Fermer le menu

Julien Dray propose que les GAFA donnent 50 000 € à tous les Français de 18 ans

Nicolas Furno | | 09:21 |  145

Les « GAFA » (Google, Apple, Facebook et Amazon, mais plus généralement toutes les grandes entreprises du web) ont à nouveau fait parler d’elles ce week-end. Julien Dray a lancé une nouvelle idée sur le plateau de BFM TV : il propose que ces entreprises financent le versement d’une « une dotation universelle pour chacun d'entre nous de 50 000 € à l'âge de 18 ans ».

Cliquer pour agrandir

En clair, tous les Français recevraient 50 000 € lors de leur 18 ans, financés exclusivement par ces gros acteurs, souvent américains. Ce serait une taxe, mais qui servirait uniquement à financer cette aide financière dont disposeraient librement tous les majeurs. Ils peuvent financer leurs études ou même leur retraite, suggère Julien Dray, qui a une justification à apporter.

L’ancien député socialiste indique ainsi que « nous sommes tous des algorithmes », en clair que tout le monde participe à la richesse des entreprises concernées avec ses données personnelles. Il estime que cet argent compenserait le travail effectué par chacun de nous pour le compte des GAFA, sans le savoir vraiment et surtout sans avoir aucun pouvoir en la matière. Et de citer, en guise d’exemple, l’achat de LinkedIn par Microsoft pour 26 milliards de dollars.

Le journal Le Figaro a calculé que la mesure, si elle entrait en vigueur, aurait un coût de près de 42 milliards d’euros en 2020. Même si l’idée a plus de fondement qu’on pourrait le croire au premier abord, pourrait-elle vraiment être mise en place ?

Catégories: 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


145 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar languedoc 15/01/2018 - 09:23

Mr J. Dray fournirait à chaque étudiant 'une de ses montres ;-)

avatar C1rc3@0rc 15/01/2018 - 23:04

Il semble avoir plus de 50 ans et reussi sa vie selon.. Seguela ;)

Mais 2 grandes questions se posent:
1) comment est il arrivé au tarif de 50 000 €
Parce que 50 000€ par français atteignant 18 ans c'est a la fois beaucoup et miserable. Pour un etudiant devant vivre a Paris et integrer une des universités de la capitale, ça l'aiderait a reduire son endettement, mais ça pas suffisant. Pour un gosse de riche de Neuilly dont l'etree a l'ENA est programmée depuis sa naissance ça lui permet de s'acheter une Rolex de plus...

Apres, je suis d'accord que l'exploitation des données de l'utilisateur et son profilage est une source majeure de revenus pour les industriels sous la denomination GAFA. Quand on voit le chiffrage des plaintes des industriel de la pub face aux mesures anti-flicage de Safari, on comprend qu'utiliateur est un produit tres rentable...

Mais d'une part les GAFA ne sont pas les seuls, on va citer deja la grande distribution et l'industrie du divertissement ou encore l'agro-chimie qui va encore plus loin en considerant le client comme un cobaye sur lequel tester les effets a long terme de substances chimiques et OGM.

Et ensuite, combien l'utilisateur rapporte, par an a ces industries?
Sachant les bénéfices qu'ils font, cela multiplié - en croissance - pendant 30 ans ou plus,.. le chiffre de 50 000 € semble hors de toute realité.
Et pour aller plus loin, il parle des français de 18 ans, mais d'une part il y a les français de plus de 18 ans d'il y a 40 ans qui ont contribué massivement a la fortune des GAFA: quelle injustice de les explure le cas echeant, et d'autres part, si les autres pays d'Europe reconnaissent l'idee de genie de M.Dray, et se mettent en tete de faire pareil, ça va conduire ou?

Et je pose juste une bete question: demander aux GAFA de donner 50 000 euros par tete de français, ok, mais sur quelle base legale internationale et qui va collecter et attribuer l'argent? Parce que va bien falloir payer un systeme qui va s'occuper de cette tache et cela va avoir un cout: qui l'assume?

Sinon, M. Dray semble oublier qu'il y a des idees un peu plus realistes et fonctionnelles qui ont ete proposé depuis un moment et qui n'attendent que d'etre mise en place: taxe Tobin et licence globale.

Il y a aussi 2 - 3 choses annexes que M.Dray semble avoir perdu dans les limbes de son passé de socialiste:
- le financement de la recherche académique et de l’éducation nationale par l'impot sur les societes (histoire de garantir l'independance de ces secteurs)
- le brevet européen sur le modèle français (parce qu'on va pas laisser des patent troll ricaines taxer le vivant et des concept intellectuels de l'Europe)... qui accessoirement constitue un frein au pillage des données de l'utilisateur
- le droit de proteger ses données privées et de refuser d'etre fliqué par des armada marketing (oui, c'est un droit du citoyens cela)
...

Finalement il y a aussi un point amusant non abordé: parler de dotation de démarrage universelle, ou d'allocation de vie universelle, c'est bien c'est un avenir incontournable, mais il faudrait commencer par aborder le présent et expliquer pourquoi l'Etat publie systématiquement un budget sous-evalué et qui pousse la nation et le citoyen dans l'endettement et donc de devenir le produit de l'industrie financière...
Un devoir de l'Etat - et un droit du citoyen - c'est de présenter un budget effectif et proposer des systèmes de financements justes et adaptés.
Et la M.Dray, fait comme les autres... rien.
Une fois qu'on aura un budget réaliste on pourra commencer a y integrer les allocations universelles de vie, parce qu'avant, c'est un non sens.

2) Mais qui est Julien Dray et il fait quoi?

avatar Lonesome Boy 15/01/2018 - 09:26 via iGeneration pour iOS

Le Gorafi est en dessous de la réalité maintenant 😂😂😂



avatar prommix 15/01/2018 - 21:52

Ahahaha oui! C'est carrément un info Gorafi.

avatar Cinefil 15/01/2018 - 09:27 via iGeneration pour iOS

Cool ! On met ça en place et l’année suivante, la France devient le premier pays sans Internet ! Excellente idée !

avatar deltiox 15/01/2018 - 12:49 via iGeneration pour iOS

@Cinefil

Sans Facebook, Amazon, Google ou Apple
Internet est loin d’être mort quand même

Je pense que Google aurait le plus à perdre car cela lancerait vraiment la carrière d’un autre moteur (par exemple Qwant)

avatar Couscous78 15/01/2018 - 09:27 via iGeneration pour iOS

Bien sur, et la marmotte. La gauche demago est de retour... Il demandera la sienne comme il a demandé a ce que les élus touchent 15000€ par mois pour éviter les dérives liés à l’utilisation de l’enveloppe des frais...



avatar renan35 15/01/2018 - 11:29

c'est surtout des promesses de campagne. Il ne représente presque rien, il essaie qu'on parle de lui. Hier, il a sorti un truc sur les "rafles"...

avatar bonnepoire 15/01/2018 - 20:51

Sur les cendres de la gauche il faut rebâtir l’extrême gauche. Ils ont tellement l’habitude de promesses intenables qu’à la fin ils ne savent plus quoi inventer.

avatar C1rc3@0rc 15/01/2018 - 23:38

La gauche a été enterré par Mitterrand qui a "refondé" le parti socialiste avec tous les clopinants paumés et désabusés qui partaient dans toutes les directions, sauf la bonne. Le pere François, a collecté tous ces errants, leurs a donné un toit, toit qui lui a juste servi de tremplin pour atteindre l’Élysée et en faire sa dernière demeure princière, oblitérant son passé des plus douteux et bien loin des fondations des courants socio-progressistes français.
Apres, Chirac a copié l'exemple de son modèle et a fait la même chose, avec les courants conservateurs, lui qui vendait a ses 18 ans l'Huma...
Le pire c'est que ces "maisons" de papiers hébergeant une faune s'entre-déchirant servirent de "sautoir" vers l'Elysée a une crapule et scelerat notoire bon pour le bagne puis a un millionnaire indolent, tous deux animés d'autres cultes que ceux de l'ego et l'argent.

Le plus grave c'est que les deux partis-balais/ tremplins se sont servis comme ressort de la marionnette ultranationaliste, le gnafron jeté a l’opprobre, pour faire croire qu'ils etaient le seul rempart contre la bete immonde, bete immonde qui de toute conivance en a profité pour faire son beurre et enrichir ses millionnaires...

Alors, parler de position dans l’hémicycle qui, héritage de la Revolution, positionnait les élus selon leurs familles idéologique et politique, c'est depuis les années 80 une hérésie.

Politicien c'est un professionnel, cousin du marketeux, qui gagne sa vie en vendant un produit: lui-meme.
Ils sortent (jamais tout a fait) de l'ENA/Science-Po, choisissent selon les années - comme pour le nom du chien- s'ils iront grossir les rangs du parti conservateur/capitaliste ou du parti pseudo progressiste/travailliste, changeront de camps quand ce sera l'opportunité...
Jamais il n'est question d’idéologie, de modèle de société, de principe humaniste, de perspective a long terme, de projet de société... il est question de poste, d'ego, de copinage et de gros sous, tout cela sous le regard amusé de leur employeur: l'industrie financière. Et au final on se retrouve avec un Trump, sans foi, ni loi, mais sans complexe et qui ne se drape pas dans une idéologie dont il ignore tout.

avatar melaure 16/01/2018 - 05:59 via iGeneration pour iOS

@Couscous78

La gauche a toujours été démago, et généreuse avec l'argent des autres ou celui qui pousse sur les arbres ...

Bref vu comment les gafas escroquent les pays de la CE "légalement", ça n'arrivera jamais. Et a-t-on besoin d'un bouffon 2 après Hollande ?

avatar victor03 15/01/2018 - 09:27 via iGeneration pour iOS

Ça ne me parait pas très réaliste !

avatar sangoke 15/01/2018 - 09:28 via iGeneration pour iOS

Magnifique élan de démagogie en ce début 2018 le PS ne sait vraiment plus comment rebondir et est prêt à proposer tout et n’importe quoi pour récupérer des électeurs 😂😂😂

avatar ovea 15/01/2018 - 11:53 via iGeneration pour iOS

@sangoke

Ne pas confondre démagogie et pédagogie, monsieur

avatar sangoke 15/01/2018 - 11:56 via iGeneration pour iOS (edité)

@ovea

Démagogie : La démagogie (du grec demos, « le peuple », et ago « conduire ») est une notion politique et rhétorique désignant l'état politique dans lequel les dirigeants mènent le peuple en le manipulant pour s'attirer ses faveurs, notamment en utilisant un discours flatteur ou appelant aux passions.

Pédagogie : La pédagogie (du grec παιδαγωγία, direction ou éducation des enfants) désigne l'art de l'éducation. Le terme rassemble les méthodes et pratiques d'enseignement requises pour transmettre des compétences, c'est-à-dire un savoir (connaissances), un savoir-faire (capacités) ou un savoir-être (attitudes)

=> je crois que tu es HS, je vois pas en quoi sa proposition est pédagogique, elle est irréalisable en l’état, fait rêver les gens dans le besoin en leur faisant miroiter 50.000€ sans aucune condition et les incite a voter pour lui (il est candidat à la tête du PS) ou rejoindre son parti..

Je crois qu’on est quand même plus dans la démagogie mais chacun son point de vue.

Et qui vous dit que je suis un homme très cher(e) ?

avatar ovea 15/01/2018 - 14:10 via iGeneration pour iOS

@sangoke

Exactement, sans conséquences … et ça peut pas aider, sauf accident.

pratique et mise en œuvre ici ou là,
les échelles ne sont pas tout à fait les mêmes
La longueur de l'information et sa déperdition

avatar sangoke 15/01/2018 - 14:18 via iGeneration pour iOS

@ovea

Euhhh j’ai pas compris ta réponse..

avatar Bigdidou 15/01/2018 - 19:11 via iGeneration pour iOS

@sangoke

« Euhhh j’ai pas compris ta réponse.. »

Signale plutôt quand tu comprends une réponse d’ovea : D

avatar sangoke 15/01/2018 - 19:30 via iGeneration pour iOS

@Bigdidou

Mdr ouais c’est ça 😂👍🏻

avatar C1rc3@0rc 16/01/2018 - 00:33

@sangoke
« je vois pas en quoi sa proposition est pédagogique, elle est irréalisable en l’état, fait rêver les gens dans le besoin en leur faisant miroiter 50.000€ sans aucune condition et les incite a voter pour lui (il est candidat à la tête du PS) ou rejoindre son parti..»

Ahhhh il est candidat a la tete du PS...
Bon, qui se dévoue pour lui envoyer un exemplaire de L'Entraide, un facteur de l'évolution de Peter Kropotkin, deux trois bons bouquins de chevet de Rousseau, Diderot et Voltaire (il a ecrit quelques textes relatifs a l'etat de droit et a l’indépendance de la justice, qu'il serait bien aimable de rappeler dans les devoirs de l'Etat), en passant un exemplaire de la these de Badinter et son ouvrage L'Exécution, bien sur sa plaidoirie dans le procés Henry, et le rappel des ses actions de ministres constitueront des progres majeures de la societe française et pour finir, les discours de Jaurés et Briand qui auraient bien des applications a transposer face aux dérives anti-democratiques de la république.

J'avoue que si je trouve le qualification démagogique de son propos adaptée, je vois pas non plus d ou viendrait la moindre notion de pédagogie... Sauf a considérer que le peuple citoyen est un enfant - donc une personne qui ne peut etre que sous tutelle - et pas conséquent privée de ses devoirs et droits civiques, ce qui qui est evident pour une dictature, particulièrement dans la forme monarchique et théocratique, mais ne serait pas du tout congruente dans le discours et les actes d'un représentant du peuple d'une nation démocratique.

Après on peut se poser la question de l'impact de sa proposition sur la nature du regime politique, car faire financer une mesure - critiquable - mais universelle (dans le sens citoyenne) par les bénéfices fluctuants de sociétés privées semble antagoniste du rôle de l’état dans sa garantie de conservation des droits démocratiques et de la citoyenneté... Cela assujettirait un moyen de la nation a une production privée étrangère et instable...

avatar digitalscreen 15/01/2018 - 09:29 via iGeneration pour iOS

il prend pour 50 000 euros de coke par jour lui non ?

avatar manustyle 15/01/2018 - 09:33

Qui est cet imbécile ?

avatar frankm 15/01/2018 - 13:37

Un mec très fort qui fait qu'on vient ici y déposer des commentaires. Oups, merde, je viens de me faire avoir !

avatar doobie28 15/01/2018 - 09:38 via iGeneration pour iOS

Chouette 🦉 je sens que les commentaires vont voler haut.

avatar gela 15/01/2018 - 10:55 via iGeneration pour iOS

@doobie28

Hé hé, pop-corn.

Pages