Free : les mauvais débits sur Netflix, merci qui ?

Christophe Laporte |

Dans le paysage des télécoms français, Free a toujours eu une place bien à part. C'est typiquement le type de société qui ne laisse pas indifférent. C'est peut-être son point commun avec Apple. Mais qu'on aime ou qu'on déteste Free (pour de bonnes ou de mauvaises raisons), on ne peut nier son impact sur le marché. Les dirigeants de Bouygues Telecom, par exemple, pourraient en témoigner.

Dans sa dernière campagne de pub, Free ne remercie pas ses clients… Cliquer pour agrandir

Côté pile, Free a contribué à mettre la France sur de bons rails dans le développement du haut débit grâce notamment au concept de box. Voix sur IP, IPv6, IPTV… Voici quelques technologies qu'Iliad a démocratisées en France. Non seulement l'offre de Free était en avance du point de vue des services, mais elle a aussi été agressive sur le plan tarifaire pendant longtemps .

Grâce à tout cela, Free s'est forgé une solide réputation auprès de ses clients. Mais l'opérateur n'en profite-t-il pas ? Car les « freenautes » commencent à avoir l'habitude d'être des victimes collatérales. Pendant des mois, l'accès à plusieurs services essentiels comme certains app stores et surtout YouTube était impraticable à certains moments de la journée.

Le conflit était connu de longue date et a mis des mois à trouver un épilogue (lire : Google et Free : une bataille à coups de tuyaux). Les tuyaux entre Free et Google étaient saturés aux heures de pointe et Xavier Niel estimait que le géant de l'internet devait financer une partie importante de ce trafic.

L'accès à YouTube en 2012 était problématique pour les internautes chez Free, beaucoup moins chez les autres opérateurs.
L'accès à YouTube en 2012 était problématique pour les internautes chez Free, beaucoup moins chez les autres opérateurs.

L'explication de Xavier Niel à l'époque était limpide :

Effectivement, il y a un problème. Les tuyaux entre Google et nous sont pleins à certaines heures, et chacun se repousse la responsabilité de rajouter des tuyaux. C'est un problème classique qui arrive partout, mais plus souvent avec Google. En comparaison, le trafic avec Dailymotion - avec qui tout se passe bien - ne pose pas de problème. Donc j'invite les gens qui ont des problèmes avec YouTube de s'apercevoir que sur Dailymotion souvent il y a les mêmes vidéos. J'espère que la solution arrivera sous peu.

Il faudra attendre 2015, soit plus de trois ans, pour que les deux sociétés trouvent un terrain d'entente et que la situation rentre dans l'ordre. Cela a été facilité par le lancement de la Freebox mini 4K, qui intègre Android TV (lire : Free a signé un accord avec Google pour accélérer YouTube) . Il se dit d'ailleurs que depuis, les relations entre Free et Google ont beaucoup évolué et que l'on pourrait avoir le droit à d'autres partenariats dans les mois à venir.

Cette contrariété parle aujourd'hui aux « freenautes » grands consommateurs de Netflix. La qualité d'image ne cesse de se dégrader chez Free (lire : Les débits de Netflix chez Free vont de mal en pis). Les débits moyens proposés sont très loin de ceux offerts par les concurrents.

Avec plus de 93 millions d'abonnés dans le monde, Netflix est devenu un très gros consommateur de bande passante. Selon une étude de Sandvine, Netflix représentait l'année dernière plus de 35 % du trafic internet aux États-Unis sur les réseaux fixes. On imagine bien que vu les quantités de données transférées, les enjeux financiers sont considérables.

Seulement voilà, l'internaute qui paie dûment son abonnement Free et son forfait Netflix est pénalisé. Il est au milieu d'une bataille dont il n'a que faire. La situation est d'autant plus scandaleuse qu'elle peut inciter le client à pirater les films et les séries qu'il ne peut pas regarder convenablement sur Netflix. Surtout que la Freebox fait des merveilles dans ce cas avec son client BitTorrent intégré.

Que dirait-on si SFR adoptait la même stratégie ? Vous imaginez Patrick Drahi conseiller à ses clients d'opter pour son service de VOD maison qui ne connait aucune lenteur plutôt que de recourir à Netflix ?

Le peering : le nerf de la guerre

Sur ces questions de peering (c'est le terme consacré), on évoque souvent le cas de Free, car c'est un multirécidiviste, mais ce n'est malheureusement pas un cas isolé. À plusieurs reprises, nous nous sommes émus des débits assez médiocres proposés par Orange lorsque l'on veut accéder à une plate-forme de téléchargement d'Apple (lire : Ralentissements de l'App Store avec Orange : en attente d'une solution) .

Le problème, et c'est peut-être pour cela que Free s'en sort à si bon compte, c'est qu'il s'agit de problèmes techniques difficilement compréhensibles par le consommateur. Certains acteurs tentent toutefois de faire un peu de pédagogie. C'est le cas de nPerf, par exemple, dont les tests ne se limitent plus à un simple test de débit. Netflix y participe aussi – de manière intéressée bien entendu – avec son index mensuel qui liste les débits moyens constatés chez les différents fournisseurs d'accès. Diabolique !

Un impôt sur la fortune sur la bande passante

C’est une bataille qui ne dit pas son nom, mais c’est bien de la neutralité du net dont il est question. À ce sujet, les opérateurs ont toujours été très ambivalents, mais peu osent la critiquer de manière officielle. Sur ce point, Stéphane Richard fait office d’exception. Le patron d’Orange déclarait en 2015 que c’était un « concept attrape-tout qui se fait toujours sur le dos des opérateurs » et qu’elle nuisait à l’innovation des opérateurs.

En coulisse, un concurrent de Free affirme même texto que « la neutralité du net, c'est de la connerie ». Et il ne donne pas cher des plateformes et créations françaises d’ici 5 à 10 ans si les choses continuaient ainsi.

Nous avons appris à ce sujet que des opérateurs avaient milité auprès d’Aurélie Filippetti quand elle était ministre de la Culture pour la création d’une sorte d’impôt sur la fortune basé sur la bande passante. Plus un service consomme de la bande passante, plus celui-ci doit s’acquitter d’une taxe importante servant à financer les petits acteurs de la création et les infrastructures qui vont avec. Cette idée n’a jamais vu le jour, mais elle a longtemps été à l’étude. En 2015, Fleur Pellerin travaillait sur un projet assez similaire (lire : Optimisation fiscale : Fleur Pellerin veut taxer la bande passante)

Cliquer pour agrandir

Dans cette affaire, c’est à l’internaute d’être très vigilant. Alors que TF1 menace de se retirer des box pour des histoires de gros sous (lire : TF1 menace les FAI de se retirer de leurs box), la chaîne avait brandi un sondage laissant entendre que 64 % de l'échantillon serait prêt à changer de FAI si TF1 n'était plus diffusée. On espère qu’autant d’internautes, si ce n’est plus, seront prêts à changer de crèmerie si les fournisseurs d’accès commencent un peu trop à brider les réseaux, comme Free le fait avec Netflix.


avatar tbox | 

Je n’ai aucun soucis de chargement avec Netflix chez Free.
J’ai pourtant un petit débit ( 5,8M ) et Netflix passe bien a toutes heures en HD.

avatar MonsieurZed | 

Free est tellement neutre qu'il passe des contrats avec Google pour satisfaire les utilisateurs YouTube.

Free est un prestataire de service, quand il nous vend son produit, il ne dit pas SEULEMENT qu'il va nous brancher au réseau mondial. Il nous garanti un débit montant/descendant pour un certain prix. Il nous garanti l'accès à l'Internet.

Payer 35? € pour du 56k sur certains services, c'est de la tromperie. (Sauf si c'est dans le contrat)

Que ca ait un coût, etc. je le conçois parfaitement, mais lorsque j'achète ma voiture, je l'ai avec les quatre roues fonctionnelles, le moteur, la batterie, etc. et ce, peu importe que 36.000 autres clients aient le même véhicule, en même temps... au même endroit.

Faut arrêter de prendre le consommateur pour un pigeon car derrière cela, y a souvent des accords avec d'autres plateformes qui rapportent davantage aux prestataires...

avatar MarcMame | 

@MonsieurZed : "Free est tellement neutre qu'il passe des contrats avec Google pour satisfaire les utilisateurs YouTube."
------------------------------------------
Tu t'étonnes de l'existence de démarches contractuelles entres 2 sociétés ?

avatar MarcMame | 

@MonsieurZed : "Free est un prestataire de service, quand il nous vend son produit, il ne dit pas SEULEMENT qu'il va nous brancher au réseau mondial. Il nous garanti un débit montant/descendant pour un certain prix. Il nous garanti l'accès à l'Internet.

Payer 35? € pour du 56k sur certains services, c'est de la tromperie. (Sauf si c'est dans le contrat)"
---------------------
Je t'invite à consulter ton contrat. J'ai peur que tu sois déçu.

Un petit exemple avec les CGU de Orange :
Orange met à disposition du Client une capacité de débit minimum sur le mois calendaire.
La capacité de débit et le taux de disponibilité sont mesurés sur la ligne du Client entre le modem Orange et le 1er équipement du réseau d’Orange.

Pas de débit max garanti.
Et ce débit minimum n'est garanti qu'entre chez toi et le NRA (ou NRO), soit une distance qui se mesure en mètres....

avatar MonsieurZed | 

A partir du moment où il y a accord commercial avec des entités comme Google, on ne peut plus avancer le terme de neutralité.

Cet accord a été signé et soudainement, YouTube a récupéré un débit décent. Notre connectivité ne doit pas être pris en otage pour servir les intérêts économiques des entreprises auquel cas, je le répète, il n'y a plus aucune neutralité.

Pareillement, il y a bien un débit minimum contractuel. Ce débit permet, théoriquement, d'accéder aux services de Netflix (en dégradé, qu'on soit d'accord) cependant, toujours contractuellement, ce débit minimum n'est pas LE DÉBIT DE RÉFÉRENCE, autrement dit, il ne peut durer un mois calendaire, ce qui est le cas pour NETFLIX.

Donc, si Free n'est pas en mesure de garantir un bon débit pour ses services, il est dans l'obligation de rembourser les usagers.

avatar MarcMame | 

@MonsieurZed : A partir du moment où il y a accord commercial avec des entités comme Google, on ne peut plus avancer le terme de neutralité.
----------------------------------

Tu m'expliqueras comment on fait pour relier les réseaux entres eux (entres FAI ou pas, symétriques ou pas) sans poser des bases EQUITABLES d'accords commerciaux.
La neutralité du net n'impose aucunement l'absence d'accords commerciaux.

avatar MarcMame | 

@MonsieurZed : Pareillement, il y a bien un débit minimum contractuel. Ce débit permet, théoriquement, d'accéder aux services de Netflix (en dégradé, qu'on soit d'accord) cependant, toujours contractuellement, ce débit minimum n'est pas LE DÉBIT DE RÉFÉRENCE, autrement dit, il ne peut durer un mois calendaire, ce qui est le cas pour NETFLIX.

Donc, si Free n'est pas en mesure de garantir un bon débit pour ses services, il est dans l'obligation de rembourser les usagers.
--------------------------------------

Absolument pas.
1/ Le débit de référence minimal garanti se situe entre chez toi et ton NRA/NRO.
C'est tout.
2/ Free n'a AUCUN accord commercial avec Netflix. Free ne commercialise pas Netflix. Netflix N'EST PAS un service de Free. Free n'a aucune responsabilité concernant le service fourni par celui ci.
Tu peux attaquer Free pour son service de TV, pour son service de téléphonie mais pas pour Netflix qui sera ton seul et unique interlocuteur.

avatar alexcmoi37 | 

Bonjour, histoire personnelle.
Je suis nouveau client Free depuis début février( avant j’étais Orange), ils m'ont démarché pendant 1 semaine pour finalement accepté la free box revo pendant 1an pour 9,90€ par mois.
J'habite au milieu des champs que même le GPS ne connait pas Orange,sfr,Bouygue ne me proposé la TV que par satellite par rapport au débit de merde qu'on a dans mon village (une 15ene de maisons).
Free me proposaient la TV par internet (mon antenne hertzienne capte très mal l'antenne relai et je suis pas le seul dans mon village) donc ils me proposaient la TV par internet mais pas en HD, donc je me dit ok on vas test.
Box reçut je branche le bouzin sa s'allume tous est ok et j'installe les chaines etc je règle en qualité "auto" et la miracle les chaine passe en HD "cool" (que ce soit a 15h comme a 21h).
Après je vois l'article comme quoi chez Free que Netflix au heure de pointe ram, je dit sa a ma femme qui me lance un regard tueur (le genre de regarde que si sa marche pas je passe par la fenêtre avec la box) donc il est 22h je lui dit ok on test, et la miracle (j'ai le forfait multi tv 4k qui passait très bien chez orange) et la miracle boum début du film en 1080p et 2 a 3min plus tard (temps de chargement) en 4k.
Donc content de Free (pour le moment)

avatar dioxyd | 

Etonnant , tu dis que tu n'as pass de débit dans ton petit village , et tu atteinds la 4K , à savoir que Netflix demande une bande passante de 24 Méga pour recevoir la 4K , tu ne dois pas avoir un débit si ridicule comme tu l'annonce .
Et pour les problèmes avec Netflix est Free , heureusement ce n'est pas tt le temps .. Mais pour am part ça fait plus d'une semaine que ça merde .

avatar dioxyd | 

Débit catastrophique pour Netflix depuis plusieurs jours . Je plafonne en qualité 480p maximum avec une bande passante disponible de 6 à 7 Méga ..
Quand sa fonctionne bien , je peux atteindre les 1080p de qualité .
les infos sur la qualité sont directement inscris sur ma smarttv Samsung .
Pour info Il faut 5 mégas de connexion pour avoir la Hd de Netflix et d'après Netflix .

Le bridage est bien du coté de Free ..

Changer de FAI , je crois qu il n y aura bientôt pas meilleurs solutions ...
Obligé de passer par la 4G de bouygues via mon téléphone , là aucun problème de qualité .
Plus les technologie, plus on régresse sur certains points .

avatar tchek | 

Je déterre ...

C'est toujours l'enfer le soir. Netflix injouable, le réseau sociaux et Youtube idem.

La fibre free c'est bien de la merde en barre, je confirme qu'il se fouttent de notre tronche, et guerre ou pas, ça n'est pas ça n'est pas la notre

Je les quitte pour Orange. J'ai tout compris.

avatar crachoveride | 

Aucun soucis perso sur la fibre de Free, que ça en journée ou le soir aux heures de pointes, la preuve ici sur fast https://photos.app.goo.gl/vkzCwAm1Pa3wEg4G3
ou la en vidéo https://photos.app.goo.gl/0sUdRBrJ2BJlWwE12

Pages

CONNEXION UTILISATEUR