différentier avec un positionnement particulier de ses produits, mais ça n'a pas marché.

"Microsoft a décidé d'ajouter une entrée de gamme à moins de 500€.
Une coïncidence, probablement..."

La coincidence s'appelle l'ipad.

"Et le retour d'expérience est très bon pour ses besoins. C'est solide, compact, ultramobile, bonne autonomie, le clavier marche très bien (aucun pb de poussière qui bloque des touches...), l'écran a une très bonne résolution, le stylet est incroyable (précis, autonomie dingue - 78% de batterie après 1 an d'usage......;"

Regardez le nombre important de retour des produits Surface avant de parler des claviers des portables d'Apple. On peut toujours trouver un intérêt particulier émis par un lover avec une jolie histoire racontée autour de sa fille....Moi ce que je dis, et la faible performance des Surface l'atteste, c'est que peu de gens sont intéressés par les produits hybrides, préférant soit des tablettes, soit des ordinateurs.

avatar byte_order | 

@Doctomac
> l'utilisateur PC a aussi la liberté d'utiliser Linux et même macOS.

Sans avoir acheter déjà un mac pour avoir une licence légale de macOS, non, c'est faux.

> Encore une fois, l’attractivité ne se limite pas à l'OS

Ah, donc vous estimez à quel % les personnes qui achètent un mac (forcément à Apple donc) alors qu'elles ne sont absolument pas attirés par macOS ?
Vous faites comme si la vente n'était pas liée, mais c'est pourtant le cas. La licence d'utilisation de macOS est vendue avec un mac, rien d'autre.

> Justement, Apple a fait les clones pour espérer se redresser.

Et comme des machines compatibles MacOS ont été vendues par des concurrents, le CA d'Apple s'est empiré encore plus.

> En somme, ce ne sont pas les clones qui ont fait chuté le CA

C'était déjà pas bon, mais ils l'ont largement empiré. Cela a été la première décision de SJ de stopper le marché des clones, c'est pas par hasard.

Depuis toujours le CA d'Apple se fait grâce à la vente de matériel. Très très très peu de clients d'Apple ne possède aucun produit physique de cette marque.
Et depuis toujours c'est en liant au matériel des fonctionnalités logicielles attractives qu'elle déclenche le désir d'achat de ses clients.

Y'a pas grand monde qui achète des macs pour en faire des serveurs Unix ou Windows Server, par exemple, ou même leur PC perso uniquement sous Windows ou Ubuntu, faut arrêter de prétendre le contraire, hein.

Apple pourrait sortir des macs de plus en plus chers sans grande innovation et de moins en moins évolutive qu'elle continuerait à avoir des clients accros à macOS pour en acheter quand même.
Oh, wait!

> La stratégie de Microsoft était de trouver une place à côté d'Apple dans le
> marché de PC haut de gamme

Incroyable comment vous regardez la stratégie de toute entreprise informatique depuis le nombril du monde Apple.

Je pense sincèrement qu'avec les >80% de part de marché de sa plateforme logicielle Windows, Apple n'est pas la première menace pour Microsoft. L’immense majorité des gens dans le monde sont des utilisateurs de Windows, et c'est la pertinence de sa plateforme ainsi que ses outils bureautiques historiques dans le futur qui est le souci de Microsoft. Par ailleurs ils diversifient leurs sources de revenus pour réduire cette dépendance historique trop importante.

La gamme Surface est surtout là, d'après moi, pour montrer tout ce que Windows 8 puis 10 - dont l'enjeu est de maintenir la crédibilité et la modernité de sa plateforme logicielle historique - peut faire sur du matériel mêlant tablette, stylet et micro-ordinateur polyvalent.

> Microsoft a justement voulu se différentier avec un positionnement particulier de
> ses produits, mais ça n'a pas marché.

Avant la gamme Surface, le marché des hybrides n'existaient quasiment pas, rendant le support du tactile et du stylet de Windows 8 puis 10 sans intérêt pour l'immense majorité des gens (et à l'époque, y'avait une recherche de sinergie avec Windows Phone également), faute d'avoir un matériel compatible pour expérimenter ces nouveaux usages. Pb de l'oeuf et la poule classique, de masse critique à atteindre, toussa.

Depuis, les hybrides sont le seul segment des PC qui augmente vraiment dans un marché globalement à la baisse. Les usages tactiles et stylet de Windows 10 se développent de manière plus visible (aller faire un tour en amphi...). Et 1 milliard de CA supplémentaire qui ne va pas à d'autres entreprises en bonus.
S'il y a succès plus foudroyant, y'a pire comme "échec"...

> La coïncidence s'appelle l'ipad.

L'iPad existait déjà au début de la gamme Surface, la Go n'existe que depuis quelques mois.
La coincidence s'appelle surtout ChromeBook je pense, qui grignote les pdm de Windows 10 sur l'entrée de gamme.

Mais comme vous voyez tout depuis le nombril du monde Apple, car le monde entier agit forcément en fonction d'Apple, forcément, vous n'êtes pas obliger de me croire.

> Regardez le nombre important de retour des produits Surface avant de
> parler des claviers des portables d'Apple.

Surface Pro 4 < 10% passé le premier mois. La Surface Book affiche un taux supérieur a 16% et sur bien plus de mois hélas. Mais c'est déjà moins pire que les générations d'avant.
J'ai choisi une Surface Pro 2017 (aka 5) en ce qui me concerne (c'est pas une jolie histoire mais mon expérience, d'où je tire *mon* opinion que je n'affirme nullement être universel hein, juste un contre-point valable à vos affirmations - fondées sur quelle expérience, on ne sait pas).

Et j'ai pas lu un taux de panne catastrophique sur cette génération, sortie maintenant depuis plus de 12 mois, jusqu'à présent. Clavier inclus.

> c'est que peu de gens sont intéressés par les produits hybrides,
> préférant soit des tablettes, soit des ordinateurs.

Alors pourquoi c'est le segment des hybrides le seul qui augmente ?

avatar webHAL1 | 

@byte_order
« Et 1 milliard de CA supplémentaire qui ne va pas à d'autres entreprises en bonus. S'il y a succès plus foudroyant, y'a pire comme "échec"... »

J’adore ces forums où certains fanatiques essayent de démontrer qu’une gamme de produits qui a généré depuis 4 ans des millards de chiffres d’affaire et des centaines de millions de bénéfices est un "échec". C’est particulièrement savoureux. ^_^

avatar Doctomac | 

Qui a généré des milliards de CA ?

avatar Doctomac | 

« Sans avoir acheter déjà un mac pour avoir une licence légale de macOS, non, c'est faux. »

Si c’est vrai. Même si la licence ne le permet pas, Apple n’a jamais fait d’histoire et tolère l’installation et l’utilisation de macOS sur PC.

« Ah, donc vous estimez à quel % les personnes qui achètent un mac (forcément à Apple donc) alors qu'elles ne sont absolument pas attirés par macOS ?
Vous faites comme si la vente n'était pas liée, mais c'est pourtant le cas. La licence d'utilisation de macOS est vendue avec un mac, rien d’autre. »

J’ai écrit « ne se limite pas » pas « n’est pas » . En l’occurence, oui bien sûr Appel a par exemple toujours innové et écrasé Windows pour donner de la valeur ajoutée à ses Mac. Mais encore une fois, le choix ne se limite pas uniquement à l’OS. J’ai pleins d’exemples de personnes quoi ont acheté un Mac sans savoir qu’il y avait un OS propre avec et donc en ne connaissant pas du tout macOS.

« Et comme des machines compatibles MacOS ont été vendues par des concurrents, le CA d'Apple s'est empiré encore plus. »

Affirmation sans fondement. Encore une fois, le passage au clone avait pour but de relancer la machine. Ça n’a pas marché, dire que le CA a encore plus baissé ne repose sur rien.

« C'était déjà pas bon, mais ils l'ont largement empiré. Cela a été la première décision de SJ de stopper le marché des clones, c'est pas par hasard. »

Justement, Jobs a arrêté les clones car ça ne marchait pas et aussi pour revenir à un business centré sur des machines chères à potentiel de marge forte et a donc arrêté logiquement les clones qui étaient des PC pourris pas chers.

« Depuis toujours le CA d'Apple se fait grâce à la vente de matériel. Très très très peu de clients d'Apple ne possède aucun produit physique de cette marque. »

Bien oui, je ne dis pas le contraire. D’ailleurs, c’est ce que Microsoft a tenté de faire avec ses Surface et avec l’échec que l’on connaît.

« Je pense sincèrement qu'avec les >80% de part de marché de sa plateforme logicielle Windows, Apple n'est pas la première menace pour Microsoft. L’immense majorité des gens dans le monde sont des utilisateurs de Windows, et c'est la pertinence de sa plateforme ainsi que ses outils bureautiques historiques dans le futur qui est le souci de Microsoft. Par ailleurs ils diversifient leurs sources de revenus pour réduire cette dépendance historique trop importante. »

Je n’ai jamais dit qu’Apple était une menace pour Microsoft, ce n’est pas le propos, ce n’est pas le débat. J’ai dit que Microsoft, justement pour se différentier des autres PC Windows, a tenté des titiller Apple sur le marché du haut de gamme hardware avec ses Surface et a simplement échoué. Pour les raisons suivantes :

1) Le concept hybride intéresse que peu de personne.

2) Microsoft, étant un piètre fabricant de hardware, a fourni des produits avec énormément de pbs de fiabilité et a clairement montré qu’il y a qu'une société dans le segment du hardware haut de gamme, c’est Apple. En gros, Microsoft n’a pas l’expertise pour concurrencer Apple sur ce segment.

« Depuis, les hybrides sont le seul segment des PC qui augmente vraiment dans un marché globalement à la baisse. Les usages tactiles et stylet de Windows 10 se développent de manière plus visible (aller faire un tour en amphi...). Et 1 milliard de CA supplémentaire qui ne va pas à d'autres entreprises en bonus.
S'il y a succès plus foudroyant, y'a pire comme "échec"... »

Pas compris la salade. Les hybrides augment peu et surtout il reste faible. C’est bien gentil de parler de croissance d’un machin qui est au raz des pâquerettes. Ça progresse faiblement et ça reste aux ras des pâquerettes.

Encore une fois, la discussion porte sur la Surface. OUI, avec un CA bloqué à 1 milliard pendant 4 ans, ens sachant qu’il s’agit de machine chère et donc on a là un volume de vente très faible, OUI, c’est un échec.

« L'iPad existait déjà au début de la gamme Surface, la Go n'existe que depuis quelques mois.
La coincidence s'appelle surtout ChromeBook je pense, qui grignote les pdm de Windows 10 sur l'entrée de gamme. »

Non, Microsoft a lancé le modèle Go en réponse à l’iPad entrée de gamme. C’est évident.

« Surface Pro 4 < 10% passé le premier mois. La Surface Book affiche un taux supérieur a 16% et sur bien plus de mois hélas. Mais c'est déjà moins pire que les générations d'avant.
J'ai choisi une Surface Pro 2017 (aka 5) en ce qui me concerne (c'est pas une jolie histoire mais mon expérience, d'où je tire *mon* opinion que je n'affirme nullement être universel hein, juste un contre-point valable à vos affirmations - fondées sur quelle expérience, on ne sait pas).
Et j'ai pas lu un taux de panne catastrophique sur cette génération, sortie maintenant depuis plus de 12 mois, jusqu'à présent. Clavier inclus. »

Vous parlez de votre cas ? Il suffit de chercher un peu sur le net pour voir que tous les produits Surface ont subi des retours importants et des problème de fiabilité. L’histoire du clavier des MacBook Pro, c’est de la rigolade.

« Alors pourquoi c'est le segment des hybrides le seul qui augmente ? »

Encore une fois, les hybrides ne représentent pas grand chose dans le marché total du PC, que cela augmente un peu, c’est un peu normal. Mais ça reste dans le niveau du bas et les hybrides continuent de représenter qu'une faible part des PC.
Donc c’est ce que je dis, peu de gens sont intéressés par ces bidules.

avatar byte_order | 

@Doctomac
> Si c’est vrai.

1) c'est explicitement interdit par l'UELA de macOS
2) toute usage d'une copie de macOS sans achat d'un mac donnant droit à une licence d'utilisation de macOS est illégale puisque sans licence d'usage légal.

Ce n'est pas pare que c'est techniquement possible que c'est légal.
Techniquement, on peut faire tourner Windows sur un Mac. Mais sans une licence achetée de Windows, c'est illégal.
La nuance, c'est que c'est parfaitement possible d'acheter une licence de Windows 10 sans devoir acheter une machine.
Pour macOS, c'est pas possible.

> Encore une fois, les hybrides ne représentent pas grand chose dans le marché
> total du PC, que cela augmente un peu, c’est un peu normal.

Si ce segment des PC augmente alors que d'autres sont tous en baisse, je vois mal par quel miracle mathématique cela signifie que seul une minorité s'y intéresse.

> les clones qui étaient des PC pourris pas chers.

Mais bien sûr. Power Computing qui sortait régulièrement les plus puissants des compatibles Mac avant qu'Apple se décide à son tour à proposer un modele doté lui aussi du dernier PowerPC sorti...
Les 100000 power computing vendus en 1 an n'ont eu aucun impact sur le CA d'Apple, compensé grâce aux $50 de licence macOS vendu par Apple...
Oh, wait.

Les ex-dirigeants d'Apple de cette époque, avant même le retour de SJ, ont reconnu depuis que le programme de licence OEM de macos, si initialement avait permis de faire rapidement rentrer de l'argent frai, s'était ensuite retourné contre Apple en siphonnant ses ventes matérielles, en particulier sur le haut de gamme sur lesquelles elle faisait (et fait toujours) ses meilleures marges.
Apple a même préféré racheté Power Computing pour s'assurer de l'arrêt immédiat de ce siphonnage plutôt que de tolérer une concurrence de ventes de clones mac pendant quelques années encore, même livrés avec macos 7 plutôt que la 8 hors programme de licence, c'est dire à quel point la concurrence était loin d'être annecdotique sur ses finances.
Confirmé ensuite par SJ lui meme :

"Apple has to let go of this ghost and invent the future," Mr. Jobs said. Instead of expanding the share of the market that used computers based on the Macintosh system, the decision to license clones simply ate into Apple's own sales of hardware, he said.
- NY Times, 1997.

Par ailleurs, ce n'était pas des "PC" comme vous dites. A part le bus PCI, nettement meilleur que le NuBus, et les connecteurs DIMM pour la RAM, le reste était spécifique à l'architecture des PowerMac de cette époque.

Mais comme visiblement vos propos transpirent une haine viscérale et une vision où Apple est au centre du monde, je vous laisse dans vos affirmations subjectives et votre refus d'envisager que l'étude du CA d'un seul constructeur parmi ceux se partageant un meme segment soit suffisant pour tirer un bilan définitif.

Pour rappel, les chiffres en volume comme en valeur des ventes d'iPad ont chuté entre 2014 et 2017. Pourtant personne, même pas vous, n'en concluez que les tablettes n'intéressent que peu de gens...

avatar Doctomac | 

« ce n'est pas pare que c'est techniquement possible que c'est légal.
Techniquement, on peut faire tourner Windows blablala...; »

Encore une fois, dans les FAITS, Apple tolère l'installation et l'utilisation de macOS sur des PC. Cela s'est fait moult fois (avec des versions de macOS récupérées indépendamment de l'achat d'un Mac). La licence donne surtout un cadre légal à une possible récupération de macOS pour en faire un business de Hackintosh mais à titre personnel, encore une fois dans les FAITS, Apple tolère (entre nous, c'est évidement sporadique tant il est contre-productif d'installer macOS sur un PC).

« i ce segment des PC augmente alors que d'autres sont tous en baisse, je vois mal par quel miracle mathématique cela signifie que seul une minorité s'y intéresse. »

L'autre segment de fait pas que baisser, cette année il a repris du souffle. Je te parle en part globale. Même si les hybrides progressent (un petit peu), et encore une fois il n'y a rien d'étonnant à cela tant ils partent de très bas, là aujourd'hui ils représentent encore une part microscopique par rapport aux autres types de PC. Donc oui, une seule minorité s'y intéresse.

« Mais bien sûr. Power Computing qui sortait régulièrement les plus puissants des compatibles Mac avant qu'Apple se décide à son tour à proposer un modele doté lui aussi du dernier PowerPC sorti...
Les 100000 power computing vendus en 1 an n'ont eu aucun impact sur le CA d'Apple, compensé grâce aux $50 de licence macOS vendu par Apple...
Oh, wait. »

On le vois aujourd'hui avec les Mac intel où on l'a toujours vu, la qualité d'un ordinateur ne se limite pas à son proc.
100000 Power computing à quel prix, combien de Mac ?
Est-ce que le CA du Mac a dramatiquement baissé du fait précisément des clones ? Affirmation toujours sans fondements.

« Les ex-dirigeants d'Apple de cette époque, avant même le retour de SJ, ont reconnu depuis que le programme de licence OEM de macos, si initialement avait permis de faire rapidement rentrer de l'argent frai, s'était ensuite retourné contre Apple en siphonnant ses ventes matérielles, en particulier sur le haut de gamme sur lesquelles elle faisait (et fait toujours) ses meilleures marges. »

Les ex-dirigeants n'avaient pas parlé de siphonage et mis à part l'histoire que je connais déjà merci, il n'y a toujours aucun fondement sur une baisse importante du CA d'époque que l'on expliquerait par les clones (surtout qu'en plus, tu avoues que finalement ils ont été bénéfiques à leur début....)

Donc en fait, il n'y a aucun sens à comparer la situation des clones Mac aux Surface tant l'époque et les circonstances sont différentes. Microsoft n'est pas dans la situation d'Apple des années fin 90 et surtout ils sont les derniers à être arrivé dans le marché du hardware et on aurait pu donc penser que c'est plutôt les Dell, les Asus, et compagnies qui auraient dû se faire du soucis. Car nos amis nous expliquent une vision unilatérale en nous disant que Microsoft ne progresse pas car il a y d'autres machines Windows mais on aurait pu avoir la situation ou les ventes des autres PC windows diminuent à cause de l'arrivée des Surface.

Bref, cet argument de compétition intrinsèque OS-dépendant n'a aucun sens, Microsoft n'étant pas dans la situation des clones des années 90 ; Microsoft se positionnant dans un marché ou les autres fabricants PC Windows sont peu présents ; et d'ailleurs, les clones existent encore aujourd'hui avec les Hakintosh et le CA du Mac n'en souffre pas car les conditions sont radicalement différentes.

Mais nos amis aiment à tout mélanger pour minimiser l'échec des produits Surface.

« Par ailleurs, ce n'était pas des "PC" comme vous dites. A part le bus PCI, nettement meilleur que le NuBus, et les connecteurs DIMM pour la RAM, le reste était spécifique à l'architecture des PowerMac de cette époque. »

Je sais, j'ai utilisé le terme PC pour les différentier du Mac et aussi je l'avoue, par provocation.

« je vous laisse dans vos affirmations subjectives et votre refus d'envisager que l'étude du CA d'un seul constructeur parmi ceux se partageant un meme segment soit suffisant pour tirer un bilan définitif. »

Minimisation, aveuglement, hypocrisie. Vous pouvez trouver toutes les explications aussi tordues les unes des autres, il y a un fait : les Surface qui plafonnent à un milliard de Ca depuis 4 ans traduit des produits qui se vendent mal. Sur le même segment (machine chère haut de gamme), où peu de constructeurs PC sont présents et donc au final où le CA est partagé avec peu d'acteurs mais en particulier avec un acteur (Apple), sur la même période (4 ans), les Mac ont affichés un CA 4, 5, 6, 7 fois plus supérieurs à celui des Surface. Je pense que c'est limpide.

« Pour rappel, les chiffres en volume comme en valeur des ventes d'iPad ont chuté entre 2014 et 2017. Pourtant personne, même pas vous, n'en concluez que les tablettes n'intéressent que peu de gens...»

La baisse s'est opérée de haut et malgré la baisse, l'iPad reste important en volume et en valeur. Pour les hybrides, la hausse part de bas mais la hausse étant contenue, on est toujours dans le bas.
On peut donc dire sans se tromper que l'iPad continuent à être un produit d'intérêt alors que les hybrides continuent à être anecdotiques.
Juste pour rappel, en 2014 l'iPad a atteint un CA de 9 milliards (ça relative la baisse), qu'il est remonté à 6 milliards fin 2015 et fluctue autour de 4 milliards ces dernières années. C'est sûr que je ne vais pas dire que l'iPad n'intéresse que peu de gens......

avatar vince29 | 

Psystar.
Microsoft qui brade son windows à cause des notebook sous Linux pour éviter de créer un précédent

avatar fte | 

@Doctomac

"c'est que peu de gens sont intéressés par les produits hybrides, préférant soit des tablettes, soit des ordinateurs. "

Bah. Comment expliques-tu que les hybrides et convertibles ont été les moteurs de croissance des machines Win 10 jusqu’à ce dernier trimestre, qui a vu toutes les machines Win 10 regagner en vigueur ? Ce qui inclut les hybrides.

Si ce n’est pas l’intérêt pour ces machines, qu’est-ce qui a motivé les achats en augmentation pendant plusieurs années ? Des lancés de dés et des paris lors de beuveries des départements IT ?

avatar Doctomac | 

C’est ce que je dis plus haut, apprends à lire (toujours aussi vif toi). Une croissance en partant du fond du puit est somme toute normale mais encore une fois, la part totale des gens qui utilise ces machines (en comparaison des utilisateurs globaux de PC) reste ridicule.

avatar fte | 

@Doctomac

"la part totale des gens qui utilise ces machines (en comparaison des utilisateurs globaux de PC) reste ridicule."

Exactement comme le Mac en somme. Deux cuisants et humiliants échecs.

avatar Doctomac | 

@fte

Non sauf que le Mac ramène beaucoup d’argent. Entre 4 et 7 milliards de dollars chaque trimestre sur les 4 dernières années. Microsoft,.... Hp, Dell, en rêvent tous !

Toujours aussi vif toi !

Et accessoirement la part du Mac est assez importante sur le segment des PC à plus de 1000 euros.

Non pas exactement comme le Mac....

avatar fte | 

@Doctomac

"Et accessoirement la part du Mac est assez importante sur le segment des PC à plus de 1000 euros."

On pourrait même dire sur le segment des PC à plus de 1098.99 €, voire en étant taquin, sur le segment des PC à plus de 1498.99 €.

Il n'y a pas la lumière à tous les étages chez toi.

Il y a une chose que je ne comprends pas par contre. Tu essaies de me convaincre de tes âneries ? Ça serait tellement cocasse, hilarant même.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR