Les ventes de Surface au beau fixe chez Microsoft

Mickaël Bazoge |

Les ventes de Microsoft ont atteint les 100 milliards de dollars durant son année fiscale qui s’est achevée fin juin. Pas mal pour une entreprise qui est tranquillement entrée dans la course aux mille milliards de capitalisation boursière, aux côtés d’Apple, d’Amazon et de Google. Durant son quatrième trimestre fiscal, Microsoft a encaissé 30,1 milliards de dollars, soit 17% de mieux qu’au même trimestre de l’an dernier. Les bénéfices s’établissent à 8,9 milliards (+35%, excusez du peu).

Satya Nadella.

Quand on regarde rayon par rayon, on voit que LinkedIn se porte bien avec un chiffre d’affaires en progression de 37% ; Azure, la plateforme dans le nuage de l’éditeur, a généré des ventes en hausse de 89% ; les revenus tirés d’Office 365 sont en progression de 38%, le nombre d’abonnés s’établissant à 31,4 millions. Pas de nouvelles concernant GitHub, qui a été acheté par Microsoft début juin, mais c’était à prévoir, l’acquisition étant encore toute fraîche.

Si l’éditeur de Windows ne donne toujours pas le nombre d’unités vendues, l’activité Surface se porte bien avec une progression de son chiffre d’affaires de 25%, soit 1,1 milliard de dollars au dernier trimestre. C’est quatre fois moins que pour l’iPad entre avril et juin, qui s’est vendu à 9,113 millions d’unités (4,113 milliards de dollars).

Microsoft a tout récemment annoncé la Surface Go, une tablette au rabais dans tous les sens du terme avec son petit prix de 449 € et des caractéristiques techniques sans éclat (lire : Surface Go, la réponse de Microsoft à l'iPad et aux Chromebooks).


avatar fte | 

Eh bé, cet article va en énerver certains.

avatar pehache | 

Tu parles de ceux qui répètent sur tous les tons que la gamme Surface est un échec ;) ?

avatar Dimemas | 

ahahah, j'ai été devancé apparemment

avatar occam | 

@pehache

Oubliez les Surface. C’est un hobby et un showcase.
Le résultat le plus significatif est la croissance du secteur Cloud : Azure, + 89% !
Même Office Online grimpe de + 38%.

Qui aurait imaginé que Microsoft, le stégosaure ankylosé, pourrait un jour chevaucher l’avenir ?

avatar reborn | 

@occam

C’est Zemisantrope qui dit que la surface n’est qu’un hobby, une demo technique pour montrer l’exemple aux OEM.

avatar occam | 

@reborn

Il n’a pas tort.
Je cite le commentaire perspicace de @pehache, plus loin :
« Il ne faut pas regarder que les Surface : les Surface ont initié le marché des hybrides, qui lui se porte très bien. »

Le fait est que Microsoft pourrait produire des Surface en pure perte, juste pour lancer le marché, et cela entamerait à peine son bénéfice global, en plus de générer des ventes de licences.

Au lieu de quoi, MS s’offre le luxe d’établir un produit-phare, d’en tirer des bénéfices enviables, et d’étendre sa part de marché. Pas mal.

avatar fte | 

@pehache

? oops tu m’as percé à jour

avatar alfatech | 

@pehache

"Tu parles de ceux qui répètent sur tous les tons que la gamme Surface est un échec ;) ?"

Avec une augmentation de 25% se retrouver quand même aussi loin de l'iPad........Ça confirme justement cet échec cuisant.
25% en plus de pas grand chose ça ne fait toujours pas grand chose.
Surtout que l'on parle chiffres d'affaire, avec les prix de ventes à l'unité les ventes de Surface sont toujours sous la surface......fte encore en PLS

https://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lireamp-5e-anniversaire-en-demi-teinte-pour-les-surface-pro-70872.html

"Selon Lauren Guenveur, analyste senior Device Group d'IDC, au cours du quatrième trimestre 2017, Microsoft a vendu 748 000 tablettes Surface, soit une baisse de 18,8 % par rapport au quatrième trimestre 2016. « Pour l'ensemble de l'année 2017, Microsoft a vendu 3 millions de tablettes Surface, en baisse de 16,8 % par rapport à 2016 », a-t-elle ajouté par courriel. Pour son estimation, IDC a comptabilisé tous les dispositifs Surface convertibles, à savoir les tablettes Surface Pro 3, 4, et Pro (2017), ainsi que les Surface Book et Book 2. (IDC a exclu de son décompte les Surface Studio et Hub, deux produits de niche, ainsi que le Surface Laptop, qui n'est pas détachable."

3 pauvres millions de Surface en 2017...... Loin des 20 millions sorti du chapeau de fte.

avatar pehache | 

@alfatech

Et ? La gamme Surface avait un but principal : lancer le marché des hybrides, but atteint. Après, MS n'est pas un fabricant de matériel, ce n'est pas son coeur de métier et les Surface ne servent que de vitrine pour le marché du PC, donc pour Windows (qui lui fait partie du coeur de métier de MS). Quant à la discordance entre tes chiffres et ceux de l'article qu'on est en train de commenter, c'est que les tiens viennent de l'année civile et ceux qu'on commente viennent de l'année fiscale (décalée de 6 mois!).

avatar alfatech | 

@pehache

"Quant à la discordance entre tes chiffres et ceux de l'article qu'on est en train de commenter, c'est que les tiens viennent de l'année civile et ceux qu'on commente viennent de l'année fiscale (décalée de 6 mois!)."

Tu pourras gesticuler dans tous les sens, quand on ne vends que trois pauvres millions de machines en 12 mois sur toute l'année 2017 comme par miracle la mayonnaise ne prends pas. Année civile ou fiscale, d'ailleurs on a eu les chiffres du dernier trimestre....Encore un désastre.
Pour tes histoires de "Ms n'a pas pour but d'investir le marché " : LoL....Réponse typique du troll en PLS devant les faits.
Va te détendre au soleil et ça te detendra l'esprit car tu ne pourras rien y faire sur ce fisaco, il fait beau en plus.

avatar pehache | 

@alfatech

Bien sûr que non MS n'a pas pour objectif d'investir le marché du PC, et bien sûr que oui la gamme Surface a vocation a rester une vitrine pour Windows, et pour une bonne raison : les acteurs du marché du PC (à part Apple) sont avant tout les partenaires de MS pour vendre du Windows et derrière ça tous les services MS. Risquer de se mettre ces partenaires à dos, ou risquer de les affaiblir, en les concurrençant sur le matériel, alors que MS fait son beurre sur Windows et les services, c'est la dernière chose à faire pour MS.

Tu aurais réfléchi 5 secondes, tu aurais trouvé ça tout seul.

avatar webHAL1 | 

@fte
« Eh bé, cet article va en énerver certains. »

Cet article de MacG n'est que pur mensonge, je ne vois pas d'autres explications. On nous a scientifiquement démontré dans ces forums que les ventes de Surface étaient anémiques. Une vérité incontestable. ?

avatar Doctomac | 

" Eh bé, cet article va en énerver certains."

On nous donne que le CA. Mais non d'une pipe, je croyais que cette information n'était pas pertinente et que les utilisateurs s'en foutaient.

Je cite notre ami dans une précédente discussion, pris en flagrant délit de girouettite :

"Ce qu’ils rapportent n’a aucun intérêt pour nous autres clients, sauf peut-être à espérer des marges moins hallucinantes histoire de moins avoir la sensation de se faire tondre."

Tu te fais tondre par Microsoft ?

avatar fte | 

@Doctomac

Tu fais exprès d’écrire des commentaires imbéciles ou tu es comme ça dans la vraie vie aussi ?

avatar Doctomac | 

Essaye d'assumer un peu tes écrits.

Donc là le CA est devenu intéressant pour utilisateur ? Subitement.

avatar fte | 

@Doctomac

J’assume totalement. Je me fiche pas mal du CA en tant que client. La marge, un peu moins.

Mais pas des chiffres de croissance. Ils sont intéressants.

Et dans le cas d’espèce, je ne me fiche pas des chiffres pour des raisons précises sans rapport avec le fait d’être (ou pas, personnellement) client Surface. Pas lorsqu’ils concordent avec mes précédents commentaires sur ce même sujet, et sources diverses que j’avais consulté. Pas lorsqu’ils contredisent les affirmations péremptoires de certaines personnes, particulièrement certaines gens qui se sont laissé aller à l’insulte pour "appuyer" leur propos (enfoncer, plus exactement).

Tu n’imagines pas que je puisse avoir divers points de vue ou divers avis selon des critères variés, c’est ce que ton commentaire limité laisse supposer tout au moins. Et c’est cette incroyable limitation du propos qui a motivé que je te demande si tu faisais exprès de faire des commentaires imbéciles.

Tu n’as pas répondu à ma question, par ailleurs.

avatar Doctomac | 

En l’occurrence, les chiffres de croissance sont donnés ici avec le CA. En quoi ils sont intéressants dans la mesure où tu as écrit "Ce qu’ils rapportent n’a aucun intérêt pour nous autres clients, sauf peut-être à espérer des marges moins hallucinantes histoire de moins avoir la sensation de se faire tondre."

Si je comprends bien, ils sont à la fois intéressants aujourd’hui (car ils indiquent une pdeudo bonne nouvelle) et inintéressants hier ? Tu as réfléchi avant de répondre ? En quoi c'est imbécile de pointer ta contradiction mentale ?

Alors oui, la situation t'emmerde un peu mais la question n'est pas imbécile.

Sur le fond, il faut arrêter. Les Surface se maintiennent (avec des hauts et des bas) mais cela fait 6 ans qu'elles existent et désolé, elles n'ont pas fait un succès. Elles ne se sont pas imposées comme une alternative à l'iPad et évidement ni au Mac.

avatar fte | 

@Doctomac

"Si je comprends bien"

Voilà. Tout le problème semble être synthétisé dans ces quelques mots. On avance.

avatar Doctomac | 

Je crois que là c'est plutôt ton problème.

avatar pehache | 

Il ne faut pas regarder que les Surface : les Surface ont initié le marché des hybrides, qui lui se porte très bien. Tous les grands fabricants (Dell, HP, Lenovo) déclinent désormais leurs gammes de PC en des modèles hybrides.

avatar fte | 

@pehache

"Tous les grands fabricants (Dell, HP, Lenovo) déclinent désormais leurs gammes de PC en des modèles hybrides."

Il est intéressant de noter que c’est le segment informatique, avec le segment gaming, qui progresse le plus (substantiellement). Pas loin de 40% en 2017 dans mes souvenirs. 37 je crois.

Aussi intéressant, il se vend plus de deux hybrides pour un iPad vendu. Intéressant pour comparer des segments (différents). En soi les deux ont peu en commun.

Bref, c’est un type d’appareils qui a trouvé une clientèle et des usages, avec un grand succès. Ce n’est pas le raz de marée, mais ça marche...

avatar Arcetnathon | 

@fte

Disons que beaucoup de fabricants l ont imposé sur une partie de leur gamme fut un temps, mais y reviennent.

Typiquement, l ecran tactile, c est de moins en moins integré !

avatar fte | 

@Arcetnathon

"Typiquement, l ecran tactile, c est de moins en moins integré !"

Ça dépend. L’offre se décline plus clairement en notebooks "traditionnels" et hybrides, aujourd’hui. Il y a de plus en plus de PC à écran tactile, mais hybrides. Ils ne sont en recul que sur les portables classiques.

avatar rolmeyer | 

@Arcetnathon

Un ecran tactile qui a la bougeotte quand tu n’as pas la béquille comme une Surface Pro c’est moyen. Presque inutile. C’est bien sur un pc à clavier amovible ou un 360. Si on interagît sur un appareil avec clavier souris et pointeur c’est un poil chiant et anti ergonomique de lever la main vers l’écran. Ce sont mes deux appareils qui m’ont appris ça à savoir la Surface Pro 2017 et ironiquement mon iPad Pro. Avec le clavier et son trackpad et son pointeur et bien qu’ayant une béquille, je lève rarement ma main vers l’écran de ma SP. Voir jamais. Et inversement avec le clavier sur mon iPad Pro 10, et bien je rêve qq fois d’avoir....un pointeur et un trackpad. C’est chiant d’avoir à porter sans main à l’écran de l’iPad quand on un clavier externe et je ne parle même pas de la gymnastique ridicule de la sélection multiple sur iOs.
Ça ne veut pas dire que l’interface tactile est inutile sur ma SP, vu que je me sers de ma SP 50% du temps sans clavier.

avatar fifounet | 

@fte

« Bref, c’est un type d’appareils qui a trouvé une clientèle et des usages, avec un grand succès. Ce n’est pas le raz de marée, mais ça marche... »

Ha oui voila c’est ça
Ça se vend un peu donc ça a trouvé ses usages sa clientèle
Mais quand ça se vend beaucoup comme l’iPad là ca veut rien dire , juste un truc marketing, et les gens ne font rien avec réellement. Ben oui.
C’est juste incongru ...
le raz de marée de l’iPad c’est une anomalie.
Quand c’est plus mesuré (enfin moins) là ça veut dire quelque chose.
m’enfin bref
Tout l’art des contradictions

avatar byte_order | 

@Doctomac
> cela fait 6 ans qu'elles existent et désolé, elles n'ont pas fait un succès.
> Elles ne se sont pas imposées comme une alternative à l'iPad et évidement ni au Mac.

D'une part, les Surface ne sont pas des tablettes mais des ordinateurs hybrides, compatibles PC. Ce que ne sont pas l'iPad ni de moins en moins les Macs (boot propri via T2 hello !)

Cela ne rentre donc pas frontalement en concurrence avec le marché des iPads, et en ce qui concerne les Macs, vu que les ordinateurs compatibles PC continuent d'être ultra-majoritaires comme plateforme d'ordinateur polyvalents, les Macs - même après 6... euh... plus de 30 ans en fait ! - ne semblent toujours pas une alternative à succès aux ordinateurs PC.

D'autre part, les surfaces ne sont pas toutes seules sur le marché des hybrides PC.

Contrairement aux iPad et Mac, qui ne souffrent pas d'une concurrence de produits compatibles iPad et Mac vu que ces plateformes sont verrouillées par Apple, il faut inclure l'ensemble des hybrides PC tout constructeur confondu et pas uniquement ceux de Microsoft pour se faire une idée de la croissance des hybrides PC vs la croissance des iPads et Mac (portables, on va dire, du coup).

avatar Doctomac | 

1) Les Surface sont des produits hybrides qui se veulent être des tablettes et des ordinateurs (c’est pour que cela que le succès n’est pas au rendez-vous, elles sont bonnes ni dans l'un ni dans l’autre). C’est pour cela que j’ai bien explicité que les Surface ne sont ni une alternative pour l’iPad (bien meilleure tablette) ni une alternative pour le Mac (bien meilleur ordinateur).

2) Par ailleurs, que ce soit les médias ou même Microsoft, les produits Surface sont souvent comparés à l’iPad et d’ailleurs Microsoft a consacré plusieurs pubs en comparant les deux. Mais bon, notre ami nous explique que la Surface n’est pas en concurrence avec l’iPad.....

3) Concernant le Mac et le PC, bien tu te trompes royalement. Alors oui le Mac n’est pas une alternative sur le marché des PC bas prix tout pourris car .....il n’y a pas de Mac dans ce segment. Mais désolé, dans les gammes de prix au-delà de 1000 euros, de nombreuses études ont montré à l’époque (et il se vend plus de Mac encore aujourd’hui) que le Mac a une part de marché très importante dans ce segment que qu’il est évidement une alternative au PC. Quand on veut mettre le prix pour un ordinateur, on se pose indéniablement la question d’un PC ou d’un Mac et donc le Mac est une alternative au PC, depuis longtemps d’ailleurs, il faut te réveiller mon haineux.
Je rajouterais que quand on sait que la division PC HP a failli s’arrêter, que l’on l’on connait les difficultés de Dell mais par contre, quand on connait le succès du Mac de ces dernières années, dire que le Mac n’est pas une alternative au PC révèle de l’obscurantisme le plus total.

avatar pehache | 

@Doctomac

1) Le succès des hybrides -marché initié par la Surface- d'une manière générale EST au rendez-vous. Quand on veut à la fois un ordi et une tablette, un hybride a l'immense avantage de n'avoir qu'un appareil à gérer et à transporter (et d'être moins cher que deux appareils). Que ça ne convienne pas à tout le monde et à tout les usages c'est une chose, mais dire qu'il n'y a pas de clientèle pour ça est totalement idiot.

2) on s'en fout de savoir à quoi c'est comparé, ce qui compte c'est que ça rencontre un usage

3) le succès des Mac ces dernières années est assez relatif : ils maintiennent leur pdm.

avatar Doctomac | 

1) Je parle précisément des Surface et quand bien même pour chaque constructeur, son hybride n’est pas un succès.

2) Bien si, il y un marché avec d’autres produits. C’est normal de comparer.

3) La pdm globale ne veut rien dire, encore une fois Apple est absent du segment des PC bas prix, là justement où se fait le plus gros volume.
Si on regarde le Mac, bien on va regarder ça sur une décennie. Au Q2 2008 il s’est vendu 2 millions de Mac sur le trimestre. Au Q2 2018, il s’est vendu 4 millions. Oui le succès est assez relatif....

avatar pehache | 

@doctomac

1) ah bon les hybrides ne sont pas un succès ? Sur quoi tu te bases pour dire ça ? Prenons chez Dell par exemple, au début ils ne proposaient qu'un ou deux modèles hybrides pour tester le marché, et petit à petit ils ont proposé des modèles dans pratiquement toutes leurs gammes : tu crois qu'ils auraient fait si ça ne marchait pas ?

2) On peut comparer, mais ça ne tourne pas à l'avantage de l'iPad, qui est un bien moins bon PC que la Surface ;)

3) Il y a eu une forte hausse des ventes de Mac jusqu'en 2013/2014. Depuis, c'est stable. Et si on regarde l'ensemble du marché PC, ce sont les entrées de gamme et les gammes moyennes qui se sont écroulées. Les haut de gamme ont bien résisté.

avatar Doctomac | 

1) Multiplier un produit ne veut pas dire nécessairement succès et surtout prendre Dell comme exemple n’est pas vraiment pertinent. Les hybrides ont trouvé une clientèle mais ce n’est pas un succès.

2) Ah finalement, on peut comparer. Tu vois tu progresses. L’iPad est un moins bon PC mais une bien meilleure tablette que les Surface. Le Mac n’est pas une tablette mais un meilleur PC que les Surface. En somme, ces produits sont aussi hybride dans leur qualité : moyenne tablette et PC moyen.

3) Là aussi, tu progresses, tu nuances. Alors ce n’est pas vraiment stable puisque en 2013, 16,341 millions de Mac ont été vendus et en 2017 19,251 million, soit une augmentation de 17,8%. Le Mac ne résiste pas, il continue à progresser.

avatar Arcetnathon | 

@pehache

Absolument pas, la Surface n est pas une tablette. Ca va pas plus loin que ca. C est un PC hyper compact et pratique a emmener partout.

Autant je ne me séparerais pas de ma surface pour bosser (sauf peut etre son CPU anémique), autant en perso jamais ca me viendrai a l idée de prendre autre chose qu un iPad.

Et les deux sont pas du tout sur le meme segment.

avatar pehache | 

@Arcetnathon

C'est une tablette et c'est un PC. Sans son clavier, utilisée en tactile et/ou avec un stylet, je ne vois pas ce qui permet de dire que ce n'est pas une tablette.

Je rappelle quand même qu'avant les iPad, il y a eu dans les années 2000 les "Tablet-PC" (c'était leur dénomination "officielle"), qui ont eu un petit succès de niche dans le monde pro : on nous a menti :) ?
https://gizmodo.com/214743/lenovo-x60t-reviewed-tough-as-a-tablet-can-get

avatar Doctomac | 

Il faut arrêter, les Tablettes PC ont été l’une des catastrophes les plus notables de l’informatique des années 2000. Ça n’a jamais marché !

avatar pehache | 

@doctomac

Les tablet-pc une catastrophe qui n'a jamais marché ? N'importe quoi, vraiment... Apprends à faire la différence entre "marché de niche" et "échec".

avatar Doctomac | 

Oui tout à fait, cela a été un bide historique. Quand ces machins (qui étaient, avec leur version de Windows, pourris à un point qu’il est difficile de décrire) ont été lancé, l’objectif n’était pas d’occuper un marché de niche mais justement d’occuper la placer qu’occupe l’iPad actuellement. Donc oui, les Tablet PC ont été un énorme échec.

Niveau aveuglement ET mauvaise foi, on ne peut pas faire mieux.

avatar pehache | 

@doctomac

Les tablet-pc étaient censés occuper la place qu'occupe l'iPad ?? Encore une fois total n'importe quoi, la plupart des tablet-pc étaient des machines haut de gamme et (très) chères, destinées au monde professionnel et certainement pas au grand-public. On en voyait dans les usines, ou utilisées par des techniciens itinérants, etc, et principalement avec des logiciels métier. Pas grand-chose à voir avec l'iPad conçu initialement comme device de divertissement/consultation pour le grand-public.

avatar Doctomac | 

Mais bien sûr que non, à l’origine les tablettes PC n’étaient pas destinées uniquement à des métiers particuliers. C’est leur échec qui les a relégué à n’exister que dans des utilisations particulières. Tu refais l’histoire à ta sauce.

Voilà comment Bill Gates décrivait ces bidules en 2001 :

« within five years I predict it will be the most popular form of PC sold in America. »

Ce n’est pas arrivé et pire c’est l’iPad qui a connu ce destin.

ou encore, toujours de Gates :

« The Tablet takes cutting-edge PC technology and makes it available wherever you want it, which is why I'm already using a Tablet as my everyday computer. It's a PC that is virtually without limits -- and within five years I predict it will be the most popular form of PC sold in America. » »

Ce n’était pas destiné au grand public ?

Ils étaient effectivement chers mais surtout pourris avec des versions de Windows absolument pas optimisés pour une utilisation au tactile et au stylet. Contrairement à l’iPad, ils n’ont pas réussi à remplacer le PC pour certaines tâches.

avatar pehache | 

Oui ben Gates a dit une connerie à l'époque c'est tout (c'est pas le seul dans le genre). S'ils ont tenté d'en vendre au grand-public ça n'a pas dû durer bien longtemps avant de se restreindre au marché pro (je n'ai même pas le souvenir d'en avoir vu en magasin grand-public de ces engins).

Bon enfin, si j'ai parlé des tablet-pc au départ, c'était pour dire qu'ils s'appelaient TABLET-pc, ce que personne ne contestait à l'époque. Donc qu'il est tout à fait légitime de parler de TABLETTE pour les hybrides actuels quand ils sont utilisés en mode tablette.

avatar Doctomac | 

Putain mais quelle mauvaise foi. C’est sidérant. Ça va te tuer de simplement dire que tu t’es trompé ?

Encore une fois, ça n’a pas duré comme tu dis car c’est leur échec qui fait que cela n’a pas duré.

Alors évidement que c’était une connerie d’imaginer que ces produits pourris puissent un jour percer dans le grand public mais encore une fois, l’un des pionniers de ces produits (Gates) avait pour ambition de les voir avoir un succès dans le grand public. L’idée originale et originelle était de supplanter le PC traditionnel avec ces machins.

Ta mauvaise foi ne changera rien à ce fait historique et factuel.

avatar pehache | 

@doctomac

La mauvaise foi ici consiste surtout à ne pas reconnaître que le terme tablette s'appliquait déjà ces tablet-pc, et donc qu'il est parfaitement justifié de l'utiliser aussi pour les hybrides actuels.

avatar pocketalex | 

@pehache

Quand on veut à la fois un ordi et une tablette, avec une surface, on a ... un ordi. Ne t'en déplaise. Tu peux rajouter un aileron à ta deux-chevaux, ça n'en fait pas une formule 1, même si d'extérieur tu t'en est rapproché

La surface rencontre des usages et c'est très bien. Elle se vend, ce n'est pas un "bide"ni un trou financier, et c'est très bien. Ce qui est illusoire c'est de croire qu'elle répond à une majorité d'utilisateurs. Tu t'aveugles avec cette assertion sortie de nulle part.

Apple n'a jamais vendu autant de Mac que ces dernières années, et Apple gagne plus d'argent dans le secteur informatique que les autres acteurs, et même ... que tous les acteurs réunis. Si c'est TA vision d'un succès "relatif"... on te laisse avec tes délires entre potes.

avatar webHAL1 | 

@pocketalex
« Quand on veut à la fois un ordi et une tablette, avec une surface, on a ... un ordi. Ne t'en déplaise. »

Ben oui, ça déplaît, car c'est tout simplement faux. Lorsque tu achètes un Surface Pro, Book ou Go, tu as un micro-ordinateur et une tablette. Une tablette avec nettement moins d'applications prévues pour être utilisables au doigt comparé à un iPad, mais une tablette avec laquelle il sera parfaitement possible de surfer, lire, visionner des vidéos et écrire des courriels. Ce qui, soit dit en passant, doit représenter la majeure partie des activités que les possesseurs d'iPad font avec leur appareil.

avatar pehache | 

@webHAL1

Exactement. L'usage majoritaire des tablettes ça ne va pas très loin. Celui des PC non plus d'ailleurs.

J'ajouterais que sur un hybride Windows il y a aussi de quoi travailler dans les applications prévues pour le tactile : il y a la suite Office, OneNote... c'est à dire les outils qui répondent aux besoins de plein de monde.

avatar Doctomac | 

Office et OneNote existent aussi sur iPad.

avatar webHAL1 | 

@pehache
« Exactement. L'usage majoritaire des tablettes ça ne va pas très loin. Celui des PC non plus d'ailleurs. »

Pour ce qui est des tablettes, il y a aussi les jeux vidéo (tactiles) qui doivent représenter un usage important. Et là c'est clair que l'iPad est nettement avantagé.
Sinon il y a aussi les utilisations professionnelles, typiquement avec un stylet. Mais je doute que beaucoup d'utilisateurs en aient réellement l'utilité.

Concernant les micro-ordinateurs, une grosse partie du marché est constituée par les entreprises. Mais chez les particuliers, ça ne va sans doute pas très loin en effet.

avatar pehache | 

@pocketalex

Où ai-je écrit que ça convenait à une majorité ? Nulle part.

avatar NestorK | 

Nope, il fait pas exprès. C’est plus fort que lui. Comme pathologique. On lui pardonne du coup.

avatar Doctomac | 

Toujours aussi pertinent mon NestorWC !

avatar NestorK | 

@Doctomac

Ah, n’en parlons plus. Il faut bien quelqu’un pour prendre ta défense et fousfous passant son été en centre aéré, je m’y colle.

J’ai la veine sociale.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR