Fermer le menu

Google a voulu proposer Chrome sur la boutique de Microsoft sans respecter ses règles

Nicolas Furno | | 21:53 |  14

Microsoft entend reprendre la formule de l’App Store à son compte avec le Windows Store. Cette boutique d’apps est soumise à des règles strictes, elle est contrôlée par Microsoft et c’est même la seule porte d’entrée pour Windows 10 S, la version allégée du système d’exploitation présentée plus tôt dans l’année (lire : Windows 10 S, un troisième système pour tout simplifier).

Parmi ces règles, il y en a une en particulier qui convient mal aux navigateurs web. N’importe qui peut soumettre son navigateur au Windows Store, mais à condition toutefois d’utiliser le moteur d’affichage fourni par le système, c'est-à-dire celui d’Edge. C’est la même règle que sur l’App Store avec Webkit, mais cela n’arrange pas Chrome, qui compte beaucoup sur son propre moteur d’affichage, pour faire la différence (lire : Windows 10 S complique l'arrivée de Chrome et Firefox).

Google a essayé aujourd'hui de proposer Chrome sans respecter ces règles. De fait, le géant de la recherche a soumis une app nommée « Chrome », mais qui n’est pas un navigateur web. Il ne s’agissait que d’une boîte vide, avec un lien vers son site web, pour télécharger le navigateur complet.

Ce que Google a tenté de faire passer comme étant Chrome : une coquille vide et un lien pour télécharger la version complète de Chrome. Raté ! Cliquer pour agrandir
Ce que Google a tenté de faire passer comme étant Chrome : une coquille vide et un lien pour télécharger la version complète de Chrome. Raté ! Cliquer pour agrandir

On pouvait s’en douter, Microsoft n’a pas tellement apprécié la manœuvre. Ce cheval de Troie a été rapidement retiré du Windows Store et l’éditeur de Windows réitère que Google est bienvenu sur la boutique, à condition d’en respecter les règles.

Le problème pour Microsoft dans cette histoire, c’est que Google n’a pas vraiment d’intérêt à se conformer aux règles et à proposer une version de Chrome sans son moteur, comme l’entreprise le fait sur l’App Store d’iOS. Pour le moment, Windows 10 S n’est pas du tout populaire et sa part de marché est si faible que Google peut tout à fait se permettre de ne pas être du tout sur la boutique. Si la situation changeait, peut-être qu’un Chrome fonctionnant avec Edge finirait par apparaître, mais on en est encore loin…


Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


14 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar toto_tutute 19/12/2017 - 22:26

On sait pourquoi Apple et Microsoft imposent l'utilisation de leur moteur maison pour tout navigateur tiers ? Pour s'assurer d'une bonne stabilité du système ? Pour empêcher la concurrence avec leur navigateur ? Bizarre... J'aurais jamais pensé que le Chrome que je privilégie sur mon iPad utilisait le même moteur que le Safari présent sur l'appareil.

avatar vince29 19/12/2017 - 23:27

> Pour empêcher la concurrence avec leur navigateur

bonne réponse.

avatar Domsware 20/12/2017 - 08:14 via iGeneration pour iOS

@toto_tutute

À ma connaissance c’est pour des questions de performances, de sécurité avant tout.



avatar C1rc3@0rc 19/12/2017 - 23:38

@toto_tutute

«On sait pourquoi Apple et Microsoft imposent l'utilisation de leur moteur maison pour tout navigateur tiers»

Qui a un navigateur majoritaire controle la production de site Web...

En theorie les formats qui constituent le Web sont definis par l'organisme indépendant qu'est le W3C...

En pratiques les formats utilisés sont ceux qui sont supportés par le navigateur majoritaire sur l'OS majoritaire.

Les Webmasters vont pas fournir a leurs clients des sites Web qui fonctionnement mal sur le navigateur principal parce qu'il interprete mal de standard HTML/CSS/Ecmascript... ils vont fournir le site, meme bidouillé avec des extensions Web propriétaires, qui va tourner a la perfection pour Chrome sur Windows...

Donc les Webmaster vont produire des sites Web non pas pour le standard de la W3C, mais pour Chrome aujourd'hui et hier c'etait pour Internet Explorer...

C'est strategique et monopolistique.

Moralité c'est a l'utilisateur de choisir Firefox comme navigateur s'il veut que le Web soit un systeme d'information libre, ouvert, interoperable, durable...

avatar gabou009 19/12/2017 - 23:13

En lisant votre commentaire, j'ai l'impression que vous criez WEB dans chaque phrase. Web ne prend qu'une majuscule et la graphie web est même acceptée.

Sinon, concernant Safari, c'est le moyen pour Apple de s'assurer que le moteur utilisé par les autres navigateurs ne déborde pas du rôle qui lui est réservé. Les apps sont sandboxées sur iOS et personne ne peut déroger de ce principe. Blink divise les tâches énormément et touche à beaucoup de ressources.

Je ne dis pas que c'est la meilleure idée d'obliger WebKit pour tout le monde, mais c'est l'explication d'Apple. WebKit étant open-source et maintenu depuis bien longtemps, il n'y a pas trop de problèmes de standards, en même temps..

avatar dexter 19/12/2017 - 23:24 via iGeneration pour iOS

@gabou009

Apple refuse toute application sur l’App Store permettant d’exécuter du code provenant d’une source non contrôlée. C’est pour cela qu’elle interdit les émulateurs, auxquels l’utilisateur fournit le code de son choix à exécuter, tout comme les navigateurs embarquant leur propre interpréteur de code.

Ce qui explique pourquoi tous les navigateurs tiers disponibles sur iOS se reposent sur WebKit, intégré au système.

Et d’ailleurs cela doit également expliquer pourquoi il n’y a toujours pas de portage XCode pour iOS.

avatar C1rc3@0rc 19/12/2017 - 23:59

@dexter

C'est pas exactement cela puisque Apple autorise des interpreteurs comme Pythonista mais aussi les interpreteurs LaTeX ou Javascript (Lisp,C,...)... Et on peut bien leurs soumettre des fichiers provenant d'Internet et meme de differents cloud a ces interpreteurs.
De meme il y a bien au moins un "virtualiseur" sur le Mac App store.

Donc en principe n'importe quel interpreteur JS pourrait etre utilisé pour executer un site Web, du moment que cette execution reste compartimenté dans l'application et n'ai pas acces a d'autres ressources de la machine...

Le portage de Xcode sur iOS releve d'un autre probleme, celui de la production d'application natives. Selon Apple iOS ne doit pas permettre de produire de code compilé natif et d'application autonome.

L'autre probleme serait que XCode iOS soit plus rapide que XCode MacOS... Deja qu'un Mac Mini compile plus vite qu'un Mac Pro poubelle...

avatar vince29 19/12/2017 - 23:29

Juste un gros problème de fonctionnalités à la ramasse par rapport à la concurrence.
Qu'il soit open n'y change rien si seul Apple a le droit de publier des améliorations.

avatar C1rc3@0rc 19/12/2017 - 23:36

@gabou009
Tu n'as pas tort selon l’orthographe française ce devrait etre effectivement Web, web etant un terme anglais commun et pas un nom propre. Et on devrait plutot s'ecrire W.W.W. Web etant une abréviation posée en nom propre...
Bon, je corrige ça.

Le fait d'imposer WebKit n'est pas une garantie de respect des regles de l'App Store ni meme des API. Le fait qu'une application soit "sandboxée" ne releve pas de sa seule utilisation d'une API en particulier mais c'est le cadre d'execution global...
Apres, le fait d’imposer WebKit permet a Apple de controler ce qui s'affiche et la maniere de l'afficher, cela peut etre un avantage concurrentiel aussi.

«WebKit étant open-source et maintenu depuis bien longtemps, il n'y a pas trop de problèmes de standards, en même temps..»

Le probleme de WebKit, comme celui des moteurs de Google ou de MS ce sont les extensions (-webkit-xxxx) et l'interpretation du rendu qu'ils font des standards du W3C.
En theorie le Webmaster (c'est sa responsabilité) ne devrait jamais laisser des lignes de code avec ces extensions dans le site livré.
En pratique c'est systématiquement le cas et cela defini de facto l'interpretation ou la fonction proprietaire comme standard...
Ça ne pose pas trop de problemes aujourd'hui parce que Webkit et Blink sont majoritaires et que les Webmaster "optimisent" leurs sites pour ces deux la. Mais cela viole le principe du standard et met en peril le Web.

avatar vince29 20/12/2017 - 04:46

Facebook et les apps sont un risque bien plus grand de privatisation du web que les extensions qui généralement ne modifient que marginalement le rendu d'une page web.

avatar vince29 19/12/2017 - 23:26

Firefox c'était pas le navigateur développé autrefois par Mozilla ?
[Avant que ça devienne le grand n'importe quoi]

avatar Sebang 20/12/2017 - 02:02 via iGeneration pour iOS

Bon troll de qualité de la part de Google ceci dit :)

avatar IPICH 20/12/2017 - 11:55 via iGeneration pour iOS

On dirait des gosses en cours de récré, c'est flippant de voir des géants tel que Google essayer des feintes aussi risibles

avatar KingAbas 20/12/2017 - 14:33

Apres Edge utilise Blink le moteur de Chrome sur Android et WebKit sur iOS.
Pour le coup ils sont clean. Google est le nouveau Microsoft et abuse pas mal de sa position.