Arm veut se faire une bonne place dans les PC en 5 ans

Florian Innocente |

ARM ne cache plus ses ambitions face à Intel. Après l'avoir supplanté dans les smartphones et tablettes il entend le surpasser dans son pré carré historique, celui des PC de monsieur tout-le-monde.

L'entreprise a dévoilé les grandes lignes de sa feuille de route pour les deux années à venir. L'objectif est d'être une alternative pour l'équipement des portables, en faisant mieux qu'Intel dans les performances, tout en tenant la bride à la consommation électrique. Des portables où l'accent est également mis sur une connexion cellulaire 5G intégrée.

Le scénario avancé par Arm n'est pas inédit puisque Microsoft travaille aussi d'arrache-pied sur des portables cellulaires, motorisés par les processeurs de Qualcomm (lequel, comme Apple, s'appuie sur les designs processeurs d'Arm).

Pour le moment les efforts de Qualcomm et de Microsoft n'ont pas été ébouriffants (lire Le premier PC Windows 10 sur ARM est un escargot), mais aujourd'hui n'est pas demain.

Arm a produit deux graphiques qui montrent où il veut emmener ses partenaires dans le matériel, qu'ils fassent des smartphones et/ou des PC. Sa prochaine architecture, Cortex-A76 est prévue pour cette année avec une finesse de gravure de 10 et 7 nm. Elle est annoncée comme légèrement supérieure en performances à un Core i5-7300U. Le premier d'une famille lancée en janvier 2017, qui a équipé des MacBook Pro 13" et iMac d'entrée de gamme.

L'année prochaine, les processeurs "Deimos" seront gravés en 7 nm avec une accélération évaluée à au moins 15 %. En 2020 arrivera "Hercules", gravé en 7 et 5 nm, qui se poussera encore du col, de l'ordre de 10 % de mieux en vitesse. Entre le Cortex-A73 de l'an passé et celui prévu pour dans deux ans, Arm se dit prêt à multiplier les performances par 2,5.

2020 c'est par ailleurs une date qui a déjà circulé dans l'actualité des rumeurs concernant les futurs produits d'Apple.

L'autre graphique illustre une projection de la consommation électrique de l'A76 à 3 GHz sur une plate-forme Ubuntu, avec des bench standards. Cette dépense thermique resterait inférieure à 5 W.

Pour le Core i5 (Turbo Boost 3,5 GHz), Arm montre une valeur de 15 W, trois fois plus. Cette comparaison est tout de même à relativiser : ces 15 W sont ceux donnés par la fiche technique d'Intel et correspondent à une activé de tous les cœurs, en multi-thread. Alors que la comparaison se veut sur un seul cœur actif, en single thread.

Malgré ces imprécisions, on voit clairement quel message Arm veut faire passer : la vitesse combinée à la frugalité énergétique ne seront bientôt plus l'apanage des smartphones et ils profiteront aux PC mobiles.

Le fondeur veut attaquer de plein fouet « la domination de l'architecture x86 et obtenir une part de marché substantielle sur les portables Windows et Chromebook dans les 5 années à venir » avec des portables véloces, que l'on n'éteint plus, endurants sur leur autonomie et toujours connectés par voie cellulaire.

En conclusion, Arm vise encore Intel et invite les industriels du PC à se « Libérer du ralentissement de la loi de Moore » et de profiter de l'entrée prochaine dans l'ère de la 5G pour offrir de nouvelles expériences mobiles à leurs clients.


Source
Tags
#ARM
avatar reborn | 

Macbook ARM 2020 ?

avatar Benitochoco | 

@reborn

En 2015 j'ai parié une bière avec un ami, pas avant 2020, lui disait avant 2020.

avatar Benitochoco | 

Ça sent bon le houblon

avatar bonnepoire | 

@ Benitochoco
Ca dépend... si c'est une bière française, ça sent plutôt la pisse ?

avatar Mamdadou | 

Très très intéressant. En espérant qu'Appke ne fasse pas la même bêtise que Microsoft en emulant simplement l'OS

avatar jopaone | 

@Mamdadou

Pas le genre d’Apple

avatar charliedeux | 

@Mamdadou : je ne pense pas.

Apple a déjà toutes les briques en mains pour réussir son entrée sur le marché du laptop ARM notamment grace au mac AppStore qui permettra une distribution de software natif directement sans que les développeurs aient besoin de re-compiler et d'éviter l'émulation (qui est une absurdité en état actuel car les puces ne sont pas assez costauds). Plus qu'a developper une version de macOS ARM stable. Par contre on rentrera inévitablement dans un modele à la iPhone ce qui ne plaira pas à tout le monde.

avatar iPop | 

@charliedeux
"Plus qu'a developper une version de macOS ARM stable"

Déjà fait : iOS.

avatar Mamdadou | 

@iPop

Personne ne veut de l'interface d'iOS sur un laptop.

avatar iPop | 

@Mamdadou

Personne, c’est beaucoup dire.

avatar Amaczing | 

@iPop

Il parle d’interface, il n’a rien compris

avatar Mamdadou | 

@Julien Lavergne

Bien au contraire, @iPop propose iOS comme s'il s'agissait de la solution, alors que l'interface d'iOS est pensé pour du tactile et non une utilisation clavier/souris.

avatar Amaczing | 

@Mamdadou

On te parle du cœur du système

De Darwin

https://en.wikipedia.org/wiki/Darwin_(operating_system)

Pas du kikoolol style

avatar Mamdadou | 

@Julien Lavergne

Ah, alors dans se sens, oui.

avatar iPop | 

@Mamdadou

Vous détournez ou entendez ce que vous désirez. Je n’ai rien proposé, pas plus qu’une solution. (Bien que j’adore l’idée.)
J’ai juste répondu à un commentaire très sur de lui, en stipulant "personne ? "

En ce qui concerne les interfaces, elles sont sont toutes adaptables , c’est juste une question de volonté (pas gagné ^^) et d’intelligence.
Mac OS est iOS sont tout à fait similaire (base sur l’icône), c’est juste la grille de sélection qui varie, notamment plus grossière sur iOS.

avatar Mamdadou | 

@iPop

Il n'y a pas que la grille de sélection à refaire. L'utilisation avec un trackpad n'est pas du tout la même qu'avec du tactile.
Et désolé si j'ai mal compris votre phrase, mais vous présentiez iOS comme si il fallait l'utiliser comme tel sur un portable.

avatar iPop | 

@Mamdadou

Pourquoi pas. Samsung a bien fait d’Android une version Desktop.

avatar Mamdadou | 

@iPop

Sauf que Dex a ne interface toute retravaillé. (Utilisation du double clic, etc ...) . Mais je pense qu'Apple peut faire bien mieuxque Dex

avatar iPop | 

@Mamdadou

Je pense que l’interface d’iOS (Splitview) n’a pas de sens et sûrement loin d’être pratique, sur un écran de 27 pouce. Mais on pourrait garder l’essentiel mais dans des fenêtres.

avatar lepoulpebaleine | 

@iPop

Relisez tous l’ensemble des messages. Il a :
- le noyau ;
- l’interface graphique.
Seule l’interface graphique est à adapter pour passer d’une tablette à un vrai ordi.

avatar Amaczing | 

@Mamdadou

Lol

avatar lepoulpebaleine | 

@Mamdadou

Dans un OS il y a un noyau et l’interface graphique. Les linuxiens connaissent bien ce principe.

Le noyau d’iOS est impeccable, même pour un ordinateur. Pour l’interface (l’aspect purement graphique) il suffira de faire une petite adaptation pour avoir de vrais fenêtres, etc.
C’est hyper facile à faire.

avatar melaure | 

@iPop

iOS sur un Mac, c'est la fin du Mac ...

avatar bonnepoire | 

@ melaure
Non. Pas plus que le passage vers Intel.

avatar Eurylaime | 

@Mamdadou : Windows n'est pas émulé, toutes les applications fournies avec le système sont natives, seules les applications tierces x86 sont émulées, cependant Microsoft vient de sortir Visual Studio 15.8 qui apporte des compilateurs ARM et ARM64 pour ses différentes APIs.

avatar Mamdadou | 

@Eurylaime

Merci pour l'information.
J'avais lu sur https://www.zdnet.fr/amp/actualites/windows-10-sur-arm-un-os-plus-limite-revele-microsoft-39864328.htm

"Le document 'Limitations des applications et des expériences sur ARM' est apparu vendredi 16 février sur le Windows Dev Center de Microsoft. Il a rapidement fait l'objet d'une importante couverture. En effet, Microsoft n'avait pas expliqué jusqu'à présent les différences entre Windows 10 sur ARM et Windows 10 sur x86, ni dans quelle mesure l'émulation pourrait affecter la performance des applications."

avatar 0MiguelAnge0 | 

@Mamdadou

Et comment faire autrement avec ke jeux d’instructions x86 non supportés en natifs??? A moins que tu penses qu’Intel va le leur donner gentillement??

Oui, l’emulation mange des ressources qui expliquent les perfs moyennent des PC motorisés par un SNAP845. Pour répondre à ce soucis, Qualcomm a prévu le SDA1000 qui est basé sur le même principe mais plus puissant.

Je pense qu’Intel va pourrir en procés quiconque franchira la ligne, Apple compris.

Donc ARM ne doit pas qu’égaler les cores d’Intel mais rajouter un boost de 20% au moins pour l’émulation.
Dans le graphique cela veut dire que sur les 5W, 1W est juste perdu en émulation. Et il faut donc comparer les 4W restants aux xW mono core de l’I5.

Bref, ARM avance mais il faut lire entre les lignes...

avatar bonnepoire | 

@ 0MiguelAnge0
L'émulation n'a aucun sens. Microsoft est allé au plus simple, au plus rapide, comme toujours. Apple ne fera pas la même chose. Windows sur Arm est top jeune. La maturité ne viendra pas avant 5 ans. Faudra tout réécrire.

avatar rolmeyer | 

-

avatar pechtoc | 

Ça a du sens pour des PC a l'utilisation très basique. Un i5-7300u ça vaut pas un clou mais pour une utilisation basique c'est idéal et la consommation est maîtrisée. Si cet ARM propose la même chose mais avec une conso 3x plus faible, le marché des portables entrée de gamme va être bien remodelé.
Faudra voir des tests concrets en utilisation. Là on a juste une comparaison basée sur rien (donc certainement celui du bench le mettant le mieux en avant) et une diff de conso qui compare des poires et des pommes...

avatar charliedeux | 

Petite précision : ARM n'est pas un fondeur mais un chipset designer.
Les principaux fondeurs qui font de l'ARM sont Samsung, TSMC, Globalfounderies, Xilinks...et Intel (oui Intel fait aussi dans l'ARM).
Samsung est d'ailleurs depuis peu le 1er fondeur au monde devant Intel notamment grace à une grosse avance sur les technologies finFET et FD-SOI.

avatar arnaud06 | 

Très intéressant ... on sent bien que les processeurs de smartphone n’ont plus grand chose à envier aux processeurs PC en terme de perf, il ne manque que les logiciels d’exploitation pour en faire des PC à part entière.

Si intel ne réagit pas très vite (le peut-il ?) c’est la disparition qui guette ou un recentrage sur le marché des serveurs ou des pros ayant de gros besoins de calcul !

Il est loin le temps ou l’intel inside faisait rêver

avatar oomu | 

je ne suis pas convaincu.

Intel aussi on pond des planning, des graphiques et de belles courbes.

Je ne croirai que des machines en main, face à des i9 ou carrément Xeons.

Après... le soucis est la complexité des gammes d’intel et autres pour rendre difficile la moindre comparaison et le fait qu’un cpu intel est une processeur à la fois très généraliste mais aussi bardé d’unité spécialisées.

J’attends de voir un cpu arm en condition réelles de machines de bureau, station de travail et serveurs.

Notons, que pour les serveurs on en parle depuis longtemps, et hormis dans des besoins très verticaux, le choix de cpu arm ne s’est jamais justifié.

-
"Si intel ne réagit pas très vite (le peut-il ?) c’est la disparition qui guette ou un recentrage sur le marché des serveurs ou des pros ayant de gros besoins de calcul ! »

bah, j’ai lu pareil quand AMD avait un cpu à peu près potable et meilleur rapport/qualité prix, le K6 de mémoire.

"Il est loin le temps ou l’intel inside faisait rêver »

il a existé un temps où un cpu intel a fait rêver ? Le 8086 ?

Autant que je me souvienne les geeks et ingénieurs n’arrêtaient de bassiner sur les innombrables choix farfelus du x86 (et EM64T ne les a pas calmé). Au fil des époques, le chouchou était le motorola 680x0 et variante, le sparc, le powerpc et maintenant tout le monde jette son dévolu sur l’architecture ARM.

Attention que pour atteindre le niveau de performance d’intel, ARM est en train d’ajouter des complexités très proches de celles d’intel. Il n’y aura peut être pas de miracle : on échangera un cpu tordu pour un cpu nouvellement tordu.

Atteindre le haut niveau de performance demande de faire des choix drastiques.

-
Par contre une chose concrète : cela change complètement le marché et les relations entre industriels. Fini le cpu monolithique conçu par Intel selon SES priorités et vaguement adapté à un client difficile.

avatar baklawa | 

@oomu

Je pense que le développement de l’IoT engendrera des besoins d’Edge Computing qui probablement créeront une demande de type serveur ARM. Ceci n’engage que moi

avatar elbibou | 

@oomu

Merci pour ton analyse. Très pondérée et claire sur les points saillants d’Intel et d’ARM

avatar f3nr1l | 

@oomu:
Attention que pour atteindre le niveau de performance d’intel, ARM est en train d’ajouter des complexités très proches de celles d’intel. Il n’y aura peut être pas de miracle : on échangera un cpu tordu pour un cpu nouvellement tordu.

Même avec beaucoup de bonne volonté, il est difficile de pondre une architecture aussi biscornue que celle d'Intel, on parle d'un truc qui s'accroche aux branches depuis une quarantaine d'années...

https://www.intel.com/content/www/us/en/support/articles/000007194/processors.html

"When the processor starts booting the computer, it starts in real mode and operates like a 8086 processor."

avatar rikki finefleur | 

Je vois mal l'interet pour le client de l'arm..

avatar bonnepoire | 

@rikki finefleur
LA consommation et donc le prix. Plus petites batteries. Y'a bien des gens pour acheter des tablettes chrome...

avatar Mike Mac | 

Jonathan Ive va pouvoir s'éclater :

Ne pas augmenter la durée de fonctionnement des batteries mais nous proposer des MacBookx 2x plus fin.

Et du MacBook au même prix avec cette demi-batterie et ces processeurs 10x moins chers.

Voilà le progrès dans le champ des possibles.

avatar macinoe | 

Ca fait 10 ans qu'on nous fait le même coup. 10 ans que soit disant la domination totale des processeurs arm sur les intel x86 est imminente.

Ce qui me gène la dedans c'est que tout ça est basé sur le postulat que les processeurs x86 seraient mal fichus et que les ingénieurs d'Intel seraient des incompétents notoires.

Postulat encore et toujours démenti par la rêalité.

Je crois que le bourrage de crane de l'époque powerpc a causé des dégats irrémédiables sur certain cerveaux qui préfèrent encore et toujours croire à de vieilles campagne marketing malhonnête plutôt qu'à des faits qui se réhitèrent depuis 10 ans.

Quelle marotte ridicule.

"Attention que pour atteindre le niveau de performance d’intel, ARM est en train d’ajouter des complexités très proches de celles d’intel. Il n’y aura peut être pas de miracle : on échangera un cpu tordu pour un cpu nouvellement tordu."

Pourquoi ce serait "tordu" de faire ce qu'il faut pour obtenir un cpu performant ?
Pourquoi cette connotation péjorative ?
C'est quand même curieux. Vous préférez un cpu simpliste qui se traine ?

Çe serait comme espérer obtenir les performances d'un moteur v12 en essayant d'améliorer celui d'une mobilette. A un moment si on veut gagner en puissance, on ne peut pas rester sur une conception monocylindre 2 temps de faible cylindrée.

Il faut perfectionner, complexifier et ça n'a rien de tordu.

avatar Un Type Vrai | 

"Çe serait comme espérer obtenir les performances d'un moteur v12 en essayant d'améliorer celui d'une mobilette."
Oui, autant passer à l'électrique du coup.
Donc un ordinateur quantique bientôt dans le bureau d'Ive ?

L'idée n'est pas de battre Intel sur la performance, l'idée est plutôt que le gros V12 qui consomme et chauffe, c'est ptet un peu surdimentionné pour une mobilette.
Enfin, c'est comme ça que je comprends le graphisme d'ARM moi...
Après, Intel fait aussi des processeurs x86 pas cher qui rament à la première lecture vidéo 4k...
Donc l'arrivée d'ARM en se comparant aux core i5 d'aujourd'hui pour dans quelques années, ça sent quand même le discours marketing tordu (et là, j'utilise tordu à bon escient).

avatar TotOOntHeMooN | 

Intel, c'est la force tranquille depuis toujours... Tant qu'ils n'ont pas de concurence sérieuse, ils font service minimum. Si ARM arrive sur un marché qu'ils pensent enfin accessible, ils se prendront un revers comme c'est toujours arrivé, en tout cas sur PC... Car sur Mac, je dis oui depuis des années au passage ARM pour les MB/MBP.

avatar Un Type Vrai | 

Si on regarde le graphisme, quelques remarques en vrac :

- Le point de départ pour le 2.5x est bizarrement le Cortex A73 qui a visiblement échoué à amélioré les performance du A72... Donc on peut ajouter une année de plus pour le 2.5x

- Le point d'arrivée est totalement hypothétique

- Intel ne sortira jamais de processeurs plus fin que 14mm alors que le bond de puissance d'ARM arrive au passage à 7mm... Suffit donc de mettre un core i5 gen8 sur le graphisme pour peter tout le discours...

- Ou sont les version low TDP d'Intel sur le graphisme ?

Bref, ça pue quand même le marketing bidon.

CONNEXION UTILISATEUR