Microsoft et Renault-Nissan roulent ensemble vers la voiture autonome

Stéphane Moussie |

Les alliances se mettent en place pour concevoir les voitures de demain. Après les unions BMW-Intel-Mobileye et Google-Fiat-Chrysler, Microsoft et Renault-Nissan ont annoncé un partenariat pour développer « les technologies du véhicule connecté nouvelle génération ».

Le groupe franco-japonais, qui a vendu 8,5 millions de voitures dans le monde l'année dernière, va travailler avec la firme américaine sur des services connectés reposant sur la plateforme de cloud Microsoft Azure. « Ces nouveaux services amélioreront l’expérience du client grâce à la navigation avancée, la maintenance prédictive et les services centrés sur le véhicule, le contrôle à distance des fonctions du véhicule, mobilité externe et mises à jour en temps réel », détaille le communiqué.

L'objectif est de lancer d'ici 2020 plus de 10 véhicules équipés de fonctions de conduite autonome. Si Microsoft et Renault-Nissan ne s'avancent pas sur le niveau d'autonomie, Tesla et l'alliance BMW-Intel-Mobileye ont clairement fait part de leur intention de créer des voitures totalement autonomes dans un futur proche.

Renault-Nissan dit avoir choisi Azure pour sa sécurité et sa souplesse notamment. « Microsoft nous offre une solution globale, à l’échelle mondiale, déclinable sur plusieurs systèmes d’exploitation, en plusieurs langues et avec une variété d’outils de programmation », explique Blanca Garcia, porte-parole de l’Alliance Renault-Nissan.

Et Apple dans tout ça ? Aux dernières nouvelles, en plus de ses 1 000 employés buchant sur le projet Titan, Apple voudrait s'emparer ou investir dans le prestigieux constructeur britannique McLaren.


avatar umrk | 

Tu veux dire que les ingés de MicroMou auront réfléchi à l'expérience utilisateur ? Non ? Sérieux ?

avatar awk | 

@umrk

"MicroMou"

Le simple emplois de ce type de sobriquet méprisant est le marqueur clair d'une certaine engeance d'individus

avatar awk | 

Pour ceux qui aiment l'histoire de l'informatique il est amusant de noter que la première association entre Paul Allen et Bill Gates avant Micro-Soft touchait à la question du traffic automobile.

Ils ont fondé ensemble Traf-O-Data une entreprise ayant vocation a proposer un système de contage du trafic automatisé basé sur un Intel 8008 :-)

https://en.wikipedia.org/wiki/Traf-O-Data

avatar radeon | 

Une Renault qui roule ^^

avatar Ronimac | 

Renault et microsoft... Ils ne pouvaient que s'allier vu les daubes qu'ils produisent..

avatar ys320 | 

Prochainement on ne dira plus mon PC est planté, mais mon PC m'a planté ! ;-)

avatar Philbee | 

Je peux facilement comprendre la méfiance voire la défiance de certains envers Microsoft.

Ce qui me dérange le plus est que l'Etat français est un actionnaire de Renault encore bien présent (c.f loi Florange : http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/04/30/a-renault-les-actionnaires-donnent-raison-a-l-etat_4625938_3234.html ) et je n'ose faire le rapprochement avec d'autres affaires assez édifiantes, comme celle-ci :
http://www.lepoint.fr/invites-du-point/jean-paul-brighelli/brighelli-l-ecole-vendue-pas-cher-a-microsoft-08-01-2016-2008088_1886.php
dont voici un extrait :
"Cerise sur le gâteau — celui que l'on se partage —, le responsable pour l'éducation de Microsoft, Thierry de Vulpillières, a un numéro très bien rodé, raconte L'Humanité, l'un des rares journaux à s'être ému des accords de la rue de Grenelle — un numéro de séduction qu'il joue et rejoue tous les quatre matins au ministère de l'Éducation. Ainsi de cette convocation des inspecteurs de l'Éducation nationale, sur papier à en-tête du ministère, dans les locaux du géant américain. Au menu, "petits fours, hôtesses et logiciels" dans la "classe immersive" de Microsoft, déplore dans une interview Rémi Boulle, vice-président de l'Association de promotion du logiciel libre, qui pointe également les subsides accordées libéralement par l'entreprise au Café pédagogique, un site qui, comme son nom l'indique, diffuse largement auprès des enseignants la bonne parole..."

Esperons que ce choix n'ait été dicté que par des raisons purement techniques et/ou commerciales, sans la pression d'un quelconque lobby...

avatar awk | 

@Philbee

"Esperons que ce choix n'ait été dicté que par des raisons purement techniques et/ou commerciales, sans la pression d'un quelconque lobby..."

Si ça peut te rassurer l'influence qu'accent Ghosn de l'état français sur sa politique et très réduit et il n'hésite pas à aller au clash pour le défendre.

Cela a été une des grande bataille de l'année : Ghosn Vs Macron

Pour le reste le partenariat n'est nos signé avec Renault mais avec Renault-Nissan BV, société de droit néerlandais qui est la holding de tête des participations croisée des deux constructeurs, structure dans laquelle, au passage Daimler AG, a aussi des billes (C'est peut connu mais il y une prise de participation croisée fiable entre les trois entreprises).

Au final l'influence de l'état français sur des décisions de cet acabit est nulle.

avatar Philbee | 

"Au final l'influence de l'état français sur des décisions de cet acabit est nulle."

Je n'en suis pas si sur...(re)lis l'article du Monde sur la loi Florange (il y en a d'autres mais peu sont aussi synthétiques) :

"Nissan, qui contrôle 15 % du capital de son allié Renault, a fait savoir que cela perturberait l'équilibre de l'alliance. Daimler, qui participe aussi à l'alliance, a fait part de la même préoccupation. D'autres actionnaires ont également fait connaître leur opinion défavorable à l'abandon du principe « une action-une voix », a relevé Renault.
Le gouvernement a promis qu'il revendrait les actions Renault nouvellement acquises dès l'assemblée générale passée. Mais même avec 15 % des parts, l'Etat voit son influence renforcée après le vote de jeudi."

Pour revenir à Microsoft, il est clair qu'ils ont leurs entrées au gouvernement. De quoi s'inquiéter de certaines décisions comme celle de Mme Belkacem concernant le partenariat avec Microsoft.

avatar awk | 

@Philbee

"Je n'en suis pas si sur.."

Tu devrais pourtant :-)

L'état n'essaie de peser que sur des décisions risquant d'avoir des répercutions directe et à court terme sur l'emplois en France, tel des fermetures d'usines et c'est déjà pas simple.

Sur un accord de ce type, qui plus est scellé au niveau de l'alliance je peux te garantir que l'état n'a strictement aucune influence.

Pour te donner un ordre d'idée Ghosn a monté l'opération de montée au capital de Mitsubishi sans en informé le GvT, une broutille à presque 2 Milliards d'Euro, alors le deal avec MS je te laisse imaginer.

Sur un accord de cet acabit il n'est même pas certain que Ghosn est été dans l'obligation d'en référer au conseil.

Pour le reste tu te focalises sur de l'anecdotique la loi dite Florenge qui est avant tout de la poudre aux yeux (Son objectif principale est en fait de permettre à l'état de vendre des part social tout en gardant le même niveau d'influence) par contre il y a eu une épique passe d'arme entre Ghosn et Macron sur les questions de gouvernance et de rapport de force entre Renault/Nissan et l'état Français.

Qui a aboutit sur une compromis limitant assez fortement le périmètre de l'influence de l'état à des enjeux franco-français.

Après si tu veux croire au fantasme de l'influence forte de l'état Français sur Ghosn, libre à toi, je ne me battrais pas pour te convaincre ;-)

avatar Philbee | 

J'ai la faiblesse de croire ce que disent certains journalistes mieux informés que nous ;-)

Difficile, en tout cas, de savoir si certaines décisions (même si celles-ci n'engagent pas de sommes particulièrement importantes) ne revêtent pas une importance stratégique ou symbolique suffisante pour que l'Etat y trouve son mot à dire....on a vu cela avec l'usine de Bursa.

avatar awk | 

@Philbee

"J'ai la faiblesse de croire ce que disent certains journalistes"

C'est effectivement une faiblesse, non pas que les journalistes soient particulièrement malhonnête comme beaucoup veulent le croire, mais ils maitrisent en générale assez mal les sujets abordés, n'ont plus le temps de travailler le fond des dossiers, se contentent d'analyses très superficielles et de reprise de dépêches d'agence.

Sauf dans quelques publications spécialisées (d'ailleurs rarement en langue Française, c'est un point sur lesquels les anglo-saxons nous battent à plat de couture) il n'y a pas grand chose à attendre.

Je présume qu'il t'arrive de lire des papiers dans la presse généraliste traitant de sujet que tu connais bien et d'être effaré par ce que tu lis, non ?

Sur les questions économique le niveau général de la presse généraliste française en terme d'analyse journalistique est affligeant.

Il n'y a en France guère que la Tribune et les Echos qui tiennent relativement bien la route sur ces questions, mais le manque de moyens pour un véritable travail de fond. En vulgarisation Challenges est relativement honnête.

Tant que nous y sommes : le traitement médiatique du conflit opposant la commission européenne à l'Irlande sur le dossier Apple a été d'une médiocrité affligeante.

Et j'oubliais le derniers hebdo français ayant une bonne santé financière et les moyens de faire du bon travail Le Canard Enchainé et ses dossiers (La structure du bilan du Canard ferait presque salir d'envie le CFO d'Apple, ils ont plus d'un an de CA en trésorerie )

avatar Philbee | 

Je n'ai pas trouvé que l'article du monde était superficiel. Mais tu peux en trouver d'autres et faire un recoupement . Comme on dit, Google est ton ami... :-)

avatar awk | 

@Philbee

L'article du monde sur quel sujet ?

avatar awk | 

@Philbee

"Difficile, en tout cas, de savoir si certaines décisions..."

Pas vraiment il suffit de connaitre les pratiques du milieu, d'en être pas trop éloigné, de suivre l'actualité aux bonnes sources et de se méfier de la communication politique qui n'est souvent qu'un rideau de fumée.

Tu peux douter, mais l'état n'a eu strictement aucune influence sur cette décision. Mais libre à toi de croire que c'est le fruit d'une collusion occulte.

avatar awk | 

@Philbee

"Pour revenir à Microsoft, il est clair qu'ils ont leurs entrées au gouvernement. De quoi s'inquiéter de certaines décisions comme celle de Mme Belkacem concernant le partenariat avec Microsoft."

Comme toute entreprise importante sur tous les gouvernement de l'OCDE, rien de bien étonnant.

Comme je te le disais plus haut sur ces question de pénétration du monde éducatifs Apple essuie les même critiques aux US, même si la bas ce type d'enjeux ne se jouent pas au niveau du gouvernement fédéral

Croire qu'il y a en terme d'entreprise des gentils et des méchants c'est s'aveugler, les différences ne sont que très marginales.

avatar Philbee | 

"Comme je te le disais plus haut sur ces question de pénétration du monde éducatifs Apple essuie les même critiques aux US, même si la bas ce type d'enjeux ne se jouent pas au niveau du gouvernement fédéral"

Effectivement, nous ne sommes pas dans le même cas de figure et il s'agit de discuter d'une éventuelle porosité de l'Etat français à certaines formes de lobbies.

avatar awk | 

@Philbee

"Effectivement, nous ne sommes pas dans le même cas de figure"

Nous sommes exactement dans le même cas de figure le pouvoir d'influence d'une entreprise sur des institutions publique ou par-public.

Dans le cas d'Apple le niveau était celui de la ville et non de l'état mais cela n'en est pas moins strictement du même acabit.

"il s'agit de discuter d'une éventuelle porosité de l'Etat français à certaines formes de lobbies."

Il n'y a pas à discuter, tout pouvoir, de tout temps a eu à composer avec des groupes de pression et d'influence.

Cela n'a strictement rien d'éventuel, ni de spécifiquement Français.

avatar Philbee | 

Franchement, mon avis n'a pas d'importance et je laisse juge ceux qui auront l'occasion de lire l'article du Point...
Attention tout de même car à vouloir trop généraliser des pratiques considérées comme douteuses, on tombe vite dans la démagogie ;-)

L'important étant les faits, je réitère ma proposition concernant d'éventuels exemples de lobbying d'Apple auprès de l'Etat Français.

avatar awk | 

@Philbee

Crois bien qu'il n'est rien que je déteste plus que le "tous pourris" démagogique et confortable.

avatar awk | 

@Philbee

"L'important étant les faits, je réitère ma proposition concernant d'éventuels exemples de lobbying d'Apple auprès de l'Etat Français"

Je ne cois toujours pas pourquoi tu veux circonscrire la problématique à ce cadre étroit, cela n'a pour moi aucune pertinence :-)

avatar awk | 

@Philbee

"Je peux facilement comprendre la méfiance voire la défiance de certains envers Microsoft."

Pas plus qu'en vers les autres acteurs de l'industrie et pas moins.

A la limite Google est un peu au dessus du panier en terme de dangerosité sociale de part son modèle économique et la vision du monde qu'elle implique.

Pour le reste Apple, MS, IBM, Oracle ... c'est a mettre dans le même panier avec strictement aucune différences sérieuses. La diabolisation spécifique de MS est un artefact issue d'une situation passée.

avatar Philbee | 

Il ne s'agit pas de diaboliser Microsoft mais de constater l'influence que cette entreprise peut avoir...

avatar awk | 

@Philbee

Comme tout autre société de grande taille, tu as une idées des budgets de lobbying des grandes entreprises ?

avatar Philbee | 
avatar awk | 

@Philbee

C'est une de ses faiblesse en Europe, mais ils travaillent à y remédier.

D'autres part le Lobbying officiel n'est qu'une des facettes du pouvoir d'influence des entreprises.

Apple l'a négligé pendant longtemps car elle considérait ne pas en avoir besoin et pouvoir jouer sur d'autre ressorts.

avatar awk | 

@Philbee

" et je n'ose faire le rapprochement avec d'autres affaires assez édifiantes, comme celle-ci :"

Il est amusant de constater qu'Apple a dut faire face aux même type de pb sur des contrats en volume avec des structures pédagogiques aux US.

Ta diabolisation de MS et ton idéalisation d'Apple sont les deux faces d'un même mensonge.

avatar Philbee | 

Aucun mensonge, juste des constats...

avatar awk | 

@Philbee

Des constats avec des œillères c'est rarement une source de vérités ;-)

Apple ne vaut pas mieux que MS en terme de pratiques business loin s'en faut.

avatar Philbee | 

Encore une fois, je m'appuie sur des faits et j'évite les jugements de valeurs.

Maintenant, si tu souhaites me donner des exemples concrets d'une décision prise par le gouvernement français qui démontrerait, à l'instar de ce qu'a fait Microsoft pour l'Education Nationale, la capacité d'Apple à faire un vrai travail de lobbying en France, je suis preneur ! :-)

avatar awk | 

@Philbee

Cela n'a d'importance que sur le territoire Français ?

Tu sais le lobbying exercé par Apple sur le gouvernement Irlandais pour négocier des accords fiscaux a des impacts sur notre territoire aussi.

Vouloir avoir une vision franco-française c'est se condamner à l'aveuglement

Etrange ce besoin de croire qu'il y a le mal et le bien, que MS incarne l'un et Apple l'autre

avatar Philbee | 

Encore une fois, il s'agit de discuter de l'influence de Microsoft sur l'Etat Français. C'est pourquoi, j'ai parlé de cet accord entre l'Education nationale et Microsoft. Mais si tu as des exemples concernant Apple, ne te gêne pas.

"Etrange ce besoin de croire qu'il y a le mal et le bien, que MS incarne l'un et Apple l'autre"

Je n'ai rien dit de tel donc pas des procés d'intention, s'il-te-plait...tu vaux mieux que cela ! ;-)

avatar awk | 

@Philbee

"Encore une fois, il s'agit de discuter de l'influence de Microsoft sur l'Etat Français. "

Je ne vois pas pourquoi ce circonscrire à un si petit horizon franco-français, cela n'a aucun sens.

"Je n'ai rien dit de tel donc pas des procés d'intention"

Pas de procès d'intentions, juste une extrapolation qui ne me semble pas si caricaturale que cela ;-)

avatar Philbee | 

Alors je vais extrapoler un peu en disant que cette discussion ressemble à un dialogue de sourds et que je crois avoir fait le tour du sujet... bonne nuit ;-)

avatar awk | 

@Philbee

"Alors je vais extrapolé un peu en disant que cette discussion ressemble à un dialogue de sourds et que je crois avoir fait le tour du sujet... bonne nuit ;-)"

On papote en bonne intelligence pas de pb.

Et avec un peu de chance il y a peut-être de trois trucs intéressant qui sont sortie de nos échanges ;-)

Au final le seul truc qui me surprend c'est ta volonté farouche de vouloir circonscrire la problématique à un cadre strictement français ce qui, excuses moi, ne me semble absolument pas pertinent.

Pour le reste les discussion dans ce cadre deviennent un peu vite bordélique, c'est un des avantage que garde la discussion IRL : elle reste bien plus efficace :-)

avatar Philbee | 

"c'est ta volonté farouche de vouloir circonscrire la problématique à un cadre strictement français ce qui, excuses moi, ne me semble absolument pas pertinent."

L'objet de cette discussion était les rapports que peuvent entretenir certaines multinationales, dont Microsoft, avec l'Etat français.

Alors pourquoi cette volonté farouche de ta part d'extrapoler (ça doit être une manie ;-) ), surtout quand il y a tant de choses à dire sur ce qui se passe en France...
Vouloir élargir le débat à ce qui existe à l'étranger n'aide pas forcément à la compréhension de certaines dérives de nos gouvernants. Des dérives qui peuvent être liées à un contexte bien déterminé.
Il y a des cas particuliers, y compris dans la crapulerie politicienne...

"Et avec un peu de chance il y a peut-être de trois trucs intéressant qui sont sortie de nos échanges ;-)"

J'espère bien ! Il ne manquerait plus que je me sois échiné à argumenter, documents à l'appui, pour rien ! D'autant que ce n'est pas mon métier d'éduquer notre belle jeunesse. Je laisse ça à Mme Belkacem et Microsoft France ! :-D

P.S : merci d'éviter de me citer de manière trop parcellaire. Ca n'aide pas à la compréhension... ;-)

avatar awk | 

@Philbee

"L'objet de cette discussion était les rapports que peuvent entretenir certaines multinationales, dont Microsoft, avec l'Etat français."

En toute bienveillance, c'est là l'objet de la discussion que TU définis ;-)

"Alors pourquoi cette volonté farouche de ta part d'extrapoler (ça doit être une manie ;-) ), surtout quand il y a tant de choses à dire sur ce qui se passe en France..."

Parce qu'à mon sens c'est en prenant du recul et en ayant une vision plus globale qu'on peut réellement saisir la situation sur ces enjeux ;-)

Mais bon on tient là, la source de notre "dialogue de sourds" ;-)

avatar Philbee | 

"En toute bienveillance, c'est là l'objet de la discussion que TU définis ;-)"

Evidemment et Je ne t'obligeais pas à discuter avec moi sur CE sujet ;-)

avatar Philbee | 

Parce qu'à mon sens c'est en prenant du recul et en ayant une vision plus globale qu'on peut réellement saisir la situation sur ces enjeux ;-)
Mais bon on tient là, la source de notre "dialogue de sourds" ;-)

Hélas car, bien des fois, il suffit juste de lire ce que l'autre a déjà écrit ;-)
Donc je m'auto-cite :

"Alors pourquoi cette volonté farouche de ta part d'extrapoler (ça doit être une manie ;-) ), surtout quand il y a tant de choses à dire sur ce qui se passe en France...
Vouloir élargir le débat à ce qui existe à l'étranger n'aide pas forcément à la compréhension de certaines dérives de nos gouvernants. Des dérives qui peuvent être liées à un contexte bien déterminé.
Il y a des cas particuliers, y compris dans la crapulerie politicienne..."

avatar awk | 

@Philbee

"l suffit juste de lire ce que l'autre a déjà écrit ;-)"

J'avais bien lu, mais je me refusé à circonscrire la discussion dans ce cadre là ;-)

Et j'essayais sans doute maladroitement de te le signifier, c'est là qu'à commencé le dialogue de sourds ;-)

avatar awk | 

@Philbee

"P;S : merci d'éviter de me citer de manière trop parcellaire. Ca n'aide pas à la compréhension... ;-)"

Nous sommes tous confronté à la perception de nos propos ;-)

S'il y a citation te semblant parcellaire ce n'est pas le fruit d'une volonté de ma part de dénaturer tes propos.

avatar awk | 

@Philbee

Au passage l'opération de MS avec l'EN que tu mets en exergue c'est du pipi de chat au regards de ce qu'est l'influence des entreprises sur les états

avatar awk | 

@Philbee

Le plumitif est libre de ses opinions, d'ailleurs il s'agit pour moi bien plus d'un billet d'opinion très orienté politiquement que d'un travail journalistique de fond.

Mais venant d'un journal d'option marqué à droit tel le point c'est assez prévisible.

Il y a dans ce papier toutes la légèreté journalistique française que je dénoncé plus haut, son véritable objectif est de dénoncée une certaine gauche hypocrite plus qu'autre chose.

Nous sommes très loin de ce que je peux attendre d'un travail journalistiques, c'est du bruit très superficiel n'ayant que des visées de politique politicienne.

Pour le reste je réitère : c'est là du pipi de chat en comparaison à ce qu'est le pouvoir d'influence des entreprises.

avatar Philbee | 

Comparaison n'est pas raison :-)
Je respecte ton avis mais cet accord entre l'Education Nationale et Microsoft soulève des problèmes éthiques qui ne méritent pas d'être qualifiés de "pipi de chat"... ;-)

avatar awk | 

@Philbee

"ntre l'Education Nationale et Microsoft soulève des problèmes éthiques qui ne méritent"

Je ne nie pas ces enjeux éthiques ne te trompe pas, là n'est pas mon propos.

Mon usage de la classification "pipi de chat" ne doit pas être pris dans le sens : "cela n'a aucune importance" mais "pour choquant que ce soit nous sommes dans le péché véniel aux regards de bien des pratiques"

avatar M69 | 

Je les voie très bien ces génies, te pousser une maj du système de tableau de bord, à l'arrache et forcé, comme ils le font sous win10 en ce moment, ooops je suis juste en plein milieux de l'autoroute à 120km à l'heure ... "Please wait the system reboot, dont turn off the motor while updating"

Pages

CONNEXION UTILISATEUR