Les ventes de Surface au beau fixe chez Microsoft

Mickaël Bazoge |

Les ventes de Microsoft ont atteint les 100 milliards de dollars durant son année fiscale qui s’est achevée fin juin. Pas mal pour une entreprise qui est tranquillement entrée dans la course aux mille milliards de capitalisation boursière, aux côtés d’Apple, d’Amazon et de Google. Durant son quatrième trimestre fiscal, Microsoft a encaissé 30,1 milliards de dollars, soit 17% de mieux qu’au même trimestre de l’an dernier. Les bénéfices s’établissent à 8,9 milliards (+35%, excusez du peu).

Satya Nadella.

Quand on regarde rayon par rayon, on voit que LinkedIn se porte bien avec un chiffre d’affaires en progression de 37% ; Azure, la plateforme dans le nuage de l’éditeur, a généré des ventes en hausse de 89% ; les revenus tirés d’Office 365 sont en progression de 38%, le nombre d’abonnés s’établissant à 31,4 millions. Pas de nouvelles concernant GitHub, qui a été acheté par Microsoft début juin, mais c’était à prévoir, l’acquisition étant encore toute fraîche.

Si l’éditeur de Windows ne donne toujours pas le nombre d’unités vendues, l’activité Surface se porte bien avec une progression de son chiffre d’affaires de 25%, soit 1,1 milliard de dollars au dernier trimestre. C’est quatre fois moins que pour l’iPad entre avril et juin, qui s’est vendu à 9,113 millions d’unités (4,113 milliards de dollars).

Microsoft a tout récemment annoncé la Surface Go, une tablette au rabais dans tous les sens du terme avec son petit prix de 449 € et des caractéristiques techniques sans éclat (lire : Surface Go, la réponse de Microsoft à l'iPad et aux Chromebooks).

avatar fte | 

Eh bé, cet article va en énerver certains.

avatar pehache | 

Tu parles de ceux qui répètent sur tous les tons que la gamme Surface est un échec ;) ?

avatar Dimemas | 

ahahah, j'ai été devancé apparemment

avatar occam | 

@pehache

Oubliez les Surface. C’est un hobby et un showcase.
Le résultat le plus significatif est la croissance du secteur Cloud : Azure, + 89% !
Même Office Online grimpe de + 38%.

Qui aurait imaginé que Microsoft, le stégosaure ankylosé, pourrait un jour chevaucher l’avenir ?

avatar reborn | 

@occam

C’est Zemisantrope qui dit que la surface n’est qu’un hobby, une demo technique pour montrer l’exemple aux OEM.

avatar occam | 

@reborn

Il n’a pas tort.
Je cite le commentaire perspicace de @pehache, plus loin :
« Il ne faut pas regarder que les Surface : les Surface ont initié le marché des hybrides, qui lui se porte très bien. »

Le fait est que Microsoft pourrait produire des Surface en pure perte, juste pour lancer le marché, et cela entamerait à peine son bénéfice global, en plus de générer des ventes de licences.

Au lieu de quoi, MS s’offre le luxe d’établir un produit-phare, d’en tirer des bénéfices enviables, et d’étendre sa part de marché. Pas mal.

avatar fte | 

@pehache

😅 oops tu m’as percé à jour

avatar alfatech | 

@pehache

"Tu parles de ceux qui répètent sur tous les tons que la gamme Surface est un échec ;) ?"

Avec une augmentation de 25% se retrouver quand même aussi loin de l'iPad........Ça confirme justement cet échec cuisant.
25% en plus de pas grand chose ça ne fait toujours pas grand chose.
Surtout que l'on parle chiffres d'affaire, avec les prix de ventes à l'unité les ventes de Surface sont toujours sous la surface......fte encore en PLS

https://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lireamp-5e-anniversaire-en...

"Selon Lauren Guenveur, analyste senior Device Group d'IDC, au cours du quatrième trimestre 2017, Microsoft a vendu 748 000 tablettes Surface, soit une baisse de 18,8 % par rapport au quatrième trimestre 2016. « Pour l'ensemble de l'année 2017, Microsoft a vendu 3 millions de tablettes Surface, en baisse de 16,8 % par rapport à 2016 », a-t-elle ajouté par courriel. Pour son estimation, IDC a comptabilisé tous les dispositifs Surface convertibles, à savoir les tablettes Surface Pro 3, 4, et Pro (2017), ainsi que les Surface Book et Book 2. (IDC a exclu de son décompte les Surface Studio et Hub, deux produits de niche, ainsi que le Surface Laptop, qui n'est pas détachable."

3 pauvres millions de Surface en 2017...... Loin des 20 millions sorti du chapeau de fte.

avatar pehache | 

@alfatech

Et ? La gamme Surface avait un but principal : lancer le marché des hybrides, but atteint. Après, MS n'est pas un fabricant de matériel, ce n'est pas son coeur de métier et les Surface ne servent que de vitrine pour le marché du PC, donc pour Windows (qui lui fait partie du coeur de métier de MS). Quant à la discordance entre tes chiffres et ceux de l'article qu'on est en train de commenter, c'est que les tiens viennent de l'année civile et ceux qu'on commente viennent de l'année fiscale (décalée de 6 mois!).

avatar alfatech | 

@pehache

"Quant à la discordance entre tes chiffres et ceux de l'article qu'on est en train de commenter, c'est que les tiens viennent de l'année civile et ceux qu'on commente viennent de l'année fiscale (décalée de 6 mois!)."

Tu pourras gesticuler dans tous les sens, quand on ne vends que trois pauvres millions de machines en 12 mois sur toute l'année 2017 comme par miracle la mayonnaise ne prends pas. Année civile ou fiscale, d'ailleurs on a eu les chiffres du dernier trimestre....Encore un désastre.
Pour tes histoires de "Ms n'a pas pour but d'investir le marché " : LoL....Réponse typique du troll en PLS devant les faits.
Va te détendre au soleil et ça te detendra l'esprit car tu ne pourras rien y faire sur ce fisaco, il fait beau en plus.

avatar pehache | 

@alfatech

Bien sûr que non MS n'a pas pour objectif d'investir le marché du PC, et bien sûr que oui la gamme Surface a vocation a rester une vitrine pour Windows, et pour une bonne raison : les acteurs du marché du PC (à part Apple) sont avant tout les partenaires de MS pour vendre du Windows et derrière ça tous les services MS. Risquer de se mettre ces partenaires à dos, ou risquer de les affaiblir, en les concurrençant sur le matériel, alors que MS fait son beurre sur Windows et les services, c'est la dernière chose à faire pour MS.

Tu aurais réfléchi 5 secondes, tu aurais trouvé ça tout seul.

avatar webHAL1 | 

@fte
« Eh bé, cet article va en énerver certains. »

Cet article de MacG n'est que pur mensonge, je ne vois pas d'autres explications. On nous a scientifiquement démontré dans ces forums que les ventes de Surface étaient anémiques. Une vérité incontestable. 🤔

avatar Doctomac | 

" Eh bé, cet article va en énerver certains."

On nous donne que le CA. Mais non d'une pipe, je croyais que cette information n'était pas pertinente et que les utilisateurs s'en foutaient.

Je cite notre ami dans une précédente discussion, pris en flagrant délit de girouettite :

"Ce qu’ils rapportent n’a aucun intérêt pour nous autres clients, sauf peut-être à espérer des marges moins hallucinantes histoire de moins avoir la sensation de se faire tondre."

Tu te fais tondre par Microsoft ?

avatar fte | 

@Doctomac

Tu fais exprès d’écrire des commentaires imbéciles ou tu es comme ça dans la vraie vie aussi ?

avatar Doctomac | 

Essaye d'assumer un peu tes écrits.

Donc là le CA est devenu intéressant pour utilisateur ? Subitement.

avatar fte | 

@Doctomac

J’assume totalement. Je me fiche pas mal du CA en tant que client. La marge, un peu moins.

Mais pas des chiffres de croissance. Ils sont intéressants.

Et dans le cas d’espèce, je ne me fiche pas des chiffres pour des raisons précises sans rapport avec le fait d’être (ou pas, personnellement) client Surface. Pas lorsqu’ils concordent avec mes précédents commentaires sur ce même sujet, et sources diverses que j’avais consulté. Pas lorsqu’ils contredisent les affirmations péremptoires de certaines personnes, particulièrement certaines gens qui se sont laissé aller à l’insulte pour "appuyer" leur propos (enfoncer, plus exactement).

Tu n’imagines pas que je puisse avoir divers points de vue ou divers avis selon des critères variés, c’est ce que ton commentaire limité laisse supposer tout au moins. Et c’est cette incroyable limitation du propos qui a motivé que je te demande si tu faisais exprès de faire des commentaires imbéciles.

Tu n’as pas répondu à ma question, par ailleurs.

avatar Doctomac | 

En l’occurrence, les chiffres de croissance sont donnés ici avec le CA. En quoi ils sont intéressants dans la mesure où tu as écrit "Ce qu’ils rapportent n’a aucun intérêt pour nous autres clients, sauf peut-être à espérer des marges moins hallucinantes histoire de moins avoir la sensation de se faire tondre."

Si je comprends bien, ils sont à la fois intéressants aujourd’hui (car ils indiquent une pdeudo bonne nouvelle) et inintéressants hier ? Tu as réfléchi avant de répondre ? En quoi c'est imbécile de pointer ta contradiction mentale ?

Alors oui, la situation t'emmerde un peu mais la question n'est pas imbécile.

Sur le fond, il faut arrêter. Les Surface se maintiennent (avec des hauts et des bas) mais cela fait 6 ans qu'elles existent et désolé, elles n'ont pas fait un succès. Elles ne se sont pas imposées comme une alternative à l'iPad et évidement ni au Mac.

avatar fte | 

@Doctomac

"Si je comprends bien"

Voilà. Tout le problème semble être synthétisé dans ces quelques mots. On avance.

avatar Doctomac | 

Je crois que là c'est plutôt ton problème.

avatar pehache | 

Il ne faut pas regarder que les Surface : les Surface ont initié le marché des hybrides, qui lui se porte très bien. Tous les grands fabricants (Dell, HP, Lenovo) déclinent désormais leurs gammes de PC en des modèles hybrides.

avatar fte | 

@pehache

"Tous les grands fabricants (Dell, HP, Lenovo) déclinent désormais leurs gammes de PC en des modèles hybrides."

Il est intéressant de noter que c’est le segment informatique, avec le segment gaming, qui progresse le plus (substantiellement). Pas loin de 40% en 2017 dans mes souvenirs. 37 je crois.

Aussi intéressant, il se vend plus de deux hybrides pour un iPad vendu. Intéressant pour comparer des segments (différents). En soi les deux ont peu en commun.

Bref, c’est un type d’appareils qui a trouvé une clientèle et des usages, avec un grand succès. Ce n’est pas le raz de marée, mais ça marche...

avatar Arcetnathon | 

@fte

Disons que beaucoup de fabricants l ont imposé sur une partie de leur gamme fut un temps, mais y reviennent.

Typiquement, l ecran tactile, c est de moins en moins integré !

avatar fte | 

@Arcetnathon

"Typiquement, l ecran tactile, c est de moins en moins integré !"

Ça dépend. L’offre se décline plus clairement en notebooks "traditionnels" et hybrides, aujourd’hui. Il y a de plus en plus de PC à écran tactile, mais hybrides. Ils ne sont en recul que sur les portables classiques.

avatar rolmeyer | 

@Arcetnathon

Un ecran tactile qui a la bougeotte quand tu n’as pas la béquille comme une Surface Pro c’est moyen. Presque inutile. C’est bien sur un pc à clavier amovible ou un 360. Si on interagît sur un appareil avec clavier souris et pointeur c’est un poil chiant et anti ergonomique de lever la main vers l’écran. Ce sont mes deux appareils qui m’ont appris ça à savoir la Surface Pro 2017 et ironiquement mon iPad Pro. Avec le clavier et son trackpad et son pointeur et bien qu’ayant une béquille, je lève rarement ma main vers l’écran de ma SP. Voir jamais. Et inversement avec le clavier sur mon iPad Pro 10, et bien je rêve qq fois d’avoir....un pointeur et un trackpad. C’est chiant d’avoir à porter sans main à l’écran de l’iPad quand on un clavier externe et je ne parle même pas de la gymnastique ridicule de la sélection multiple sur iOs.
Ça ne veut pas dire que l’interface tactile est inutile sur ma SP, vu que je me sers de ma SP 50% du temps sans clavier.

avatar fifounet | 

@fte

« Bref, c’est un type d’appareils qui a trouvé une clientèle et des usages, avec un grand succès. Ce n’est pas le raz de marée, mais ça marche... »

Ha oui voila c’est ça
Ça se vend un peu donc ça a trouvé ses usages sa clientèle
Mais quand ça se vend beaucoup comme l’iPad là ca veut rien dire , juste un truc marketing, et les gens ne font rien avec réellement. Ben oui.
C’est juste incongru ...
le raz de marée de l’iPad c’est une anomalie.
Quand c’est plus mesuré (enfin moins) là ça veut dire quelque chose.
m’enfin bref
Tout l’art des contradictions

Pages

CONNEXION UTILISATEUR