Amazon installe ses serveurs à Paris

Nicolas Furno |

AWS, le service d’hébergement d’Amazon, a ouvert une nouvelle « région AWS », à Paris. C’est la première fois que le géant propose des serveurs en France, jusque-là il fallait héberger ses données en Irlande, au Royaume-Uni ou bien en Allemagne, pour bénéficier de latences correctes dans l’Hexagone. La nouvelle région réduira encore les latences, tout en permettant de stocker les données sur le sol français.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Cette nouvelle région est en fait composée de trois zones différentes et d’autant de data-centers. Ils sont tous en région parisienne, mais suffisamment séparés géographiquement pour éviter une interruption générale. L’offre serveur d’Amazon repose toujours sur plusieurs lieux physiques différents, pour assurer une meilleure disponibilité aux utilisateurs.

L’autre avantage de cette implantation française est d’assurer aux clients que les données restent en France et ne sont pas soumises aux règles d’autres pays, à commencer par les États-Unis. Dans sa communication, Amazon ne manque pas de souligner qu’AWS compte plusieurs gros clients français, dont la SNCF, mais aussi Canal+, la Société Générale, AlloResto ou encore Décathlon.

Le réseau actuel d’AWS. Les points en vert désignent les futures ouvertures prévues par le service. Cliquer pour agrandir
Le réseau actuel d’AWS. Les points en vert désignent les futures ouvertures prévues par le service. Cliquer pour agrandir

Tous les services AWS sont disponibles dès maintenant à Paris, des serveurs virtuels avec EC2 au stockage de données avec S3 ou Glacier, en passant par tous les services annexes, comme les boîtes mail avec Workmail. Si vous utilisez déjà AWS, il est possible de migrer des serveurs vers Paris. Si vous découvrez le service, Amazon propose un accès gratuit à la majorité des services pendant un an.

Tags
avatar Nathalex | 

Question complètement naïve : quel est l’interêt d’être en région parisienne plutôt qu’à 100 ou 200km où le foncier doit être bien plus disponible ? La latence ? La disponibilité des infrastructures réseau ?

avatar Alex Giannelli | 

@Nathalex

Je te rejoins, je me pose la même question.

avatar AirForceTwo | 

Il faudrait connaître la localisation exacte. Regardez l'Aéroport de Paris-Beauvais, situé à une plombe de Paris.

Commercialement, Paris ça sonne mieux que Dreux par exemple.

avatar C1rc3@0rc | 

«Il faudrait connaître la localisation exacte.»

Pour d'evidentes raisons de securité la localisation exacte ne devrait pas etre publique...

Ceci dit, il me semble qu'il y a 3 raisons a cette installation a Paris:
- proximité des noeuds principaux
- strategie de communication (c'est en France, a Paris, donc pas sous controle US... ce qui est faux)
- opportunité et incitation vu qu'il y avait des tres grosses installations disponibles (me semble que la reduction budgetaire de l'armee n'y est pas etrangere...) et qu'il valait mieux y faire s'installer un acteur majeur que de fragmenter l'espace entre plusieurs societes...

Je reviens sur la strategie de com car c'est assez remarquable de la desinformation qui regne sur l'Internet aujourd'hui.
Si Amazon installe en France ses serveurs, les données qui transitent et hebergées sont - selon le droit americain - proprietés d'Amazon US et soumises au droit americain.
Pour les USA peut importe ou sont situées les données, ce qui compte c'est qu'elles passent par une societe US, que ce soit l'hebergeur ou le fournisseur de materiel d'infrastructure...

Donc, deja, les données sont pas plus protégées par les droit français ou europeen parce que le datacenter est a Paris...

Ensuite, la France a des accords de participation et soumission au reseau mondial de surveillance des donnees electronique des USA. Toutes les donnees transitant en France sont donc soumises a cette "ecoute".

Bref, tant qu'on en a encore le droit, il faut absolument chiffrer ses données avant qu'elles sortent des machines et aillent sur les cloud (d'ailleurs ils faut les chiffrer sur la machines et surtout les isoler le plus possibles...)

avatar jaxx | 

Outre le fait que l'IdF est une patatoïde de 150x100km déjà, c'est un savant mélange de latences + pré-disponibilité d'infrastructures et coûts d'interconnexions qui vont jouer.
De Vitry à Saint-Denis en passant par Pontoise (où s'installe le DC5 d'Iliad), le foncier bâti ou non n'est ni entièrement saturé ni trop cher tout en étant déjà bien innervé de réseaux existants et sécurisés où ils vont pouvoir faire de l'interco facile et pas trop cher.
C'est sûr, Maisoncelles-en-Gâtinais doit être moins cher au mètre carré, mais y'a rien, et encore moins les routes de fibres multiples qu'il faudrait construire jusqu'aux autres DC où tout le monde fait la fête ensemble, et s'assurer qu'enedis fournisse plusieurs réseaux (oui, même les electrons doivent pouvoir arriver de différents endroits) (enfin j'en sais rien pour le Gâtinais, j'ai pris un pâtellin au pif)

avatar joinman | 

Très simple.
Les plus gros GIX français sont à Paris (Equinix et FranceIx).
Ces GIX sont les noeuds d'échanges entre les ISP, les opérateurs, les fouisseurs de contenu et bien évidemment les grandes entreprises qui commencent à s'y mettre.
Donc ces derniers ne seront qu'à "un saut" d'AWS et surtout il peuvent réduire énormément leurs coûts sur leur Transit IP en privilégiant leurs liens de peering.

avatar jaxx | 

J'ai cru entendre Bd Voltaire pour l'une des Zones Parisiennes, TH2? (ça m'inspire pas confiance au fond :) )

avatar Paquito06 | 

@Nathalex

Je dirais la latence egalement (pour la SocGen, tres important dans le milieu bancaire).

avatar tchit | 

@Nathalex

Je suppose que c’est parce que la majorité des clients institutionnels d’Amazon sont en Île de France, donc meilleure latence pour eux.

avatar imatoumi | 

Moi aussi, je me posais la même question😳

avatar Théaud | 

Pour des raisons légales il est parfois plus simple de stocker les données dans le pays où elles sont utilisées...

Mais si on n'a pas la nécessité que ses données soient dans un lieu particulier cela vaut le coup de comparer les tarifs, en effet il me semble que selon les régions même en Europe les tarifs sont assez variables...

avatar thomashack | 

Pour répondre à vos questions c’est pour la latence mais aussi pour une question de localisation des données. Certains services ont besoin d’avoir leurs données sensibles stockées physiquement en France.

La latence aller-retour pour l’Irlande depuis Paris est tout de même de 20ms ! Cela peut être beaucoup pour certains services.

avatar Androshit | 

@thomashack

La question n’était pas celle-ci.

avatar Domsware | 

@thomashack

Oui. J’irai encore plus loin en disant que certaines données ont l’obligation d’être stockées sur le territoire.

avatar pagaupa | 

Et un peu plus de pollution pour Hidalgo :-) !

avatar iRobot 5S | 

@pagaupa

Ou pas. Les technologies actuelles permettent de chauffer les bâtiments alentours avec la chaleur produite dans les data centers.

Ce système sera t'il mis en place ? Telle est la question.

avatar sangoke | 

Sinon avec la GDPR qui entre en vigueur en mai 2018, les sociétés seront soumises aux mêmes contraintes au niveau de la sécurité et de la confidentialité des données qu’elles soient situées en France ou à l’étranger. Après le fait que les données soient en France est toujours un plus par rapport aux lois des différents états, aux US, vous pensez bien qu’ils ont tous les droits sur nos données quoi qu’il arrive

avatar rua negundo | 

L’avantage de la France c’est aussi que le prix de l’électricité y est moins cher que dans la plupart des autres pays européens, la différence est parfois même énorme

avatar ysengrain | 

"L’autre avantage de cette implantation française est d’assurer aux clients que les données restent en France et ne sont pas soumises aux règles d’autres pays, à commencer par les États-Unis."
Qui va croire ça ? Parce qu'un serveur est en France, les données ne peuvent pas être transmises ailleurs. Déjà on avait eu le nuage de Tchernobyl qui avait refusé - pas pu - traverser le Rhin.
Je pouffe.

avatar Bigdidou | 

@ysengrain

« Parce qu'un serveur est en France, les données ne peuvent pas être transmises ailleurs. »

Ce n’est pas le problème, enfin. Il s’agit que les données ne soient pas soumises au droit d’un état tiers, par exemple au patriot act.

avatar naas | 

Dire que j’ai raté un poste chez eux de rien du tout, c’est mieux Paris que blanchartoxn

avatar Pierrot | 

J'ai un gros doute sur le fait que la localisation française mette les données à l'abri du Patriot Act (entre autres). Le PA s'applique aux sociétés de droit américain ou qu'elles soient, il suffit de voir les explications sur ce qu'a du faire OVH pour ses implantations américaines (je ne saurai même pas expliquer ici le montage juridique) pour éviter que tout OVH soit soumis au PA ... c'est d'ailleurs la raison pour laquelle leur première implantation en Amérique du nord a été au Canada.

J'ai récemment été retoqué sur ce sujet, je faisais des sauvegardes Backblaze (encryptées à partir du poste donc relativement sûres) pour une collectivité locale, on a reçu un courrier des Archives Nationales (toutes les données traitées par l'Etat et ses représentants sont de leur responsabilité) comme quoi il fallait impérativement un cloud souverain pour stocker ces données !! en théorie même AWS ou Azure (qui a des serveurs en France) ne sont pas bons car ce ne sont pas des clouds souverains (sauf que quand on commence à chercher ce genre de cloud ... on peut chercher longtemps). Les archives en ont profité pour nous rappeler que l'usage par ex de Gmail étrait strictement interdit pour les collectivités et l'état, les serveurs Google n'étant pas en France.

Je vais néanmoins de ce pas migrer ce que j'ai chez AWS en France :-)

avatar CaptainBinouz | 

@Nicolas Furno,

Juste pour info (car en vrai moi ça ne me pose pas de soucis hein 😄) la photo de Paris que tu utilises pour illustrer cet article n’est pas libre de droits, car l’éclairage de la Tour Eiffel est soumis aux droits d’auteur.
Encore une fois, c’est juste pour info, pas pour faire le gros relou ;)

avatar Jef-67 | 

Franchement, je ne vois pas pourquoi ont irait héberger des données chez Amazon ... Y a pas assez de société française ? Qui font ça très bien ...
C'est pas une question de protectionnisme, ni même économique (quoique) ... Mais franchement la perméabilité est telle, que héberger ses données chez Amazon, c'est comme les envoyer au USA directement ... Wake up boys ... ;-)

avatar Domsware | 

@Jef-67

AWS est l’un des plus gros acteurs du domaine proposant un large panel de services de haute qualité.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR